AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le poisson, c'est bon (et ça rime)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Anonymous



Invité


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime19.08.12 1:38

Il y a des jours comme ça où l’on a juste l’impression que la malchance a bien décidé de vous coller au train et de ne pas vous lâcher avant un bon moment. Et aujourd’hui, pour Dimitri, était exactement l’un de ces jours. Mais pour mieux comprendre, mieux vaut revenir un peu plus tôt dans la semaine et retracer quelques évènements. Voire un évènement en particulier, une soirée relativement bien arrosée et qui s’était mal terminée.
Soirée dont Dimitri n’avait par ailleurs gardé aucun souvenir marquant, sinon celui qu’une certaine personne avait été avec lui quasiment tout du long et qu’il lui devait très probablement la très grosse mauvaise surprise qui l’avait accueillie à son réveil.

Vous savez, quand on est habitué à un bras mécanique depuis longtemps, on a appris à composer avec tous les défauts que ça apporte et à profiter au maximum des avantages. Alors quand on se retrouve du jour au lendemain avec juste une masse de métal inutile qui vous pend à l’épaule… c’est pas cool. Vraiment pas.
Comme se retrouver manchot, mais en pire : en plus de n’avoir plus qu’un bras fonctionnel, l’autre, privé de tous ses capteurs sensoriels et autres petits trucs dans le genre, s’était soudain découvert la passionnante activité d’accrocher/heurter/renverser tout ce qui passait un peu trop près de lui.

J’vous raconte pas la galère, quoi.

Il avait fallut tout démonter pour trouver où se situait la merde, la réparer, tout reconnecter aux nerfs, recommencer parce que ce n’était toujours pas bon… une vraie partie de plaisir, en somme. Ça faisait une paye que Dimitri n’avait pas dégusté comme ça. Alors ouais, il l’avait bien maudit, celui qu’il tenait pour responsable de son « accident ». Et comme de par hasard, impossible d’avoir de ses nouvelles après ça. Vous m’direz, c’était peut-être rien qu’une coïncidence, mais le mécano n’entendait pas le laisser s’en tirer comme ça, aussi facilement.

Et aujourd’hui dans tout ça ? Eh bien, aujourd’hui était le jour où le gaillard avait réalisé qu’il y avait encore quelques petits problèmes avec son bras. Comme des genres de spasmes, des mouvements aussi imprévus que soudains qui pouvaient aller de la simple crispation d’un doigt à un grand mouvement violent partant de l’épaule. Ça venait comme ça, d’un coup, de manière totalement aléatoire, et c’était terriblement chiant pour des raisons que vous comprendrez. Et puis de manière générale, il trouvait ses mouvements trop raides et trop lents par rapport à ce dont il avait l’habitude.
Dimitri était donc en route – à pieds, pas fou le mec – pour aller rendre visite à un pote qui saurait l’aider, pestant pour la énième fois contre sa Némésis du moment lorsque… bah, lorsque ladite pseudo-Némésis entra soudain dans son champ de vision. Dur de se tromper là-dessus : des types bleus à la dégaine cheloue, ça courait pas les rues, même à Naniwa.

« Hép, Yellow ! »

Il l’avait rejoint à grand pas tout en l’interpellant et, alors que le concerné se retournait vers lui à l’entente de son nom, il lui colla une bonne grosse droite dans la tronche.
Revenir en haut Aller en bas


Yellow Submarine

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 357
▬ Humeur : En fonction de la marée
▬ Profession : Glandeur

▬ Fiche : Sous l'océaaan~

Sardine sur pattes
[Lycan du requin foiré]


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime19.08.12 3:27

Bien qu’ayant été la cible de nombreuses et infâmes malédictions depuis environ une semaine, Yellow se portait comme un charme. Sans doute parce qu’il ne se savait pas l’objet de telles cruautés, ni coupable de quoique ce soit – et certainement pas de la panne d’un certain bras mécanique - puisqu’après tout, notre cher ami n’était que bonté et gentillesse. Pas du genre à foutre la merde et à chercher des noises…ou si peu.

Bref ! Petit Yellow bercé ainsi dans l’ignorance la plus totale, parait le mauvais sort qu’une personne semblait s’acharner à vouloir lui lancer. Et étrangement, contrairement à ce à quoi on se serait attendu, cela fonctionnait plutôt bien.

Depuis cette soirée bien arrosée, tout semblait lui sourire et l’homme-poisson était loin de s’en plaindre. Il estimait d’un certain côté que c’était sa juste récompense après avoir dû repêcher un corps transformé en puzzle dans l’eau des docks, et profitait alors que sa malchance l’ait abandonné pour profiter pépère du temps qu’il avait de libre – soit beaucoup de temps.
Grasse mat’, télé, sieste, bain, sieste dans le bain et ainsi de suite…oui bon, d’accord. La seule chose qui l’avait vraiment sorti de son quotidien était le fait d’être allé tenter sa chance au grand casino de Naniwa. Mais on ne lui avait pas laissé passer la porte, alors il s’était contenté d’encaisser le beau chèque de la police pour ses prestations sous-marines…

C’est avec son compte bancaire à présent renfloué et avec le sentiment de se sentir aussi riche que Crésus, qu’aujourd’hui, le poiscaille ambulant avait finalement décidé de sortir de sa période d’ermite et de profiter de cette fin de matinée doucement ensoleillée. L’estomac dans les talons, il s’était aussitôt rendu à la boulangerie du coin et en était ressorti avec un sac plein de croissants et autres viennoiseries.
Rêvant et bavant ainsi sur le futur petit déjeuner copieux qui l’attendait une fois qu’il serait rentré, Yellow flânait sur les trottoirs de Bay Area quand quelqu’un l’interpella.

Pendant encore une seconde, juste après s’être tourné vers la voix, il afficha un sourire sympathique, heureux de recroiser son pote qu’il n’avait pas revu depuis la fameuse soirée. Il entama même un « Oh ?! Salut Di-… ». Jusqu’à ce qu’il se prenne une beigne bien sentie dans la mâchoire en guise de réponse.
Et tandis que son dos allait s’écraser contre le mur le plus proche suite à l’impact aussi violent qu’inattendu, et que 36 sardines se mettaient à danser devant ses yeux, le requin se dit que, si chaque fois que sa poisse devait se repointer après une semaine de répit en se « matérialisant » par le bras cyborg de l’autre punk, il préférait encore subir les calamités au jour le jour plutôt que d’avoir à goûter de nouveau au contact glacé du métal contre sa joue.

Après ça, quelques secondes furent nécessaires pour que le lycan foiré reprenne pleinement ses esprits. Il cracha deux dents. Puis une troisième. Avant d’essuyer enfin le léger filet de sang qui coulait d’un coin de sa bouche.

