AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confettis. It's a parade.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 25
▬ Fiche : Don't be a fool and come ~
▬ Topics : Confettis. It's a parade. - Sabelette
Can I disturb your meal ? - Eri Xie

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux : C’est ici pour le jambon ?

† This is Blind Madness ♪ ~


MessageSujet: Confettis. It's a parade.    12.08.13 22:40

Sale.
Tout est sale. Sa nourriture. Lui-même. Ses ongles essentiellement. Et c’est mauvais. Ça goute la terre. La poussière.  Il a déterré un bras, caché quelques jours avant. Il en a perdu. Il y a gagné quelques vers à la place. Ça calme sa faim. Son envie de manger. Après quelques bouchées, la viande redevient  même bonne. Pas si avariée. Le sol conservait bien. Il ronge son os, à présent. Inconscient de l’état déplorable de ses vêtements. Pantalon déchiré, qu’il ignorait grisâtre. Chemise d’une couleur inconnue, tellement elle était crade, tâchée de sang séché et maintenant de boue. Il devrait se changer. Il ne le sait pas. Ses bandages commençaient à suivre l'exemple. Il les nettoierait. C’était la seule chose dont il prenait soin, avec son collier. Même si les retirer était douloureux. Ça le ramenait une fraction de seconde à la réalité. A ce qu’il était. A ce qu’il avait perdu.

L’Humérus fut jeté. Où ?

Il glisse. Ses pieds nus effleurant à peine l’asphalte. On le regarde. On le fuit. On se demande si ces tâches sont vraiment… ? Ça doit être autre chose. L’Humain se voile la face. Il ignore où aller. Il n’a nulle part où aller. Quelle importance ?

Il tourne. Virevolte. Se cogne à une boite aux lettres. Tape la boite aux lettres. Il rigole. Sans raison. Il s’arrête, écoute…traverse. Assez de présence d’esprit pour se souvenir de ce danger. Il marche. Il marche. Il court. Il vole. Non, il ne vole pas. Il tourne. Bifurque. Se perd. S’enfonce dans la ville. Il s’ennuie. Il doit s’occuper.

Aucune attention.

Le nez en l’air, comme-ci il pouvait voir le ciel. Un pas. Deux pas. Trois p…flouf.

Il disparait. Pouf ! Comme par magie. Comme un lapin dans son terrier. Comme un ange tombé dans une bouche d’égout.

Il est encore plus sale. Il a mal. C’est drôle. Il ricane. Se redresse. Se laisse tomber assit. Un rayon de lumière tombe à moitié sur lui. Sortir d’ici ? Il n’y pense pas. Pour quoi faire ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 143
▬ Humeur : Farceuse
▬ Profession : Marchand de Sable

▬ Fiche : Venez faire de beaux rêves...


| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Être le meilleur dresseur.

Faiseur de dodo et de rêves
[Marchand de Sable]


MessageSujet: Re: Confettis. It's a parade.    13.08.13 0:32

That boy is a monster.
That boy is a monsteeeeeer.


La journée se finissait lentement, le soleil couchant éclairant les rues de Bay Area d'une lumière surnaturelle. Comme dans ces anciens  films de cowboys où le crépuscule tombait sur la ville fantôme. Et au milieu de la rue, il y avait ces deux hommes se fixant intensément. Plus intensément tu meurs. C'était cliché mais...C'était beau. Deux hommes virils – comme lui – qui se battaient en silence pour remporter ce duel de regards, avant de se battre tout court. Généralement, l'un des deux tombaient au sol. Raide mort. Couic.

Lui, cowboy des temps modernes, marchait dans les rues malfamées. Ses écouteurs vissés sur ses oreilles et ses doigts jonglant avec deux flacons de sables colorés et parfumés. Il était un peu tôt pour mettre son rôle de vendeur au placard et enfiler son costume de Super Marchand, héros de la Veuve et de l'Orphelin. Mais les évènements d'il y a six mois avaient laissé une pagaille sans nom dans les esprits si fragiles des habitants de Naniwa. Un vrai bordel ouais. Obligé de travailler comme un dingue pour apaiser les cauchemars et les insomnies, provoqués par deux zigotos incapables de communiquer sans se taper sur la tronche.

