AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Doggy DJ in da place.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 11
▬ Humeur : Attends, je réfléchis.
▬ Profession : Manger des chatons.

▬ Fiche : Ici

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Un cerveau.

[Inugami]


MessageSujet: Doggy DJ in da place.   15.10.12 16:34



NAGARE

AGE Ҩ
Il est né aux alentours de la période Edo, soit un bail. Physiquement, c'est assez incertain : Il peut aussi bien passer pour un ado n'ayant pas dépassé la majorité que pour un jeune adulte de 26 ou 27 ans.
NÉ(E) LE Ҩ
En hiver
SEXE Ҩ

NATIONALITÉ Ҩ
Japonaise
RACE Ҩ
Inugami (inclassable)
STATUT SOCIAL Ҩ
Statut quoi ?
OCCUPATION Ҩ
Il s'amuse à faire le DJ par-ci par-là dans quelques boites de nuits et soirées. Sinon, rien du tout. Il n'a pas vraiment besoin d'un vrai métier pour vivre vu sa nature.
RANG PERSO Ҩ
Doggy DJ
FAMILLE Ҩ
Que dalle
DES PHOBIES ? DES CRAINTES ? Ҩ
Manquer de nourriture et ne plus pouvoir manger à sa faim, ça le terrifie. Evidemment, il n'aime pas les chats. Il aime le chocolat mais il parait que c'est mauvais pour sa santé. (il parait...) S'il adore la pluie, la chaleur l'accable. Et il ne pourrait surement pas vivre sans contacts humains et interactions sociales. Encore moins sans musique.
DES TICS OU DES MANIES ? Ҩ
Il se trimbale en permanence avec un instrument de musique, souvent une guitare électrique ou son clavier électronique. Il ne jure que par la technologie depuis qu'il s'est habitué à vivre parmi les Humains. Il ne peut pas s’empêcher de toujours se saper à la mode, toujours avec des couleurs un peu beaucoup flashy. Il se teint d'ailleurs régulièrement les cheveux, passant du brun au blond en passant par le roux ou le vert sans complexe. Il a la manie de ne jamais quitter ses lunettes, qui sont là juste "pour le style" vu sa vision parfaitement honorable. Chercher des noises à Wu est un hobby récurrent. On peut aussi classer son réflexe de beaucoup parler et d'être un peu trop affectueux comme une habitude qu'il devrait perdre. Au passage, il dort aussi très peu, n'ayant jamais aimé ça.
FORCES ? Ҩ
Dude, c'est un Inugami, il peut à peu prés tout faire.
FAIBLESSES ? Ҩ
Les chats, la voix de Wu, sa phobie de mourir de faim.
SIGNES DISTINCTIFS ? Ҩ
Son look toujours différent.

HISTOIRE Ҩ


EDO


« Grand-mère, pourquoi le chien ne s'arrête pas d'hurler ? »

La vieille femme qui nettoie le riz pour le repas du soir arrête un instant son travail pour regarder sa petite-fille. Cela fait deux jours et deux nuits que les lamentations plaintives résonnent, tantôt faiblardes, tantôt trop vigoureuses. Dans le quartier, tout le monde sait à quoi elles correspondent, et beaucoup se demandent à quel moment tout ça va prendre fin.

« Quelqu'un est en train de créer un Inugami. »

La vieille fronce les sourcils, la vieille montre sa désapprobation. La gamine ne comprend pas la moue de sa mamie, elle ne saisit pas ce qu'est un Inugami. Tout ce qu'elle sait, c'est que dehors il y a un toutou qui hurle à la mort et que ça lui fait mal au cœur. Mais comme elle est un peu curieuse quand même, elle ose demander ce que c'est.

« Un dieu-chien. Un esprit canin qui agit comme gardien, ou devient l'instrument d'une vengeance. Il apporte chance et faveur à qui devient son maitre. »

« Et ça, c'est pas bien ? »

« Non. »

La grand-mère se tait et dehors, les hurlements reprennent de plus belle. Ils vont hanter l'air toute la nuit.



***


Il a faim. Il a faim, il a faim, il a faim, il a faim, il a faim, il a faim, il a faim, il a faim, il a faim, il a faim, il a faim, il a faim, il a faim, faim, faim, faim, faim, faim, faim, faim, faim, faim, faim, faim, faim, faim.

Il aboie, jappe, couine, glapit, aboie encore et s'égosille à pleins poumons.

