AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 F.S.R - Forces Spéciales de Répression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 2646
▬ Humeur : A faire des cookies.
▬ Fiche : Bleh
▬ Topics : Par ici

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Un cerveau.

|Fondatrice|
A des pitits papillons dedans sa tête


MessageSujet: F.S.R - Forces Spéciales de Répression   22.02.12 12:52


LES F.S.R


Une fois la guerre terminée, il a bien fallu apprendre à composer avec toutes ces races, anciennes ou pas, qui fleurissaient à droite à gauche. Et forcément, elles ont ramené avec elles des problèmes tout neufs et pas des plus évidents à gérer puisque personne ne s’y attendait vraiment.
Ça a nécessité quelques années pour s’en rendre compte, encore quelques années pour concevoir et réaliser un projet qui soit efficace et puis finalement, les F.S.R., Forces Spéciales de Répression – plus communément appelées l’Unité Spéciale – ont vu le jour. Voyez ça comme l’élite de la police, un petit groupe surentraîné, ayant à sa disposition un équipement à la pointe de la technologie et qui n’intervient que dans les incidents ingérables par la police normale et impliquant au minimum un non-humain.

Dans les premiers temps qui ont suivi la mise en place de ce nouveau système, les candidats potentiels étaient sélectionnés très jeunes pour les aptitudes exceptionnelles dont ils faisaient preuve, puis rigoureusement conditionnés pour correspondre à ce qu’on voulait. Sauf qu’on a fini par s’apercevoir que ce genre de procédure était risqué et qu’il était largement préférable de prendre des individus plus âgés et pleinement conscients de ce dans quoi ils s’engageaient, quitte à ce qu’ils soient un peu moins performants. Enfin, ça, c'était avant que la hausse de la criminalité non-humaine fasse un bond considérable. Les hautes instances ont choisit de réintégrer petit à petit des éléments conditionnés depuis l'enfance à leurs unités. Que voulez-vous, les humains n'apprennent jamais et la situation se fait trop délicate pour faire la fine bouche. On prend ce qu'on a.

Comment y rentrer ? Vous devez être humain, posséder une condition physique irréprochable et accepter de passer une à deux fois par mois des tests psychologiques assurant que vous n’allez pas péter un boulon et tout faire sauter, du casino le plus proche à votre propre cervelle, grâce aux équipements que l’on vous confiera. Vous pouvez de vous-même demander à en faire partie, à la seule condition que vous ayez déjà exercé quelques années en tant que policier, mais ce n’est même pas la peine d’y songer si vous n’êtes qu’un simple civil sans aucune expérience ni rien d’autre susceptible de les intéresser : de toute façon, les F.S.R. se chargent elles-mêmes de recruter les candidats potentiellement intéressants plus qu’elles n’acceptent de candidatures.

Dans le cas où vous n’auriez rien demandé et aucun désir de faire partie de l’Unité Spéciale, sachez que vous êtes totalement libre de refuser et que cela n’aura aucune conséquence sur votre futur. Et, si vous acceptez, mettez-vous bien dans le crâne qu’on vous claquera sans doute la porte au nez au premier faux-pas que vous ferez. D’ailleurs, les examens d’entrée sont tellement rigoureux qu'environ 50% des personnes recrutées échouent à ce stade-là.


Extrait du règlement des F.S.R a écrit:

- Tout agent de l’Unité Spéciale se doit d’être opérationnel à toute heure de la nuit et du jour. Aucune planche horaire n’est définie. Les interventions peuvent avoir lieu n’importe quand, n’importe quel jour.
- Interdiction formelle d’utiliser l’équipement offensif fourni en dehors des heures de service (sauf conditions extrêmes).
- Interdiction de tuer sauf si votre vie ou celle d’un autre est expressément menacée et qu’aucune autre possibilité ne s’offre à vous.
- Aucun agent n’est au-dessus des lois. Tout manquement aux règles mentionnées dans ce présent document sera sévèrement sanctionné.




Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 2646
▬ Humeur : A faire des cookies.
▬ Fiche : Bleh
▬ Topics : Par ici

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Un cerveau.

|Fondatrice|
A des pitits papillons dedans sa tête


MessageSujet: Re: F.S.R - Forces Spéciales de Répression   21.07.13 19:23


LES F.S.R PLUS EN DÉTAIL


Les F.S.R. sont actuellement séparées en six unités distinctes. Chaque unité est gérée par un Capitaine choisit par le Directeur. Le capitaine de chaque unité est extrêmement important dans le mesure où il est responsable de tous les membres de ladite unité, de leur bien-être jusqu’à leurs erreurs. En effet, il sera une des premières personnes sanctionnées en cas de dérapage de la part d’un de ses hommes, d’où la nécessité pour lui de savoir se faire respecter et de prendre les bonnes décisions.
Au sein même des unités, pas de grades. Tout le monde se trouve sur un pied d’égalité quel que soit le rôle ou la spécialité de chacun. Les membres d’une unité sont partenaires avant toute chose et les rapports de force sont strictement interdits.

Chaque unité se doit d’obéir aux ordres du sous-directeur, qui lui-même prend les siens du directeur. Les seuls à échapper à cet état de fait sont les membres de l’unité Oméga, qui prennent leur ordres directement du directeur lui-même, et qui n’a aucun compte à rendre aux autres unités du fait de leur statut un peu spécial. A l’inverse, les cinq premières unités sont amenées à souvent coopérer, échanger des informations et s’aider sur le terrain entre elles. Une certaine rivalité les oppose, mais elle a la politesse de ne pas empiéter sur l’efficacité des membres durant les missions. D’ailleurs il vaut mieux, car si une mission capote à cause d’une querelle entre deux soldats, c’est le renvoi assuré. Vous voilà prévenu.



UNITÉ ALPHA – OUVERTE
L’unité Alpha était à la base l’unique unité des F.S.R. Ce n’est que plus tard que, devant la hausse des problèmes liés aux non-humains, les autres furent crées. Cette unité a donc une réputation de pilier et est énormément respectée. Yuri, le capitaine, a d’ailleurs une très forte influence sur tous les F.S.R. Généralement quand il parle, on l’écoute et on ferme sa gueule.
Capitaine : Yuri Köning • Prédéfini libre
Tacticien : //
Agents de terrain : //
Armurière : Leane Marsh


UNITÉ BETA – FERMÉE POUR LE MOMENT
Cette unité a été créé en même temps que les unités Gamma et Delta
Capitaine : Dwayne O’Fallon
Tacticien : Shaun Campbell • Prédéfini pris
Agents de terrain : James N. Connor – Lilia Svetlana – Sahel Al’Bassem


UNITÉ GAMMA – OUVERTE
Cette unité a été créé en même temps que les unités Béta et Delta.
Capitaine : Viktor Jdankov
Tacticien : //
Agents de terrain : //
Médecin de terrain : Ënnry Switzterbäun


UNITÉ DELTA – OUVERTE
Cette unité a été créé en même temps que les unités Béta et Gamma.
Capitaine : Hassan Al Saïf
Tacticien : Gallahad Farrel • Prédéfini libre
Agents de terrain : Heydan Tale


UNITÉ EPSILON – OUVERTE
Cette unité est un peu plus récente que les trois précédentes et semble, par un étrange hasard, réunir surtout des membres non pas repérés préalablement par les F.S.R. ou des volontaires, mais des personnes ayant été formées et éduquées depuis leur plus jeune âge à faire partie de ce groupe. Bien sûr, ce n’est pas le cas pour tous les membres d’Epsilon, mais devant la rareté de ce genre de cas il est amusant de constater que la majorité d’entre eux se trouve dans cette unité. Peut-être est-ce à cause de l’influence de son capitaine.
Capitaine : Eri Xie • Prédéfini pris
Tacticien : //
Agents de terrain : Assad Izz-Al-Din – Takeshi Kemp
Hackeuse/Informatrice : Alex Zhu