He ate my heart.
He ate my heart.
Instead he’s a monster in my bed


Ouais, il avait la haine. Il voulait bien être un preux chevalier mais y avait des limites quand même. Il avait beau être merveilleux, unique, magnifique, superbe et omnipotent...fallait pas déconner. Ok il était totalement dévoué à son travail mais avec le nombre d'heures sup qui lui étaient tombées dessus...il aurait pris un assistant s'il avait su! Voire deux. Ou trois.

Avec tout ça, il avait à peine pu voir les Vettini pff.

Donc il était là, marchant fièrement dans la rue. Affichant son air de cowboy mal-léché mais indéniablement plus classe. Sourd comme un pot à cause du volume à fond. I'm a cowboy. I'm...I'm Clint Eastwood!!!
De loin, il vit le trou dans le trottoir. Bien rond, très noir et l'air très flippant. Diantre un obstacle! Que faire?! Passer à côté? Faire le tour comme un lâche? NON! Non. Il était un homme de l'ouest sauvage, morbleu! Ouais, il était fou! Il allait SAUTER par dessus!

Six mètres.
Inspire, expire.
Quatre mètres.
Prépare toi, tu vas le faire!
Deux mètres.
Tu es le Marchand! Tu es le plus parfait des Marchands! TU VAS RÉUSSIR!
Vingt-trois centimètres et demi.
Et tu sauuuuuuuuuuuuuuutes.

_That boy is a monster, oh yeah. That boy is a monsteeeeeer.

Il était passé! Ah ah ah! Il était trop génial! Le Cowboy de Naniwa était dans la place! Une petite danse de la victoire pour fêter ça hein? Une telle invitation ne se refusait pas!
Donc il était là, dansant fièrement dans la rue. Affichant un air de cowboy mal-léché mais extatique – les deux en même temps ouais – mais indéniablement plus classe. Sourd comme un pot à cause du volume à fond et chantant très faux pour exprimer toute sa joie.

Et...était-ce une personne au fond de ce trou?

_Que diable...?

Il pencha sa splendide personne au dessus de l'ouverture avant de se laisser tomber à genoux en constatant que oui, son acuité visuelle exceptionnelle avait bien repéré un être vivant en contrebas lors de son sublime saut et...FICHTRE. Les relents des égoûts le prirent à la gorge et ses yeux le piquèrent désagréablement. Quelle horreur. Il avait l'impression d'être revenu au Moyen Âge, quand les gens dormaient encore dans la fange avec les porcs. Son pauvre nez si délicat...Il ôta ses écouteurs avant de plisser les yeux pour mieux voir l'homme en contrebas.

_Bigre, quelle puanteur...Hm...Que faites-vous donc dans ce si charmant endroit mon brave? Auriez-vous besoin d'aide?

Il ne le savait pas encore mais, bientôt, son mp3 gagnerait un nouveau surnom. D'abord Aldric, puis cet étrange bonhomme-dans-le-noir...Il s'y reprendrait peut-être à deux fois avant d'écouter le Mp3 du Destin.

That boy is a monster
He a-a-ate my heart.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 25
▬ Fiche : Don't be a fool and come ~
▬ Topics : Confettis. It's a parade. - Sabelette
Can I disturb your meal ? - Eri Xie

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux : C’est ici pour le jambon ?

