AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission Impossible chez les Vettini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 143
▬ Humeur : Farceuse
▬ Profession : Marchand de Sable

▬ Fiche : Venez faire de beaux rêves...


| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Être le meilleur dresseur.

Faiseur de dodo et de rêves
[Marchand de Sable]


MessageSujet: Mission Impossible chez les Vettini   25.09.12 21:27

Tum tum, tumtumtum tum...

Tililiiiiiiiiiiii Tadam.


Il était dans Mission Impossible, ce super film d'avant-guerre. Il était un super héros sans supers pouvoirs mais investit d'une super mission! Il était cet acteur qui arrivait à faire toutes ces choses incroyables! Il était le Marchand! Il était...mort.

Soyons honnêtes. Ce n'était pas une merveilleuse idée de s'infiltrer chez les gens. Mais parfois, dans des cas de forces majeures, il y était obligé. Pourquoi? Pour faire dormir ses petits protégés bien entendu! Bien évidemment. Et cas de force majeure, il y avait.
Une dangereuse créature insomniaque? Que nenni! Une jeune Damoiselle encore fraiche et innocente avait besoin de son aide. Une Demoiselle dont le sommeil était fortement perturbé. Pourquoi? Aucune idée. Par contre, son père avait un rythme de sommeil tout aussi déplorable. Un vrai casse-tête.

Oui mais voilà.


Il n'y avait écrit nulle part sur le contrat qu'il allait devoir escalader la façade d'un bâtiment pour atteindre une fenêtre miraculeusement ouverte. Passer par la porte? Oui oui c'était faisable en temps normal. Mais pas ici. Résidence fermée. Sécurisée. Quels paranos ces humains. De son temps, toute maison était digne d'un moulin...Enfin.

Le voilà donc en train de risquer sa vie pour remplir son devoir. Dur métier que celui de Marchand de Sable...Crapahutant courageusement sur un mur dont les prises auraient du être encore plus minuscules histoire de rigoler un coup. Et avec cette fichue musique lui trottant dans la tête.

Tututuuuuuum. Tututuuuuuum.
...
Toudoum


Il se faisait l'effet d'un voleur. Ou d'un Père Noël des temps modernes -parce que les cheminées sont tellement démodées – mais sans cadeaux. Et sans surpoids. Plus jeune aussi....Et indéniablement plus classe.

Pourquoi se déplacer? Parce qu'il n'était pas SuperMarchand! Son sable avait ses limites et s'il pouvait endormir la plupart des gens sans bouger son merveilleux derrière, il lui arrivait parfois devoir agir sur place. Histoire de devoir faire quelques ajustements dans... ses dosages. Il faut combattre le mal par le mal.

Et il y avait définitivement des réglages à faire dans cette famille. Oh que oui...

Dodo, l'enfant do
L'enfant dormira bien vite
Dodo, l'enfant do
...

Et hop. Par la fenêtre. Un petit pas pour le Marchand, un grand pas pour sa survie. Eheh. Après rapide reconnaissance des lieux, pas un lit à l'horizon. Juste une table et des chaises. Et un frigo. Rien de transcendantal donc. Hop, direction les chambres. Aussi silencieusement qu'un chat. Discret comme une ombre. Mission impossible le retour! Et heu...c'est par où déjà?

...
L'enfant dormira bientôt

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 258
▬ Humeur : Osef.
▬ Profession : Garde du corps

▬ Fiche :

▬ Topics : Mission impossible chez les Vettini ft. Theo
KABOOM (aka le rp au titre trop long) ft. Conquête
Bodyguard ft. Charlie

« - I'm dying, I can see Heaven.
- That's the lightbulb, jackass. »


MessageSujet: Re: Mission Impossible chez les Vettini   01.10.12 18:29

La nuit était calme et silencieuse, indo...

Lolwhat.

Bien sur qu'elle est silencieuse ta nuit, crétin. Enfin, pour Teo, elle peut difficilement l'être plus quoi. Mais t'inquiète, tu pouvais pas savoir, on t'en veux pas. Pas trop. Alors ferme-la, arrête les narrations pompantes, assied-toi et regarde va. Ça vaudra mieux pour tout le monde.

Le Teo là, il connait bien la nuit. Parce qu'il dort peu. Pour le moment, il a d'ailleurs établit un véritable record : Six heures de sommeil depuis le début de la semaine. Six !
Et on est vendredi.

Mais lui, ça n'a pas l'air de le déranger plus que ça. Ouais, bon, n'importe qui dirait le contraire en voyant son visage si émacié. Le truc, c'est qu'il a toujours été plus ou moins comme ça. Mais allez expliquer ça aux gens - ces fouineurs débiles. Et puis, ce n'est pas vraiment sa faute. Non non. Même quand il a envie de dormir, qu'il se prévoit une bonne nuit censée être bien longue et réparatrice.... Pas moyen. Réveillé au bout de trois ou quatre heure à peine. Tac. Tac. Réglé comme une horloge.
Parfois, c'est à cause de cauchemars. Mais comme il menace sérieusement de faire un bon gros ravage si on commence à parler de ça, on s'y étendra pas.

Et notre ex-soldat adoré, présentement, il ne dort pas d'ailleurs. Rentré du boulot il y a moins d'une heure, il glande. Parce qu'il aime bien ça aussi, glander. Quand ton job consiste à rester debout, bien droit, en maintenant une mine patibulaire constante - d'accord, on vous l'accorde, Teo n'a pas franchement de mal pour ce dernier point - t'es tout de même soulagé de retrouver ton canapé et de t'y étendre de tout ton long comme une grosse loque. Arrêtez de secouer la tête comme ça, on l'a tous fait, ça.