« Dit donc, Grand Bleu… » Les doigts palmés se resserrèrent en un poing crispé. « …tu t’es cru où pour venir me dégommer de bon matin sans bonjour, ni merde, hein ?! »

Et là, abandonnant l’idée du pain trempé dans le café bien chaud, délaissant le doux fumet des pâtisseries toutes fraîches, Yellow balança sa main au visage de son cher potos. Sûr que ça ne vaudrait jamais la mandale que ce dernier lui avait envoyé, mais ça serait toujours ça de pris. Enfin, s’il arrivait à le toucher…
En y repensant…ils s’étaient peut-être déjà battus, non ? Et qui était ressorti vainqueur ? Bwah…ça n’avait plus aucune espèce d’importance de toute façon maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime20.08.12 22:17

Le problème avec son bras qui merdait comme ça, c’est que Dimitri maîtrisait très mal sa force. Il comprit qu’il l’avait – peut-être – frappé un peu trop lorsqu’il vit Yellow recracher quelques dents mais, à des kilomètres de se sentir coupable pour ça, c’est plus un doux sentiment de vengeance qui s’installa. Et puis Yellow était un grand garçon, il allait pas mourir pour trois dents en moins, donc tout allait bien dans le meilleur des mondes, hein !
Et forcément, le retour, il s’y attendait : l’autre était pas du genre à se laisser frapper gentiment sans rien répliquer. Alors merci les réflexes sur ce coup – Dimitri, parfois, avait des réactions très vives, oui oui –, le ruskov réussit à saisir le poing à peine avant qu’il ne le touche. Pas envie de se foutre sur la gueule de bon matin, surtout vu son état actuel.

« Tu la méritais, celle-là, grogna-t-il. Comme ça on est quitte. Et maintenant, tu te calmes. »

Ouais parce que Dimitri était définitivement pas le genre de mec à s’exciter ou s’énerver en trois secondes. Alors une petite mandale en toute amitié et voilà, Yellow était tout pardonné, les choses revenaient à la normale comme s’il ne s’était jamais rien passé. Vraiment pas rancunier, l’bonhomme. Trop flemmard pour l’être en réalité.
Il attendit d’être sûr que le poing du lycan ne viendrait pas embrasser sa face dès qu’il aurait desserré sa poigne, et une fois qu’il en fut à peu près persuadé, se montra tout à fait enclin à le lâcher.
Ou du moins voulut-il le faire. Vraiment.
Sauf que ses doigts s’étaient bloqués dans cette position, enserrant la main de son vis-à-vis avec la même force qu’ils avaient eu au début au moment de l’intercepter.

« … »

[et pour faire suite à ce charmant blanc d’approximativement une poignée de secondes, veuillez insérer ici une flopée de jurons joyeusement fleuris, volontairement non retranscris pour garder vos yeux intacts]

Il y a ces gens qui, lorsqu’ils ont un problème avec leur ordinateur, donnent un grand coup de pied dans l’unité centrale, comme si ça pouvait tout arranger. Dimitri, quant à lui, donna un grand coup de poing (le gauche, donc, si vous avez suivi) sur sa prothèse dans l’illusoire espoir de la débloquer.
Et se démonta la main sur le métal, accessoirement.
Fallait vraiment s’appeler Dimitri pour faire un truc aussi con.

S’ensuivit une nouvelle série de mots-pas-pour-les-oreilles-chastes, un brin plus soft que la précédente, et Dimitri s’acharna un peu sur sa main droite, semblant totalement avoir oublié la personne à l’autre bout du bras captif.
Revenir en haut Aller en bas


Yellow Submarine

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 357
▬ Humeur : En fonction de la marée
▬ Profession : Glandeur

▬ Fiche : Sous l'océaaan~

Sardine sur pattes
[Lycan du requin foiré]


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime26.08.12 1:29

Ce n’était pas tant pour ses trois pauvres dents qui avaient été contraintes d’abandonner sa cavité buccale qu’il envoyait balader son poing dans la tronche de son cher collègue. Non. A vrai dire, ça avait beau ne pas être très plaisant de se voir cracher quelques bouts d’ivoire, Yellow s’en foutait pas mal. Un peu comme de sa première nageoire. Parce que chez lui, primo : il en avait deux grandes rangées, donc ce n’était pas trois canines qui allaient lui manquer pour mâchouiller son steak de saumon. Et deuxio, ça repoussait. L’avantage d’être un homme-requin quoi…
Non. Par contre, ce qui le faisait vraiment chier c’était l’absence totale de justification à la mandale qu’il venait de se prendre. Merde quoi, c’est vrai ! Il était pas contre se prendre une raclée s’il savait d’où ça venait. Mais là, on était loin de pouvoir dire que Dimitri s’était lancé dans une quelconque explication, aussi minime fusse-t-elle. Alors pour le bleu, ça restait parfaitement illégitime.
Et quand ça l’était, il se devait de rendre le coup.

Coup qui s’arrêta malheureusement à quelques centimètres de la sale bouille du punk. Rah, frustration intense. Pourquoi avait-il perdu du temps en blablatant ?! Connerie…
Le poing emprisonné entre les doigts de métal, la bonne humeur à présent dans les chaussettes – si tant est qu’il portait des chaussettes ce jour-là -, le pseudo lycanthrope écouta le maigre argument de son comparse avec un rictus qui en disant long sur ce qu’il pensait du fait qu’il l’ait méritée et qu’ils soient « quittes ».
Il se garda cependant bien d’ouvrir sa grande gueule, sachant pertinemment que cela ne mènerait nul part, et se contenta d’expirer longuement, façon séance de yoga – bien que Yellow n’en ait jamais fait. Du yoga. Hein. Pas fou, enfin…pas assez pour en faire. Du yoga. Bref. -, afin de reprendre un semblant de calme.

Et une fois ceci fait, il espéra sincèrement que la tignasse bleue achève enfin de lui broyer le poignet. Et il bloqua tout autant de seconde que son geôlier en constatant que, et bien non ! Apparemment, il n’allait pas arrêter de sitôt de lui écrabouiller l’articulation !

Le poiscaille n’avait plus les oreilles chastes depuis fort longtemps. Aussi les injures du russe sonnèrent presque comme une douce mélodie pour lui. En revanche, le voir se détruire sa main valide sur la prothèse lui tira une grimace douloureuse et compatissante. Ça lui rappelait un peu lui quand il avait le malheur de shooter dans les tuyaux de plomberie – et oui, les opposés s’attirent. Les mononeuronaux aussi.
Il allait alors commencer à tenter de séparer les doigts de fer un à un mais son cher ami eut la bonne idée d’oublier totalement sa présence et de se mettre à gesticuler un peu dans tous les sens dans l’ultime but de reprendre le contrôle. Le bras de Yellow – et lui-même par extension – vécut alors les plus incroyables des montagnes russes – c’est le cas de le dire, haha – de tous les temps.

Toutes les bonnes choses ont une fin cependant, et le requin mit fin au petit – mais houleux - manège. D’un coup sec avec son bras prisonnier, il déséquilibra momentanément l’autre zouave et en profita pour le placer dos contre le mur.

« Stooop ! Voila. J’ai une idée…et fait pas ta tronche de septique. T’bouges pas, hein... »

Et ce fut partie. La mise en place de la grande et génialissime idée de mister friture. Qui ne consistait, en réalité, qu’à prendre bêtement appui contre le mur avec un pied, et à pousser de toutes ses forces pour espérer faire lâcher prise au bras métallique.
Alors en somme, quand on ne pose qu’un pied sur le mur, cela reste globalement assez stable. La position est facile à tenir. Ça se complique néanmoins quand on décide de poser ses deux appuis sur la maçonnerie…

Et oui. Yellow, catastrophe ambulante et aussi habile qu’un poisson pané tout juste sorti du congélateur, tenta cependant cette périlleuse acrobatie. Qui se solda par une espèce de salto raté – le genre qui se termine par la tête en bas et les petons en l’air -, un coup de tatane dans le menton de Dimitri, et une rencontre entre le trottoir et le crâne du champion olympique de gymnastique !!

