AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Ange et la Fée [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: L'Ange et la Fée [Terminé]   30.08.13 16:12

Aujourd'hui, c'est son jour de congé, alors elle a décidé que ce serait une journée tranquille. Levée à midi passé, elle s'est paresseusement occupée des corvées ménagères – avec l'aide d'Âme évidemment. Elles ont pris leur temps, et se sont contentées du strict minimum. Shanna n'aime tellement pas quand c'est trop rangé, de toute manière. L'ordre méticuleux, bien propre et étincelant, ça lui rappellerait trop le Paradis et combien elle s'y ennuyait. Elle préfère de loin son petit chaos organisé.

Une fois le nécessaire expédié, elle a lézardé un peu devant la télé avant de terminer le livre qu'elle était en train de lire. Sa lecture l'occupe jusqu'en début de soirée. Là, elle commence à avoir envie de bouger. Mais pour aller où ? Un tour en ville ne la tente pas plus que ça. Quand on travaille tous les jours dans un bar, ça vous passe l'envie d'en fréquenter en tant que cliente... Et puis ce n'est pas vraiment l'ambiance qu'elle cherche. Elle a plutôt envie de calme, d'air frais. Elle décide d'aller faire un tour dans la forêt. Il lui reste quelques heures avant qu'il fasse vraiment nuit, et puis de toute manière, elle doute d'avoir quoi que ce soit à craindre. Alors elle saute dans sa voiture et se met en route.

Le trajet ne lui prend pas très longtemps. Le parking est presque vide quand elle se gare. À cette heure là, les promeneurs ont plutôt tendance à s'en aller, pas à arriver. Tant mieux, comme ça elle sera tranquille.

Elle suit des chemins au hasard, flâne en quelque sorte au gré du vent. L'air est frais, mais pas vraiment froid, agréable. L'odeur de mousse et de musc chatouille ses narines, délicieux changement par rapport à l'air vicié et surchargé du cœur de la ville. Même si, elle le sait bien, ce qu'elle respire n'a pas grand chose à voir avec l'air pur « d'autrefois ». Même ici, à l'écart de la ville, la pollution reste partout présente. Au moins est-elle moins manifeste ici.

Au bout d'un certain temps, il lui semble bien s'être perdue. Elle s'est, en tout cas, éloignée des allées bien nettes et des chemins les plus fréquentés de la forêt. Ça ne l'inquiète pas plus que ça : elle finira bien par retrouver un chemin. La pénombre commence à tomber, mais la nuit ne sera pas là avant encore un bon moment. L'ange en profite pour s'imprégner de cette atmosphère un peu sauvage, presque mystique parfois, qui l'entoure.

Quand elle remarque une lueur fugitive sur sa droite, elle se demande si elle ne s'est pas un peu trop imprégnée, justement, et si elle ne commence pas à avoir des visions. Elle fouille le bosquet des yeux, mais n'arrive pas à repérer ce qui aurait pu attirer son regard. Elle est sur le point d'admettre qu'elle s'est sûrement fait des idées quand elle localise la lueur à nouveau, un peu à l'écart de là où elle l'avait vue la première fois. Intriguée, elle se décide à avancer pour voir de quoi il s'agit.


Dernière édition par Shanna Moore le 14.09.13 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   01.09.13 13:05

Il avait fait beau ce jour là, mais personne ne s'était encore aventuré jusqu'au repère de Bleuenn, jusqu'à son saule pleureur, loin des sentiers battus, loin des bruits de la ville et de la route, perdu dans ce qu'il restait de nature à peu près sauvage à Naniwa. Alors elle avait pu vaquer tranquillement à ses occupations toute l'après-midi, elle avait joué, s'était promenée, bref, le genre de choses qu'on fait lorsqu'on vit seule dans une forêt.
Elle ne s'ennuyait pas vraiment, un rien suffisait à l'occuper, et, même si elle regrettait l'effervescence de sa vie d'autrefois, même si ses semblables lui manquaient cruellement, elle s'efforçait de ne pas trop y penser et de vivre le plus gaiement possible, en leur honneur.

Comme toujours, le crépuscule vint à la fin de la journée, apportant avec lui cette ambiance particulière que Bleuenn adorait. Avant, c'était le moment où elles attiraient des humains jusqu'à leur royaume, où elles les piégeaient et où commençait vraiment la fête. Il n'y avait plus de fête à présent, et la seule musique qu'on entendait était le vent dans les arbres et le bruit de l'eau courant sur les pierres. Magnifique aux oreilles de la fée, mais pas très dansant.

Soudain, un autre bruit vint s'ajouter à cette douce mélodie.
Des pas, assez lents, faits par quelque chose qui se tenait debout et qui était relativement lourd. Quelque chose qui n'appartenait pas à cette forêt. Probablement un humain. Voilà qui redonna un peu d'entrain à Bleuenn : une distraction.
Le plus silencieusement possible, elle s'approcha. Dès qu'elle vit l'origine du bruit, elle se rendit compte de son erreur. Non, ce n'était pas humain. C'était... autre chose. Quelque chose qui cherchait à dissimuler sa nature, puisque les grandes ailes noires que la fée pouvait voir étaient manifestement dissimulées aux yeux des autres. Cette femme ressemblait à un ange tout en étant radicalement différente de tous ceux que Bleuenn avait pu voir jusqu'ici. La différence la plus évidente était ses ailes, qui, au lieu d'être d'un blanc éblouissant, étaient d'un noir profond, absorbant la lumière au lieu de la réfléchir.
Et puis il se dégageait d'elle quelque chose de différent, quelque chose de plus... calme que ce qu'elle avait pu ressentir à proximité des anges qu'elle avait pu croiser. Précisons quand même que la plupart des anges qu'elle a vu, elle les a vu dans des situations de combats, pleins de rage et de volonté de vaincre, sentiments que ne semblait pas à première vue abriter le spécimen devant elle.

Alors que Bleuenn était encore en train de réfléchir sur la nature de cette femme, cette dernière la repéra. Immédiatement, la fée se cacha, puis laissa sa curiosité l'emporter sur sa crainte.
Jouons.
Elle s'éloigna, cessant de se cacher, pour voir si l'autre la suivrait. Comme elle l'avait espéré, l'autre la suivit, et elle s'éloigna encore. Lorsqu'elles se furent suffisamment éloignées des sentiers pour que ces derniers soient sérieusement difficiles à retrouver, la fée s'arrêta et se dévoila, restant quand même à une distance suffisamment raisonnable de l'étrangère pour pouvoir s'enfuir.

" Qui es-tu ? Es-tu... une sorte d'ange ? Tu leur ressemble sans être comme eux.

Tout en lui parlant, elle l'observait attentivement, repérant autre chose qui l'intéressa. Aux dernières lueurs du jour brillaient une jolie paire de boucles d'oreilles, qui seraient parfaites dans sa collection de cleptomane. Oh, elle ne pourrait jamais les mettre, pas comme ce joli bracelet en or gris qui lui faisait office de ceinture, mais ça ne l'avait jamais empêchée de voler quelques bijoux.
Ceci dit, tenter ce genre de choses ne serait pas très prudent pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   02.09.13 11:20

La lumière s'éloigne, Shanna la suit sans l'ombre d'une hésitation. Elle ne cesse de disparaître pour réapparaître un peu plus loin, et toujours l'ange lui emboîte le pas. Petit jeu de cache-cache qui dure plusieurs minutes, qui les éloigne toujours plus des sentiers, de la partie fréquentée de la forêt, sans que la déchue s'en soucie.

Enfin, la petite lueur daigne s'arrêter et se révèle. Une Fée ! Si Shanna avait connu l'enfance, peut-être aurait-elle reconnu ce sentiment qui l'étreint à cet instant, cette joie pure et innocent, infantile. Ce désir subit de sautiller sur place et de taper dans ses mains, qu'elle refrène bien qu'avec difficulté. C'est une Fée ! Une vraie de vraie ! Elle savait que les petits êtres existaient, bien entendu, mais elle n'avait jamais eu la chance d'en voir une en personne jusqu'à cet instant. En fait, elle avait même pensé qu'elles avaient disparu...