Maiiiiiiiiiis, ça serait pas drôle s'il ne se passait rien de plus. Pas vrai ?

Quand sa gamine - la prunelle de ses yeux - rentre dans la pièce en catimini en le regardant avec de grands yeux inquiets, ni une ni deux, Teo se redresse comme s'il avait le diable au corps. Elle se jette dans ses bras, et lui il comprend que si elle ne dort pas, ce n'est pas uniquement dû à ses insomnies chroniques. Pour une fois.

Pour lui parler, Alessa utilise un mélange de langage des signes et de paroles - et ouais, Teo sait lire les lèvres, pas de bol pour certains - et forcement, cette fois, le papa pige qu'un truc tourne pas rond. Tourne même plutôt carré, si vous voulez mon avis. Parce que cette fois, elle n'utilise que ses mains.

On vous passe les détails ou bien ?

Moins de deux minutes plus tard - c'est cool les ellipses hein ? - l'ancien soldat est dans la cuisine, se faufilant dans le dos de l'intrus. Et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il l'agrippe en lui passant un bras ferme autours du cou, serrant suffisamment pour qu'il ne puisse pas se libérer de son emprise. Ou pour l'étouffer s'il essaye. Au choix.
Vieux réflexe d'armée. C'est toujours utile.

Et puis, la lumière fut. Pas façon église, Bible et toutes ces conneries, non. Juste façon "lampe de la cuisine qu'on allume".
Teo ne peut pas voir le visage du type de là où il est. Mais il voit très bien celui de sa gamine, juste en face d'eux, qui a encore un doigt sur l'interrupteur. De sa main libre, il lui fait des signes que l'autre salaud ne peut pas voir.

「le revolver. sous mon oreiller. va le chercher.」

Elle ne se fait pas prier et file dans la chambre de papa après avoir acquiescé. Brave petite.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 143
▬ Humeur : Farceuse
▬ Profession : Marchand de Sable

▬ Fiche : Venez faire de beaux rêves...


| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Être le meilleur dresseur.

Faiseur de dodo et de rêves
[Marchand de Sable]


MessageSujet: Re: Mission Impossible chez les Vettini   01.10.12 22:47

Houston, nous avons un problème!
Mayday, mayday!


Ok. Ce n'était pas vraiment une brillante idée à la base. Vraiment pas une bonne. D'habitude, lors de ses interventions, ses protégés dormaient suffisament pour qu'il entre, fasse sa petite affaire, et reparte sans poser de problème. Oui, en général c'est ce qu'il faisait.

Mais là...Il avait gravement sous-estimé le potentiel insomniaque du papa et de sa fille. Outch. Il avait tenu quoi...deux minutes à tout casser? Juste le temps de faire le tour de la cuisine et de comprendre que non, ce n'est défintitivement pas ici qu'ils doivent dormir. Deux minutes avant qu'un poids lourd ne lui tombe sur le dos et ne tente de l'étrangler. Enfin tenter...réussir plutôt.

Non, c'était vraiment pas classe de finir sa vie de Marchand comme ça. Assassiné par un de ses propres protégés. Vraiment pas cool. Où était passé son courage de héros? Sa classe légendaire? Pas ici en tout cas. Ca non.

Et soudain, la cuisine s'illumina. Bon. Rien qui ne l'aida pour apercevoir son agresseur mais en revanche, il eut la chance de se retrouver face à face avec une adorable enfant. A qui il fit un grand sourire. Oui oui, en dépit du fait qu'il était en train de s'étouffer lamentablement. Toujours rester professionnel en toutes circonstances.

...James Bond n'aurait pas été plus fier de lui.
Quoi? Ce n'est pas lui dans Mission Impossible?

Mais? Mais mais? Gente Damoiselle! Reviens! Où vas-tu donc? Laissant le Sauveur de tes Rêves à un agresseur agressif et hargneux? Tu as peur n'est-ce pas? Ne t'en fais pas, le Chevalier de tes Nuits va venir! Enfin. Dès qu'il aura sauvé sa propre peau. Aïeuh. Besoin d'air. Besoin d'air!! Vite!

Technique numéro un! Se débattre et se dégager. Pas trop griffer ni mordre. Il manquerait plus que le gars derrière lui soit rancunier. Dur dur pour le convaincre de se laisser aider ensuite. Donc non. Juste se débattre et...Okay. Ca marche pas. Plan B!
Technique numéro deux! Faire le mort! Et le faire bien! Un Marchand de Sable, ça pèse lourd mine de rien, et c'est encombrant. Suffisament pour empêtrer le Papa inquiet. Et non, il n'est pas gros! Il est parfait!

Technique numéro deux bis...Rajouter les supplications. Ca peut aider. Parfois. Dans certains cas...
Ou pas.

_Pitié, pitié, je me rends! Palsembleu, je me rends! A moi! A moi! Au secours!

Sa voix, si mélodieuse, n'est plus qu'un couinement dépité. Pauvre de lui. Pauvre tout le monde. Plus de Marchand. Plus de sommeil. Plus de songes. Sur son épitaphe? Ci-git le Marchand, plus grand de tous les Marchands.

...