« Outch…, commença-t-il en grommelant et se frottant l’arrière du crâne. Mais pourquoi il plante comme ça ton bras ? Faich’… »

Attention, regard assassin dans. Trois. Deux. Un.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime17.09.12 15:17

Zero !


Et, en plus du regard assassin tant attendu – ou pas –, Dimicon se retint de justesse de profiter que l’autre était encore en train de faire ami-ami avec le sol pour lui balancer son pied dans la gueule. Ce qui pourtant, vous en conviendrez, n’aurait été qu’un juste retour des choses après celui qu’il venait de se prendre à l’instant. Yellow n’y avait pas été de main morte pour le coup. Ni même de pied, en l’occurrence.
Il se frotta le menton en grimaçant puis, puisqu’il n’y avait de toute évidence pas de dégât, fit bien vite l’impasse sur la douleur négligeable bien que persistante pour reporter son attention sur son bras droit. Fallait voir le bon côté des choses : au moins le mécanisme semblait-il s’être débloqué… enfin, pour le moment du moins. Il plia et déplia les doigts quelques fois pour bien s’en assurer, puis estima plus sage de ne rien faire du tout des fois que ça provoque un autre bug.
Finalement, Dimitri reporta son attention sur l’autre abruti de poisson sur pattes et attendit qu’il se relève tout seul comme un grand, sans réussir à réprimer un large sourire railleurs au souvenir du beau viandage auquel il venait tout juste d’assister. Ça valait presque le coup de s’être pris un coup perdu, en vérité. Mais juste presque.
Fallait pas déconner non plus.

« T’m’accompagnes chez Dave pour qu’il s’occupe de ça. »

C’était pas une question, non. Yellow avait pas vraiment d’autre choix que d’accepter.

« Peut-être que tu trouv’ras la réponse tout seul en cours de route. On sait jamais, ça pourrait t’rafraîchir les souvenirs. »

Et Dimitri ponctua sa dernière phrase d’une grosse claque bien vigoureuse entre les omoplates du grand machin bleu qui lui servait de pote. Dans le seul but de lui donner l’impulsion manquante pour qu’il se mette en marche, bien sûr. Pas dans celui de lui faire cracher ses poumons. C’était pas son genre, à lui. Pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas


Yellow Submarine

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 357
▬ Humeur : En fonction de la marée
▬ Profession : Glandeur

▬ Fiche : Sous l'océaaan~

Sardine sur pattes
[Lycan du requin foiré]


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime24.09.12 20:20

En voyant le fameux regard noir de son comparse, Yellow crut pendant un bref instant qu’il allait se recevoir un très joli – mais peu agréable – retour de flammes. Quel ne fut donc pas son soulagement lorsque Dimitri se contenta de se masser le menton d’un air rageur. Après la mandale qu’il s’était pris et sa gamelle magistrale, faut dire que le poiscaille ambulant était plus trop à ça près mais bon…le mal de crâne et la bosse en train de se former sous ses doigts suffisaient amplement pour qu’il n’ait pas envie d’en redemander une couche. Du moins pas immédiatement…

Il commença donc par s’assoir avant de terminer de se relever complètement en grommelant. Petite consolation à tout ceci : au moins, il n’était plus prisonnier de la poigne de fer. Et son pote le remerciait même d’un sourire en plus ?! Ah nan. Nan, ça il venait juste de le rêver en fait. Il se foutait de sa gueule en vrai. Tss, stupide ingrat.
C’est vrai quoi. Après tout, le requin n’avait toujours pas eu d’explication claire par rapport à ce qui se passait et pour lui, le bras du cyborg semblait avoir retrouvé son fonctionnement normal. Alors okay, il y avait eu un bug ? Et après ?! Ça devait pas être si dérangeant que ça…toujours à se plaindre ces ruskov t’façon.

Néanmoins, le pseudo lycan se garda bien de faire part de son opinion à son vis-à-vis. Ou bien peut-être allait-il le faire, mais qu’une grande claque entre les omoplates se chargea de l’en empêcher - le mystère restera à jamais entier.
Il se contenta donc de tituber maladroitement sur quelques pas, toussant à la limite de recracher ses poumons, et une fois remis de la seconde attaque en traître, se retourna pour protester. Grimace et presque toutes dents dehors.

« Eh ! J’ai pas que ça à faire de te regarder te faire tripatouiller le bras, je te signale !* J’ai pleins de trucs à faire. Et en parlant de me rafraichir les idées : j’ai pas d’eau ! »

Oui. Oui oui, qu’elle était moche cette excuse. Mais qui ne tente rien n’a rien. Et présentement, le requin était sans doute près à tenter beaucoup de choses pour filer à l’anguille à l’anglaise et profiter de ses viennoiseries toutes fraîches. Et légèrement écrasées…

« Pas d’eau, pas d’Yellow. »

Et sur cette rime aussi subtile et légère qu’un cachalot échoué sur la plage, il fit quelques pas de côté à la façon de ces crustacés dont il raffolait tant*3, s’engageant ainsi doucement et sans s’en rendre compte sur le chemin conduisant au fameux Dave.


* Faux.
*² On dit que la vérité sort de la bouche des enfants. En tout cas ce qui est sûr, c’est qu’elle ne sort pas de la bouche de Yellow.
*3 Les crabes, bande de nouilles. Vous avez sérieusement besoin de regarder cette note pour le deviner ?!



Dernière édition par Yellow Submarine le 26.09.12 7:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime25.09.12 16:42

« Pauvre petite nature ! », le railla-t-il suite à la plainte de l’autre vis-à-vis de son besoin d’eau. « Mais t’en fais pas pour ça », qu’il reprit après une courte pause, « C’est pas l’eau qui manque là où on va. Pas la peine de pleurnicher. »

Et Dimitri s’abstint de tout commentaire quant à la tentative d’esquive furtive – mais foirée – de Yellow, se contentant de le suivre à la trace avec un petit sourire goguenard aux lèvres. La poiscaille allait réaliser qu’elle n’aurait pas dû prendre ce chemin en particulier, ou bien pensait-elle simplement que le punk lui collait aux basques simplement parce qu’il n’avait pas encore abandonné l’idée de le traîner avec lui chez Dave ?
La réponse à cette question, bien que probablement intéressante au plus haut point, ne sera pas fournie ici pour la simple et bonne raison qu’un carrefour se présenta à eux avant que Yellow n’ait eu le temps de réagir oralement quant à la présence du mécano. Lequel se sentit obligé de rectifier la trajectoire du lycan puisque celui-ci, dans son entrain à retourner chez lui, continuait tout droit alors qu’il leur fallait prendre à gauche.

« J’suis franchement ravi que tu sois si pressé de m’accompagner chez Dave, mais tu t’trompes un peu de route là, Yel’. »

Il l’empoigna donc par le col – de la main gauche, cette fois, pas la peine de réitérer deux fois d’affilées la même connerie – pour l’orienter bon gré mal gré dans la bonne direction et le pousser une nouvelle fois en avant des fois qu’il tente encore de se dérober.

