AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Falling dawn || Max L. Strange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Anonymous



Invité


Falling dawn || Max L. Strange Vide
MessageSujet: Falling dawn || Max L. Strange   Falling dawn || Max L. Strange Icon_minitime25.09.13 23:48


La nuit, j’avais compris que les emmerdes venaient plus vite. Arrivé il y a deux semaines, je ne pensais pas tomber sur de tels évènements, une telle cité, une telle chaleur. Le visage aussi animé qu’un vieux show télé, je parcourais la baie. Le soleil se couchait, aussi triste et brumeux que les autres jours. La baie possédait une atmosphère sensiblement plus fraîche que le reste de la ville ; j’avais besoin d’être ici.

Les mains dans tes poches, tu ne pensais pas. Tu fixais simplement le miroitement scintillant sur l’eau mouvante. Tu te demandais bien ce qu’il y avait sous cette surface. Certainement des détritus, de la pollution, une acidité assez surprenante, tu devais bien l’avouer. Tu ne pensais pas les Humains capables de telles emmerdes, quoique, tu en avais un peu rien à foutre. J’ai gratté mon menton, grommelant des mots atlantes faisant part assez drastiquement de mon opinion sur la nuit d’hier. Je vous ai dit que j’avais eu des emmerdes ? Bah voilà, trois gars, sur les docks, et étant donné la physionomie du corps que j’occupais, ça s’était mal passé. Pour eux.

Je me suis déchaussé, pour poser mes pieds dans l’eau, acte certainement déconseillé. Mes pieds la rafraîchirent instantanément, une couche de givre se formant autour de mon épiderme humaine. J’ai poussé un soupir soulagé, décontractant mes muscles fatigués de cette journée à ne rien foutre, si ce n’est apprendre cette langue. Je sortis d’ailleurs le petit carnet de ma poche pour y lire des phrases nippones, d’un accent russe grave et à moitié contenu. Plus je continuais la phrase et plus je sentais mes mâchoires souffrirent.

« La…Tar…Tarte…Est pas…Pas dans le four… »

Tu laissas échapper un grondement cynique, éventant ta peau de ta chemise d’un blanc terne et aux plis multiples. Tu avais chaud, et en plus tu devais apprendre des choses stupides, que tu n’utiliserais jamais dans ta vie. Sérieusement…Quelqu’un a un seul jour dit ça dans sa vie ?! Est-ce que la principale raison de vivre des gens sur ce putain de pays était la tarte ? Vénéraient-ils la tarte ?! QUI EST LA TARTE ?! Je n’en revenais pas. J’ai juré mon désarroi en atlante, soit quelques sons gutturaux et des échos.

« C’thulu garth’. »

Non vous comprenez pas, un problème ?! Tu baissas la tête, tournant la page, avant de sentir une présence. Tes yeux ne furent pas assez rapides pour se lever vers le ciel ; elle était déjà là. Tes épaules se contractèrent sous le poids qui venait de tomber sur ton corps. Tes genoux se plièrent et tes abdominaux firent les durs pour contrer le choc. Quelqu’un venait de te tomber dessus. Tu posas ta main sur sa jambe, une jambe un peu ronde, galbée, au mollet musclé. C’était une femme, une femme qui me tombait dessus. J’aimais les femmes, Dieu, mais ça ne voulait pas dire que je souhaitais qu’elles me tombent sur le crâne. Mon vieux japonais fusa, d’une voix grave et grondante, à la surprise fatiguée :

« Toi foutre quoi sur moi ?! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Falling dawn || Max L. Strange Vide
MessageSujet: Re: Falling dawn || Max L. Strange   Falling dawn || Max L. Strange Icon_minitime26.09.13 10:09



« Toi foutre quoi sur moi ? »
« Moi profiter de la vue avec toi, blanc bec. »

C'était une réponse rapide d'un tac-au-tac digne de tes plus belles conneries de gosses, tu l'avais lancé au vent en penchant ton corps en avant le plus possible. Un dos bien rond.Tes cheveux formant ainsi un jolie rideau pourpre sur l'horizon et toi tu t'es perdu dans la profondeur de son regard. Il a les cheveux blanc. Une gueule de Militaire. Genre vieux Allemand qu'on voit dans les archives historiques.  Histoire qu'il écoute bien ce que tu avais à lui dire, t'avais déjà pris l'option « Immobilisation avec mes mains sur tes joues ». Mais bordel, il est glacé ce con. Mains parties aussi vite que venus, tu te redresses légèrement pour justement « profiter de la vue ».