Et la Fée lui parle ! L'interroge, veut savoir qui elle est, ce qu'elle est. Bien entendu, elle peut masquer ses grandes ailes sombres aux regards des mortels, mes les créatures magiques telles que celle qui lui fait face peuvent aisément voir par-delà cette maigre illusion. Ça lui paraît logique, alors elle ne s'étonne pas vraiment. Elle répond d'une voix douce, avec un sourire juste un peu moins rayonnant qu'à l'instant où elle a découvert la Fée.

« Je m'appelle Shanna. Et je suis... Une sorte d'ange, oui, on peut dire ça. Une ange qui n'appartient plus au Paradis. »

Elle ne se sent pas le courage ni l'envie d'expliquer la notion de déchu, les règles du Paradis et le châtiment réservé à ceux qui les enfreignent, alors elle décide de s'en tenir là pour le moment. Si la petite chose veut vraiment savoir, peut-être qu'elle répondra à ses questions. Mais pour le moment, il y a un sujet qui l'intéresse bien plus que sa propre condition.

« Et toi, tu es une fée, n'est-ce pas ? J'ai entendu parler de ton peuple, il y a bien longtemps, mais tu es la première que je rencontre. C'est un honneur de faire ta connaissance. Comment t'appelles-tu ? »

Elle est très tentée de l’inonder de questions, mais elle parvient à se contenir pour le moment. Chaque chose en son temps, elle ne voudrait pas l'effrayer. Toutefois, sa curiosité la pousse à s'approcher davantage. Elle avance, mais lentement, précautionneusement, veillant à ne pas faire fuir le petit être, prête à s'arrêter si la fée fait mine de reculer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   02.09.13 16:01

Une expression perplexe, presque comique, se peignit sur le visage de Bleuenn lorsque Shanna lui dévoila sa nature. Une ange qui n'appartenait plus au paradis. Voilà qui était bien étrange pour la fée, surtout que le Paradis était une notion particulièrement abstraite pour elle. Pas qu'elle n'en ait jamais entendu parler, elle savait que les Hommes avaient cessé de croire en son peuple au profit d'un Dieu unique, et elle avait compris que les anges étaient ses représentants sur la Terre, mais le Paradis... pour elle ce n'était ni plus ni moins que la maison des anges, aussi elle ne comprenait pas comment un simple " déménagement " pouvait à ce point modifier la nature d'un être.
Elle-même avait été arrachée à sa maison, et rien dans son aspect physique ne le laissait deviner. Elle ne comprenait pas non plus pourquoi la simple évocation de sa nature suffisait à changer l'humeur de l'ange, comme s'il y avait quelque de grave derrière tout ça. A moins que Shanna n'aime pas plus les anges " normaux " que Bleuenn, qu'elle n'aime pas leur ressembler. Peut-être.
La fée mourait d'envie de lui poser d'autres questions, mais l'autre fut plus rapide, démontrant s'il le fallait que la curiosité était réciproque.

" Bleuenn. Je suis une fée oui, mais je viens de loin, je crois que je suis la seule de mon espèce ici. Pas étonnant que tu n'en ai jamais rencontré avant. "

Elle marqua une pause, remarquant que l'ange s'approchait. Méfiante, elle s'éloigna un peu, gagnant en hauteur pour garder une distance de sécurité.

" J'ai déjà vu des anges, mais ils ne te ressemblaient pas vraiment. Leurs ailes étaient très blanches. C'est à cause d'eux que mon peuple est si réduit. "

Son ton s'était fait plus amer, plus dur, accusateur. Elle savait que les anges n'étaient pas les seuls fautifs, elle savait que les Hommes avaient joué un rôle important dans la tentative d'extermination de son espèce, mais elle ne pouvait pas en vouloir au Hommes comme en elle voulait aux anges, parce que les Hommes avaient toujours été là, qu'elle en avait connu de nombreux, tous différents les uns des autres, alors que les anges étaient arrivés sur Terre brusquement et avaient cherché la destruction plutôt que la cohabitation.
Et surtout, c'était l'un d'eux qui avait tué Obéron. C'était tout ce que Bleuenn avait jamais su d'eux.

" Explique-moi pourquoi tu n'es pas comme eux. Je ne comprends pas pourquoi tes ailes sont noires, ni ce que ça implique. "

On l'aura remarqué, le tact ne faisait pas vraiment partie du vocabulaire de la fée, et en général, elle préférait être directe plutôt qu'utiliser des sous-entendus. Sauf quand il s'agissait de jouer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   02.09.13 22:29

Dès qu'elle fait mine d'avancer, la Fée recule. Soit, message reçu. Un peu déçue, Shanna renonce à s'approcher. Au moins la petite créature a accepté de répondre à ses questions : c'est bien une fée, mais ça ne faisait pas vraiment de doute dans l'esprit de l'ange, et elle se nomme Bleuenn. Joli nom, qui lui va bien.

Elle se contente de hocher la tête d'un air un peu triste, compréhensif, face au ton accusateur qu'a pris Bleuenn pour parler des anges, et de son peuple à elle. Que répondre à ça ? Elle connaît trop bien leurs crimes, elle a tout observé depuis Là-Haut. Elle a bien vu le déchaînement de violence apporté par les Anges descendus sur Terre.

Certes, elle-même n'y a pas pris part, mais est-ce que ça change grand-chose ? Si elle y avait été envoyée à l'époque, aurait-elle également participé aux massacres ? Aurait-elle eu le courage de se révolter contre ses ordres ? Pas sûr. La bravoure n'a jamais été l'une de ses grandes qualités. C'est bien ce qu'elle a fini par faire, pourtant, d'une certaine façon.

Elle laisse flotter un sourire triste quand la fée insiste pour comprendre ce qu'elle a de différent des autres anges. Elle n'aime pas trop se replonger dans ces souvenirs, elle préfère vivre dans l'instant présent et éviter d'y penser. Mais bon, ce n'est pas tous les jours qu'on a la chance de rencontrer une Fée, alors elle peut faire ça pour elle...

Avec un soupir à peine discernable, elle cherche du regard un endroit où s'asseoir. Quitte à remuer le passé, autant le faire en étant installée à peu près confortablement. Elle finit par repérer une vieille souche moussue qui lui paraît faire l'affaire. Elle s'y installe, les coudes sur les genoux et le menton sur les mains, avant de finalement répondre.

« C'est un peu difficile à expliquer. Les anges sont censés être... purs. De leur point de vue en tout cas. Et leurs ailes d'un blanc immaculé, resplendissantes, sont à cette image. Au contact de la Terre, il arrive que certains se laissent... "souiller", en quelque sorte. Influencer, disons. Leurs ailes deviennent grises, tâchées. Ceux-là peuvent encore retourner au Paradis s'ils se repentent de leurs "errements", comme disent ceux d'En-Haut, et qu'ils sont pardonnés. Et puis... Il arrive qu'un ange commette un crime jugé impardonnable. Qu'il désobéisse, qu'ils se laisse aux émotions humaines, aux passions... Alors, leurs ailes deviennent d'un noir profond, comme les miennes, et ils savent qu'ils n'ont plus aucun espoir de Rédemption. Bannis pour l'éternité. »

Elle laisse son regard errer quelques instants sur la nature qui les entourent, puis revient sur la créature lumineuse. Et puis, sur une impulsion, peut-être parce qu'elle sent déjà que cette réponse ne la satisfera pas entièrement, elle reprend :

« Quant à moi, j'ai commis ce qui est peut-être le pire des crimes que l'un des "miens" puisse commettre. J'ai tué un ange pour protéger une âme humaine. »

Il n'y a aucun remord dans sa voix. Elle n'en a jamais eu à ce propos. Pourtant, c'est étrange qu'elle se permette de raconter ça comme ça, aussi facilement. Elle d'habitude si prudente, si circonspecte à parler de cette histoire qui pourrait la mettre en danger. Qui pourrait mettre Âme en danger. C'est peut-être l'atmosphère particulière de ce lieu. Ou bien l'émotion qu'elle a senti, ou deviné, dans la voix de Bleuenn quand celle-ci a évoqué la disparition de son peuple. Le même sentiment qui étreint Shanna à chaque fois qu'elle pense à ce qu'ils auraient fait de la petite fille innocente qu'elle a décidé de protéger, ou qu'elle se rappelle les scènes de massacres auxquels elle a assisté de si loin.