Non! Il ne peut pas abandonner! Que dirait James Bond? Il peut vaincre! Il peut! Il lui suffit juste de fouiller dans sa poche, là, et de prendre du sable. Une bonne dose. Une sacrée bonne dose même... Enfin fouiller...si il ne meurt pas d'asphyxie avant.

Adieu monde cruel!

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 258
▬ Humeur : Osef.
▬ Profession : Garde du corps

▬ Fiche :

▬ Topics : Mission impossible chez les Vettini ft. Theo
KABOOM (aka le rp au titre trop long) ft. Conquête
Bodyguard ft. Charlie

« - I'm dying, I can see Heaven.
- That's the lightbulb, jackass. »


MessageSujet: Re: Mission Impossible chez les Vettini   11.10.12 22:12

...Il est con ce type ou bien... ?

Non, enfin. Faut être réaliste un peu. Logique quoi. En général, quand on te choppe par le cou en te faisant une clé de bras, et qu'en plus, le « on » en question c'est un ex-soldat surentrainé qui a fait ça toute sa vie, tu cherches pas spécialement à te débattre.

Bon, ok. OK. Admettons, le mec là, le sale intrus, il peut pas le deviner ça, que Teo a des petits, touuuuut petits riquiqui antécédents dans l'armée. Mais ça ne change rien : Quand t'es un peu malin, tu cherche pas à aider l'adversaire en lui facilitant la tache. Parce que là, le gars, il est juste en train de s'étouffer tout seul en fait. Bon, presque tout seul. On va pas chipoter. Ça reste assez pitoyable, pour un cambrioleur.

Teo a vaguement l'impression qu'il est en train de parler. Enfin. De là où il est, il arrive à voir un peu les lèvres bouger. Et il sent la gorge trembler au rythme des cordes vocales. Donc ouais, il devait surement parler. Ou beugler. Un truc du genre. Lui il s'en foutait un peu. Après tout, c'était pas lui que ça allait déranger, pas vrai ?

Mais bon, le gars devient chiant là, quand même. 'Lessa, dépêche-toi sinon papa va faire une bêtise. C'est qu'il n'est pas très patient.

D'ailleurs, il le fait savoir. Le militaire ressert un peu sa prise. Juuuuuste un peu. Un chouïa. Un ersatz. A peine quoi.

Et finalement, sa gamine est de retour, le flingue dans les mains. L'arme est trop grosse pour elle, et trop lourde. Elle est obligée de la tenir à deux mains par la crosse, canon pendouillant vers le sol.

... Rah, elle est trop mignonne.

Le pouvoir d'une môme sur son père... Terrifiant.

Mais bon. Sa choupinette à lui a beau être tellement adorable qu'il se contenterait bien de balancer l'individu par la fenêtre pour aller la câliner, il se retient. Notamment parce que ça ne lui plait pas trop quand même, de la voir avec une arme. Fallait pas déconner non plus. Plus tôt il la lui prendra, mieux ça vaudra. Et comme notre Teo national, c'est un mec qui agit au feeling, ba, advienne que pourra. Il ne sait pas si le type est doué en combat rapproché ou non - bon, ça devait fleurer bon le ras des pâquerettes vu sa réaction à l'attaque de l'italien - mais sait-on jamais.
Le papa nous fait un petit pivotage surprise, entrainant l'inconnu avec lui, le lâche soudainement et recule d'un pas pour mieux prendre son élan... Et balancer un bon kick bien sentit dans le dos du blondinet. Avant de se reculer jusqu'à se trouver aux cotés d'Alessa.

Powned, comme disent les djeuns.

Il récupère le pistolet des mains de sa fille et lui patpat la tête pour la féliciter tout en braquant l'arme sur l'autre. Un pas et j'hésite pas. Ce genre de choses. Bref, si t'as déjà vu un film d'action dans ta vie (Non ? Mais dans quelle grotte tu vis mon pauvre ?) tu connais la chanson hein.

Teo jette un regard à Alessa. Un regard qu'elle pige de suite. L'avantage de sa surdité, c'est qu'avec le temps, elle et lui n'ont même plus besoin de gestes pour se comprendre. Elle sait tout à fait ce que son père veut qu'elle fasse.

Bravement, elle serre le bas du tee-shirt de son pyjama et prend la parole à la place du paternel.

- Qui... Qui êtes-vous ? Vous voulez quoi ? On a rien de valeur ici !

_________________
Cadeaux dlamorkitu:
 


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 143
▬ Humeur : Farceuse
▬ Profession : Marchand de Sable

▬ Fiche : Venez faire de beaux rêves...


| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Être le meilleur dresseur.

Faiseur de dodo et de rêves
[Marchand de Sable]


MessageSujet: Re: Mission Impossible chez les Vettini   19.10.12 18:43

Gaaaaaah.

Ca, c'était le gah de gaga. Comme gahteau. Comme gahgahtiser. Au diable les bras qui tentaient de mettre fin à sa somptueuse et longue vie. La scène devant lui était bien trop mignonne. Mignonnesque même!

Bon. C'était un touuuut petit peu incongru tout de même. Une adorable fillette avec une arme plus lourde qu'elle dans les mains? Improbable, mais pas impossible. La preuve. Pourtant la scène ne perdait rien de son potentiel choupinesque. Bien au contraire.

Gah.

Ca, c'était le gah de...de rien. De "j'étouffe laissez moi respirer". De "je meurs je meurs je meuuuuuuuurs". Mais aussi et surtout de "Pitié, faites moi une jolie tombe d'accord?". C'était fou avec quelle facilité on pouvait communiquer avec un si petit mot, non? C'était assez fou aussi la façon dont son cerveau arrivait encore à divaguer malgré sa mort prochaine.