Maxime s'amuse.
Franchement, elle ne pensait pas finir sa soirée ainsi. Sur les épaules d'un mec viril à regarder la lune valser sur les ondulations de la mer. Romantique à vomir, hein ? Ah oui ! pour les plus curieux, sachez que la demoiselle n'avait pas atterrie ici par hasard. Enfin sur ses épaules, oui. Elle était venu avec son meilleur ami, Pentax – Un bon appareil photo' à la coque Rouge sombre – C'était juste histoire de prendre quelques cliché compromettant sur un Traflic de Stup' – et une des cibles à l'autre sangsue - pas très réglo' quelques hangars plus loin. Le soucis c'est que la corde à lâché. Tu t'es trouvé comme une conne à faire le pendule devant le nez d'un des trafiquants. La cible. Une petite photo souvenir ? On dit « Cheese ! ».

Maxime s'échappe.
Elle court vite en plus la garce. Un coup de couteau. La corde lâche. Les poings et les rangers se perdent dans les airs. T'es touchée à la cuisse gauche. Coup de couteau superficiel. Rien d'alarmant. Juste dérangeant. Un sourire gras de sadisme aux dents jaunies par le temps. Il est pas humain lui c'est certain. Il put le cadavre putride. Mais rien n'est invincible devant les bombes lacrymo'. Tu le gazes comme il se doit avant de prendre la fuite. Tu sors par en-haut. Tu roule sur la toiture. Un truc t'a frôler le bras. Ça saigne. C'est l'autre connard avant de s'échapper après ton imitation de la sirène policière – Pouvoir de Banshee déformé - C'était pas prévu. Pour l'envol c'est loupé. Tu tombes du toit. C'est comme ça que t'as essayé de rattraper le coup. C'est comme ça que t'as fini sur ces épaules à lui.

« Et sinon toi ça va ? T'as pas l'air bien, t'es tout froid et tout blanc... Oh Bordel t'es pas un fantôme au moins l'Iceberg, hein ? »

Que veux-tu Maxime, Enfin Max' c'est elle.
Avec son sourire fier et ses cheveux bouclés. Elle te regarde dans les yeux la tête à l'envers bien décidé à taper le squatte sur tes épaules. Elle effleure tes joues de cadavre option chambre froide et elle te chuchote des mots doux à sa manière. Ou pas.

Falling dawn || Max L. Strange 0zDcXSLMWL

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Falling dawn || Max L. Strange Vide
MessageSujet: Re: Falling dawn || Max L. Strange   Falling dawn || Max L. Strange Icon_minitime26.09.13 18:24

« Moi profiter de la vue avec toi, blanc-bec. »

Doucement. Suavement. Le ciel sombre se paraît de rouge. Des cheveux, des bouclettes, un portrait flamboyant qui encadrait un visage féminin aux yeux étincelants de vivacité. J’ai posé mes iris dans les siennes, absorbant cette étrange couleur, cette atmosphère dynamique l’entourant. Sa réponse…C’était quoi ? Les humains se justifiaient, et même les autres, je fais pas de différences, merde, quand on atterrit sur quelqu’un on s’excuse. Surtout lorsqu’on atterrit sur moi et ma tête de psychopathe sous euphytose. Nullement gênée par la situation, au contraire, elle me foutait ce qui me semblait une tirade ironique, bien que je ne comprenais que la moitié de cette langue.

Ses mains partirent aussi vite qu’elles étaient venues de tes joues. Douces. Suaves. Un simple effleurement qui te rappela les faits. Tu étais de glace, tu réfléchissais. Un peu plus, et son cul restait collé à mes épaules. Pas que ça me gênait, elle était bien roulée, ses seins reposaient sur mon crâne depuis qu’elle s’était penchée. Je n’allais pas me plaindre. Qui a dit qu’un esprit se devait d’être chaste ? Je vous emmerde.

Sa présence ne t’importunait pas tant que ça. Peut-être parce qu’elle ne réagissait pas négativement ? Elle fixait l’horizon, et toi…Tu fixais le même paysage, mais encadré de cheveux carmins chatouillant tes tempes. Elle baissa de nouveau la tête pour me placer une autre de ses phrases, d’une voix claire.