Non, elle ne craint vraiment pas que la petite Fée aille la dénoncer auprès des autorités célestes. L'ennemi de mon ennemi est mon ami.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   03.09.13 9:28

Attentive, Bleuenn écoutait les explications de Shanna. Décidément, plus elle en apprenait et plus les anges lui paraissaient étranges. Pureté, souillure, tout ça n'avait pas vraiment de sens pour elle, pas plus que les notions de bien et de mal. Elle différenciait les bonnes fées des mauvaises par leur mode de vie, solitaire ou grégaire, par leur humeur et leur attitude, pas vraiment par leurs actions auprès des humains.
Elle-même en avait aidé certains, en avait amené d'autres à la perdition, juste pour s'amuser, et même maintenant elle n'avait aucun remord, parce qu'elle comprenait mieux l'envie de jouer que la haine aveugle contre tout ce qui n'est pas jugé " pur ".

Bien sûr, en ces temps troublé, la notion de fée solitaire et de fée vivant en communauté n'avait plus vraiment de sens, elle le savait et savait que si jamais elle venait à rencontrer une fée, quelle que soit sa nature, elle serait plus qu'heureuse de savoir qu'elle n'était plus seule.

Elle était réellement troublée par le discours de l'ange, cherchant à comprendre ce qui pouvait être impardonnable aux yeux des anges quand les massacres étaient tolérés. Shanna dû sentir son trouble, parce qu'elle lui expliqua.
Le meurtre d'un des siens.
Ça, chez les fées non plus ça ne pardonnait pas, bien que Bleuenn n'ait jamais été témoin de ce genre de choses. Les fées sont beaucoup de choses, mais ce ne sont pas des créatures passionnées comme les humains, elles préfèrent de loin le jeu aux introspections et aux conflits. Cependant, elle ne fut pas vraiment choquée par cette révélation. Surprise oui, mais pas choquée.
Grâce à cette ange devant elle, il y avait un ange de moins sur Terre, peut-être même un de ceux qui avaient tué ses sœurs.

Alors elle se rapprocha, persuadée qu'une ange qui s'était attaquée à ses semblables n'avait aucune raison de s'en prendre à une fée, consciente aussi de la tristesse qu'elle avait engendrée chez son interlocutrice en évoquant les crimes de son peuple.
L'empathie n'était pas vraiment le fort de Bleuenn, on pouvait même dire qu'habituellement, elle ne se préoccupait pas des émotions des autres, mais elle connaissait la tristesse, elle avait eu le temps d'y goûter dans sa solitude, et elle fut prise de l'envie étrange de réconforter un peu l'ange sombre.
Elle avait l'air si seule, elle aussi.

" Je ne comprends pas les tiens, ou ceux qui étaient les tiens avant. Je ne comprends pas comment tuer un ange peut être plus grave que décimer toute une population. Tu avais sûrement tes raisons pour vouloir à ce point protéger cette âme humaine, même si je t'avoue que les humains ne m'ont jamais inspiré de tels sentiments. "

Elle marqua une pause, s'installant un peu plus confortablement sur la branche basse qu'elle avait choisi d'occuper, à hauteur du visage de Shanna. En la regardant, son esprit partit tout-à-fait ailleurs, dans des considérations un peu plus futiles.

" Je les aime bien quand même les humains, ils fabriquent de jolies choses... "

Elle se dirigea soudain vers les boucles d'oreille de l'ange, tendant la main comme pour les attraper. Oh, elle n'allait pas les lui arracher, elle ne voulait pas lui faire mal. C'était compliqué les boucles d'oreille, plus que les bijoux à fermoir qu'il suffisait d'ouvrir en espérant que leur propriétaire mettent une seconde de trop à remarquer qu'il tombait. Une seconde qui suffisait généralement à Bleuenn pour récupérer son trophée et s'envoler avec.
Non, avec ces bijoux-là, il fallait plus de patience, ou plus de rapidité. Sans compter le fait qu'elle n'avait aucune envie de s'en aller tout de suite. Alors si l'ange la laissait approcher assez près, elle se contenterait de caresser le bijou, en attendant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   06.09.13 11:27

Haussement d'épaules et sourire triste accompagnent la réponse que donne Shanna à la remarque de la Fée.

« Je t'avoue que je ne les comprends pas non plus... »

À une époque, les choses lui semblaient claires. Il ne fallait pas intervenir dans la vie des humains. Cela l'attristait un peu, bien sûr, elle qui s'étaient tant attachée à ces étranges créatures, mais elle comprenait. Ils avaient le libre-arbitre, ils étaient libres de prendre leurs propres décisions, bonnes ou mauvaises. Et c'était grâce à ces décisions, et aux épreuves qu'ils rencontraient, qu'ils pouvaient évoluer, devenir meilleurs. S'améliorer, contrairement aux anges, figés dans leur éternelle Immuabilité. C'est d'ailleurs aussi pour ça qu'elle les aimait tant, cette capacité d'apprendre de leurs erreurs.

C'était la règle, et elle avait un sens aux yeux de l'ange. Bien sûr, ça ne l'avait pas empêchée de la contourner quelques fois, mais toujours de façon infime, sans réelle répercussion sur la grande tapisserie de l'histoire humaine. Ça n'avait pas vraiment d'importance. Ce qui importait, c'était qu'elle comprenait. Elle comprenait cette règle, elle comprenait pourquoi elle la respectait, et pourquoi il lui arrivait de ne pas le faire. Les choses avaient un sens, une logique qui lui étaient accessibles.

Et puis la guerre était arrivée, et elle n'avait plus rien compris. Protéger les humains, quitte à les protéger d'eux-même, à la rigueur, elle pouvait appréhender le concept. Mais n'était-ce pas aller à l'opposé de cette règle qui immémoriale qu'on lui avait tant de fois assénée ? Et tous ces massacres, ce contrôle, cette peur et cette haine, était-ce même de la protection ? Que ses frères tuent des humains par centaines de milliers, c'était pour les protéger, ils ne faisaient que leur devoir. Mais qu'elle-même tente de n'en sauver ne serait-ce qu'un seul, et elle était punie, exclue, devenue une paria.

Alors non, elle ne comprend plus. Ce n'est plus son monde, et elle ne regrette pas d'en avoir été définitivement bannie. Elle ne voit plus que folie dans les actions célestes, désormais, et n'a aucune envie d'y prendre part, de quelque manière que ce soit. Elle a choisi son camp, et c'est celui des Humains. D'une Humaine en particulier. D'ailleurs, son visage s'illumine quand Bleuenn fait dévier la discussion sur le sujet des mortels.

« C'est vrai. Ils sont même capables de faire des choses extraordinaires parfois. C'est incroyable tout ce qu'ils peuvent accomplir, alors que leurs vies sont si courtes. Ce doit être étrange, de n'avoir que quelques décennies à vivre. Je n'arrive pas à me l'imaginer... »

Mais le temps est une chose très relative, elle-même devrait le savoir. Elle qui n'est là que depuis quelques années, un battement de cils dans son éternité, et qui a pourtant l'impression que des éons se sont écoulés depuis qu'elle a quitté le Paradis.

Mais au fait, combien de temps vivent les Fées ? Voilà une question qui l'intrigue. Bien plus longtemps que les humains, cela elle en est persuadée, mais sont-elles aussi éternelles que les Anges ? Elles peuvent mourir, elle le sait bien, trop bien hélas, mais elle ignore si c'est une chose qui peut leur arriver de manière naturelle, comme pour les humains. Toutefois, ça ne lui semble pas une question très polie à poser, aussi préfère-t-elle l'éviter au profit d'une autre, qui lui paraît moins indélicate, et qu'elle pose d'un ton bien plus léger et enjoué.