† This is Blind Madness ♪ ~


MessageSujet: Re: Confettis. It's a parade.    13.08.13 16:44

Horrible.
Une voix lui parvient. Une voix qui chante. Un son abject, déroutant. Dégoûtant. Une agression pour ses tympans. Il pose ses mains sur ses oreilles. Ce geste ne suffit pas à tromper son ouïe un tantinet plus développé que la moyenne. D’où est-ce que ça vient ? Tout résonne ici-bas. Il veut le faire taire. Lui arracher les cordes vocales. Lui hurler dans les oreilles pour qu’il comprenne ce que ça fait. Il se redresse, enlève ses mains, penche la tête, tente de localiser la provenance du …Ça s’est arrêté. …Merci.

Il devrait partir d’ici. La Chose pourrait reprendre. Où est-t-il ? Il est tombé. Ça pue. Des égouts. Il tourne sa tête, à droite, gauche, derrière, devant…Est-ce que le Monstre destructeur d’audition est en bas aussi ? Il doit sortir. Il cherche à tâtons…Une échelle…Quelque chose.  Et s’il se trouve là-haut ? S’il l’attend pour recommencer ?

Il se défendra.
Lui arrachera le cœur…Un organe. Lui dévorera.

Remonter ou…avancer ?
Ses mains ne trouvent pas de barreaux. Il veut retourner là-haut.

Une voix.
Etait-ce la même ? Il n’est pas certain. Elle ne chante pas. Elle ne l’agresse pas. Ça ne doit pas être lui. Lui parle-t-il ? Il écoute. Se concentre. Oui, ça doit être à lui. Qu’est-ce qu’il dit ? De l’aide…de l’aide. Il rigole. Agite vivement la tête de haut en bas.

_ Il veut. Tombe. Tombe-toi ! Y’a un monstre, ici. Là…Tu veux le voir ? Il m’a fait mal. MAL. - Il a hurlé le dernier mot, à s'en arracher la gorge.

Il a voulu me rendre sourd.

Pourquoi il ne trouve pas les barreaux ? Il tente d’escalader le mur, glisse…chute. Termine sur le dos dans l’eau poisseuse. Ça le fait rire. Tellement rire. Et puis il attend. Il attend celui à qui il vient de parler. Est-ce qu’il pourra voir la Chose, lui ? Est-ce qu’il pourra la tuer ? Il aimerait. Et lui ? Est-ce qu’il pourra la manger, est-ce que le pourfendeur de Créatures voudra lui en laisser un bout ?
Il s’en fiche. Il se servira lui-même.

Il se redresse d’un coup, et…relève la tête vers le trou dans le sol, au-dessus de lui.

_________________


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 143
▬ Humeur : Farceuse
▬ Profession : Marchand de Sable

▬ Fiche : Venez faire de beaux rêves...


| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Être le meilleur dresseur.

Faiseur de dodo et de rêves
[Marchand de Sable]


MessageSujet: Re: Confettis. It's a parade.    14.08.13 0:01

La réponse du pauvre hère tarda à venir, un peu comme s'il cherchait ses mots. Encore un petit chou fatigué sûrement. Non vraiment, cette querelle dévastatrice avait vraiment été une calamité pour le sommeil des petits humains et autres créatures habitant cette ville. Il allait encore mettre des mois, voire des années, avant de régler le problème. Déjà, il avait galéré sa mère avec les trois guerres mondiales. Encore aujourd'hui, certains n'arrivaient pas à s'en remettre. Et il fallait que des petits rigolos viennent semer la zizanie. C'était vraiment un manque de respect. Et même plus! Un manque de considération pour son travail! Vraiment aucune reconnaissance!

Bref. Revenons à notre mouton.

Le petit bonhomme venait de parler et commençait à s'agiter en bas. Ah, de rire aussi. Bizarre bizarre et...Mais qu'est-ce qu'il bavait? Un monstre? Où ça? Où où? Il se pencha pour mieux voir, ne laissant que son sublime popotin en l'air.

_Mon ami, ne bougez pas! Je vais venir vous sauver!