« Et sinon, toi ça va ? T’as pas l’air bien, t’es tout froid et tout blanc…Oh Bordel, t’es pas un fantôme au moins l’Iceberg, hein ? »

Iceberg ? Elle ne connaissait pas ma vraie nature mais réussissait à me définir sans cela. Le surnom ne me gêna pas, mais j’ai haussé un sourcil, posant mes mains sur ses cuisses, l’une d’elles sur sa petite plaie, montrant du menton celle sur son bras.

« Entre toi et moi, toi pas l’air bien et moi super. Et non, moi pas fantôme, ou sinon toi tomber sur sol violemment, non ? »

Ton visage se tourna vers la droite, après avoir entendu un léger bruit, en discordance avec ceux de l’eau. Tes pieds sortirent de la glace et tu te rechaussas, gardant la jeune femme sur tes épaules. Elle ne t’était pas bien lourde, au contraire, légère, trop légère. J’ai pris mon élan pour faire un petit bond, afin de la replacer sur mes épaules, sans quitter de mes iris la fine obscurité du coin qui me paraissait suspect. Cette nuit, je ne souhaitais pas m’attirer des emmerdes, surtout avec la rousse sur le dos. Ouais, je la surnomme la rousse, un problème ? Je ne connaissais pas son prénom, je n’allais pas l’appeler Gertrude. J’ai levé la tête pour fixer son regard, pour commencer la conversation. Normal. Avec quelqu’un sur mes épaules.

« Comment t’être toi fait ça ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Falling dawn || Max L. Strange Vide
MessageSujet: Re: Falling dawn || Max L. Strange   Falling dawn || Max L. Strange Icon_minitime26.09.13 20:08


« Entre toi et moi, toi pas l’air bien et moi super. Et non, moi pas fantôme, ou sinon toi tomber sur sol violemment, non ? 
Visiblement même si l'autre sorbet semblait venir d'un autre monde, il avait encore un raisonnement dans la limite du logique. Ce qui n'était pas pour te déplaire. Il avait raison, si c'était un fantôme, tu serais passer au travers. Un point pur lui. Balle au centre. Il a les mains sur tes cuisses et tu peux sentir qu'elles sont glacées. Comme l'intégralité de son corps. Peut-être que c'est l'esprit des glaces ? Le Yéti version humain ? Surtout qu'il est grand en plus l'animal. Enfin pour le moment il est ton porteur. Ton porteur qui décide après un bruit de chat de gouttière de prendre la fuite en douceur avec toi sur les épaules. Ce qui est tout à fait normal n'est-ce-pas ? Alors il se redresse. Un bruit de Glace. Y'avait de la Glace autour de ces pieds. En effet il peut être frais quand tu le touches. Frais au point de glacer l'eau de Mer. Sans commentaire.  

« Comment t’être toi fait ça ? »
« J'ai pas vérifier la corde qui me retenait et disons que je me suis retrouvée nez à nez avec une personne qui veut pas forcément de moi. On a eu une discussion assez Musclé »

Un petit rire sarcastique et bruyant. C'était une explication qui ne veut rien dire sauf peut-être « Pose pas d'autres questions là-dessus, blanc bec ». Tu reste fièrement planté sur ces épaules pendants que le Yéti commence une petite promenade. Narmol. La tête en arrière pour t'écouter parler, le géant ne regardes pas la route tu serres donc les cuisses pour l'arrêter et tu lui rabaisse la tête :

« Fais Gaffe, y'a une poubelle. Faut que tu regardes devant toi quand tu marches le glaçon... » Un silence.
« Sérieux Mec, t'as pas froid ? Tu m'en donnes des frissons tellement t'es gelé. »

C'était la vérité, la demoiselle sur son perchoir ne grelotte pas mais ce n'est pas loin. Comme pour le réchauffer elle passe délicatement ses mains brûlantes dans ses cheveux opalins. Elle les malaxent, elle les coiffent, ébouriffent à nouveau et ainsi de suite. Un peu songeuse elle fait glisser ses mains sur son visage dessiner au couteau. En faite il est pas beau l'Iceberg. Mais il a du charme. Il est intriguant. Oui intrigante tentation.Elle soupire avant de se pencher à nouveau pour lui faire « face ». Les yeux dans les yeux, avec son éternel sourire malicieux elle chuchote d'une voix confidente, audible que pour eux. Juste eux deux.