« Et toi au fait, jolie petite Fée, tu n'es pas d'ici non plus, n'est-ce pas ? D'où est-ce que tu viens ? Et comment es-tu arrivée là ? »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   07.09.13 12:02

Bleuenn fut impressionnée de constater le changement radical dans l'attitude et l'expression de l'ange lorsqu'elle cesse de parler de son peuple pour parler des humains. Elle semblait vraiment avoir été blessée par ses semblables, profondément, c'était touchant et triste à la fois.
Néanmoins, les humains semblaient lui apporter un réconfort assez inattendu pour la fée, elle qui n'avait vu chez eux que des voisins assez divertissants jusqu'à ce que la combinaison de leurs machines surpuissantes et de la diminution des pouvoirs des fées vienne à bout de leur longue cohabitation.
Ceci dit, il y avait un point sur lequel leurs sentiments convergeait : la courte durée de vie des humains l'avait toujours intriguée elle aussi. Elle ne pouvait pas imaginer vivre en sachant avoir une date d'expiration, un âge où quoi qu'on fasse, on finissait par s'éteindre. Elle n'avait pas encore compris - ou refusait de comprendre - que c'était exactement ce qui était en train d'arriver aux fées.

Son visage devint nostalgique, presque rêveur lorsque Shanna aborda la question de ses origines. Il faut dire que sa forêt lui manquait terriblement, ainsi que tout ce qui s'y rattachait.

" Non, les fées comme moi ne viennent pas du Japon. Je viens de la forêt de Brocéliande, en France. C'était beau, tu sais, j'y ai vécu pendant des siècles avec les miens.Son sourire rêveur s'effaça, faisant place à une tristesse non dissimulée. On a tous dû partir quand les humains ont rasé la forêt. Après ça, il a fallu vite trouver un endroit pour se cacher, mais beaucoup ont été tués. Moi je me suis cachée dans une caisse qui transportait des arbres, et elle a été emmenée en avion jusqu'au Japon. Je n'ai pas trop aimé la ville, alors je suis venue ici.

Elle secoua la tête, comme pour chasser les images et les sensations qui lui revenaient. Jamais elle n'avait connu pareille douleur que de sentir les siens mourir.

" Mais toi alors, tu vis où maintenant ? Les humains acceptent que tu vives avec eux ? Les autres anges te laissent tranquille ? "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   07.09.13 17:19

Shanna écoute le récit de la Fée avec attention, fascination presque. Elle connaît la forêt de Brocéliande, bien entendu. Elle l'a vue de loin, si loin, sur son petit nuage Paradisiaque. Elle l'observait déjà à l'époque des mythes et des légendes, elle s'en souvient. Lieu de mystère et de magie. De beauté aussi. Elle lui paraissait si belle, vue d'en haut, elle aurait tant aimé la visiter. Comme de nombreux lieux de la Terre, qu'elle aurait voulu fouler de ses propres pieds mais qui, hélas, n'existaient plus désormais.

Cette idée l'attriste, tout comme l'attriste l'histoire de Bleuenn. Pauvre petite Fée perdue, seule et loin des siens. Un peu comme elle-même, quelque part, si ce n'est que dans le cas de l'Ange, cet isolement résulte de choix qu'elle a fait elle-même, en toute connaissance de cause, alors que Bleuenn ne fait que le subir, pauvre victime des circonstances. Et que, contrairement à elle, la pauvre petite n'a même pas la compagnie des humains pour se consoler. Elle trouve logique qu'elle ne soit pas sentie à son aise dans la ville, et lui ait préféré la campagne, mais elle trouve tout de même triste d'imaginer une telle solitude.

Un mince sourire ourle ses lèvres quand viennent les questions sur sa propre vie. Mi-triste mi-amusé, nostalgique peut-être.

« J'habite en ville, tout simplement. Les humains n'ont aucune idée de ce que je suis réellement. Je peux leur dissimuler mes ailes, c'est très facile, alors il ne voient en moi que l'une des leurs. J'ai un appartement, un travail, comme n'importe quelle humaine. Quant aux anges... Ils ont mieux à faire que de s'occuper de moi, je crois. J'espère. Maintenir l'ordre, ou du moins ce qu'ils considèrent l'être, leur prend suffisamment de temps. Je me contente de les éviter autant que possible. Je ne crois pas qu'ils me cherchent vraiment. Je suis une bannie, mais pas un danger pour eux. Alors tant qu'ils ne me tombent pas dessus par hasard, ça devrait aller. »

Encore une fois, le sujet pourrait paraître risqué. Mais Shanna est maintenant persuadée qu'elle n'a rien à craindre de Bleuenn. Quoi qu'il arrive, elle ne risque pas d'aller la dénoncer. Peut-être pas une alliée, certes, mais à tout le moins pas une ennemie non plus. Quelque part, ça lui fait du bien de pouvoir parler de toute cette histoire librement, de ne pas se sentir obligée de surveiller ce qu'elle dit, de peser le moindre mot, de regarder par-dessus son épaule. C'est reposant.

Elle commence à envisager de peut-être revenir ici de temps en temps, pour discuter avec la Fée. Si celle-ci est d'accord, bien entendu. Cela pourrait les aider à combler leur solitude réciproque. Quoi qu'elle ne sache pas réellement si Bleuenn en souffre tant que ça. Elle ne fait que présumer. Elle le lui proposera, peut-être. Plus tard. Pour l'instant, c'est une autre question qui franchit ses lèvres, venue d'elle ne sait trop où. Mais après tout peu importe, tant que cela entretien la discussion.

« Est-ce que cette forêt est très différente de là d'où tu viens ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   08.09.13 20:16

Bleuenn était réellement intriguée par l'histoire de l'ange. Vivre avec les humains, se faire passer pour eux, travailler avec eux - pour eux peut-être ? - devait être une expérience très étrange après avoir vécu toute une vie avec les anges. Combien de temps, d'ailleurs ? Quel âge pouvait bien avoir Shanna, les anges avaient-ils vraiment été créés à l'aube des temps, comme elle l'avait entendu dire, ou bien n'était-ce qu'une histoire pour entretenir le mystère ?

La question est intéressante, mais la fée est prise de vitesse, et la conversation repart sur le sujet de Brocéliande. Surtout, ne pas penser à la manière dont tout s'était terminé, se concentrer sur les bonnes choses, le temps où elle s'amusait avec ses semblables et où la fête semblait ne jamais avoir de fin. Le temps d'avant la guerre et la déforestation, le temps d'avant les usines même, le temps des légendes, quand les humains croyaient encore en son peuple, qu'ils leurs laissaient des cadeaux pour avoir leur services, et qu'ils les craignaient quand ils s'enfonçaient trop profondément dans la forêt.
Elle savait que jamais elle ne retrouverait l'ambiance qui avaient régné là-bas, et que malgré tous ses efforts, cette forêt ne serait jamais sa maison. Tout au plus, elle considérait un certain arbre comme son arbre, mais c'était plus un refuge, un logement par défaut qu'un foyer. Tant pis.

" Oh oui, rien n'est pareil ici. Les plantes, les animaux, le climat, ça n'a rien à voir. C'était moins pollué aussi, mais il faut dire qu'il n'y avait pas de grande ville si près de la forêt. C'est beau ici, mais ce n'est pas Brocéliande. Et puis, il y a des choses étranges ici. Je sais bien qu'on pourrait en dire autant de Brocéliande, mais c'est différent.
Ma forêt avait ses légendes, ses histoires propres, alors que cet endroit semble attirer les créatures cachées, ou celles qui l'étaient jusqu'à récemment. Sans oublier les Hommes qui se changent en animaux. Il y en avait aussi chez moi, mais ils étaient rares, et il n'y avait que des loups, alors que j'ai l'impression qu'il y en a de plus en plus par ici, de toutes les races. Certains me donnent un sentiment étrange, comme si... ils ne correspondaient plus à leur nature originelle. J'ai l'impression qu'ils sont de plus en plus nombreux. "


Sans le savoir, elle parlait des lycans créés en laboratoire. Si elle avait bien senti la différence entre ces derniers et les lycans originels, elle n'était pas capable d'identifier la nature de ce qu'elle ne connaissait pas, de la même manière qu'elle n'avait pas pu savoir avec certitude que Shanna était un ange noir avant qu'elle le lui dise. C'était... frustrant pour la fée, de ne pas savoir, d'être confrontée à toutes ces étrangetés qui semblaient fleurir dans Naniwa, comme si elles ne pouvaient pas résister à l'attraction de cette ville, comme si c'était la ville qui les créait.