Dans tous les cas, la situation n'avait rien à envier aux plus dramatiques des films de James Bond. Je suis Bond. James Bond. Il y avait Lui, le héros sans peur et sans reproches! Ou presque. Il y avait le méchant, sans peur et...heu...sans peur! Hm...Il y avait une arme à feu et même la Demoiselle en détresse! Tatatadaaaaam.

Gaaaa...BOUM.

Ca, c'était le gah de la mort, suivi de la rencontre entre son visage et le sol. Dur. Violent. Douloureux. Aïeuh, ça fait mal sa mère, sacrebleu! C'était le gah de la mort qui annonçait aussi la reprise de sa respiration et l'abandon de l'étrange couleur bleue qui avait envahi son superbe minois.

Liiiiiiiiiiiiiiiiiiiiibre!

Avoir l'arrière train en l'air, face contre terre, n'était pas particulièrement élégant. Alors hop! Sur les pieds! Et petite inspection générale. Un nez, deux yeux, deux oreilles, deux bras, deux jambes...Tout est paré Cap'tain! Ouf, rien ne manquait à l'appel. Il pouvait reprendre ce pour quoi il était venu, c'est à dire...heu. Vaincre les insomnies de ses deux protégés. Mouais. Ca va être tendu du string!

Demi-touuuuuuuur, droite!

Le voilà face à Petite Princesse et Papounet en colère. En colère avec la dite arme. En colère avec la dite arme pointée sur LUI. Okaaaaay... Il allait devoir jouer serré pour ne pas finir avec une balle dans la tête. C'est à dire être honnête et dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité! Heu...toute la vérité?

_Bien le bonsoir! Navré de débarquer à l'improviste. Je suis le Marchand de Sable, pour vous servir!

Et hop, une petite courbette et une petite séance de gah-gatisage sur l'adorable et mignonne petite choupinette de Petite Princesse.

Gah.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 258
▬ Humeur : Osef.
▬ Profession : Garde du corps

▬ Fiche :

▬ Topics : Mission impossible chez les Vettini ft. Theo
KABOOM (aka le rp au titre trop long) ft. Conquête
Bodyguard ft. Charlie

« - I'm dying, I can see Heaven.
- That's the lightbulb, jackass. »


MessageSujet: Re: Mission Impossible chez les Vettini   10.11.12 1:27

Le Marchand de Sable.
Ben voyons.
T'as rien trouvé de mieux ?

La tronche de Teo est assez priceless. D'abords parce que des débiles pareils, c'est tellement rare d'en trouver qu'il faudrait les exposer dans un musée - ou dans une foire de campagne, au choix - mais aussi et surtout parce qu'il digère moyen les fanfarons dans ce style. Enfin. Il a rien contre les fanfaron en temps normal hein. Mais quand les fanfarons en question sont de sinistres inconnus qui forcent sa porte - quoique là, c'était plutôt la fenêtre en l'occurrence - ça passe déjà un peu moins bien.

Limite, ça lui donnerai envie de lui balancer un coup de semonce dans la face. Dommage, il a des voisins. Des voisins qui dorment. Des voisins lambdas, normaux, chiants et insipides. Des voisins qui n'apprécieraient donc surement pas d'être réveillés au beau milieu de la nuit par un coup de feu venant de l'appartement d'à coté.

En fait, pendant un bref instant, Teo a presque cru qu'il avait halluciné. Qu'il avait mal lu les mouvements des lèvres du bonhomme. Mais un bref regard sur sa fille et.... Oh merde.

Non Alessa. Non.
Pas les petites étoiles dans les yeux !

Trop tard. Ce regard, l'italien le connait. C'est le regard de la gamine émerveillée. De la gamine prête à croire que Peter Pan existe et qu'il viendra la chercher pour l'emmener dans le Pays Imaginaire.

Oui mais non ma chérie. Ne baisse pas la garde hein. Fais plaisir à papa. Sitoplait.

- Le Marchand de Sable ?

Ah ! Cet air sur son visage. Ce mélange de suspicion et de courroux enfantin. C'est bien petite. Voila. C'est ça qu'il faut faire. Ne pas écouter les conneries des inconnus. Rester bien sage, et appliquer toutes les choses que t'as apprise pa...

- Vous faite mal votre travail !

... Ou pas.

*facepalm level : max*


C'est ce qu'on appelle communément un "échec critique". Enfin. Vaut mieux entendre ça que d'être s... Ouais, non. Réflexion con.

Pour en revenir à notre cher ex-soldat, il semble important de préciser que le bonhomme se sent légèrement... Et bien... Trahi ? Abandonné ? Laissé pour compte ? Quelque chose du genre, en l'instant présent. Et évidement, ce n'est clairement pas pour le mettre de bonne humeur.

Il fait les gros yeux à sa fille qui, elle, sans pour autant se départir de sa méfiance, n'a plus d'yeux que pour l'inconnu. Il finit par lui poser une main ferme sur l'épaule pour la faire reculer derrière lui tandis que du bras tenant l'arme, visant toujours le blond, il lui fait comprendre de s'avancer sans brusquerie pour enfin lui saisir la nuque sans la moindre trace de douceur et l'emmener droit vers le salon. Là-bas au moins, il y avait un téléphone, et plus d'espace pour manœuvrer au cas où le timbré tenterait quelque chose pour fuir.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 143
▬ Humeur : Farceuse
▬ Profession : Marchand de Sable

▬ Fiche : Venez faire de beaux rêves...


| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Être le meilleur dresseur.