« Tu comptes me porter encore longtemps ? Je peux marcher tu sais... » Un sourire. Un rire. Un baiser d'esquimau.
« Moi c'est Max et toi le Russe ? »

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Falling dawn || Max L. Strange Vide
MessageSujet: Re: Falling dawn || Max L. Strange   Falling dawn || Max L. Strange Icon_minitime26.09.13 21:25

« J'ai pas vérifier la corde qui me retenait et disons que je me suis retrouvée nez à nez avec une personne qui veut pas forcément de moi. On a eu une discussion assez Musclé »

Je n’ai rien dit. Silencieux, à mon accoutumée. La tête toujours en arrière, tu l’observais. Non, tu l’examinais, analysais son visage, ses réactions, un peu comme un tableau. Toutes sortes d’émotions passaient sur ce visage un peu poupin, tu le devinais aisément. Les sourires n’étaient pas rares, et de légères fossettes se creusaient près de ses lèvres carmins. Au fond, elle était la couleur que tu n’avais jamais été. Je n’ai pas relevé sa remarque, excepté que mes yeux restèrent dans les siens, et je suis passé à autre chose. C’étaient ses problèmes après tout, je n’allais pas m’en mêler. Au contraire, je préférai les éviter. Il fallait s’en foutre. Ses confrontations n’étaient pas ce qui allait me renseigner sur la rousse.

« Fais Gaffe, y'a une poubelle. Faut que tu regardes devant toi quand tu marches le glaçon...Sérieux Mec, t'as pas froid ? Tu m'en donnes des frissons tellement t'es gelé. » 

De nouveau la tête dans le bon sens, je me mordis l’intérieur de la joue, circonspect. J’ai contourné la dite poubelle pour continuer à marcher d’un pas calme. Sa seconde réflexion me fit de nouveau lever le visage. Un peu comme si son regard était aimanté. J’en oubliais que ma température corporelle n’était pas aux normes ; je n’avais pas froid non, je crevais de chaud. Au final, je ressentais sa chaleur, ce contraste, cette sensation humaine et vivace. Je n’avais jamais eu froid, ou des frissons, mais je connaissais les conséquences de ce dernier sur le corps humain, sans les avoir ressenti moi-même. Ouais, qu’était-ce qu’avoir froid ?

« Non. Pas froid. Moi chaud. Mais normal, pas de soucis. »

Ta tête de nouveau dans l’axe de la norme, ses mains dans tes cheveux, animées de cette étrange chaleur. Ça te surprenait. J’avais l’impression d’être un objet, et ça ne me plaisait qu’à moitié, cette sensation, sa peau contre ma peau, comme pour retenir mes traits. Son visage revint dans mon champ de vision, et son nez effleura le mien. C’était quoi ce contact et ces gestes ? On se connaissait à peine, et j’avais l’impression d’avoir une de ces russes en mal d’argent sur les épaules. Le pire c’est qu’elle me faisait de l’effet la rousse. Les femmes de cette ville étaient-elles toutes ainsi, ou bien, était-ce sa façon d’agir, son unicité ? Peut-être que je me faisais des films, car elle n'avait pas la carrure ou la laideur d'une putain. Franchement pas. Bah, tentons. Tu n’avais pas l’habitude de ne rien connaître, ça t’agaçait un peu, et puis ça t’amusait et te plaisait ses gestes, sa position, son sourire, ses paroles, au point qu’un mince et imperceptible sourire anima tes lèvres pâles et ton regard étincelant.

« Tu comptes me porter encore longtemps ? Je peux marcher tu sais...Moi c'est Max et toi le Russe ? »

Max ? Drôle de nom pour une femme. J’ai ouvert la bouche, me surprenant pas qu’elle devina les origines de mon corps d’emprunt, après tout, vu mon accent merdique, ça devait s’entendre à des kilomètres. Un silence. Qu’allais-tu murmurer ? Ton vrai nom ? Personne ne le connaissait, et tu t’en foutais de révéler qui tu étais, c’est juste que tu semblais moins crédible avec. Non, pas Antarctica, ça me faisait chier qu’on rigola de mon vrai nom, autant donné l’autre, j’ai pas envie de me vexer avec la dite Max.

« Micha. J’aime prénom Max, sympa. »

Ma voix se fit plus tintée d’existence par la suite, et je retins un sourire, car avec ce corps, l’ennui, c’est que j’avais l’air d’un psychopathe en souriant…En tout cas, vu comment les femmes partaient dans le sens inverse. Elle était bien roulée la Max, la petite rouquine sur mes épaules, j’y suis allé direct du point A au point E sans passer par les interludes.