" Tu les connais, ces métamorphes ? Tu sais d'où ils viennent ? "

Tant qu'elle le pouvait, elle profitait de la présence de l'ange pour assouvir sa curiosité sur le monde qui l'entourait, laissant de côté pour un instant les questions un peu plus personnelles qu'elle avait en tête sur l'ange.
Elle avait toujours eu tendance à se laisser porter par ses pensées lors des conversations, passant du coq à l'âne sans rester focalisée sur un sujet. Sauf bien sûr quand ses interlocuteurs étaient réticents à lui répondre, excitant sa curiosité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   09.09.13 13:47

Shanna est amusée par l'air perplexe de Bleuenn quand elle parle de sa vie parmi les humains. Il est vrai que ce concept doit être étrange pour une créature de la forêt comme elle. Pour un ange aussi d'ailleurs, en vérité. Il lui avait fallu un certain temps d'adaptation, à son arrivée sur Terre. Tout lui avait paru si étrange, si différent, plus... vivant. Et encore, elle avait eu moins de mal à s'y faire que bon nombre de ses frères. Avoir observé les humains pendant si longtemps, et avec tant d'attention, avait ses avantages. C'était ce qui lui permettait de se fondre parmi eux avec tant de facilité.

Elle écoute intéressée, fascinée même, quand la Fée recommence à parler de Brocéliande, et de combien c'était différent d'ici. Bien entendu, pour la plupart des humains, et même pour l'Ange dans une certaine mesure, une forêt est une forêt, et les différences entre l'une ou l'autre sont négligeables, voire même indiscernables. Ce doit être bien différent, bien sûr, pour les créatures qui vivent dans, avec cette forêt.

À nouveau, elle regrette de ne pas avoir pu voir par elle-même cette forêt de légende. Mais les regrets sont de courte durée, vite écartés quand Bleuenn fait dévier la conversation. L'ange fronce les sourcils quelques secondes, juste le temps pour elle de comprendre de quelles créatures la fée est en train de parler. Elle hoche la tête avant de répondre à sa question du mieux qu'elle peut.

« Des Lycans. Ce sont... Mh. Eh bien, des humains qui peuvent se changer en animaux, comme tu l'as dit. Du moins, en un animal. Les Loups sont naturels, autant que je sache. Enfin, aussi naturels que toi ou moi, disons. Ils étaient les premiers en tout cas. Les autres en revanche, c'est différent. Les humains les ont créés en... "copiant" d'une certaine façon les lycans originels. Je ne saurais pas t'expliquer comment ça marche exactement, je sais simplement que ce sont des humains à la base, que les scientifiques ont... modifié en quelque sorte. »

Elle n'est pas sure que Bleuenn ait la moindre notion de ce qu'est la génétique et, dans le doute, elle préfère ne pas se lancer dans ce sujet. Elle-même n'en connaît pas assez sur le sujet pour tenter des explications en profondeurs.

Concernant les lycans en eux-même, ses sentiments sont mitigés. Les Anges ne les aiment pas, par nature. Ils les considèrent comme des erreurs, des choses qui ne devraient pas exister, à effacer, et c'est ainsi qu'on lui a appris à les considérer, jusqu'à ce qu'elle sa "rébellion". Mais depuis ce moment, justement, elle a appris à considérer les choses différemment. Après tout, Âme aussi est considérée comme une "erreur à effacer", alors peut-être que la question des Lycans mérite également d'être reconsidérée. Elle ne sait pas trop. En revanche, elle pense pouvoir expliquer, du moins en partie, pourquoi la fée a l'impression d'en voir de plus en plus.

« Il y a des chances qu'ils soient de plus en plus nombreux, en effet. D'abord, parce que ce sont les humains qui les créent, et que je ne pense pas qu'ils aient de raison de s'arrêter. Mais surtout, je pense qu'il y en a de plus en plus qui viennent ici. Naniwa est une espèce de... refuge, en quelque sorte. C'est aussi pour ça que je suis venue ici, par exemple. Il y a tellement de monde ici, et de tellement de... d'espèces différentes, il est facile à ceux qui fuient de se fondre dans la masse. Et ceux qui cherchent d'autres personnes comme eux, quels qu'ils soient, savent que c'est ici qu'ils ont le plus de chance de trouver. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   10.09.13 13:13

Les yeux grands ouverts, Bleuenn écoutait les explications de l'ange avec attention. Lycans. Nouveau mot pour elle, elle qui avait toujours utilisé le terme de loup-garou, et toujours en français, pas dans ce mélange d'anglais et de japonais qu'elle avait peu à peu su maîtriser.
Eh oui, contrairement aux anges, les fées n'avaient pas la faculté de comprendre et parler toutes les langues des Hommes. Elle s'était assez vite adaptée ceci dit, et considérait cet handicap largement compensé par sa compréhension poussée des comportements animaux, sa capacité à repérer très vite si une plante était en bonne santé, ce genre de chose. Ce n'était pas comme avoir une conversation avec quelqu'un, mais si les plantes ne pouvaient lui répondre, les animaux pouvaient toujours interagir avec elle, jouer, étant donné qu'elle devinait très vite comment les apprivoiser.
Avec les humains, c'était une autre histoire, et encore plus avec les autres créatures. Quoique Shanna lui facilitait assez les choses.

Sidérée, Bleuenn apprenait ce que les humains avaient appris à faire. Elle les avait vus détruire, tuer, fabriquer des choses, mais fabriquer la vie, la modifier à ce point, c'était tout simplement inconcevable.
Elle avait bien sûr vu pendant ses siècles d'existence que les humaines pouvaient donner la vie, prodige dont les fées étaient incapables, et elle savait que leurs homologues masculins avaient un rôle à jouer là-dedans, bien qu'elle n'ait jamais vraiment compris en quoi il consistait, mais elle avait bien conscience que ce dont Shanna parlait n'avait rien à voir avec ça. Elle les avait vu évoluer, créer sans cesse de nouvelles machines, mais jamais elle n'aurait cru qu'ils puissent dépasser la nature. Même à son apogée, la magie des fées n'avait jamais eu cette prétention.

Quand cela avait-il donc commencé ? Quand les Hommes ont-ils arrêté de s'aider de la nature pour la modifier à la place ? Si elle avait toujours eu conscience de vivre coupée du monde, la fée ne s'était pas rendue compte des lacunes qu'elle avait fini par accumuler.
Il faut dire qu'elle parlait assez rarement avancées technologiques avec les humains qu'elle croisait, et qu'elle ne savait pas lire. Quant aux médias télé et audio-visuels, ce n'était même pas la peine d'en parler : leur accès nécessitait de s'approcher bien trop de la ville, et elle n'aurait pas supporté de rester assise à les écouter.

En revanche, l'aspect refuge de Naniwa l'étonnait moins. Comme elle l'avait évoqué précédemment, elle avait bien remarqué que cette ville attirait toutes ces espèces, y compris elle. Après tout, ce n'était peut-être pas un hasard si elle s'était cachée dans les caisses qui allaient à Naniwa, et pas dans celles qui partaient pour d'autres lieux.
Oui, si elle ne vénérait aucun Dieu (et surtout pas celui des anges), elle avait parfois le sentiment que ses actes étaient guidés par quelque chose de plus grand qu'elle. Simplement, elle considérait cela comme une autre force de la nature, finalement peu différente de la gravité ou de ce qui faisait souffler le vent.

Elle sourit tristement à la dernière phrase de Shanna : s'il y avait eu une seule de ses semblables dans les environs, elle l'aurait su. Elle l'aurait sentie.

" Un refuge, oui... c'est le bon mot. Pour ceux qui n'ont plus de foyer où rester.

Une idée lui traversa l'esprit, brusquement, revêtant son visage d'une nouvelle expression de curiosité, comme si ce qu'elle venait de dire s'était déjà effacé.
Elle n'avait pensé qu'à elle en écoutant l'ange noir, mais après tout, Shanna parlait peut-être d'elle-même, et non pas de la fée.

