AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balade en forêt, un animal inconnu ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 76
▬ Profession : Zoologiste

▬ Fiche : Come here puppy
▬ Topics : Balade en forêt, un animal inconnu ?! [FT. Aria']

Dieu de la forêt
[Qilin]


MessageSujet: Balade en forêt, un animal inconnu ?!   14.01.14 19:32



Balade en forêt, un animal inconnu ?!


Voilà, enfin les "vacances" ! Des semaines qu'il attend ça. Pauvre animal enfermé dans sa coquille humaine. Le travail a été horriblement chargé ces dernières semaines. D'abord une conférence à l'étranger, en Amérique, avant d'enchainer les aller-retour entre différents centres de recherches sur le continent. Long, très long d'ailleurs. Le temps paraissait interminable tellement le déplacement était inutile. À quoi bon se donner la peine d'expliquer les récentes découvertes sur de nouvelles technologies dangereuses pour la végétation si on ne l'écoute pas. Tous les scientifiques réunis à cette conférence n'étaient présent en réalité que par curiosité. La plupart, jaloux, envieux, voulaient voir l'homme qui les avaient tous battus lors de l'examen l'année précédente. Mais quelle fut leur surprise quand ils découvrirent un jeune homme de l'âge de leur fils. Il n'y eut pas un seul applaudissement tout au long de son discours. Shishi ne prit pas la peine non plus de rester papoter après avoir fini, et était parti aussitôt.

Ne parlons pas non plus de sa "tournée" au travers des multiples centres afin d'observer les travaux sur lesquelles ils se trouvaient. Sans intérêt. Aucun ne se préoccupait vraiment de l'important, le pourquoi du comment. Chacun ne pensait qu'à élaborer des recherches plus avancées les unes que les autres afin de se faire reconnaître. Donc sans surprise, le Dieu des forêts ne resta pas plus longtemps sur ce continent qu'il n'appréciait guère. Lors de son retour, il trouvait que le voyage en lui-même était une grande partie de la longévité de son déplacement. Quand il rentra à Naniwa, Shishi passa brièvement à la Shizukana Mori pour annoncer qu'il prenait quelques congés. L'avantage quand on dirige, c'est que personne ne risque de contester. Ou du moins, personne n'a l'autorité pour le faire. Mais étant donné qu'il était apprécié par ses collègues de travail, et non employés car il n'aimait pas ce terme, personne ne posa de questions. Tout le monde était habitué à le voir prendre quelques jours de temps à autre, sans demander où il pouvait aller.

Les cinq jours qu'avait pris Shishi passèrent très rapidement. Étonnamment, au lieu de retourner dans sa forêt comme d'habitude, il prit la peine de se balader plus en profondeur dans ce pays qu'il ne connaît pas si bien. Malgré le fait que ce soit une grande île, le Japon recèle nombre de lieu qui demande du temps et de la perspicacité avant d'être trouvé. Lors de son retour à la mégalopole, juste avant le week-end, il s'arrêta dans la principale forêt aux alentours de celle-ci. Certes un peu différente de celle qu'il connaît, mais qui fera l'affaire. Après tout, du point de vue de son rang, il n'y a aucune différence. Une forêt reste une forêt, une partie de son "royaume". Le vent présent n'était pas très chaud, sortir sans faire attention va en rendre plus d'un malade. La tranquillité environnante semblait parfaite pour Shishi. Il ne voyait donc aucun inconvénient à se "laisser aller".

Dieu des forêts, c'est le moins que l'on puisse dire maintenant qu'il a revêtu sa véritable forme. Arpentant fièrement ses bois, son grand corps et son pelage à la fausse image flamboyante, n'importe qui le voyant remarquerait immédiatement la grâce qu'il dégage. Après tout, un dieu se doit de ne pas paraître pouilleux. Shishi n'a aucune idée s'il peut y avoir d'autres personnes en ce lieu, mais il ne peut non plus s'empêcher de profiter de son sentiment de nostalgie. Vivre parmi les humains n'est pas si facile et revenir au calme ne peut faire de mal. De toute façon, si on le voit il n'aurait qu'à s'enfuir ou simplement garder sa forme pour ne pas être reconnue. Donc il se met à marcher majestueusement dans cette forêt avant de se poser à un endroit. Une zone avec un grand espace et un point d'eau, sur lequel il se pencha afin de goûter cette source. Que la vie pouvait être belle sous sa plus simple forme.