Ça fait trois jours à présent.

Il essaie de bouger, au moins les pattes. Rien. Immobile et paralysé. Il ne comprend pas. Il a juste faim. Il tente encore une fois, la centaine, ou la millième, d'attraper la nourriture en faisant claquer ses mâchoires. Il est passé par à peu prés tout les stades que son cerveau d'animal peut lui permettre. D'abord, il a cru que c'était un nouveau jeu de son maitre. Alors il a attendu, fidèle. Puis il y a eu  l'incompréhension. Le désespoir. L'espoir à nouveau. La douleur. Et la fureur. Des fois, il se calme. Mais ça ne dure pas.
Il a la hargne. Il sauterai au cou du premier venu pour lui arracher la carotide, s'il le pouvait.

Pourtant, il a toujours été un bon chien non ? Un compagnon fidèle et dévoué à son cher maitre. Il l'a toujours suivit partout depuis qu'il l'a recueilli. Il l'a protégé quand des brigands s'en sont prit à lui, une nuit qu'il rentrait un peu tard du quartier des plaisirs. Il a toujours fait fuir les visiteurs impromptus qui venaient régulièrement chez eux. Et quand son Humain ne voulait pas jouer avec lui, il n'a jamais insisté et se contentait de s'allonger sagement à ses pieds. Alors il se demande pourquoi il lui fait subir cette torture. Est-ce une punition pour la semaine dernière, lorsqu'il a refusé de rester hors de la maison malgré la pluie battante ?

Si c'est pour ça, pardon. Pardon, je ne le ferai plus. Mais laisse-moi sortir de là. J'ai faim. J'ai mal. J'ai froid. J'ai faim. J'ai faim. S'il te plait. Pardon. Nagare ne recommencera plus. C'est promis.

Mais rien. Alors la haine se change peu à peu en abandon.

Le matin du sixième jour, les aboiements se taisent pour de bon.



Citation :

Il est dit que pour créer un Inugami, il faut enterrer un chien jusqu'au cou en plaçant de la nourriture autour de lui qu'il ne peut pas atteindre. Le chien agonise alors pendant des jours, durant lesquels son propriétaire lui répète que sa douleur n'est rien comparée à celle que lui, son maître, endure de son côté.
Quand le chien meurt, il devient un Inugami. Puisque son dernier souhait était de manger, les aliments placés autour du corps agissent comme une offrande qui apaise son esprit, le rendant du coup obéissant.





EDO → KYOTO


Nous sommes en route depuis maintenant une semaine. A pied, le chemin pour Kyoto est long et semé d'embûches pour qui n'est pas un samouraï ou ne possède point d'escorte. Du moins, cela aurait dû être le cas, mais depuis notre départ, il ne nous est jamais rien arrivé. Presque.


L'homme marche d'un bon pas, suivant la large route sans se laisser distraire. A ses cotés, un chien qui l'accompagne sans jamais le lâcher d'une semelle. L'animal est grand, ni mince ni massif. Son pelage est dans un sale état et ses yeux reflètent une intelligence effrayante. Presque humaine. Les autres voyageurs qui croisent leur chemin s'écartent en lançant des regards remplit de malaise et de curiosité.

Un chien qui te regarde comme ça, ce n'est pas normal.

Dix jours depuis que je suis sortis du trou. J'ai toujours mal, mais je n'ai plus faim. Mon maitre me nourrit beaucoup depuis. L'autre jour, quand la troupe de brigands nous a attaqué durant une embuscade non loin de la forêt d'Aokigahara, il m'a laissé manger le cadavre de ceux que j'avais tué pour le sauver. Les autres se sont enfuis en hurlant au Démon. Je n'ai pas comprit pourquoi, jusqu'à ce que je termine mon repas et que mon esprit réintègre mon enveloppe charnelle. Lorsque je ne l'habite pas, mon corps recommence à pourrir lentement. Un jour, je ne pourrai plus y retourner.

Lorsque le crépuscule tombe, l'homme s'arrête à la première auberge qu'il trouve. Non pas qu'il craint de voyager de nuit, pas avec un Inugami à ses cotés, mais plutôt car il a besoin de faire le point. Kyoto n'est plus très loin. Coup de chance, le tenancier de l'auberge est un ami d'enfance qu'il avait perdu de vue. Il lui a offert l'une des meilleures chambres pour le nuit, en "souvenir du bon vieux temps" et lui même fait monter l'excellent sake qu'il gardait pour les grandes occasions.