Faiseur de dodo et de rêves
[Marchand de Sable]


MessageSujet: Re: Mission Impossible chez les Vettini   25.11.12 18:09

Son niveau de confiance était à son top niveau.

Qui, après tout, pouvait bien résister à son charmant charme de Marchand de Sable? Hein? Qui? Personne. Surtout pas une petite fille. Il y avait qu'à voir la façon dont elle le regardait, avec ses grands yeux émerveillés. Tant d'admiration rien que pour lui! C'était...trop beau?...Oui, bien sûr. Mais surtout, amplement mérité!

Qui prenait des risques pour le bien-être de ses protégés? C'était lui! Qui se faisait malmener par des pères en colère? Encore lui! Qui n'avait pas fermé l'oeil depuis 932 ans parce qu'il travaillait comme un acharné? Toujours lui! Alors oui, il pouvait bien se lancer des fleurs. De temps en temps. Un petit peu. Non?

PAN!

Les mots de la belle demoiselle touchèrent son coeur plus sûrement qu'une balle tirée par un sniper. Touché coulé. Faire mal son travail? Mais non! La preuve, il était là pour rétablir l'équilibre des choses! Etait-ce sa faute si les humains développaient une résistance à son sable au fil des siècles?

Son côté dramatique reprit le dessus, oubliant le papa armé jusqu'aux dents et aussi affable qu'un requin affamé, sa main heurtant sa poitrine avec toute la force de son égo blessé. Mais bon, il fallait amadouer la famille alors....Amadouons!

_Je sais, Gente Damoiselle. A ma grande honte, vous avez raison. C'est pourquoi je suis ici, afin de réparer mes erreurs!

Et hop, une autre petite courbette d'excuse.

Huhu. Il était irrésistible.

....Visiblement pas pour tout le monde. Papa était-il vraiment obligé de le maltraiter? Diantre, c'est qu'il était fragile tout de même! Franchement, aucune considération pour lui. Il était un héros! Un chevalier sans peur et sans reproches!

Oh! Quel magnifique petit salon! Très cosy tout ça! D'après le peu qu'il avait pu en voir, le reste de l'appartement lui semblait pourtant totalement approprié pour de bonnes nuits de sommeil. Le quartier était calme aussi. Donc le problème ne venait pas de l'environnement mais bel et bien de ses deux protégés.

Tss tss.

Beaucoup de boulot en perspective.

_Pas que ce soit gênant, je vous assure mon bon monsieur, mais vous pourriez peut-être me lâcher maintenant? Je n'ai pas d'yeux derrière la tête et je pense que ce serait appréciable pour tout le monde si nous pouvions nous parler en face à face n'est-ce pas? Vous savez, je suis là pour travailler, alors si on s'y mettait? D'après votre tête, cela doit faire un moment que vous n'avez pas dormi. Et c'est une très mauvaise chose pour votre fille. Elle a besoin de se reposer et d'un père reposé aussi. Quand dis-tu Jolie Princesse? Est-ce que tu veux que ton papa dorme plus?

Il loucha d'un côté pour tenter d'apercevoir le papa et sa fille, mais la main sur sa nuque était ferme et....ferme.

Ne pas tenter le diable de ce côté là, c'est noté!

_________________


Dernière édition par Le Marchand de Sable le 24.06.13 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 258
▬ Humeur : Osef.
▬ Profession : Garde du corps

▬ Fiche :

▬ Topics : Mission impossible chez les Vettini ft. Theo
KABOOM (aka le rp au titre trop long) ft. Conquête
Bodyguard ft. Charlie

« - I'm dying, I can see Heaven.
- That's the lightbulb, jackass. »


MessageSujet: Re: Mission Impossible chez les Vettini   22.04.13 11:08

Les vibrations de la gorge pourrie de mensonges du blondinet indique bien à Teo qu'il parle. Et parle. Et parle encore. Et parle. Encore. Un joli petit monologue que le rital est bien en peine de piger, vu qu'il n'a pas une pleine vue d'ensemble sur les lèvres de l'intrus. En même temps, on rappelle qu'actuellement, il est dans son dos, prêt à lui arracher la nuque avec les dents si le besoin s'en faisait sentir. Ouais ouais. Avec les dents. On est des oufs chez les Vettini, t'avais pas encore compris ?

Putain mais ferme ta gueule. J'ai aucune idée des conneries que tu peux débiter, mais ferme ta gueule. Semble dire le chaleureux et accueillant minois du propriétaire des lieux.

Ceci dit, quand papounet tourne le nez vers sa fille, il constate une expression étrange sur son joli visage-qui-fait-complètement-fondre-son-paternel-ahem-ahem. Quelque chose entre l'interrogation et l'assentiment. Oula. Non. Wait. Ça va plutôt moyen ça. Ça va pas du tout même. Qu'est-ce que l'autre abruti a bien pût dire pour en arriver là ? Te fais pas avoir ma puce, les hommes sont tous des cons manipulateurs avec les jolies filles comme toi, et tu auras toute ta vie pour t'en apercevoir. Enfin, seulement si papa les laisse vivre assez longtemps. Mais c'est un autre débat.

Curieux, bien que toujours en état de "j'ai grave la haine là maintenant tout de suite", Teo interroge sa gamine du regard, qui ne tarde à lui répondre séance tenante, avec toute l'innocence des gosses de cet âge.