« Tiens r’gardes, tu vois ? J’avais raison. C’est juste là. »

Sans lâcher son col, il lui désigna de son autre main l’une des nombreuses maisons toutes collées les unes aux autres de la petite ruelle où ils venaient de s’engager, distante encore d’une bonne centaine de mètres d’eux.
Revenir en haut Aller en bas


Yellow Submarine

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 357
▬ Humeur : En fonction de la marée
▬ Profession : Glandeur

▬ Fiche : Sous l'océaaan~

Sardine sur pattes
[Lycan du requin foiré]


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime26.09.12 14:22

Yellow n’apprécia que très moyennement le « Pauvre petite nature » prononcé à son attention. Certes, son excuse, à cet instant-là, était risible puisqu’il était largement en mesure de survivre pendant encore deux bonnes heures sans avoir besoin de s’hydrater. Néanmoins, c’était une contrainte due à sa condition dont il se serait bien passé et avec laquelle il évitait de plaisanter. Qu’on se moque ainsi de cet handicap avait donc plutôt tendance à lui hérisser les écailles.
Il n’eut cependant pas le loisir d’exprimer son mécontentement autrement que par un froncement de sourcils que, subitement, la dure réalité de la situation vint le frapper de plein fouet : il avait pris la route qu’essayait de lui faire emprunter son pote depuis le départ, n’est-ce pas…?

« Faich’… » lâcha-t-il, à la fois blasé et désespéré, alors qu’il sentait les doigts de Dimitri se resserrés sur sa nuque pour le remettre une nouvelle fois dans le droit chemin.

Et en constatant que le punk était apparemment bien décidé à ne pas relâcher sa prise, le pseudo lycan lui assena un coup de coude dans les côtes, juste assez fort pour qu’il puisse se libérer de la maudite poigne.

« C’est bon, c’est bon ! On y va ! Pas la peine de me tenir en laisse non plus… »

A moitié rendu et résigné, le poiscaille se remit donc en marche avec toute la mauvaise volonté du monde concentré dans ses jambes. Allure d’escargot et grommèlements continus firent partie intégrante du petit périple jusqu’à ce qu’ils arrivent sur le seuil de la maison.
Yellow frappa, sans énergie et conviction aucune, puis héla à l’attention du propriétaire des lieux.

« Dave, si t’es là, fait comme si c’tait pas le cas. Merci ! » Et sans attendre une seconde de savoir si ce dernier était bel et bien présent ou non, il se retourna vers son comparse. « Absent ! Allez, pleure pas. Je t’offre les croissants ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime26.09.12 22:33

Et le requin sur pattes de se recevoir une superbe taloche sur l’arrière du crâne, en même temps que Dimitri ouvrait la porte non verrouillée. Après un petit juron à l’égard de la poignée qui lui était restée dans la main, nouvel exploit de la part de sa prothèse défaillante, il s’engouffra dans l’habitat à la suite de Yellow. Pas fou pour passer le premier, il croyait son compagnon tout à fait capable de filer à l’anglaise en profitant que l’autre avait le dos tourné, et avait d’ailleurs probablement raison.

« Dave, j’t’amène du boulot ! Et l’abruti à qui tu l’dois, aussi », clama-t-il tout en s’avançant dans le hall étroit et mal éclairé, s’attendant à tout moment à voir le Dave en question surgir de l’une des pièces qui s’ouvraient des deux côtés.

Ils le trouvèrent finalement dans la dernière, celle qui lui servait plus ou moins de labo et qui incarnait à la perfection la définition de capharnaüm. Occupé à bidouiller sur un genre de petit robot qui avait quelques vagues ressemblances avec un chien, il ne daigna lever la tête vers les deux intrus que lorsque Dimitri lui agita sous le nez le sachet de viennoiseries préalablement subtilisé à son compagnon – il avait dit qu’il les lui offrait de toute façon, non ?

« T’as vu ? Y a même le p’tit dej en bonus. Cadeau. Sympa, nan ? »

Et il lui expliqua sommairement les problèmes qu’il rencontrait avec son bras, avant de se tourner à nouveau vers Yellow une fois son petit exposé terminé et l'autre parti chercher ce dont il avait besoin.

« Puis tiens, puisqu’on parle de ça, la mémoire t’es revenue depuis tout à l’heure ? »
Non parce que sinon, ça me dérange pas de te cogner une dernière fois si ça peut aider tes souvenirs à remonter à la surface.

Il lui dédia un grand sourire qui exprimait parfaitement bien cette dernière pensée, puis s'enfourna un croissant (ou quelque chose qui y ressemblait vaguement mais version 2D) tout entier dans la bouche.
Revenir en haut Aller en bas


Yellow Submarine

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 357
▬ Humeur : En fonction de la marée
▬ Profession : Glandeur

▬ Fiche : Sous l'océaaan~

Sardine sur pattes
[Lycan du requin foiré]


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime28.09.12 10:11

La taloche dont Dimitri le gratifia suite à ce qu’il venait de dire réveilla la douleur sourde résultant de sa rencontre passionnée avec le trottoir un peu plus tôt, lui arrachant un « Aïe ! » irrité. Tout en se massant l’arrière du crâne, il entra en pestant, trouvant bien dommage que son pote fasse preuve d’autant de discernement quant à ses intentions et ne lui laisse pas la moindre échappatoire. Le punk était-il devenu intelligent ou bien était-ce lui qui se trouvait être trop prévisible ? Hm. Définitivement la deuxième option.

« Pardon mais, si je suis responsable de ton merdier, c’est que t’es aussi abruti que moi pour m’avoir laissé faire… »

Le requin siffla ces paroles plus qu’il ne les marmonna, donnant la fausse impression qu’il ne s’agissait, là encore, que d’un autre de ses grognements intempestifs incompréhensibles - ce qui lui évita sans doute de se prendre une énième chiquenaude de la part du grand dadet qu’il précédait.
Dits grognements qui se changèrent en « Eeeeh ! » de protestation lorsqu’il vit le sac de viennoiseries, qu’il tenait une seconde auparavant, se balancer sous le nez de Dave. Bordel, qui avait décidé là-haut que cette journée serait aussi moisie et, qu’en plus de se faire frapper, il ne toucherait sans doute pas à un seul des croissants qu’il avait acheté ?*

Lorgnant avec insistance sur les petits pains écrasés – mais dégageant toujours néanmoins un doux fumet qui faisait gargouiller son pauvre petit estomac -, Yellow s’appuya sur une table de l’atelier pas trop encombrée et écouta le ruskov raconter ses malheurs d’une oreille distraite.
Et quand ce dernier s’adressa de nouveau à lui, il lui lança un regard qui exprimait parfaitement bien ce qu’il pensait du sourire qui exprimait lui-même parfaitement bien les pensées du russe.

« Mais tu m’gaves à la fin ! J’vois pas ce qui t’fait dire que je suis responsable de ça ! J’suis sûr que c’est dû à ta défaillance neuronale plutôt. Parce que sérieusement, la dernière fois qu’on s’est vu, c’tait la semaine dernière à la soi-…rée… »

Et dans les yeux du pseudo lycan commencèrent alors à s’éclairer et briller d’une lueur nouvelle : celle de la compréhension.