« Si toi continuer, moi fracasser toi. »

Sur cette parole, mes paume se posèrent sur ses hanches et je l’ai porté dans les airs sans difficulté pour laisser ses pieds toucher avec douceur le sol. J’aimais pas qu’on m’ignore, alors autant pas ignorer sa demande que je trouvais tout à fait compréhensible. Comment ça mes dernières n'avaient pas de sens ? Ce n'est pas le bon mot japonais ? Vous foutez pas de ma gueule.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Falling dawn || Max L. Strange Vide
MessageSujet: Re: Falling dawn || Max L. Strange   Falling dawn || Max L. Strange Icon_minitime28.09.13 21:52


« Micha. J’aime prénom Max, sympa. »
Micha c'est So'Cool. C'est que ce nom lui en rappelle des souvenirs à la sauvage. Micha c'est la sœur d'Hannibal lecter. Et Maxime elle adore ce film. Les Origines du mal. Un truc vieux comme le monde. C'est démodé le cinéma. C'est plus tout jeune cette connerie. L'acteur était à tomber et le personnage avait un certain « mordant ». C'était surtout une bonne partie de rigolade avec « lui ». Aaaah les souvenirs c'est vraiment le pied. Maxime aime ce prénom c'est tout. C'est donc Micha qu'il s’appelle le Bigfoot. Tu peux pas te retenir de sourire. Il n'a pas du tout un corps fait pour porter un prénom de gonzesse. M'enfin ça lui donne un coté peluche alors on le pardonne.

« Si toi continuer, moi fracasser toi. »
Qu'il te dit l'Monstre des Glaces. Il veut te faire la tête au carré tu crois ? C'est étrange puisqu'il te pose avec tout la douceur du monde sur le sol. Ces mains givrées caressent d'ailleurs légèrement tes cuisses avant de remonter sur tes hanches. Un peu trop légèrement. C'est que tu aurais aimé savoir ce qu'il pouvait faire d'autres avec ses mains le géant hein ? Enfin Maxime un peu de tenue, surtout que t'as même pas l'excuse d'être bourré ce soir. Cette idée t'arrache un petit soupire. Grognement presque inaudible. Tu retrouves le sol dur et froid. BORDEL ! Mais tu le pensais grand mais là, tu réalises qu'il est vraiment immense. Monstrueusement Immense. Ces épaules c'est le double des tiennes et même si tu fais partie des filles qu'on dit « grandes » tu restes minuscule à ces cotés. Tu m'étonnes qu'il te portait comme si t'étais une petit poupée de chiffon. T'en as presque oublié sa proposition « fracassante ».  Peut-être que c'était une manière de dire, je vais te démonter ? Tu vas connaître le plaisir de mon marteau-pilon ? Attends.. Tu penses vraiment que ça pouvait avoir une connotation sexuel ? Impossible ! Alors il te fait rire. Sincèrement. Franchement. Comme tu peux l'être. Mais pour rentrer dans son jeu, tu lui offre le plus vicieux et arrogant de tes sourire. Tu veux jouer ? On va jouer mon Yéti. S'il veut croiser le fer – Surtout les poings – avec toi. Tu peux pas lui refuser, non ?

Maxime s'approche.
Lentement. Prédatrice. Sans perdre un seul instant cet étrange contact visuel. Il est pas beau sérieusement. Ça fait deux fois qu'elle se fait la remarque et pourtant ses yeux n'arrêtent pas de le dévisager. Ils cherchent à définir ce je ne sais quoi. Ce petit truc qui le rend « bandant ». C'est le charme Russe. Il veut jouer alors elle va répondre à sa provocation ! C'est la guerre !C'est une plaisanterie, non ? Alors elle rentre dans son jeu sans passer par la casse départ. D'une poigne décidé elle attrape son haut, elle le serre fort et l'attire jusqu'à elle. Bien sure il aurait moins grand ça aurait été plus crédible, mais beaucoup moins drôle ! Elle ne peut retenir un second rire.