UNITÉ OMÉGA – OUVERTE
L’exception. L’unité Oméga dispose d’un statut tout particulier au sein même des F.S.R. et ce pour une bonne raison : elle n’est composée que de cyborgs, et est gérée par une I.A à forme humaine en guise de capitaine. Oméga n’est convoquée quasiment que pour des missions d’une dangerosité extrême  et ses membres disposent tous sans exception d’un corps composé à au moins 60% de mécanique. Ils sont un peu le Joker des F.S.R. Leur réputation est mauvaise auprès de leurs collègues, qui les voient presque tous comme des bouts de ferrailles sans âmes et des privilégiés, par pure jalousie (cette unité ne dépendant de personne d’autre que le directeur et ayant droit à un plus gros budget). Cependant, c’est oublier que les membres d’Oméga sont des êtres humains comme les autres malgré leurs énormes différences et leur statut de « freaks ».
Capitaine & tacticienne : Emma • Prédéfini pris
Agents de terrain : Ren • Prédéfini libre
Médecin/Technicien : Ruka Kurage



Notes :
• Chaque unité est généralement constituée d'environ une demie-douzaine de membres.
• Lors de votre inscription, si vous désirez jouer un F.S.R., vous pouvez très bien choisir votre unité et votre poste de départ. Cependant, si vous n'avez pas d'idée et/ou désirez plus de piquant, vous pouvez demander au staff de choisir pour vous.
• Comme vous pouvez le constater, seuls les capitaines, les tacticiens et les agents de terrain apparaissent dans cette liste. Cependant, si vous avez des idées pour un autre rôle (psy, entraîneur, responsable des armes, ect) n’hésitez pas à proposer !)




Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 2646
▬ Humeur : A faire des cookies.
▬ Fiche : Bleh
▬ Topics : Par ici

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Un cerveau.

|Fondatrice|
A des pitits papillons dedans sa tête


MessageSujet: Re: F.S.R - Forces Spéciales de Répression   10.06.14 20:15


LES F.S.R - ARMEMENT



Texte rédigé par Viktor Djankov alias Yiéran. Merci !


Les armes et les moyens de com’ de terrain :

Ces armes sont strictement réservées aux Forces Spéciales de Répression. Soyez pas jaloux les gars, c’est pas un cadeau. Leur port et utilisation présuppose une formation militaire aux sciences physiques, et s’entoure d’un imbroglio d’avertissements et précautions juridiques qui n’attendent qu’une bavure de vot’part au tournant. Tout ce qui fait la joie des forces de l’ordre en temps de paix, c’est que du bonheur (c’est caviar, gold, merci Seigneur). Le jour où l’un de ses joujoux tombe au marché noir sera celui de l’érection d’un immense tribunal militaire et d’une enquête-purge drastique. Y’a déjà suffisamment de cochoneries post-WW3 en souk.


La grosse artillerie de poche :

1) Le Tokamak Compact (vaut mieux…), une arme de poing qui utilise le good ol’ principle des stellerators, instabilité en moins. La charge du gun représente dix minutes de décharge plasma continue, gaffe à pas garder le doigt coincé sur la gâchette, ça serait catastrophique. Il est strictement interdit de pointer un Tokamak sur un être humain. Il est interdit de tirer à vue sur un hybride ou tout être biologiquement vivant à plus de 45% s’il n’implique pas un danger de mort imminent. "Il est interdit de" x100. Rha, vous aurez compris.

2) En sorties majeures, en cas de gros pépins, façon shnarpel de la mort ailé qui va entrer en collision avec vos fesses dans 3, 2, 1… chaque agent possède deux supracondensateurs, PSF (Personal Secury Field) de leur p’tit nom, de la taille d’une couille et non rechargeable contrairement à vos, bref, à moins que vous vous baladiez avec une centrale à fission nucléaire portative dans le dos. Nah ? Nah. Le champ magnétique de protection dure trois secondes, et c’est déjà énorme. Inutile de dire que le moment ou vous l’utilisez, c’est un peu comme quand on appelle le samu : c’est vous étiez déjà un peu foutu.