« ….Oooooh. »



*Twist : tu te caches mais je sais que c’est toi. Soit maudit…
*² Cette phrase décrit parfaitement bien la situation (et l’état douteux du cerveau de la joueuse). Si vous n’avez pas compris, relisez-la~

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime01.10.12 17:46

« T’vas voir ce qu’elle te dit, ma défaillance neuro…truc. »

Piqué au vif, Dimitri s’était relevé, tout à fait dans de bonnes dispositions pour coller un pain – encore un – à Yellow. Mais le retour de Dave dans la pièce, et le regard qu’il lui jeta, le firent se rassoir aussi sec sans même avoir esquissé un mouvement dans la direction de requin-man, l’air soudainement tout à fait calmé.
Ce n’était pas tant qu’il craignait Dave – il était même certain de pouvoir le mettre K.O. rien qu’avec un petit direct dans sa tronche –, mais que celui-là tenait l’avenir de sa prothèse mécanique entre ses mains et qu’il ne tenait pas à se faire jeter dehors sans avoir eu les réparations dont il avait besoin.
Sans compter le fait que Dave lui faisait des prix tout à fait raisonnables, au vu de la qualité de son travail, et qu’il savait pouvoir lui faire entièrement confiance.

Le ruskov jeta un mauvais regard à Yellow, lequel semblait entre temps avoir reçu l’illumination divine et récupéré une partie de ses souvenirs.

« Au lieu de faire c’te tronche d’abruti fini, rends-toi utile un peu et va chercher des bières dans l’frigo. »

Demander la permission du propriétaire des lieux avant ? Meuuh non, c’était pour les lopettes ça. Puis de toute façon, devait être habitué à ça, celui-là, à force de fréquenter des types dans l’genre de Dimicon. La preuve étant que le frigo en question était toujours bien rempli dans l’attente d’éventuels invités surprises. C’était quand même une brave bête, ce Dave, au fond.

Dimitri se reprit un autre croissant aplati pendant que l’autre se mettait au boulot, commençant d’ores et déjà à se préparer mentalement à la douleur à laquelle il ne couperait pas lorsqu’il s’agirait de reconnecter les circuits une fois que le travail serait terminé. Tout en réfléchissant (okay, non, j'avoue : en essayant de réfléchir) à comment faire chier encore un peu ce bon vieux Yellow.
Revenir en haut Aller en bas


Yellow Submarine

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 357
▬ Humeur : En fonction de la marée
▬ Profession : Glandeur

▬ Fiche : Sous l'océaaan~

Sardine sur pattes
[Lycan du requin foiré]


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime01.10.12 22:21

Yellow ne manqua pas la magnifique occasion qui se présentait à lui pour se foutre allégrement de la tronche de Dimitri. Le sourire s’étira, immense, et dévoila ses deux belles rangées de dents pointues. L’envie que son pote avait de lui coller à nouveau son poing dans la figure, il pouvait la sentir à des kilomètres à la ronde. Ça luisait même des ses yeux.
Mais heureusement pour l’un, malheureusement pour l’autre, ce n’était pas près d’arriver. Du moins pas tant que le bras mécanique ne serait pas réparé et qu’ils se trouveraient chez Dave, qui semblait peu enclin à ce qu’une bataille se déclenche dans son appartement, et encore moins dans son labo, au milieu des divers outils et automates.

Le pseudo lycanthrope regarda donc le ruskov se rassoir sagement et la pique qu’il lui asséna lui passa à vingt mille lieues sous les mers au-dessus de la tête.

« Mieux vaut être un abruti fini, qu’un abruti en pièces détachées… » lâcha-t-il en passant à côté de son cher ami, à qui il vouait présentement un amour profond et immodéré.

Et sur cette réplique à la mords-moi-le-nœud, il s’en alla sur le champ traîner ses nageoires du côté de la caverne d’Ali Baba. Après un « Sésame, ouvre-toi ! » digne de ce nom, la porte de la cachette s’ouvrit, éclairant le requin qui se trouvait à l’entrée d’un faisceau de lumière dorée…

Puis une des bouteilles de bière se péta la gueule à force que l’hurluberlu fasse le con avec la portière.

Après quelques jurons étouffés, Yellow retourna ensuite dans le labo où Dave avait commencé à bidouiller la prothèse cybernétique. Il décapsula sa bière, celle du mécano affairé qu’il posa sur une table à ses côtés, et plaça la dernière – celle qui s’était pris l’envie de faire un salto à la sortie du frigo, bien évidemment - sur les genoux du punk. Le tout avec un air plein de douceur et de tendresse qui hurlait « Dé.mer.de.toi ~♥ ».
Une main palmée s’empara ensuite d’un pain au chocolat tout aussi plat que les croissants, et le poiscaille partit s’assoir, tout confort, sur un tabouret un peu plus loin.

« Si tu pleures pas, t’auras droit à un bonbon à la menthe Grand Bleu ! »

Et affichant alors un rictus narquois, il se mit à attendre patiemment le moment où Dimitri allait en baver. Juste retour des choses…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime02.10.12 10:27

Yellow, tout à son idée de faire une blague pourrie à Dimitri était, dans son absence de réflexion profonde, passé à côté d’un point important : pourquoi le ruskov, partisan du moindre effort, irait-il se faire chier à décapsuler la bouteille qu’on lui avait si gentiment laissé sur les genoux alors que 1) il n’avait qu’une seule main de dispo, ce qui rendait l’effort à fournir plus compliqué 2) c’était la gauche alors qu’il était définitivement et totalement droitier 3) il n’avait qu’à tendre ladite main pour se saisir de l'autre bouteille déjà décapsulée, certes pas pour lui mais néanmoins à portée ?

Bref Dimitri, gros flemmard de son état, profita que Dave ait les mains prises pour subtiliser en toute discrétion – ou pas – sa bouteille et la remplacer par la sienne sans se douter un seul instant de ce à quoi il réchappait en faisant ça. Une chose qui, soit dit en passant, permit à Yellow d’allonger considérablement le temps de vie qu’il lui restait encore.
Mais qui ne lui permit pas pour autant d’éviter un double lancer de regards assassins une dizaine de minutes plus tard (il allait pouvoir commencer une collection, avec tous ceux qu’il avait gagné aujourd’hui), le premier d’un Dave passablement agacé par le comportement des deux zigotos – et, accessoirement, par le fait qu’il ait eu droit à une mauvaise surprise en ouvrant sa bière – et le second d’un Dimitri plutôt long à la comprenette venant tout juste de tilter que ce présent lui était initialement destiné.

Ah bravo Yellow, quelle maturité, non mais vraiment !
(Quoi, comment ça l’hôpital qui se fout de la charité ?)

Bref*bis, une longue heure passa, terriblement ennuyeuse et ennuyante pour au moins deux personnes présentes dans la pièce tandis que la troisième était trop occupée à son travail pour ne serait-ce que s’apercevoir du temps qui s’écoulait.
Dimitri en était à étouffer un énième bâillement – il avait perdu le compte passé la quarantaine – lorsque Dave releva enfin le nez de la prothèse mécanique, arborant l’air satisfait d’un homme fier de ce qu’il venait de faire. Et le mécano comprit que les choses désagréables allaient commencer pour sa pomme.