Maxime pince les lèvres.
Sérieusement, tu réalises combien cette situation est ridicule ? T'es entrain de jouer les agresseurs sur une carcasse qui fait deux fois ta taille et sans doute ton poids. Tu rentre dans son jeu avec l'amusement d'une gosse. Il est marrant ce Micha n'est-ce-pas ? Alors Maintenant que tu le tiens fermement faut qu'il penche la tête. Juste assez pour que puisse te hisser à son oreille. Juste assez pour que tu puisses attraper sa nuque et y enfoncer tes serres. Juste assez pour pouvoir lui chuchoter ces quelques mots à bout de souffle. Une confidence provocante pour qu'il ose te fracasser, non ?

« Vas-y si tu l'oses. Fracasses-moi mon sorbet ! »

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Falling dawn || Max L. Strange Vide
MessageSujet: Re: Falling dawn || Max L. Strange   Falling dawn || Max L. Strange Icon_minitime04.10.13 15:40

Un frisson parcourut ton échine au contact de ses doigts sur ta nuque, sa peau effleurant ton code barre, ton immatriculation, les courbures de ton nom. Stoïque, tu te surprenais de son panache, de sa réaction, de son sourire carnassier, la certitude dans son regard. Qu’était-elle à la fin, pour ne pas réagir comme les autres ? J’avais sorti ça par évidence face à ses actions, peut-être aussi pour vérifier si elle ne se foutait pas de ma gueule, la Max. Cette Max. La rousse. La naine. C’est un compliment dans ma gueule. Je prend les autres pour des puces, elle, c’est un nabot. Venez pas vous plaindre. Son humus caressait mes sens, autant que ses paroles, sa voix. C’était une provocation, elle me provoquait la garce, la fille tombée des cieux. Je n’allais pas refuser une telle proposition, je ne suis pas con et ce que je dis, je le fais. Mes pupilles vrillèrent dans mes iris, légèrement, seule preuve de mon excitation ; je pensais pas trouver un tempérament assez puissant pour me faire face chez les humains.

« Toi pas redire ça à moi deux fois. »

Ta main s’ancra dans ses cheveux, à l’arrière de son crâne. Une main vieille comme le monde, l’attirant à toi pour la fracasser, l’autre dans son dos. Tes lèvres touchèrent les siennes, sans timidité, sans vergogne, sans pitié, juste une certitude ; elle ne te le dirait pas deux fois. Même si on m’accusait de viol de lèvres, je réfuterai. Elle m’a aguiché, et je l’ai mise au courant, c’est sa faute si je m’invite avec ma langue pour lui rouler un palot. J’embrasse comme un animal ? Sérieux, les bestioles se roulent des pelles ? Ouais, je ne fais pas dans la dentelle, je ne suis pas un romantique doux et attentionné. Mon cul. En parlant de cul, je m’invite à poser mes paumes sur le sien et à jouer du tam-tam. Sur quoi, ma langue quitte l’antre de ses lèvres, s’accaparant une dernière fois le goût de celles-ci, j’eus un mince sourire, et m’éloigna d’elle, la libérant. C’était bref, immédiat, certain et féroce. Faut pas me tenter, j'ai tendance à attraper très vite mes tentations.

« T'as vu ? Moi avoir oser, Max. Haha. »

Ironie dans mes mots. Mes mains reprirent leur place dans mes poches, après avoir brièvement passer un coup inutile sur le col de ma chemise. Avançant de deux pas, je la fixais, attendant qu’elle se ramena, elle et ses histoires, elle et ses idées, elle et ses provocations. Bref. J’attendais Max. Et tu n’étais pourtant pas du genre à attendre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Falling dawn || Max L. Strange Vide
MessageSujet: Re: Falling dawn || Max L. Strange   Falling dawn || Max L. Strange Icon_minitime05.10.13 12:37


What the Fucking Hell ?
Il te fait quoi le russe là ? Déjà lorsque tu vois ses yeux vrillés tu comprends que t'es mal barrée. Il est pas sérieux là ? Il va pas te taper, hein ? T'en hésiterait même à relâcher son pull pour prendre la fuite. C'est qu'il fait plus de 2 mètres l'animal alors s'il frappe à cette distance c'est pas dit que tu puisses... Esquiver. C'est quoi ce regard ? C'est quoi ce sourire ? Attends.. il te fait quoi ? C'est pas le genre d'expression même sur la tête d'un gros russe mal-léché quand on désire fracasser le crâne de quelqu'un sur le bitume. C'est peut-être pas le moment de jouer la symphonie de la phalange intrépide. Patience, Max. Patience.