_________________
real form:
 




Dernière édition par Shishi-Gami le 11.03.14 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: Balade en forêt, un animal inconnu ?!   05.03.14 14:22

Le soleil qui cogne. Le ciel presque invisible. Des nuages. De pollution ? Peut-être. Des voitures, et leur bruit particulier. Leur design étrange. Des gens. Qui marchent. Avec ou sans but. Des couleurs, ternes. La vie. Enfin, si on peut appeler ça une vie. Des conversations, des relations. Une personne qui lit sur un banc. Un enfant qui court gaiement en faisant des allers-retours entre ses parents et le chemin devant eux. Des agents qui patrouillent. Des marchandises qui circulent. Encore des gens, au téléphone. Des marchands, qui beuglent pour vendre leurs produits. Cette odeur, désagréable de la ville. Des bestioles, qui trainent dans les endroits insalubres. Des êtres qui paraissent bizarres. Des auras surnaturelles qui se dégagent. Une femme, qui vide l’eau d’un seau depuis son balcon, sur le trottoir quand personne ne passe en-dessous. Des fillettes avec leurs poupées. Une impression de déjà-vu. Des maisons, alignées les unes sur les autres. Des fenêtres, dotées de rideaux. Il y en a un ouvert, avec une personne qui regarde au travers. Une jeune personne, si blanche, si délicate. Et ses yeux, d’un bleu. Perdus dans le vague. Sans doute en train de penser. À quoi ? Personne ne pourrait vraiment le savoir. Sauf si un télépathe se baladait par là. Mais quel intérêt… Ses mains, fines, tressaient ses cheveux longs. Souples. D’une couleur chaleureuse. Rappelant le feu, l’or, l’automne. Reflets et nuances. Elle défit ça tresse. La recommença. Inlassablement. Jusqu’à ce qu’une étincelle naisse dans ses yeux. Les mains ne bougèrent plus. Sa bouche, d’apparence douce, s’entrouvrit, laissant apparaître des dents blanches. Apparemment régulières. Elle laissa ses cheveux pendre, se leva. Prise d’une envie ? Sans doute. Que faisait-elle donc ? La voilà qui disparaissait derrière ses rideaux qu’elle venait de fermer sèchement. Elle réapparut peu de temps par la porte d’entrée, la tête tournée vers l’intérieur, en train de parler à quelqu’un. Que disait-elle ? Personne ne pouvait vraiment l’entendre. Mais on pouvait supposer qu’elle signalait sa sortie du bâtiment. Pour un temps. Peut-être une éternité. Pour faire des courses. Ou juste pour partir au travail. Voir quelqu’un. Les possibilités étaient multiples. Elle avait pris avec elle une petite veste noire, tout comme sa tenue. Pantalon ample. T-shirt déformé. Baskettes abîmées.