« Sérieux Dave, depuis le temps que tu fais ça tu pourrais pas trouver un moy… »

Coupé en plein milieu de sa phrase par le technicien qui savait de toute façon tellement bien la suite de ses paroles qu’il aurait pu les prévoir au mot près, Dimitri laissa échapper un grognement de douleur et alla par pur réflexe agripper son épaule droite de sa main gauche, comme si faire ça allait lui permettre d’amenuiser la douleur. Un peu prostré sur lui-même, jurant et haïssant momentanément Dave pour l’avoir reconnecté sans prévenir, il avait pour l’heure totalement zappé la poiscaille qui devait bien se marrer dans son coin devant le spectacle (un peu) pitoyable qu’il lui offrait.
Revenir en haut Aller en bas


Yellow Submarine

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 357
▬ Humeur : En fonction de la marée
▬ Profession : Glandeur

▬ Fiche : Sous l'océaaan~

Sardine sur pattes
[Lycan du requin foiré]


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime05.10.12 16:18

Yellow grimaça intérieurement lorsqu’il vit Dimitri se contenter d’échanger sa bouteille avec celle de Dave, et jeta un regard plein d’excuses et de compassion à ce dernier juste avant qu’il n’entreprenne de l’ouvrir et que la catastrophe arrive. Il sentit dès lors les deux ondes assassines le fusiller mais prit l’air de celui qui ne se sentait nullement concerné, immunisé contre ces regards noirs glissant sur lui comme l’eau sur les plumes d’un canard. Il sifflota et avala quelques gorgées de bière, l’air de rien…

…et après cette tentative loupée de faire chier le ruskov, aucun autre évènement ne vint perturber la longue heure d’attente qui s’ensuivit, pendant laquelle le requin, qui regretta amèrement de ne pas avoir réussit à s’enfuit à temps, manqua plusieurs fois de tomber de sa chaise en s’assoupissant.

Après avoir d’ailleurs piqué du nez pour la dixième fois durant le dernier quart d’heure, le pseudo lycan allait finir par se lever pour aller s’hydrater, lorsque le mécano releva finalement la tête. Il avait l’air d’avoir terminé son travail et arborait un sourire satisfait. Ce qui fit s’étirer les lèvres de Yellow de la même façon, si ce n’est avec une touche de sadisme et de moquerie en plus.
Il venait de poireauter pendant ce qui lui avait semblé une éternité juste pour assister à cet instant. Il remit donc sa séance « baignade » à plus tard et, avec un plaisir non dissimulé, regarda le magnifique spectacle qui s’offrait à ses yeux, soit un pauvre Dimitri en train de grogner et de douiller bien comme il faut.

« Aaaah…jouissif. » nargua-t-il à mi-voix, plus pour lui-même que pour en faire profiter les deux autres.

Puis, tout euphorique qu’il était, le poiscaille ambulant se redressa et vint claquer amicalement le dos de son cyborg adoré.

« Bon…sans rancune maintenant que c’est réparé, hein ? Oh et tiens : ton bonbon, comme promis ! »

Et sur ces mots, il sortit un bonbon dur mentholé d’une de ses poches et le tendit sous le nez de son pote, ricanant entre ses dents.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime09.10.12 17:12

Passées les looongues premières secondes où Dimitri eut l’impression que son bras droit avait été, du bout des doigts jusqu’à la clavicule, plongé dans un brasier ardent, la douleur s’estompa progressivement et il put constater avec plaisir que tout semblait à nouveau parfaitement fonctionnel. Quelques mouvements histoire de bien s’assurer que la prothèse avait tout récupéré de sa fluidité et de sa précision, et le grand gaillard laissa un large sourire s’étaler sur son visage, soulagé d’être enfin débarrassé de ce handicap des plus… handicapants.
Même le bonbon moqueusement agité sous son nez ne suscita aucune réaction de sa part, tout drapé dans son contentement qu’il était – gaffe à ce qu’il ne se prenne pas les pieds dedans en sortant. La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe, toussa. Avec Yellow dans le rôle du crapaud et lui dans celui de la blan-.. enfin, vous avez saisi.

Donc ouais, sans rancune ! …ou presque. Car aussi inconcevable que cela puisse vous paraître, Dimitri avait une idée bien précise dans le crâne en traînant la poiscaille avec lui jusqu’ici. Et non content d’avoir réussi à ne pas l’oublier jusqu’à maintenant, il comptait en plus la mettre en application. ¹

Le ruskov se releva de sa chaise sans se départir de son sourire – sa bonne humeur du moment était proportionnelle à l’importance du calvaire qu’il avait dû se farcir jusqu’à présent –, ignorant avec superbe le bonbon dont il avait déjà été question un peu plus haut (suivez un peu quoi, merde !) et remercia Dave pour son beau boulot.
Puis il administra une petite tape sur l’épaule de Yellow avec presque pas l’intention de la lui déboîter en même temps – si, si, promis – avant de le contourner pour se diriger vers la sortie.

« J’te laisse voir avec Dave c’que tu lui dois pour son boulot, hein ! Et tu peux même manger le dernier croissant si tu veux, j’te l'offre. »

Arrivé sur le seuil de la pièce, il se tourna à moitié pour adresser un petit salut de la main aux deux autres.

« Allez, à plus les gars ! »

Il fit quelques pas dans le couloir puis sembla soudain se remémorer un truc et passa à nouveau la tête par l’embrasure de la porte.

« Ah et au fait Dave, j’ai un peu pété ta porte en venant, t’peux lui facturer ça aussi c’est lui qui paie tout aujourd’hui. »

Ahaa vengeance, douce vengeance.
Pas rancunier j’avais dit ? Bon, j’ai peut-être un peu menti.



¹ En fait, ce paragraphe est totalement mensonger. S’il est vrai que l’idée l’avait vaguement effleuré à l’un de ces nombreux moments où il avait été occupé à maudire Yellow, elle ne lui était réellement revenue à l’esprit qu’après avoir remarqué que requin-man était si euphorique devant son calvaire.
Revenir en haut Aller en bas


Yellow Submarine

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 357
▬ Humeur : En fonction de la marée
▬ Profession : Glandeur

▬ Fiche : Sous l'océaaan~

Sardine sur pattes
[Lycan du requin foiré]


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime19.10.12 13:29

Voir Dimitri de si bonne humeur et avec un sourire que rien ne semblait pouvoir altérer commençait à sérieusement taper sur le système nerveux central Yellow – si compté qu’il en ait réellement un. Le temps où il avait vu grimacer son cher ami de douleur était décidemment passé bien trop vite à son goût, du moins trop pour qu’il puisse correctement en profiter, et le fait de voir ses piques à présent ignorées de la sorte n’était pas pour lui plaire non plus.
En guise de consolation, c’est donc lui qui enfourna le petit bonbon à la menthe dans sa bouche, grognant légèrement et jetant regard noir au ruskov – grumpy Yellow is grumpy - alors que ce dernier se relevait après avoir tester son bras mécanique remis d’aplomb, un air toujours aussi ravi sur la tronche.

Il fallait l’avouer malheureusement : la pastille sucrée n’aidait en rien le poiscaille à supporter ce spectacle et cette effusion de joie. Il commença donc à se détourner, traînant des pieds en direction de la porte pour filer une bonne fois pour toute d’ici, quand une nouvelle tape sur l’épaule l’interpella de nouveau.
Et soudainement, la vie parut s’évanouir dans les yeux du pseudo lycanthrope. Si le requin avait eu une couleur de peau classique, on aurait pu dire qu’il était devenu aussi blanc qu’un cul (pardonnez mon langage). Là, il arborait plutôt une espèce de bleu délavé et cadavérique.