« Toi pas redire ça à moi deux fois. »
Ce qu'on peut dire que c'est que tu n'aurais de toute manière pas eu le temps de le dire deux fois. C'est certain. T'as même pas le temps de prendre ton souffle avant d'être attaquée. Attrapée par ses mains puissantes. L'un dans tes cheveux serrant  ta nuque. L'autre à ton dos, descendant sur tes reins. Envahie par ses lèvres. Envahie par sa langue. Envahie par l'envie. C'est puissant. Intense. Bestiale. Délectable. Ses mains t’agrippent les hanches. Accaparent tes courbes. Possède tes fesses. C'est un baiser savoureux comme peu de monde a pu te donner. Tu enfonce tes mains dans ses cheveux, répondant à ce baiser. Aussitôt vite dit. Aussitôt vite fait. Aussitôt vite fini. Oh douce déception. Goût amer de pas assez. Encore, le Glaçon. Encore. Je veux sentir ta putain de langue de Mister Freeze me givrer les sens.

« T'as vu ? Moi avoir oser, Max. Haha. »
Ça pour oser. Il a osé. Et c'était pas pour te déplaire. Il est déjà loin pourtant. Mains dans les poches comme un adolescent malicieux fière de sa connerie. Toi t'as le souffle court et les joues légèrement roses. Pas que tu sois du genre pudique ou timide mais entre le plaisir et la surprise faut le temps que tes sens se remettent sur le bon alignement. Souffle quelques secondes. Remets tes cheveux en place et retourne délicatement poser ta main sur le torse du Sorbet. La vache, c'était donc ça pour lui te fracasser ? Tu peux pas te retenir. Un fou-rire à t'en faire pleurer, te submerge avant que tu lui saute au cou pour déposer un baiser sur sa joue. Une impulsion de gamine qui te va à ravir. Lui alors. C'est vraiment une perle rare. Ma p'tite t'as touché le gros lot ce soir ! Tu redescend sur terre. Visée sur tes deux pieds. Poings sur les hanches. Yeux dans les yeux toujours aussi rieuse tu chuchotes :

« C'est donc ça que tu entendais par fracasser.
Merci du compliment mon grand glaçon !
Je ne pensais pas être au goût des Yétis...
 »

Tu ne le quittes pas des yeux. Tu lui tends la main avec malice. Com'on Baby. Ta soirée est finie. T'as des belles photos dans ton sac à dos pour l'autre sangsue attardée et un compagnon atypique pour te raccompagner. Ouais, tu peux rentrer le cœur léger. Enfin rentrer... Tu peux déjà aller te balader, non ? Tu lui offre un nouveau sourire joueur et carnassier avant d'ajouter :

« Allez Micha, on va faire un tour.
Ça serait bête de se quitter si rapidement, non ?
 ».

Ah! Ton visage s'illumine. C'est vrai! Faut pas que t'oublies. Avant de commencer notre promenade et votre longue discussion de banalités pour apprendre à se connaître. Le charme niais de la première rencontre. Enfin une rencontre version Maxime. Tu laisses tes doigts venir chercher sa main. Visiblement il n'avait pas le choix en faite. Tu veux sa main. Et tu lui expliques avec calme et douceur bien que toujours aussi amusée :

« Je suis pas certaine que ce soit « fracasser »
le terme que tu veux utiliser.. culbuter ? Attraper ?
Te prendre ? Te faire l'amour ? Te baiser peut-être ?
Te fracasser ça veut plus dire que tu vas me taper pour me faire mal.
Que tu veux qu'on fasse la bagarre tu comprends ?
 »

Merci Maxime-sensei. Tu finis ton explication par un petit coup de poing sur sa mâchoire au ralenti et un sourire malicieux. Tu tires sur sa main. Tu tires sur son bras. Allez suis-la grand bêta. Tu veux savoir. T'es curieuse et ta soirée ne fait que commencer. Oiseau de nuit. Oiseau noir. Oiseau de Malheur. Un dernier murmure avant d'engager le pas dans un soupire - On verra pour notre "fracassage". Désormais on a toute une vie, hum? - Encore ce sourire. Encore cette malice. Roooh Maxime. Que tu es vilaine.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






Falling dawn || Max L. Strange Vide
MessageSujet: Re: Falling dawn || Max L. Strange   Falling dawn || Max L. Strange Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Falling dawn || Max L. Strange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Naniwa - Bay Area :: vers l'horizon :: la baie-