Arianna ne savait pas pourquoi elle sortait. Aujourd’hui, c’était son jour de repos. Jour qui était assez mérité. Elle voulait le passer à ne rien faire chez ses parents, comme d’habitude. Mais le temps passait lentement. Trop lentement. Elle tournait en rond. Ne savait plus quoi faire. Elle serait même partie au travail, si la boutique n’était pas en train de fermer. Mais non, elle voulait juste marcher, se dégourdir les jambes. Elle avait prévu le coup avec sa veste car, malgré le soleil, le vent était frais. Comme certaines personnes qu’elle avait par sa fenêtre, elle erra dans les rues, sans but. Passant d’un quartier à l’autre, la tête baissée pour ne pas attirer l’attention sur elle. Mais restant attentive à ne bousculer personne. À son goût, elle était trop visible. Une impression que tout le monde la fixait. Ça la dérangeait, même si elle savait que ce n’était pas vrai. Alors elle enfila sa veste, mis la capuche sur sa tête, cala son visage dans l’ombre du vêtement. Et ça allait tout de suite un peu mieux. On ne la changerait pas, cette petite timide. Elle continua son chemin. Enfin, chemin était un bien grand mot étant donné qu’elle n’allait nulle part. Combien de temps marcha-t-elle ainsi ? Cinq, dix, trente minutes ? Elle ne le savait pas. Ne voulait pas le savoir. Elle évita les gens, déviant de temps à autre de trottoir, allant sans hésitation dans les espaces peu fréquentés. En parlant d’espaces peu fréquentés… Elle en connaissait un. Très sympathique en plus. Et relativement rare. En voie de disparition. La forêt. Avec un petit point d’eau en son centre. Proche d’ici. Elle s’y dirigea avec vigueur. Ah ! De la verdure. Arrivée sur les lieux, elle enleva ses chaussures. Pour sentir l’herbe fraiche chatouiller la plante de ses pieds, épouser la forme de ces derniers, puis se redresser quand il se soulevait. Effleurer ses mollets, titiller ses genoux. Pas de bruits ici. Plutôt un fond sonore. Naturel. Plus qu’en ville. Les feuilles qui bruissent, les arbres qui grincent. Elle trouva le sourire. On entendait de l’eau non loin de là. Elle s’y avança, la vit et se jeta dans l’herbe roulant, savourant son odeur. Puis s’immobilisa, sur le dos, cachée de tous. Ses yeux se fermèrent. Elle se reposa. Faisant le vide de tout ce qui pouvait la tracasser, ou simplement lui venir à l’esprit. Elle y penserait plus tard. Elle préférait savourer le moment présent. Ça ne lui ferait aucun mal.

Tout qu’elle était à sa « méditation », elle ne vit pas arriver, ni n’entendit ce qui arriva pas loin d’elle. Sans se montrer, elle fixa les alentours à travers les herbes hautes. Un peu plus loin sur la gauche, elle vit une bête splendide avancer. D’apparence incroyable. Elle ne pourrait le décrire. Mais… C’était tout simplement splendide. Elle but, apparemment sereine. Qu’était-ce donc ? Arianna se serait bien rapprocher pour le savoir. Mais elle ne connaissait pas cet être, ne pouvait donc pas savoir s’il était dangereux ou inoffensif. Elle préférait donc l’observer, graver l’image qu’elle avait de cette scène dans sa tête. Pour ne pas l’oublier.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 76
▬ Profession : Zoologiste

▬ Fiche : Come here puppy
▬ Topics : Balade en forêt, un animal inconnu ?! [FT. Aria']

Dieu de la forêt
[Qilin]


MessageSujet: Re: Balade en forêt, un animal inconnu ?!   11.03.14 22:46



Balade en forêt, un animal inconnu ?!


Tandis que l'agréable brise souffle sur son pelage, Shishi peut se rendre compte de la beauté des lieux. Ce coin, au cœur de la forêt, n'a pourtant rien à voir avec celle-ci. L'air apaisant semble ne pas avoir d'égale, tout comme le silence qui règne. L'eau qu'il boit lui donne l'impression d'avaler de la potion magique, comme ce qu'on peut voir dans certaines animations à la télé, bien que quasiment disparues. Tout ce qui se rapporte à l'ancienne époque a eu bien du mal à rester d'actualité de toute manière. Le fait que cette forêt soit restée intacte tout en étant aussi proche de la nouvelle mégalopole est un miracle.