Payer…payer les réparations…c’était une blague n’est-ce-pas ? Une mauvaise blague, okay (mais après tout, on ne pouvait décemment pas demander à Dimitri d’avoir bon goût en matière d’humour...), mais une blague quand même. Non ?
Yellow se retourna vers Dave, un air livide sur le visage, le cerveau comme mis sur « off » tandis que le punk commençait à partir.

« Je…une seconde Dave, tu permets ? » lâcha-t-il en se ressaisissant finalement et en s’emparant du fameux dernier croissant.

Dit croissant qu’il balança de toutes ses forces dans la tronche du ruskov qui se trouvait à la moitié du couloir menant vers le seuil d’entrée.

« Putain Grand Bleu ! Où tu crois aller comme ça ?! Il est hors.de.question que je paye l’intégralité de tes conneries !! Tu te fourres l’arrête dans la branchie jusqu’à la nageoire ! »

Et plongé dans ses protestations colériques, le requin en avait oublié que la prothèse de son comparse se portait de nouveau à merveille et était sans doute prête à lui coller une baffe qui ne lui arracherait non pas trois dents comme tout à l’heure, mais lui ferait manger de la soupe pendant un mois, le temps que sa dentition complète (!!) repousse.
Mais bon, s’il avait zappé, c’est que c’était secondaire…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime25.10.12 18:29

Eeeeeeet...
HEADSHOT !


Enfin, si les croissants étaient mortels, ça se saurait. Et pour ce faire, il aurait fallu quelqu’un avec une force largement supérieure à Yellow pour rendre le projectile dangereux… (sans rancune Yell hein ? Aucune insinuation sur ta faiblesse. Mais voilà, c’est juste un croissant quoi…)
Puis Dimitri avait de toute façon la tête dure, à défaut de l’avoir bien remplie. On fait avec c’qu’on a, hein.

Le croissant s’écrasa mollement au sol une fois sa mission accomplie et Dimitri, surpris par son attaque inattendue, le suivit du regard avant de revenir se concentrer sur Yellow tandis que celui-ci lui postillonnait toute sa colère à travers l’atelier de Dave.
Duur, très dur de se retenir de se marrer comme un con devant la tronche qu’il affichait d’ailleurs, le requin-man. Tellement dur que Dimitri fut incapable d’y parvenir. C’était tout de même carrément trop priceless et puis merde quoi, ça n'était qu’un juste retour des choses vu comme la poiscaille s’était bien foutue de sa gueule l’instant d’avant.

« Si tu as un problème avec ça Yell’, ramène ta tronche ici qu’on en discute. »

Histoire que le pauvre Dave soit pas pris entre deux feux et ne devienne pas sourd à force d’avoir un huluberlu avec quelques décibels en trop dans sa voix juste à côté de ses tympans.
Ceci étant, si ledit Dave finissait par péter un câble par saturation des deux andouilles qui le squattait (et qui pourrait le lui reprocher, hein, je vous le demande ?!), ça ne s’rait pas Dimicon qui prendrait au moins, vu que l’autre truc bleu était juste à portée des mains de leur hôte.

Mais bon, fallait avouer que le mécano avait comme une douce et irrésistible envie de vérifier que sa prothèse était bel et bien redevenue parfaitement fonctionnelle. Et pour ça, il avait bien besoin que l’autre se rapproche un peu.
Revenir en haut Aller en bas


Yellow Submarine

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 357
▬ Humeur : En fonction de la marée
▬ Profession : Glandeur

▬ Fiche : Sous l'océaaan~

Sardine sur pattes
[Lycan du requin foiré]


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime05.11.12 20:39

Il n’y avait rien de comique dans cette situation. Et quand je dis rien, c’est RIEN !! Alors pourquoi le ruskov riait-il aux éclats ? C’était une excellente question à laquelle Yellow était bien incapable de répondre – malgré le fait que l’explication à tout ceci se trouvait être l’évidence même. Non parce que, sérieusement, lui était loin de trouver drôle le fait de devoir se retrouver à payer les réparations du bras mécanique de quelqu’un d’autre, d’autant plus qu’il avait déjà du mal à boucler les fins de mois et que le dit bras réparé allait lui foutre une branlée dans les quelques minutes à venir… Si c’était pas de l’injustice ça un peu !
Bon, en prenant les choses de la même façon, ce ne devait pas non plus être franchement amusant de se faire reconnecter les nerfs à une prothèse, et pourtant, ça ne l’avait pas empêché de glousser tout ce qu’il savait quand son pote avait grimacé de douleur un peu plus tôt.

Enfin…ceci était une autre histoire sans grand rapport avec la bouillabaisse, n’est-ce pas ?! Revenons donc à nos poissons.

«Un peu qu’j’ai un problème avec ton p’tit délire ! Attends voir deux s’condes, j’vais t’faire passer l’envie de te marrer comme une baleine moi… »

Et sur ses mots, toutes dents dehors, il fonça sur son comparse, bien décidé à en découdre.

Après une ouverture du match par un somptueux coup de pied dans le tibia du punk, Yellow se mangea dans la poire presque autant de coups que le nombre de crevettes grises contenues dans un kilogramme (soit beaucoup), ou du moins en eut-il atrocement l’impression. Malgré tout, il réussit à porter quelques frappes en retour et parvint même à planter allègrement son impressionnante dentition dans le bras encore en chair de Dimitri.

Puis, par un concours de circonstances bien trop long et inintéressant à exposer et un enchaînement acrobatique deuxième du nom, le poiscaille de retrouva une nouvelle fois dos au sol et avec une ô combien jolie paire de pompes juste derrière sa tête qu’il avait légèrement renversé en arrière pour voir leur propriétaire.

« Oh, Daaave… ! Ahem, pour ma défense, tout est sa faute. »

Et en plus il espérait être crédible…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime05.11.12 23:25

Horrible tentation que le visage de Yellow à portée de ses pompes pour la deuxième fois de la matinée… horrible torture que de devoir résister à l’envie d’y foutre dessus la bonne grosse semelle dégueulasse d’une de ses rangers.
Mais allez, Dimitri était un bon gars, il ne lui ferait pas subir une énième humiliation, surtout que la poiscaille venait tout juste de bouffer le sol avec amour et délicatesse.
Enfin.
Quoique.
Tout de même.
C’était VRAIMENT trop tentant.

Fort heureusement, le ruskov était trop occupé à regarder Dave avec un air d’ahuri joliment peint sur la tronche pour céder à cette pulsion. Dave qui, plus fourbe qu’il n’y paraissait au premier abord, s’était fourbement (ce mot n’existe pas et je vous merde) rapproché des deux andouilles pendant qu’ils étaient trop occupés à se mettre dessus pour faire attention au reste, puis avait fourbement attrapé Yell’ par le col et l’avait encore plus fourbement violemment bazardé au sol comme un tas de chiffes molles, alors que personne, je dis bien PERSONNE, ne l’en aurait songé capable.
Du moins personne de la populace actuellement présente dans la pièce, le concerné mis à part.
Soit deux personnes, et deux personnes qui ne songeaient de toute façon pas à grand-chose en règle générale.

Donc Dimitri, sur le cul – mais bien campé sur ses deux jambes en vrai, LUI – par l’intervention surprise de Dave et oubliant d’en mettre une godasse sur la tronche de son bon vieux pote, laissa échapper un petit sifflement impressionné, tout en ayant le bon sens de maintenir une distance respectable entre eux deux des fois que l’envie de mettre quelqu’un à terre reprenne son technicien préféré.
Fourbe je vous dis celui-là, il cachait bien son jeu derrière son apparence de nerd !