- Il a dit que t'avais une sale tête parce que tu dormais pas assez. Et que tu fais mal ton travail de papa parce que moi non plus je dors pas assez.

.........L'innocence et leurs propres interprétations aussi. 'Lessa ma puce, de ce coté-là, tu tiens de papa. Au moins pour le coté "j'énonce des vérités avec un ton parfaitement neutre et blasé"

Ah et. Au passage. Inutile de préciser à quel point la poigne de l'ancien militos vient de se resserrer sur le cou de l'imprudent qui semble encore plus mal barré qu'au début. Comment je sais ça ? Oh, peut-être à cause du sourire malsain et crispé du brun qui pourrait presque vouloir dire "j'vais te bouffer. Genre, tout cru. Avec une sauce au poivre."

Limite, on sentirait l'aura noire qui flotte dans le dos du proprio.

Mais sa môme intervient, comme toujours, le petit élément de tempérance qui fait du bien - aux autres - en tirant sur une bout de chemise de son père. Et, par geste cette fois, elle lui explique.

「Il dit qu'il est là pour nous aider et qu'il veut juste parler」

Bien sur ouais. Et mon cul, c'est du téflon.

「J'appelle tonton Clay à la police ?」

Teo fait non de la tête. Pas envie de voir se pointer ce commissaire casse-couille que sa fille a prit d'affection au point de l'appeler "tonton" ne débarque chez lui en pleine nuit. C'était déjà suffisamment la merde comme ça. Pour le moment.
Finalement, après un soupir de mauvaise volonté, l'italien consent enfin à lâcher le type, le poussant d'un coup sec dans le dos jusqu'au canapé tandis que lui même reste plutôt debout, bien en face, prenant appui sur la table. Mesure de sécurité, toussa toussa...

Ah, et sans lâcher son flingue hein, faut pas déconner non plus.

「Reste à coté du téléphone」

Une fois l'instruction donnée à sa fille, il croise les bras, fixant l'autre type, attendant une explication plus plausible que cette connerie à propos du marchand de sable.

_________________
Cadeaux dlamorkitu:
 


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 143
▬ Humeur : Farceuse
▬ Profession : Marchand de Sable

▬ Fiche : Venez faire de beaux rêves...


| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Être le meilleur dresseur.

Faiseur de dodo et de rêves
[Marchand de Sable]


MessageSujet: Re: Mission Impossible chez les Vettini   11.05.13 23:15

_Heu non, je proteste. Je n'ai jamais dit que vous aviez une sale têt....Okay, OKAY, je l'ai peut-être dit, je sais plus...

Irk.

Premièrement, il allait devoir arrêter d'émettre ces espèces de couinements totalement non virils et complètement indignes de lui. Il était le Marchand que diable! Il devait être pris un minimum au sérieux, par les couilles du grand bouc barbu! Trachée complètement écrasée par un bras ou non, il avait un certain décorum à maintenir. Voilà. Du décorum! Une déco au rhum? Mazette mon gars, arrête de fumer ton sable!

Deuxièment: ne PLUS faire confiance aux petites princesses pour l'aider à mettre leurs papas dans la poche. Une petite fille, c'est DANGEREUX! Oui, avec des majuscules même! Elles avaient tendance à détourner ses propos de façon abusive. Et pas détourner détourner. Non, plutôt détourner dans le genre "attaque terroriste". Genre ça brille comme un phare au milieu de la nuit, mais personne le voit jamais venir. Tu vois? Oui oui, il voyait. Le bras sur sa gorge il voyait aussi. Un peu trop bien même.

Gosh.
Avec tout ça, il allait devenir bleu. BLEU. Bleu cyanosé. Bleu asphyxie. Que du bleu pas très joli. Une couleur qui allait jurer avec sa splendide chevelure blonde. Oui oui, on pouvait être né au Moyen-Âge et avoir le sens de l'esthétisme.

Du coup, il frôlait la mort pour la troisième -quatrième?- fois ce soir, et ça commençait à le lourder grave. Il voulait bien une menace par-ci par-là, mais un certain moment, fallait lâcher l'affaire quoi. Merde, les gens! Chuis là pour aider!

Oh? Ca commençait à s'agiter derrière lui et il voyait du coin de l'oeil la petite Princesse qui faisait des signes. Hm hm. Etrange. Tout comme le silence de Super Papa derrière lui. Et oh mon gentil troufignon, on t'a jamais dit qu'il fallait communiquer dans la vie? Poser les questions d'abord et taper ensuite? Non? Bon ben tant pis, j'aurai essayé.

Et vlan! Encore balancé! Même si c'était sur un canapé, il allait finir par demander une prime de risque! Heu, ton prédécesseur est mort. Tu veux demander à qui? Ah. Bon. Ben, il allait finir par se faire payer son travail! Pour sûr qu'il serait capable de convaincre le Grand Manitou de Naniwa d'organiser une collecte de fond ou une taxe spéciale "Marchand de Sable" pour régler ses honoraires. Oh mais en voilà une idée quelle est bonne?

Résumons la situation:
Il est sagement assis sur le canapé. La petite Princesse est à côté du téléphone. Et Super Papa le fixe méchamment avec son flingue bien en vue. Malgré tout ce qui a été dit précédemment, ça POURRAIT être pire.

Et puisque le silence s'éternise péniblement et qu'il n'a jamais été homme à rester mutique...autant prendre la parole non?