Là! Une échelle! Avec des barreaux manquants ou rouillés, mais une échelle quand même. Il pouvait l'atteindre et commencer sa descente vers les profondeurs de Naniwa. Yeah. Il pouvait sentir le brave et intrépide aventurier en lui se mettre à frétiller. S'il y avait bien une chose pour laquelle il excellait, plus que son travail, c'était bien le sauvetage de personnes en détresse. Il adorait ça. Il se sentait important ouais. Investi d'une mission!

Qui pouvait, honnêtement, vivre plus de 930 ans et ne faire qu'endormir les gens? Il fallait bien avoir une activité parallèle quand même! Un loisir, un...hobby. Oui c'est ça. Sauver les gens était un hobby. Ça sonnait bien un "hobby". En plus c'était classe de sauver les gens. C'était gratifiant de voir l'étincelle de reconnaissance dans le regard des individus qu'il avait libéré d'un danger imminent!

Un jour quand je serai grand, je serai comme le Marchand de Sable!

Que n'avait-il pas entendu cette phrase au cours de sa longue vie. Aaaah...C'était la belle époque. Aujourd'hui il devait lutter pour ne pas être oublié, pour continuer à faire vivre sa légende. C'est dur, teeeellement dur la vie de marchand...Là, il avait une occasion inespérée de venir au secours d'une pauvre âme éplorée! Et il n'était pas dit qu'il ignorerait l'appel au secours de son prochain! Foi de Marchand!

_Attention à vous camarade! Je descends!

Hop hop hop hop hop...Et hop! Il glissa bien une ou deux fois sur les barreaux usés mais réussir à atteindre le sol des égoûts sans encombres, ses pieds plongeant droit dans l'eau sale et dégoûtante. Beurk. Hm. Il fit une petite courbette devant son Damoiseau en détresse avant de se relever en souriant.

_Bien le bonjour! Je suis le Marchand de Sable pour vous servir! Et je suis venu vous sauv...Sacrebleu! Vous êtes...- repoussant - ...resplendissant aujourd'hui.

Oh. Mon. Dieu.
Le Damoiseau qu'il avait pris pour un vrai Damoiseau était en réalité une espèce d'humanoïde effrayant qui ressemblait à un lépreux avec tous ces bandages. Un lépreux qui serait tombé dans une fosse à purin et...purin qui ressemblait à du sang séché. Et bon dieu, cette ODEUR!

Retenant un haut le coeur, il fit néanmoins bonne figure. Parce qu'il était le Marchand. Parce qu'il était venu sauver le bonhomme tout bizarre. Parce qu'il ne fallait pas juger sur les apparences. La preuve, tout le monde le prenait pour un délinquant alors que PAS DU TOUT!

_Donc. Je suis venu vous sauver!

Tadaaam

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 25
▬ Fiche : Don't be a fool and come ~
▬ Topics : Confettis. It's a parade. - Sabelette
Can I disturb your meal ? - Eri Xie

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux : C’est ici pour le jambon ?

† This is Blind Madness ♪ ~


MessageSujet: Re: Confettis. It's a parade.    09.09.13 23:04

Un héros.
Un héros vient pour le sauver. Le sortir des tréfonds et des ténèbres. Et surtout, il l’espère…l’arracher aux griffes du monstre qui pour le moment se fait bien silencieux. Le visage orienté, avec intérêt, vers…à peu près…l’ouverture dans le ciel. Il le sait. Aurait-il regardé tout à fait ailleurs, qu’il l’aurait tout de même su.

Il tape dans ses mains lorsqu’il lui annonce donc qu’il arrive pour le sauver. Il trépigne d’impatience ! Il est de bonne humeur, malgré sa mésaventure. Il a le ventre plein. Les évènements l’amusent plus qu’ils ne l’agacent. Sans compter le Monstre, bien sûr. Il espère qu’il crèvera, lui ! Et même si ce n’est pas dans son habitude de se repaitre de pareille engeance…cette fois, il s’en fera un plaisir !