« Bon bah… salut, hein ! Bonne journée ! »

Repli stratégique amorcé. Un Dave en greugreuh mode est un Dave dangereux, même pour un type faisant deux fois sa carrure et quelques bons centimètres de plus. D’autant plus que – instant parano oblige –, Dave avait peut-être placé des composants dans son bras lui permettant d’en prendre le contrôle ou de le pourrir à distance ou plein d’autres joyeusetés dans le genre.
Bref, ça craignait.
D’ailleurs avec un peu d’imagination, on pouvait presque voir les éclairs qui sortaient de ses yeux et la petite veine qui palpitait fort sur la tempe. Un avertissement muet qu’il s’empressa de prendre au sérieux en mettant toute sa bonne volonté pour se diriger vers la porte d’entrée tout en lui abandonnant de bon cœur requin-man.
Revenir en haut Aller en bas


Yellow Submarine

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 357
▬ Humeur : En fonction de la marée
▬ Profession : Glandeur

▬ Fiche : Sous l'océaaan~

Sardine sur pattes
[Lycan du requin foiré]


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime12.12.12 14:46

Yellow voyait la mort presque tous les jours. Enfin comprenez par-là qu’il côtoyait des cadavres joyeusement jetés à l’eau assez souvent. Et aujourd’hui, à cet instant précis, il se vit à la place de la marchandise : macchabé lui-même, pauvre petit poisson roué de coup avant d’être foudroyé par la colère Dave-ienne, impitoyable et redoutable, avant d’être balancé à la rue comme semblant de nourriture pour les chats errants… Une fin tragique.
Tellement tragique même que le requin, comme cloué au sol, n’osait esquisser le moindre geste, émettre le moindre son. De plus, de là où il se trouvait, le mécano lui apparaissait tel un géant prêt à l’écraser, ce qui coupait un peu toute envie à notre hurluberlu favori de continuer à trop faire le zouave. Enfin, restait encore l’espoir qu’il puisse trouver en Dimitri un allié avec qui faire face ! …Jusqu’à ce que « Bon bah… salut, hein ! Bonne journée ! ».

« Nan pitié, D’mitri, m’abandonne pas.. ! »

S’il avait été mieux positionné (et si Dave n’avait été aussi proche de lui), le lycanthrope se serait sans aucun doute cramponner de toutes ses forces à une des jambes de son pote pour l’obliger à affronter le danger à ses côtés. Malheureusement, dans sa situation, son appel à l’aide s’étouffa dans un couinement quand le regard assassin du technicien se porta une nouvelle fois sur lui.

Et la porte d’entrée claqua, le coupant du reste du monde et le laissant seul, prisonnier de son bourreau.

~~~~~

Dieu seul sait les tortures qu’avait subi le poiscaille sur pattes au cours de la matinée. De la petite bicoque, Yellow en était ressorti vidé, désespéré, et avec quelques hématomes teintant sa peau de violet par-ci par-là et une lèvre gonflée.
L’accablement chez les faibles d’esprit ne dure cependant jamais bien longtemps, et en ce début de soirée, l’homme-poisson avait dans tous les cas une idée assez précise de comment se remonter le moral (car nul n’ignore le remède de tous les maux) : boire de la bonne bière !*
Lui restait tout de même le problème de son compte en banque presque vide car contraint de payer les réparations du bras du ruskov. Problème qui se régla cependant à l’instant précis où il franchit les portes de l’établissement et où ses yeux accrochèrent une chevelure bleue.
Et une taloche amicale derrière le crâne plus tard :

« Re L’Grand Bleu ! Tu m’payes une tournée ? Promis ça te coûtera pas ton bras. »




* Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé (et pour les prothèses mécaniques).
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime16.12.12 11:04

Finalement, le reste de la journée ne s’était pas déroulé si mal que ça. C’avait même été plutôt l’inverse, le ruskov étant parti de chez Dave en abandonnant sans aucun remord Yellow à son triste sort, chose qui l’avait mis de relativement bonne humeur.
Et, une fois rentré chez lui, rien d’autre que la routine : boulot-bière-clope-boulot-clope-bière-bière-boulot-etc. Une journée comme il les aimait, en somme, avec suffisamment à faire pour pas s’emmerder, pas de péquenaud pour venir le faire chier, pas de coup foireux ou de mauvaise nouvelle pour lui tomber sur le coin de la gueule en fufu!mode quand il s’y attendait le moins et surtout… une prothèse mécanique en meilleure forme que jamais et ça, après son calvaire des quelques derniers jours, c’était vraiment quelque chose de merveilleusement magnifique.

Lorsque le soir venu, Dimitri ferma boutique, il estima avoir amplement mérité le droit de passer les quelques heures suivantes dans le bar du coin. D’autant plus que ne travaillant pas cette nuit, il était libre de boire jusqu’à rouler sous le comptoir – ouais bon, c’est pas très glorieux m’enfin faut voir l’individu aussi – ou, s’il avait de la chance – beaucoup de chance hein, mais on va pas lui briser ses espoirs quand même le pauvre… pas tout de suite –, de réussir à brancher une nana susceptible de lui réchauffer ses draps et de lui faire tout un tas d’autres choses vachement plus cools.

La voix bien familière de la poiscaille se fit alors entendre dans son dos, pendant qu’il était tout occupé à rire à la blague graveleuse à souhait de son voisin de gauche. Coupé net, il se tourna à demi vers son camarade, les restes de son rire étirant encore ses lèvres en un grand sourire gaillard tandis qu’il dévisageait Yellow.
Bien sûr, il allait de soit qu’il allait lui rire au nez. Bien sûr, il allait de soit qu’il n’avait pas même envisagé d’accepter la requête de l’autre bonhomme ne serait-ce qu’un instant. Et en même temps, c’était parfaitement compréhensible, pas vrai ? Après tout, même si son bras était, dans l’immédiat, parfaitement fonctionnel, il avait encore toutes les raisons du monde de garder une dent contre Yell’, d’autant plus qu’avec toute cette histoire il avait perdu toute sa matinée et que son boulot des précédentes journées s’en était tout de même trouvé sacrément handicapé. Alors lui payer un coup à boire genre, maintenant ?
Hahaha. Non. Il rêvait le pauvre.

Alors pourquoi Dimitri venait-il juste de signifier à Yellow la place vacante au comptoir à sa droite, juste avant de rameuter le barman dans le coin à grand renfort de cris pour parvenir à se faire entendre dans le bordel ambiant ?

Ah, ouais. Presque pas rancunier l'mécano on avait dit, c’est vrai.

Pauvre, paaauvre Dimicon. S’il savait à quel point il avait eu tort de faire ça… Malheureusement, en plus de ne pas savoir grand-chose en temps normal il n’était pas devin.

Aussi se contenterait-il seulement de savourer pleinement l’ironie du sort lorsqu’il se réveillerait le lendemain tout en entretenant le vif souhait de voir Yellow finir en tranches dans le prochain burger qu’il se paierait.




[terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






Le poisson, c'est bon (et ça rime) Vide
MessageSujet: Re: Le poisson, c'est bon (et ça rime)   Le poisson, c'est bon (et ça rime) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le poisson, c'est bon (et ça rime)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Naniwa - Bay Area :: autres lieux-