Coup de chance.


Citation :

L'Inugami joue le même rôle qu’occupe le kitsune dans plusieurs régions du Japon. On croit qu'un inugami-mochi (le possesseur d'un inugami) bénéficierait d’une grande chance et que les faveurs qui lui sont accordées devront être rendues avec intérêt. En contrepartie, les inugami-mochi sont évités par les autres et ont beaucoup de mal à se marier. Ils doivent aussi être prudents afin de ne pas offenser leur Inugami, de peur de déclencher son courroux, car à la différence du kitsune, un inugami ne suit pas simplement les voeux de son maître, mais agit aussi selon ses propres impulsions.


L'homme assis en tailleur à coté de la fenêtre ouverte tourne la tête vers l'animal sagement allongé dans un coin de la pièce.

Je ne sais toujours pas pourquoi mon maitre m'a fait subir ça. Je ne sais toujours pas pourquoi nous nous hâtons vers Kyoto. Ce que je sais en revanche, c'est que je possède à présent des pouvoirs qui lui seront bien utiles.
Des pouvoirs qu'il craint.
Il me craint.
Je le sens.


Il déglutit nerveusement en avisant le regard que porte son chien sur sa personne. Il a l'impression qu'il se moque ouvertement de lui. Finalement l'homme se demande s'il a bien fait.





KYOTO


Enfin. Enfin.

La lueur de la bougie tremble, faiblement, menace de s'éteindre au moindre souffle d'air. La créature se repaît, dans des bruits d'os qui craquent et de chairs arrachées. C'est une ombre au mur, une ombre terrifiante, difforme. C'était un couple d'amants, à présent ce n'est que sang, bouillie et vêtements souillés. L'on entend rien à part le vent qui souffle au dehors, menaçant, et le son de sa mastication effrénée, brouillonne, affamée. Il lui semble ne jamais rien avoir dévoré d'aussi bon de toute sa vie. Ni de sa courte non-vie.

Leurs âmes me regardent. Leurs âmes perdues, vides, qui me fixent de leurs visages sans yeux, qui me fixent de ces trous béants et noirs, grouillant de vermine. Mais ces âmes n'auront aucun gout, je le sais. J'ai encore faim. Ça ne m'apaisera pas.

Au loin, un nourrisson qui pleure. Un ancien qui meurt. Ici, le drame d'une tragédie. De la peur. Et la folie des Hommes. Une femme éventrée, un homme déchiqueté et un autre, qui revient à lui. Il croit être dans un songe, un macabre rêve, mais il ne se réveillera point. Et d'horreur, il passe à la joie folle. De satisfaction, c'est la crainte qui le gagne. De terreur, voici le dénie qui s'en mêle. Il est homme. Et homme ne peut point contrôler haine trop grande. Il transpire, dans la moiteur de l'orage. Son kimono lui colle à la peau. Il fait lourd. Il savait. C'était une erreur. Un sourire, fou et torve. Désespéré. Une erreur.

Je suis mort pour ça. J'ai souffert pour ça. Pour ça.

Je suis mort pour ça. Je suis mort pour ça. Je suis mort pour ça. Je suis mort pour ça. Je suis mort pour ça. Je suis mort pour ça. Je suis mort pour ça. Je suis mort pour ça. Je suis mort pour ça.


L'ombre sur le mur glisse. Un craquement dans la nuit. La flamme meurt et l'homme supplie. Mais il n'est point de pardon pour les esprits. Toi qui par jalousie et orgueil à créé un monstre pour te venger de ton ex-femme partie avec un autre, ne compte point recevoir la miséricorde qui t'as fait défaut.

Ce n'est plus mon maître.

Son maître est mort en même temps de lui, dans le trou. Il gronde. Grogne. Hurle. Et voila. Son âme est là. Pâle. Aux orbites sans fond.

Elle a un gout de sang.

Shita-Kiri Suzume. Tu as voulu voler le plus gros panier en osier. Au lieu d'y trouver gloire, argent et haut-faits, te voila avec la langue coupée.
Voila la grandeur des hommes.
A qui la cupidité toujours sourit.
Et la vengeance jamais ne profite.

Il n'a plus de maître.