Il entend les bruits de pas sur l’échelle introuvable. Pourquoi ? Peut-être n’apparait-elle uniquement que pour les Chasseurs d’Êtres Infâmes. Ridicule ! Il en est un ! Il chasse l’Ange ! Beaucoup en vain. Certes. Reste l’idée, reste que son cœur est aussi pure de bonne intention. Il a autant le droit à l’échelle que son Sauveteur ! Il cogne contre le mur avec violence, s’énerve. Pour une courte durée, il entend un bruit sourd…une masse assez importante qui atterrie dans la saleté des égouts. Il s’arrête, se tourne vers la provenance. Il ne voit ni la courbette, ni le sourire…forcement. Il écoute.

Marchand de Sable ? Quel nom stupide. Il découvre ses dents taillés en pointe en un rictus moqueur. Resplendissant ? Oui. Il doit l’être. Il ignore tous des mauvaises pensées du type face à lui…Heureusement, d’ailleurs. Il ne lui laisse qu’à peine le temps de terminer sa phrase que déjà il lui bondit dessus. Pas pour l’attaquer, pas en mal, simplement pour se caler…agilement sur son dos et pointer une direction hasardeuse.

_ Le Monstre est par là ! Ou par ici…

Il pointe une autre direction…Et recommence jusqu’à avoir pointé à peu près partout, même vers le haut.

_ J’ignore ! Tout résonne, tout ! Ça hurlait ! Ça… Quel était le mot, déjà ? Chantait ! Tue-le ! Vous êtes un héros ! Oui ? Oui oui ! Massacrez-le ! Il a blessé, blessé…

Il colle sa main…crade, sur la bouche du pauvre Marchand. Il penche la tête, s’appuie sur l’épaule pour s’avancer plus en avant par-dessus cette seconde. Chut.

_ Mangez-vous ? Des biscuits attendent, sur la droite. Premier arrêt, à la tasse suivante. Écoutez…Le Monstre…On entend plus le monstre. Tu l’as déjà tué ? Sortir…JE VEUX SORTIR.

Incompréhensible. Il s’empêtre dans ses mots, ses phrases…son esprit. La moitié de son discours n’a ni queue, ni tête. Il se laisse tomber du dos, repasse devant, tend la main en avant pour être certain d’être face à face.

Qu’attend-il, ce trafiquant de sable ?



Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 143
▬ Humeur : Farceuse
▬ Profession : Marchand de Sable

▬ Fiche : Venez faire de beaux rêves...


| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Être le meilleur dresseur.

Faiseur de dodo et de rêves
[Marchand de Sable]


MessageSujet: Re: Confettis. It's a parade.    20.03.14 1:47

Tadaa...Ah...m?

Note à lui-même : se frapper la tête contre un mur la prochaine fois qu'il voulait jouer au héros. Très fort. Vraiment très fort. Mais en faisant attention à son visage quand même hein! Cela lui éviterait peut-être de se retrouver encore une fois dans une situation gênante.
Sérieusement, la fois avec ce couple ne lui avait pas suffit? Les endormir pendant qu'ils faisaient la chose avait été embêtant. Qu'ils soient restés COINCÉS ensuite...Ca, ça avait été particulièrement fâcheux. Et très drôle. Mais aller se proposer pour les aider à se désassembler...Quelle idée lui était passée par la tête hein? Hey oh, je pouvais pas savoir qu'il planquait une arme sous son oreiller non plus!

Et récemment avec les Vettini! Il avait failli mourir aussi! Plusieurs fois! N'y avait-il aucune limite à son sens du devoir et du sacrifice? Et bien heu...

Alors pourquoi avait-il fallu qu'il vienne en aide au premier venu tombé dans les égoûts hein? Maintenant il se retrouvait avec une espèce de singe crasseux perché sur son dos – comment est-il monté là d'ailleurs? - en train de saloper tout plein ses belles fringues.

BONJOUR LA RECONNAISSANCE!

_Le monstre? Par là? Hein, par où ? Il ...Quoi? Il chantait? Arghhumphgrgrggggrgrgr....