_Bien. Puisque nous sommes tous calmes et ouverts à la discussion... -coup d'oeil sur le flingue. Gloups?-...nous devrions refaire les présentations. Je me nomme Théobald, et je suis le Marchand de Sable. Vous pouvez m'appeler Marchand ou Théo. Je comprends votre septicisme, sérieusement j'ai parfois du mal à me croire moi-même aussi, mais je ne suis pas une menace! Mon travail, c'est de faire dormir les gens! D'ailleurs vous devriez dormir, comme tout le monde. Vous ne voulez pas? Je ne suis même pas payé et voilà qu'on me menace. C'est vraiment un sale boulot si vous voulez mon avis....Mais non. Vous ne voulez pas mon avis hein? Ah ah. Par contre, faut quand même que je vous dise que vous faites peur. Vraiment. Je pourrais vous faire dormir, là maintenant tout de suite, et vous donnez ainsi la preuve de ce que je suis. Mais non. Vous allez prendre ça pour une menace et puis demain vous me traquerez probablement pour me faire la peau même si vous ne me retrouverez jamais parce que j'aurai fui très loin d'ici et que je n'aurai jamais mes remerciements pour la plus merveilleuse et reposante nuit que vous avez jamais passé.

Respiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiire.
Ouf. Pas de balle tirée pour interrompre son monologue délirant. Tout espoir n'est peut-être pas encore perdu!
Et un autre coup d'oeil vers la jeune fille qui attend sagement.

_Sérieusement Princesse, vous devriez retourner au lit, vous tombez de fatigue. Je promets de prendre soin de votre Papa! Croix de bois croix de fer, si je mens j'vais en enfer!

Et signé, emballé c'est pesé!


_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 258
▬ Humeur : Osef.
▬ Profession : Garde du corps

▬ Fiche :

▬ Topics : Mission impossible chez les Vettini ft. Theo
KABOOM (aka le rp au titre trop long) ft. Conquête
Bodyguard ft. Charlie

« - I'm dying, I can see Heaven.
- That's the lightbulb, jackass. »


MessageSujet: Re: Mission Impossible chez les Vettini   29.07.14 20:21

L’espoir fait vivre comme on dit, pas vrai ? Après, moi, j'aurais plutôt tendance à dire que c'est de la connerie et que c'est relativement similaire à avoir autant d'instinct de survie qu'un troupeau de lemmings, mais chacun son truc. Ce type en tout cas, de l'espoir, il en atout plein sa besace, c'est ouf. A sa place, face au fameux regard-noir-spécial-papa-poule-en-colère (vous savez, le genre avec un tigre, ou un dragon, ou un démon cracheur d'éclair cliché qui apparaît en fond, oui oui ce genre-là), le reste de l'humanité se serait déjà barré dans les îles en prétextant un soudain désir de prendre des vacances loin, loiiiiiin du rital.

Rien que pour récompenser ça, il le laisse parler.

Et il regrette.

Il regrette fort.

Il regrette beaucoup.

Il regrette tellement que d'un « Tch » qu'on peut grossièrement traduire par "maisputaindebordeldemerdedeputainebordel STFU", papa Teo s'arme du premier projectile qui lui tombe sous la main - au hasard, une peluche de sa 'Lessa chérie (papa t'avait dit de ranger tes jouets ma puce) et le lui balance à la tronche pour le faire taire.

En temps normal, se manger une licorne pailletée en peluche dans la face, c'est pas spécialement dangereux, on est d'accord.

C'est sans compter la force de bourrin de monsieur bodyguard. Avec bonus d'XP "agacement" qui influe sur la force du jet.
Bref, c'était soudain, c'était gamin, c'était violent aussi, mais Teo en est à son max de tolérance là, il trouve déjà que sa patience est usé jusqu'à la moëlle. Et encore. La moëlle, elle a été bouffée par les chiens en prime. Et il se disait que l'autre en face devait lui être plutôt reconnaissant que ce soit un animal en peluche plutôt qu'une balle en acier. A partir de là, la notion de "gamin", elle relève pas mal du détail.

Et au final, tout ce qu'il retient sur ce monologue, c'est que ce gars tient vraiment à son délire de Marchand de Sable. De toute façon, il parle tellement vite que le sourd a pas vraiment eu l'occaz d'en saisir beaucoup plus. Soit.

-  Pour ma môme, coté sommeil, elle se démerdais plutôt bien jusqu'à ce qu'un type louche s’infiltre chez nous par effraction et lui foute la peur de sa vie.

...Voila pourquoi Teo, faut pas le laisser parler. Non seulement, ça le saoule, donc ça le met de mauvaise humeur, mais en plus quand il l'ouvre, c'est rarement pour dire des trucs agréable ou te faire un compliment sur ta permanente.

Il se tourne vers sa gamine et esquisse quelques gestes rapides.

「je m'en charge. retourne dans ta chambre et ferme à clé.」

Elle hésite un instant, avant de trottiner jusqu'à sa chambre en lancant un réprobateur :

- Tu le tue pas hein !

...Urg.

Tant pis.


L'ex-militos hausse les épaules en ronchonnant et puis back to business.

-  En admettant que tu dises la vérité Après tout, okay, OKAY il en a vu, des trucs pas nets et incroyables, surtout avec son taff - et manquer de se faire buter par un Cavalier de l'Apocalypse, ça aide pas mal à croire en quelque chose comme... Le marchand de sable (sic), en quoi ça m'oblige à t’obéir ?