CARACTÈRE Ҩ
ultra-friendly - n'a aucune honte, aucun complexe, peu de pudeur - plus mature et sage qu'il n'en a l'air - tactile - bruyant - expansif  - tendance à prendre la Terre pour un immense terrain de jeu - curieux - téméraire - grosses tendances masochistes - optimiste - arrogant - cruel - individualiste - lunatique - manipulateur

EN PLUS Ҩ
• Nagare est percé de partout : cinq piercings à chaque oreille, deux à la base de la nuque, deux en bas des reins, et quelques autres dans des endroits plus privés.
• Il prévoit de se faire faire un grand tatouage dans le dos. Et de laisser Wu s'en charger parce que tant qu'à être masochiste, autant l'être jusqu'au bout.
• Il a son corps actuel depuis les années 1900 et quelques. Avant il devait en changer régulièrement car dés qu'il reprenait sa forme de yokai pour chasser des âmes à dévorer, son corps physique pourrissait. En gagnant de la puissance au fil des siècles il a finalement été capable d'éviter ce petit soucis. A présent, il possède ce corps depuis si longtemps qu'il a fusionné avec et qu'il n'a plus besoin de l'abandonner pour se changer en yokai. Et il en prend vraiment soin.
• Il a la sale manie d'aimer un peu trop flirter avec le danger
SES HOBBIES ? Ҩ
Faire de la musique, errer en ville, être super amical avec n'importe qui, se teindre les cheveux.
SON ENDROIT PRÉFÉRÉ ? Ҩ
Les nightclubs et autres boites de nuit/discothèques.
SON FILM PRÉFÉRÉ ? Ҩ
Les Sept Samouraïs de Kurosawa
SA BOISSON PRÉFÉRÉE ? Ҩ
L'eau. C'est très bien l'eau.
SA NOURRITURE PRÉFÉRÉE ? Ҩ
La viande crue et les âmes humaines
PLUTÔT SUCRÉ OU SALÉ ? Ҩ
Salé
CHIEN OU CHAT ? Ҩ
Ahahahah chien
DOUCHE OU BAIN ? Ҩ
Heu.
ET SI IL/ELLE ÉTAIT UN ANIMAL ? Ҩ
C'EST un animal. Sort of.
...UNE COULEUR ? Ҩ
Toutes, tant qu'elles sont bien flashy.
...UNE CHANSON ? Ҩ
HANDZ UP [Second Heaven] & RECKLESS RAVE [Golden Rush]
...UN ÉLÉMENT ? Ҩ
L’électricité.
...UN JEU VIDÉO ? Ҩ
Beatmania IIDX
PIRE SOUVENIR ? Ҩ
Quand son maître l'a laissé crever de faim.
MEILLEUR SOUVENIR ? Ҩ
Quand il a pu lui ouvrir la gorge.
SON TYPE DE MECS/NANAS ? Ҩ
Nagare n'est pas interessé par les Humains au sens physique ou charnel du terme.
SON FANTASME ? Ҩ
La voix de Wu. Son gros kink.
C’ÉTAIT QUOI SON RÊVE, QUAND IL ÉTAIT PETIT ? Ҩ
Comment dire...
ET SON PREMIER BAISER ? Ҩ
Heu.
SA MAISON A POUDLARD ? ? Ҩ
Le Cerbère devant le coffre de la pierre philosophale
SON AVIS SUR LE F.S.R. ? Ҩ
Tant qu'ils lui foutent la paix, il s'en fiche.
SUR DIEU ? Ҩ
Sur qui ?
SUR LES AUTRES RACES ? Ҩ
Il a du mal avec les lycans félins mais sinon, ça passe.
SUR LES CUCURBITACÉES ? Ҩ
Berk, des légumes.
SUR LE NUTELLA ? Ҩ
Un peu trop sucré.
UN DERNIER MOT ? Ҩ
Yosh.




PSEUDO

DERRIÈRE L'ECRAN Ҩ
Ici, c'est ton endroit à toi, le joueur. Parle-nous de toi, de comment tu as connu le forum, de ce qui t'as poussé à t'inscrire, complimente-nous, critique-nous, fais-nous une blague, raconte-nous la vie de ton lama... Ou ne dis rien du tout, c'est comme tu veux.




Dernière édition par Nagare le 01.08.14 1:49, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 24

[Nogitsune]


MessageSujet: Re: Doggy DJ in da place.   01.08.14 2:26

...Damn
Revenir en haut Aller en bas
 

Doggy DJ in da place.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-RPG :: registre :: C.V acceptés-