" Mais toi alors, tu es juste là pour te cacher, ou tu cherches d'autres anges exilés ? Il y en a beaucoup d'autres ? Tu en connais ? "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   10.09.13 22:09

En voyant l'air abasourdi de Bleuenn face à ses explications, Shanna se dit qu'elle a bien fait de ne pas chercher à mentionner la génétique. Manifestement, il y a beaucoup de choses que la petite fée ignore sur le monde des humains. C'est compréhensible après tout, c'est une créature de la Forêt. Elle ne fréquente les hommes que de façon sporadique, et évite la civilisation autant que possible, alors comment pourrait-elle avoir connaissance des avancées technologiques des mortels ?

L'ange elle-même, qui a pourtant passé un temps infini, n'a de cesse de s'émerveiller des progrès qu'ils ont fait. Et si rapidement ! La plupart des anges désapprouvent d'ailleurs cet état de fait, depuis déjà bien longtemps, qu'on ne peut pas leur donner entièrement tort quant à l'utilisation que les Humains ont fait de leurs créations. Mais, aux yeux de la déchue, cela n'enlève rien à la beauté de la création. Les anges n'ont jamais rien créé, ils ne sont que des soldats, des outils, se contentant d'obéir aux ordres sans jamais pouvoir prendre d'initiative. Les humains, eux, prennent leurs vies en main. Leurs vies sont peut-être inimaginablement courtes, mais ils les vivent, réellement, profondément. C'est cela, sans doute, qui l'a le plus touchée chez eux.

Mais toutes ces considérations s'effacent bien vite de l'esprit de Shanna, face au chagrin de la Fée. Comme elle doit être triste, cette pauvre petite créature, et comme elle doit se sentir seule. L'ange, au moins, à la compagnie des humains, et surtout, Âme. Alors que Bleuenn, elle, qu'a-t-elle, à part une forêt qui n'est pas la sienne ?

Mais encore une fois, la fée semble changer d'idée d'un simple clignement de paupières. Soudainement, c'est comme si elle avait oublié la tristesse qu'elle venait de ressentir et de montrer, pour la remplacer par de la curiosité. Quelle créature étrange vraiment ! Décidément, plus la discussion avance et plus l'intérêt de Shanna pour le petit être ne cesse de grandir. Et de l'affection aussi, peut-être, ou quelque chose d'approchant. À moins que ce ne soit simplement de l'empathie. En tous les cas, l'amusement le dispute à la nostalgie quand elle répond, hochant la tête de gauche à droite, un sourire au lèvres.

« Je ne les cherche pas, non. Je ne dirais pas que je les évite non plus, mais... Eh bien, il y en a qui sont dangereux, et je ne saurais pas forcément dire lesquels à l'avance. Certains sont comme moi, bien sûr, qui n'ont été bannis que parce qu'ils ont fait ce qu'ils pensaient juste, en dépit des ordres. Mais d'autres sont réellement... malsains. Fous, parfois. Je ne sais pas comment le dire, vraiment. Et puis il y a toujours le risque que l'un d'eux ne tente de gagner sa rédemption en livrant un autre banni... Je doute que ça fonctionne, mais il y en aurait sans doute pour essayer. Alors non, je ne les cherche pas. Je ne veux pas risquer de mettre en danger l'humaine que je protège. Même si ça veut dire n'avoir qu'elle à qui je puisse faire confiance. »

Malgré tout, elle ne peux cesser de penser à la tristesse qu'elle a lu, pendant un instant, dans les yeux de la fée. Elle aimerait dire quelque chose, quelque chose qu'elle n'a pas eu le temps de prononcer avant que Bleuenn ne change de sujet. Mais non, ce serait sans doute une erreur. Si effectivement elle n'y pense plus, il est inutile de ramener inutilement cette douleur, simplement pour quelques mots de réconforts, pour un espoir incertain et bancal, un "peut-être" sans fondement. Alors elle ravale ses mots, les rumine tellement qu'elle se retrouve incapable d'en trouver d'autres pour combler le silence. Mais peut-être la petite fée aura-t-elle d'autres questions pour elle ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   11.09.13 14:51

Ainsi, tous les anges noirs n'étaient pas comme Shanna. Bon à savoir. Ce n'était pas très étonnant, ceci dit, toutes les fées n'étaient pas comme Bleuenn. Enfin... celles qui vivaient avec elle lui ressemblaient quand même beaucoup, c'étaient surtout les fées solitaires qui étaient différentes. Tout ça n'avait plus tellement d'importance.

Elle retint donc que les anges noirs pouvaient être dangereux, et se promit de se méfier la prochaine fois qu'elle en verrait un. Malgré ça, elle avait moins peur d'eux que des anges blancs, au moins les anges noirs avaient su se révolter contre l'autorité de leur créateur, et aux vues des volontés de ce dernier, ça ne pouvait être qu'une bonne chose aux yeux de la fée.
Elle trouvait quand même triste que Shanna reste loin de ses semblables, aussi sage que soit cette décision : ce devait être une expérience particulière que de choir, et personne d'autre que les anges noirs ne pouvaient comprendre ce que ça faisait, ce qu'on ressentait lorsque ça arrivait. L'ange n'avait donc aucun interlocuteur avec qui partager ses sentiments, comparer son expérience.
Sans oublier le fait que la fée n'était probablement pas la seule à pouvoir voir ou percevoir la vraie nature de Shanna, et que la mauvaise réputation de certains de ses semblables devait rejaillir sur elle.
Au moins Bleuenn n'avait pas ce problème, la plupart des gens ayant oublié les méfaits des fées pour ne garder que le souvenir des jolies légendes. Ça lui convenait bien, et en général, elle se gardait bien de leur rappeler comment elle et ses pairs s'amusaient lorsque leurs pouvoirs le permettaient encore.

Les dernières phrases de l'ange firent réagir la petite fée. La protégée, elle l'avait presque oubliée, celle-là. Elle supposait que c'était la même que celle qui avait poussée Shanna au meurtre, ce qui signifiait que les actes de l'ange n'avaient pas été vains : non seulement elle allait bien, mais en plus elles n'avaient pas été obligées de se séparer.

" Parle-moi d'elle. Pourquoi l'avoir sauvée elle plutôt qu'une autre ? Pourquoi as-tu eu besoin de la protéger d'un ange, qu'est-ce qu'il lui voulait ? "

On rentrait dans le registre du très très personnel là, et Bleuenn s'en rendit compte en posant la question. Elle se mordit la lèvre juste après, craignant que l'ange ne le prenne mal et décide de partir, ou pire, se mette en colère.
Aucune des deux options ne lui plaisait : dans le premier cas, elle se retrouverait seule et aurait interrompu une conversation particulièrement enrichissante. Dans le second cas, elle avait bien peur de ne pas pouvoir se défendre longtemps : elle n'avait aucune idée des pouvoirs que les anges noirs conservaient après leur chute, mais elle savait que ses pouvoirs à elle ne faisaient que faiblir, et qu'elle n'était de toute façon pas taillée pour le combat.
Aussi, elle se reprit immédiatement, histoire de calmer le jeu le cas échéant.

" Enfin, tu n'es pas obligée de me répondre, c'est ton histoire après tout. C'est juste que... je suis curieuse.

Oui, elle ne lâchait pas tout-à-fait le morceau quand même, elle avait vraiment envie de connaître la réponse à sa question, mais elle avait encore plus envie d'éviter le conflit avec un ange.
D'ailleurs, elle s'était tendue un peu, se redressant sur sa branche histoire d'être prête à s'envoler s'il le fallait. Quoi que Shanna ayant également des ailes, ce n'était peut-être pas très utile.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   11.09.13 23:08

Des questions elle en a, oui, mais pas celles que Shanna attendait. Peut-être celle qu'elle aurait redouté, si elle ne l'avait pas si bien évitée pendant tout ce temps. Elle avait réussi à l'enterrer bien profondément, à ne pas y penser. Bonne question. Terrible question. La question. Pourquoi elle plutôt qu'une autre ?

Car elle en a vu mourir, des humains, à la peine. Innombrables. Tellement qu'elle ne se souvient même pas de la plupart d'entre eux. Elle les a vus mourir, souffrir, agoniser et demander grâce, et elle n'a rien fait pour eux. Alors, pourquoi Elle plutôt qu'une autre ? Parce qu'on ne peut pas sauver tout le monde, bien sûr. Piètre excuse. Parce qu'ils ne méritent pas tous d'être sauvés, sans aucun doute. Mais qui le mérite ? Et qui décide ? Au fond elle est n'est pas plus juste que ce Dieu qu'elle a renié.