Non parce qu'il y a rien de pire qu'obtenir une aide qu'on ne veut pas.

_________________
Cadeaux dlamorkitu:
 


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 143
▬ Humeur : Farceuse
▬ Profession : Marchand de Sable

▬ Fiche : Venez faire de beaux rêves...


| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Être le meilleur dresseur.

Faiseur de dodo et de rêves
[Marchand de Sable]


MessageSujet: Re: Mission Impossible chez les Vettini   27.02.16 23:45

Qu'est-ce que....qu'est-ce que c'était que ça? Une douce mélodie résonnait à ses parfaites oreilles. C'était le doux chant de la victoire! Ahahah, celui qu'il avait attendu depuis siiii longtemps. Depuis son arrivée chez les Vettini en réalité. Enfin il voyait un air de compréhension et d'acceptation sur les visages de ses petits -enfin petit ET grand- protégés! Et qui dit petite musique de la victoire dit....petite danse de la victoire!

Enfin mentale la danse hein. Il n'était pas fou non plus.

Personne. Personne ne pouvait résister à son charme fou de Marchand! A son professionnalisme sans faille qui le poussait à se mettre en danger à chaque mission! A son minois parfait et surtout à son sourire lumineux. Breveté Colgate zéro défaut que même pas on dirait qu'il est né au Moyen-âge!

POUMF!!

...Ou pas.

Qu'est-ce que quoi? Une agression, en plein visage, encore?! C'était intolérable! Duveteux et mou mais intolérable tout de même! Ses pauvres cervicales s'étaient probablement toutes abîmées en amortissant le coup, envoyant gracieusement sa gracieuse -kof kof- tête en arrière. D'ailleurs qu'est-ce que Môssieur Porte-de-prison lui avait jeté encore? Une...Oh. Une peluche licorne. Il adorait les licornes. Celle-ci était particulièrement fantastique : multicolore et pailletée. Une vraie peluche de princesse, pour sûr! Cela lui faisait penser à ce film là, avec la peluche licorne.....Qu'est-ce que disait la petite fille devant déjà?

Ah oui.
C'est trop géniaaaAaaAaaAAaaaaAAaaal!

Focus Théo! Tu es en mission!

Ah hum, oui. Mission c'est vrai! Papa Ours et bébé Princesse! Objectif optionnel de la mission : sortir d'ici vivant. Ca pouvait être...utile. Un peu. Enfin surtout pour les autres. Brefouille!
Abandonner l'air benêt et abasourdi -attaque de peluche en traître!- et jeter un coup d'oeil accusateur à Mur-de-glace. Check. Secouer la tête avec un air dépité. Check. Prendre la parole et faire un petit discours moralisateur...

_Non franchement. C'est mal de maltraiter les jouets de ses enfants vous savez? Comment réagirait Damoiselle en apprenant que vous avez abîmé sa précieuse peluche?

...Check. Peut-être pas la meilleure idée du monde mais bon. Suite! C'était quoi la suite déjà?... Ah oui! Afficher cette fois-ci un air outré et reprendre encore la parole. Check.

_ Je ne suis pas du tout louche. Est-ce que j'ai l'air louche? Absolument pas. Regardez cette mine fraîche et reposée! Rien à voir avec votre tête à vous! Franchement, je suis certain que vous faites peur à votre propre miroir.

Mouais. Toujours pas une bonne idée d'insulter son hôte mais bon...Il faisait peur! EN VRAI! Allez, on se concentre par les noisettes du bouc démoniaque! Se mettre Grumpy à dos n'était pas conseillé actuellement, cela n'apporterait que des embêtements dans la réalisation de ses objectifs. Non, il fallait plutôt le brosser dans le sens du poil, le flatter, essayer de lui faire entendre raison quoi!

_Sans vouloir offenser vos sensibilités cher ami, on ne peut pas vraiment dire que votre fille a son compte d'heures de sommeil quotidien. Croyez moi, je tiens scrupuleusement le compte de chaque personne! D'ailleurs, vous en êtes à six depuis le début de cette semaine, et c'est un sommeil pas vraiment adapté en plus...Oh, bonne nuit Princesse! Gente Damoiselle, que vos songes soient doux et votre repos reposant!

Oh qu'elle était mignonne avec sa petite bouille de petite fille toute choupineeeeette! Au revoiiiiir, au revoiiiiir!  Au revo....Gloups. Il avait pas l'air content le Papa. En plus elle lui avait dit de pas le tuer. C'était cool pour lui. Moins cool pour Papounet visiblement.

Dernière ligne droite : prendre un ton docte et asséner la vérité qui fait mal.

_Bon sérieusement. Je suis le Marchand de sable sacrebleu! J'oblige personne à faire quoi que ce soit. Je réponds aux impératifs biologiques des êtres humains. Vous ne voulez pas dormir? Soit. Vous allez dépérir -votre miroir dit que ça a déjà commencé- puis mourir et votre petite fille va se retrouver toute seule. Ensuite elle fera des cauchemars, ne dormira plus, va dépérir et mourir à son tour. C'est horrible non? Un destin cruel et inévitable pour celui qui se refuse à aller aux bras aimants de Morphée!....C'est moi, Morphée, pour information hein. Du coup, qu'est-ce qu'on fait? Je vous aide ou pas?

Check!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Mission Impossible chez les Vettini   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission Impossible chez les Vettini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Naniwa - Tennoji :: zone habitable :: Teo & Alessa-