Erk! La main! SA main! Enfin la main de la chose! Collée à son si magnifique museau! Hiiiiii! Respire respire respire...NON! Ne respire pas! Retiens toi, fais de l'apnée!

Misère...

Voilà le petit singe délirant qui glisse maintenant. Colle tes bras sous son séant pour le retenir. SANS penser aux endroits que le dit séant a pu visiter. Erg, mauvaise idée. Très mauvaise idée. Le prochain Damoiseau en détresse pouvait aller se faire voir chez les Papous si il y était. Super Marchand ou pas. Non mais.

Maiiiiis le petit singe se fait la malle quand même. Ouf son dos. Ouf son visage. Attrapons vite vite un petit bout de t-shirt pour s'essuyer la figure, cela devient vital et....Respiiiiiiiiiiiiire.

Inspire. Expiiiiiiire par où tu peux.

Mieux, bien mieux.

_Oui, sortons sortons, je vous suis.

Avec tout ça, il avait perdu toute sa verve, tout son verbe...Adieu talent oratoire naturel, bonjour phrases monosyllabiques dépourvues de sens. Son petit cerveau déclare forfait devant le phénomène devant lui.
Il attrape la main tendue mais doit réfléchir. Bougre d'âne, tu es dans la merdasse jusqu'au cou.

Messieurs, Dames, ceci est une prise d'otage ou je ne m'y connais pas!

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 25
▬ Fiche : Don't be a fool and come ~
▬ Topics : Confettis. It's a parade. - Sabelette
Can I disturb your meal ? - Eri Xie

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux : C’est ici pour le jambon ?

† This is Blind Madness ♪ ~


MessageSujet: Re: Confettis. It's a parade.    18.02.16 18:26

Son pauvre héros
Oui pauvre. Il devait avoir des problèmes respiratoires. Par moment, il l’entendait qu’il ne respirait plus. Est-ce qu’il oubliait comment faire ? Peut-être devrait-il l’aider, lui expliquer comment faire….ou, éventuellement, en cas de besoin….il pourrait lui faire du bouche à bouche. Oui ! S’il s’évanouissait, tournait l’œil à cause du manque d’oxygène….il ferait ça. Il le sauverait comme il était en train de le sauver lui. Il lui devrait au moins ça. Son pourfendeur de monstre hurlant. Bon. Il ne l’avait pas encore tué, mais il allait le faire. Il allait le faire, oui ! Ou au moins, le tirer d’ici….de l’antre de la bête.

Parlant de celle-ci, il venait de lui indiquer où elle était….pointant chaque direction, incertain. Son héros s’était soudain étouffé, débitant un son bizarre alors qu’il venait de lui plaquer sa main sur sa bouche. Diable ! Son état était pire qu’il ne le pensait. Il lui avait tapoté la tête, de sa main libre….comme pour le calmer, pauvre petit héros avant de lui parler encore. Lui sortir des paroles sans queue ni tête….si ce n’est le fait qu’il veut sortir. Il répond avec un certain retard aux questions….questions auxquelles il a pourtant déjà répondu….

_ LÀ ! – Encore une fois, il pointe une direction, puis une autre…encore une autre – Chantait ! On a mangé son cœur et il chantait ! Horrible. HORRIBLE. – Il a hurlé, encore -  Ça fait mal ! Aux yeux. Non oreilles, mal.

Puis il glisse, il tombe au sol pour passer devant…tendre la main pour le toucher, atteindre le visage, simplement pour s’assurer qu’il est bien là où il veut être. Devant lui. Il sourit, découvrant ses dents. Il pencha la tête. Il le suit ? Oh ! Qu’il est bête, parfois son héros. C’est pas lui qu’il faut suivre. Soudain, il lui saute dessus, s’accroche à nouveau...repasse sur le dos, comme il était avant. Il tire maladroitement les cheveux, comme-ci il s’agissait des rênes d’un cheval.