La vérité bien sûr, c'est que sa si charitable et courageuse action était en réalité purement égoïste. Parce que Lucy était la Dernière, et qu'après elle, il n'y aurait plus eu personne. Tous ces siècles, ces millénaires même, passés à veiller sur une poignée d'humains auraient été effacés dans son dernier souffle, comme si rien n'avait existé. Comme si rien de ce qu'avait fait l'ange n'avait jamais eu la moindre importance. Et n'est-ce pas le cas, après tout ? Ces humains qu'elle a protégés, qui étaient-ils ? Qu'avaient-ils de si particulier pour qu'elle choisissent de veiller sur eux, puis sur leurs descendants ?Pourquoi eux plutôt que d'autres ? Pour rien, sans raison, arbitrairement. Au fond elle est n'est pas plus juste que ce Dieu qu'elle a renié.

Certains sentiments s'embarrassent mal de mots, et elle ne sait trouver ceux qui pourraient expliquer tout cela. Ou ne le veut pas. La nuit a fini de tomber sans qu'elle s'en rende compte, et l'air frais la fait soudain frissonner. La petite Fée brille comme un phare repoussant les ténèbres qui les entourent. Et il faut bien se décider à parler, si elle ne veut pas que la lueur s'enfuie, la laissant seule avec des pensées aussi sombres que ses ailes, devenues à peine discernable dans le crépuscule mourant. Alors Shanna se décide à répondre, biaisant comme elle peut.

« Elle était... spéciale. Enfin non, pas réellement. Dans l'absolu, ce n'était qu'une petite fille comme toutes les autres, fragile et malade. Mais pour moi elle l'était. Je connaissais sa famille depuis... Oh, des siècles sans doute. Ça m'aurait rendue triste qu'elle disparaisse, je suppose... Alors plutôt que de la laisser mourir,j'ai décidé de sauver son âme. C'est pour ça qu'un ange est venu la chercher ensuite. C'est qu'elle était censée mourir, vois-tu, donc son âme ne devait pas rester sur Terre. C'est aller contre le plan établi, contre les règles, contre... Eh bien, contre tout ce qui est important aux yeux des anges. En fait il se moquait bien d'elle, tout ce qui l'intéressait, c'était que je répare mon "erreur" et que tout rentre dans l'ordre... Les anges ne sont pas censés avoir de sentiments. Lui n'en avait pas. Moi si. Je me suis mise à l'aimer, cette petite, sans vraiment m'en rendre compte. Et l'amour fait faire des choses... Imprévues. »

Elle se frotte les bras pour tenter de se réchauffer un peu, et adresse un maigre sourire dans la direction de Bleuenn. Elle n'est pas trop sure des sentiments qu'éprouve les fées envers les mortels, mais elle doute que l'amour soit parmi les plus courants.

« Ça doit te sembler étrange, sans doute. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   12.09.13 19:37

Oh oui, ça lui semblait étrange. L'amour était une notion relativement abstraite pour elle, comme je l'ai déjà dit, les fées ne sont pas soumises aux mêmes passions que les Hommes. Bien sûr elle s'était sentie proche de ses semblables, elle en admirait certaines, préférait passer son temps avec certaines plutôt qu'avec d'autres et avait cruellement souffert à la mort de toutes celles qui étaient parties, sans oublier ce sentiment rassurant d'appartenir à une grande famille, d'avoir sa place au sein d'un cocon bienveillant, mais l'amour irrationnel et inconditionnel, c'était autre chose.

Elle comprenait le sacrifice, ceci dit. Si elle avait pu, elle serait morte pour sauver Obéron, le roi des fées, mais c'était plus par abnégation, parce qu'il était plus important qu'elle à la survie de l'espèce que par véritable amour.
Se sacrifier pour une humaine, une simple enfante malade, elle le concevait difficilement.
Enfin, de ce qu'elle avait pu voir, quitter les anges blancs au profit des humains ne lui semblait pas un bien grand sacrifice. Quant au paradis... elle était plus réservée. Oui, abandonner définitivement le lieu où on avait passé sa vie était douloureux, elle le savait par expérience. D'autant que si elle avait pu retrouver au Japon un substitut à se forêt natale, elle se doutait bien que nulle part sur Terre Shanna ne trouverait de substitut à son paradis.

" Oui, je t'avoue que je n'ai jamais vu de fée aimer vraiment un humain. J'en ai entendu parler, ceci dit, mais ce n'étaient pas des fées comme moi. "

Ça, elle en avait entendu des histoires pendant leurs longues veillées. Qui en Brocéliande ne connaît pas l'histoire de la fée Viviane et du druide Merlin ? Merlin était plus qu'un humain lambda ceci dit, et l'histoire ne finissait pas très bien pour lui. Cette fin qui attristait les conteurs faisait souvent rire les fées, ou les laissaient intriguées : qu'un tel homme puisse si facilement se laisser prendre au piège, et l'accepter en plus de ça !
De toute façon, ce n'était pas tellement la questions, les fées qui peuplaient ces histoires étaient des fées à forme humaine, qui côtoyaient souvent les humains et cherchaient parfois à jouer un réel rôle dans leur vie, ce qui n'était clairement pas le but du petit peuple.

" Je n'ai jamais vraiment compris tout ça, à vrai dire. Les humains remplissent leur vie de sentiments étranges, leur amour les pousse au meilleur comme au pire, ils laissent leurs émotions les guider et les monter les uns contre les autres au lieu de simplement profiter de ce qui les entoure. Elle haussa les épaules, comme un peu perdue dans ces réflexions. D'un autre côté, c'est une des seules espèces que je connais qui cherche à changer les choses malgré le peu de temps qu'ils ont à vivre. Je ne sais pas si c'est une bonne chose. "

Oui, Bleuenn n'aimait pas tellement le changement. Si ça ne tenait qu'à elle, les humains seraient encore au Moyen-Âge, noyés sous des travaux pénibles à quémander leur aide de temps en temps, mais elle devait bien admettre qu'ils avaient réussi à eux seuls (ou presque) à modifier radicalement  leur environnement. Bon ou mauvais, ça restait un bel exploit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   13.09.13 16:47

Elle hoche la tête à la réponse de Bleuenn. Comme elle le supposait, chez les fées non plus, l'amour envers les humains n'est pas chose courante. D'ailleurs, si l'on en croit les histoires, c'est un fait rare pour la plupart des espèces, autant qu'elle sache... Les humains sont vraiment des créatures à part. Ils l'ont toujours été. Avis partagé, comme le prouvent les propos suivants de la petite fée. Shanna hoche à nouveau la tête en assentiment.

« Les humains sont très étranges... Même maintenant, après les avoir observer pendant si longtemps, alors que je vis parmi eux, ils arrivent encore à me surprendre. Je ne crois pas que l'éternité tout entière me suffise à les comprendre vraiment. Je crois que c'est parce que leurs vies sont si courtes, justement. Quand on sait qu'on a l'éternité devant soi, rien n'a vraiment d'importance. On sait que les choses finiront toujours par passer, qu'on aura toujours le temps plus tard. Pour eux, c'est différent. Ils savent qu'ils n'ont que quelques années, alors ils se sentent obligés d'en tirer le plus possible. De vivre plus... Intensément, je suppose. »

Il est vrai que cette intensité peut les pousser au pire autant qu'au meilleur. Les meurtres, les guerres, la haine et la jalousie le disputent aux actes héroïques ou charitable, au désir de protection, à l'amour et à la tendresse. Bien sûr, ils sont loin d'être parfaits, mais qui peut prétendre l'être ? Les anges, bien sûr, en sont convaincus, mais la déchue est bien placée pour remettre cet avis en question. Et elle est loin d'être la seule à le penser.