La moyenne artillerie de poing (un peu comme... wait, no.) :

1)  Le Taser d’assaut (contre les regroupements ou les bêtes furieuses) : la Dual AK81. La neo-Kalash modèle Civilian Peace importée tout droit de Russie, selon des accords d’exclusivité level secret-défonce, geste diplomatique, reniflage de fesses gouvernemental : « on équipe nos élites avec un exemplaire de votre matos pour montrer au reste du monde qu’on s’entend bien. Mais comme ni vous ni nous n’avons militairement confiance en l’autre en dehors de cet accord commercial, vous allez nous faire un modèle exclusif et selon nos directives. » Alors, y’a le coté riffle qui mitraille... des coups de taser. D’quoi vous rendre une foule épileptique ou vous transformer en génie pendant huit heures d’affilée. C’est destiné à neutraliser, dans tous les sens du terme (cérébraux, musculaires…), les excités. Et y’a le glissage en fonction sniper red-dot, des fléchettes tranquillisantes aussi fine qu’une aiguille, deux-cent au chargeur. Sans bruit, ni vu ni connu, ça vous fait tomber un thérianthrope et toute sorte de chimères, comme des mouches. Il est strictement interdit d’utiliser les recharges pour se faire des micro-pointes d’ἕGHB dans les quartiers des FSR. Eh ouais, le cas a fait jurisprudence, mais c’est pas ça qui les r’tiendrait dès fois.

2) L’ iBlade : nan, nan, c’est pas un couteau pour couper des pommes chromées. C’est le couteau suisse du militar naniwien, qui sert à toute occase et qui allie la précision chirurgicale de l’electroporation à la solidité d'un diamant qu’aurait copulé avec du graphite. Crochetage de serrure magnétique et bon pour mettre le dawa dans un système électronique de pointe – ça remplace la petite boite de passe partout de nos actuels flics).

3) Les menottes : oubliez les trucs en métal recouvert de peau de vache. Modèle cybernétique qui épouse les poignets et les chevilles du fauteur de trouble appréhendé, captant au passage ses paramètres vitaux, et  qui délivre des impulsions électriques progressives et proportionnelles au moindre mouvement brusque que celui-ci pourrait avoir. On les appelle les SM.
Pour Security Management, bande de perv’.


Les moyens de communications :

1) Un casque, une visière écran plus ergo que les google glass, équipée de dashcam et Satconnecté, mais toujours pas d’implant sur le nerf optique qui balancerait directement les infos au cerveau. Ça existe, c’est possible, mais c’est à double tranchant et les humains des FSR ne doivent pas être hackables ni couter un bras par tête. Vous avez accès à l’affichage de vos paramètres, vitaux, ceux des membres de votre team, communiquez grâce à un satcom en orbite basse, avec son back-up. Quand les nanoHp de vos oreillettes commencent à grésiller et se faire parasiter, c’est jamais bon signe : un truc, une créature qui perturbe les transmission, un truc balèze. Tant que vous entendez le Capitaine gueuler « Oy, ero-Tenshi là, lâche ce putain de satellite, c’est pas comme ça qu’on fabrique des clovers ! » ça peut encore aller. Autrement :

2) Le bon vieux talkie, distance 5000 mètres, mais tout compact, en cas de soucis. Si même les fréquences ne passent plus, alors, relaxez vous, ce qui doit arriver arrivera. Inspirez un grand coup. Ça vous évitera de vous faire pipi dessus.

3) Le persocom. Le smartphone sans tout ce qui est smart. L’essentiel, le direct. La ligne rouge des FSR. Mais vous pouvez aussi appeler vot’ mère avec.




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: F.S.R - Forces Spéciales de Répression   

Revenir en haut Aller en bas
 

F.S.R - Forces Spéciales de Répression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-RPG :: base de données :: informations complémentaires-