_ Sors !

Un ordre. Une demande. Y’a que lui qui peut, l’échelle….elle n’apparait que pour le tueur de vilain monstre chantant-hurlant. Il ne sait pas trop pourquoi. Il a autant de mérite, lui aussi ! Mais bon. Et il s’agite un peu, impatient d’être tiré d’ici…de s’éloigner de la bête avant qu’elle ne se remette à lui faire mal.



[HRP : ...Je te laisse tes cookies/biscuits/trucs...Parce que je suis pas mieux >> ]

_________________


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 143
▬ Humeur : Farceuse
▬ Profession : Marchand de Sable

▬ Fiche : Venez faire de beaux rêves...


| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Être le meilleur dresseur.

Faiseur de dodo et de rêves
[Marchand de Sable]


MessageSujet: Re: Confettis. It's a parade.    14.03.16 22:25

Malgré sa perfection toute parfaite, son courage sans faille, sa beauté irréelle et son dévouement à toute épreuve, il y avait bien une chose qui pouvait parfois dysfonctionner chez le grand Marchand de Sable qu'il était. A sa plus grande honte, bien évidemment. Mais il fallait le reconnaître, la devise "Sans peur et sans reproches" devenait souvent juste "Sans reproches" alors qu'il jetait le "Sans peur" aux orties.

Hey, ça pique les orties, alors un peu de respect!

Il pouvait fanfaronner autant qu'il voulait mais les monstres lui collaient une trouille tout droit sortie de l'enfer. Vous savez? Ceux avec moult appendices extravagants et totalement surréalistes. Des yeux surnuméraires affamés, aux éclats sombrement métalliques qui promettaient une mort lente et douloureuse. Gloups. Des tentacules longs et dégoûtants, prêts à étrangler et écharper sans merci. Oh my....Des crocs affreusement tranchants et aiguisés, n'attendant qu'une chose, découper des corps en morceaux. Je vais vomir.

Il n'était pas un couard, mais les monstres d'enfance, ceux des cauchemars qu'il s'échinait à combattre chaque nuit, à chaque envolée de sable...Et bien, ils le terrifiaient. Peut-être parce que malgré son acharnement, ils étaient toujours là quelque part. Jamais bien loin. Prêts à ressurgir pour dévorer l'âme de ses protégés dans leurs songes.
Quand il les voyait assombrir les éclatants rêves de sa création, comme autant de pourriture consumant le plus beau des fruits, il ne pouvait s'empêcher de goûter l'amertume de l'échec. Comme un rappel constant de ses limites, de ses faiblesses...Parfois être le Marchand de Sable, ça craint.

Il supportait son impuissance comme d'autres portaient le poids du monde sur leurs épaules, souriant à la face de l'univers comme un doigt vertueusement levé à la tronche des Ténèbres. Et dans un petit coin de sa tête, le Croque-mitaine ricanait en lui susurrant des mots aigre-doux.

Bref.

Autant dire qu'avec les tunnels sombres et puants, résonnant d'un écho peu engageant, et le petit vermisseau qui se tortillait dans ses frusques odorantes en hurlant après un monstre arrachant des coeurs -ou peut-être était-ce des yeux?- il flippait GRAVE sa maman.

_Mais aïeuh! Mortecouille, doucement sur les cheveux!

Voilà qu'il se retrouvait à nouveau en monture improvisée pour le petit sagouin, qui tirait sur sa somptueuse chevelure dorée et massacrait ses royales lombaires. Une chose était certaine, après cette malaventure, il n'irait plus JAMAIS traîner dans les bas fonds de Naniwa. Du moins c'est ce qu'il se disait alors qu'il attaquait la grimpette de l'échelle, avec sa charge sur le dos et les ombres oppressantes dans le coin de sa tête.

Que trépasse si je faiblis!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Confettis. It's a parade.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Confettis. It's a parade.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Naniwa - Bay Area :: vers l'horizon :: les égoûts-