Un nouveau frisson saisit Shanna, la tirant de ses réflexions. Alors seulement elle remarque que la nuit est maintenant complètement tombée. La température s'est clairement rafraîchi, et le froid commence à la gagner. Elle regrette de ne pas avoir apporté un pull ou quelque chose. Il faudrait qu'elle rentre, de toute façon. La petite va finir par se demander où elle est passée, et elle a tendance à toujours paniquer pour un rien. Pas la peine de l'effrayer inutilement...

« Il se fait tard, je devrais rentrer chez moi. Je ne voudrais pas que ma petite protégée s'inquiète pour moi. Mais j'ai beaucoup aimé discuter avec toi. Je pourrais revenir te voir de temps en temps, si tu veux bien ? »

Pendant que la Fée répond, elle regarde autour d'elle, essayant vainement de se souvenir de quel côté elle est arrivée, incapable de reconnaître quoi que ce soit dans les ténèbres. Alors elle rajouter, un peu gênée :

« Herm... Crois-tu que tu pourrais me raccompagner à l'entrée de la forêt ? Je crois bien que je ne saurais pas retrouver mon chemin dans le noir... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   13.09.13 20:55

Shanna avait sans doute raison, le secret du comportement humain résidait sans doute dans la brièveté de leur vie, et leur conscience de cet état de fait. Et peut-être que c'était parce qu'elle était immortelle que Bleuenn n'avait jamais cherché de véritable but à sa vie, de finalité à son existence. Depuis que son peuple avait été dévasté, exister était déjà une fin en soi, pour préserver ce qu'il restait de son espèce.

Elle n'eut pas le loisir de réfléchir plus que ça à la question, remarquant en même temps que l'ange le frisson qui la secoua. Ainsi les anges pouvaient avoir froid, il faut croire que ce fléau n'épargne personne. La fée aussi avait eu un peu froid les premiers hivers, jusqu'à ce que son corps s'habitue et qu'elle prenne l'habitude de prévoir de quoi se couvrir avant que l'hiver soit arrivé, histoire de ne pas se trouver prise à dépourvu. Agir un peu moins en cigale et un peu plus en fourmi.

La prise de conscience par l'ange de l'avancée de la nuit mettait fin à leur discussion, provoquant une moue attristée sur le visage de Bleuenn.

" Reviens quand tu voudras, je ne serai pas loin. Tu pourras l'emmener si tu veux, ta protégée. J'aimerais bien la rencontrer. "

La moue attristée se transforma en petit rire lorsque Shanna lui demanda de la raccompagner. Elle aurait presque oublié qu'elle l'avait attirée loin des sentiers au début de leur rencontre, histoire de la perdre un peu. L'idée de la laisser pour lui jouer un tour était tentante, mais elle avait trop peur que ça décourage l'ange noir de revenir, et elle avait envie de la revoir.

" Tu n'as qu'à me suivre alors, je t'éclairerai. "

Elle marqua une pause, comme si elle hésitait à demander ce qu'elle voulait, puis se décida à reprendre la parole, un air malicieux sur le visage.

" Tu ne voudrais pas me laisser tes boucles d'oreille ? Ou juste une ? J'adore les bijoux. "

Depuis le temps qu'elle les avait repérés, il était temps qu'elle les réclame. Au moins, elle avait demandé : après réflexion, elle avait décidé que voler quelque chose à une ange, qui plus est une ange qu'elle aimerait voir revenir de son plein gré, ne serait pas très judicieux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   14.09.13 12:33

« Volontiers. Je suis sure qu'elle en serait très heureuse. »

Un sourire amusé flotte sur ses lèvres quand elle imagine Âme rencontrer la petite Fée. Oui, elle adorerait ça, sans aucun doute. Elle attendra peut-être d'avoir rencontré Bleuenn une ou deux autres fois supplémentaires avant de l'amener, simple mesure de précaution. De toute manière, elle pense revenir assez souvent maintenant, trop heureuse d'avoir trouvé quelqu'un avec qui elle peut parler librement. Et puis l'idée de la Fée constamment seule ici lui brise le cœur. Il lui faut de la compagnie !

Elle est également soulagée que la fée accepte de la guider de sa lueur. Oh, elle aurait pu s'en sortir seule, bien entendu. Dans le pire des cas, elle aurait pu simplement s'envoler et contourner la forêt par le dessus. Mais ça, c'était l'option de tout dernier recours. Parce que voler, ça voulait dire risquer de se faire repérer. Même ici, même en pleine nuit, elle préférait évider de prendre le risque tant qu'elle le pouvait.

Donc, avant de céder à cette extrémité, elle aurait sans doute tourné en rond, s'écorchant sur toutes les ronces qu'elle croiserait et possiblement se cognant à la première branche basse venue. La forêt n'était pas vraiment son élément. Il faut dire qu'elle n'en avait pas fréquenté tant que ça. La plupart d'entre elles avait déjà disparu à son arrivée sur Terre, et le Paradis n'a jamais été connu pour ses espaces forestiers... Bref, il valait mieux qu'elle se fasse raccompagner, et elle offrit donc à sa guide un sourire reconnaissant en réponse à sa proposition.

La question qui suit, en revanche, la prend par surprise, et elle ne cherche pas à le cacher. Ses boucles d'oreilles ? Qu'est-ce qu'elle va bien pouvoir en faire ? Pas les mettre, ça c'est certain, alors quoi ? Mais après tout si ça peut lui faire plaisir... Elle ne se souvient même plus lesquelles elle porte. Elle en retire une, la regarde au creux de sa paume. Ah, celles-là. C'est vrai qu'elles sont jolies. Ma foi, pourquoi pas. Elle hoche la tête en signe d'assentiment, puis tend la main où repose le bijou en souriant.

« Si tu veux oui. Tiens. »

Étant donné la taille relative des boucles d'oreilles par rapport à la fée, elle préfère ne lui en donner qu'une pour le moment, parce qu'elle doute qu'elle puisse porter les deux en même temps avec facilité. La prochaine fois, peut-être, elle lui rapportera l'autre, si elle n'oublie pas.

Souriant toujours, elle demande :

« On y va? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   14.09.13 13:28

Deux bonnes nouvelles pour le prix d'une, Bleuenn était ravie. Elle prit la boucle d'oreille avec enthousiasme et l'accrocha à sa ceinture en attendant de la déposer dans sa cachette, sa salle au trésor. Elle se releva et commença à voleter en direction de la ville, se tournant un instant vers Shanna.

" Suis-moi, c'est par là. Je suppose que tu es venue en voiture ? Je vais t'emmener jusqu'au parking. "

Elle partit dès que sa supposition fut confirmée, prenant garde à ne pas voler trop vite pour ne pas être perdue de vue et pour être suffisamment proche de la l'ange pour pouvoir éclairer le sol. Si elle ne pouvait pas trébucher ni n'était ralentie par les différents dénivelés, elle savait que ceux qui ne se déplaçaient pas en volant étaient soumis à ces contraintes, et le prenait en compte.
Shanna aurait probablement pu voler ceci-dit, mais Bleuenn doutait qu'elle ait suffisamment de place dans ces bois pour pouvoir se déplacer agréablement les ailes ouvertes, et il était évident que voler au-dessus des arbres ne serait pas très prudent. D'ailleurs, elle-même ne volait jamais aussi haut.

Elle ne prenait pas tout-à-fait le chemin qu'avait pris l'ange à l'aller, préférant couper à travers bois pour arriver plus vite à l'orée des bois.
Au bout d'un certain temps de vol - ou de marche selon le point de vue -, les lumières de la route commencèrent à apparaître entre les arbres. Plus que quelques minutes de marche, et le parking était visible.

" Je vais te laisser là, je n'aime pas trop sortir de la forêt si ce n'est pas nécessaire. Si tu ne me retrouves pas quand tu reviendras... il y a une rivière par là, elle fit un signe de main en arrière, vers sa gauche, tu n'auras qu'à la suivre, on la trouve facilement. "

Elle sourit, un peu tristement, heureuse d'avoir rencontré Shanna mais un peu déçue de la voir partir. Ce n'était pas qu'une fée avait l'occasion de discuter paisiblement avec un ange, elle en était bien consciente.

" Rentre bien, mais ne tarde pas trop à revenir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: L'Ange et la Fée [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Ange et la Fée [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: All around our world :: les alentours de naniwa :: la forêt-