AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ombre qui plane au-dessus des causes et des conséquences [1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: L'ombre qui plane au-dessus des causes et des conséquences [1]   25.07.13 15:56

Il aurait pu attirer toute sorte de pigeons…tel un charlatan il aurait pu promettre santé et argent au premier venu. Tel un marabout il aurait vendu n’importe quelle breloque à un passant en lui racontant un maléfice …mais…Ce n’était pas son cas.

Manitou n’était qu’une vague rumeur. Il était un peu comme le fantôme qui hantait cette forêt.

« Si tu t’approches trop il te dévorera ! Effrayant ! »

Certains disaient cela. C’était faux, il ne mangeait pas les humains… Enfaite pour tout vous dire, il ne mangeait pas vraiment, le goût des aliments n’était que cendre dans sa bouche. Il passait juste ses journées à errer dans la forêt en tirant sa petite carriole d’objet en tout genre. Un tas de choses et d’autre qu’il avait fait, confectionner pour passer le temps mais il doute qu’un jour cela soit à un autre que lui…

De une : Personne ne s’approchait de lui
De deux : Il n’aimait pas les humains alors il était un peu réticent à leur donner une de ses créations
Et de trois : …il pense qu’aucun de ses objets n’apporteraient de bénédictions…ils sont peut-être maudits…et ça le désole…

Alors, suivit de sa panthère noir il continuait de marcher en tirant sa carriole. Les jours étaient longs. Depuis combien de temps déjà ? Il ne savait plus depuis combien de temps il était caché dans la forêt… Oui il ne c’était approché de la ville qu’une seule fois mais le bruit et l’activité l’avait quelque peu mis mal-à-l’aise.

Il avait du mal à s’habituer à l’époque, préférant la nature et le calme… La divinité ne comprenait plus les Hommes…

Alors comme chaque jour, il errait dans les sentiers de la forêt, tirant sa carriole qui tintait de jolie sons de carillons…

Il le sentait…Amarok ressentait clairement une présence dans la forêt. Une présence humaine hostile. Alors, tout en restant aux aguets, il poursuivit son chemin comme si de rien n’était. Sa panthère marchait à pas feutrés près de lui le suivant comme son ombre… Ils étaient inséparables. S’en prendre à Ash était ce qui pouvait rendre le plus fou Amarok. Elle était ce qu’il lui restait…Elle était celle qui le comprenait, il n’avait besoin de rien d’autre, du moins c’était ce qu’il pensait.

Depuis quelque temps Ash chantait un air qui ne lui rappelait que trop de souvenir… une chanson indienne qui racontait leur légende…

Amarok retire le calumet de sa bouche et commença à chanter doucement :

« Attaché sur la croix regardez le ciel rougir
-Alors que la pure fille de lune pleure
-Les coups ne veulent que dire le mépris des démons envahissant les terres
-Repens-toi, repens-toi !
Levant les yeux au ciel, regardez le soleil noircir
-Alors que la pure fille de lune supplie
-Alors que les voix s’apaisent…Le calme avant le jugement
-Face à la croix vous devez être punit
-Car la douce fille de lune se meurt
-Toute la raison du vaillant frère s’évapore dans le néant… »


C’était il y a bien longtemps…combien de temps déjà ? A quoi ressemblait Ash avant ? Son visage était flou à présent… mais peu importe sa forme. Elle était toujours ce qui comptait le plus pour lui…
Le doux son du carillon fut interrompu.

Un humain. Il avait devant lui un humain.


….


Amarok ne savait pas comment tout cela c’était produit mais c’était arrivé. Lui et Ash étaient entourée par des hommes en uniformes…chez les humains c’était ce genre de type qui faisait appliquer les lois. Les lois des humains étaient tordues !

Il y avait justement cet humain étendu la part terre et cette femme dans le coin qui pleurait et hurlait que qu'il était un monstre…

mais regardez ce monde abandonner par les dieux…et c’est moi que vous appelez « monstre »

C’était elle qui avait prévenu ces hommes de loi. Le type avait été trop loin. Je ne laissais personne m’approcher gardant le corps de l’homme à mes pieds, ma panthère montrant férocement les crocs.

L’humain l’avait cherché ! Il avait ce qu’il méritait ! et la femme était arrivée à ce moment-là. Mais il ne craingnait en rien tous les mortels qui m’entouraient. Ils tentèrent d’évaluer ce qu'il était. La menace qu'il représente ? Il détermine si l’homme inerte vie encore ?

Respecter la loi n’est-ce pas. Je ne suis que celui qui s’est fait agresser mais des armes sont pointées sur moi…
Revenir en haut Aller en bas
 

L'ombre qui plane au-dessus des causes et des conséquences [1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: All around our world :: les alentours de naniwa :: la forêt-