Oh, tiens d'ailleurs, voilà une belle surprise. Un petit daim, seul, juste à ses cotés. S'est-il perdu ? Probablement. Ses parents ne sont sûrement pas loin et puis il n'est pas en mauvaise posture aux cotés de ce Dieu particulièrement gentil. Le petit être semble même heureux d'avoir atterri dans cet endroit. À son tour, il s'empresse de s'approcher du point d'eau. Trop vite. Le voilà qu'il trébuche. De toute évidence, il n'a que quelques jours. Le grand cerf s'approche et l'aide à se tenir debout avec son museau. Vu de cette façon, il agit réellement comme un parent. Mais c'est quelque chose de normal pour lui. Aussi, quand il semble entendre quelque chose, son instinct protecteur de divinité le fait immédiatement se placer entre le daim et l'eau. Il est certain d'avoir comme ressenti quelque chose de l'autre coté, comme si la forêt l'avait averti. En réalité sa relation avec elle n'allait pas aussi loin, pas au point de ne faire qu'un avec elle. Néanmoins, il avait presque comme un sixième sens quand il se trouvait au sein de son "royaume".

Quoi qu'il puisse y avoir, rien en vue de l'autre côté du point d'eau. Pourtant, il y avait bien de légères traces qui montraient que quelqu'un se trouvait là. Est-ce qu'on l'a vu ? Un humain ? Ce ne serait pas étonnant. La ville n'est pas loin. C'est un bon endroit pour les touristes qui s'intéressent encore à la nature. Il ne doit plus y en avoir beaucoup, mais sûrement quelques-uns. Quoi qu'il en soit, ce qui était là est bien caché. Dilemme pour Shishi. Rester sous cette forme en présence d'un éventuel humain n'est pas très intelligent. Si son existence est découverte, cela aura des répercussions, peut-être graves. Mais s'il reprend sa forme originale comme ça, ne serait-ce pas encore pire ? Tant pis. Faisant comprendre au petit animal de ne pas bouger avec un simple regard, il se retourne vers son objectif et entame sa traversée de l'eau.

Que va-t-il trouver de l'autre côté ? Peu importe, il ne doit pas être vu comme ça. Plongeant entièrement dans l'eau, lorsqu'il en ressort au bord de la rive, ce sont les cheveux d'un jeune homme qui ressortent en premier. Finalement, il a repris sa forme humaine. Bon, tout comme lors de sa forme précédente, le voilà dans sa plus simple tenue... Heureusement, ses affaires ne traînaient pas loin, il les a laissés près d'un grand tronc. Après avoir remis le principal, suffisamment pour couvrir le bas de son corps, il enfile à moitié sa chemise et se rend compte que, inconsciemment il n'est pas seul. Se pourrait-il que ses affaires se soient trouvés près de l'inconnu ? En effet, il lui semble distinguer une silhouette cachée, juste devant lui, à quelques mètres. Voilà quelque chose qui peut être gênant, bien que ce ne soit pas l'important. Il prit donc un ton sérieux tout en restant à l'aise.
<< Je vous prie de m'excuser, mais y a-t-il quelqu'un ? >>




_________________
real form:
 


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar



Invité


MessageSujet: Re: Balade en forêt, un animal inconnu ?!   25.03.14 12:58

Arianna n’avait pas prévu de croiser une bête sauvage dans ces bois. Elle qui y allait quelques fois à l’année, rien d’autres que des oiseaux, rares de leur présence, poussaient la chansonnette. Alors croiser cette… Chose. Enfin plutôt cet animal, car ce n’était qu’un être vivant, tout splendide et incroyable qu’il était… Ça la laissait toute étourdie. Ébahie, et ravie. Un peu effrayée car elle ne connaissait pas le danger. Curieuse aussi. Première fois qu’elle voyait cette race. Dans aucun des livres qu’elle avait feuilleté, elle n’avait vu une image de cette bête, ni lu quelque chose à son sujet. Une nouvelle race ? Un croisement entre cervidés ? Comme avec les ânes et les chevaux… ? Sans doute. Mais elle en aurait sans doute entendu parler. Ou pas, s’il n’avait pas été découvert. Peut-être même qu’il était doté d’une intelligence plus importante que certains dédits cervidés, s’il fuyait la présence humaine. Mais vu qu’elle était là, et l’avait vu, il ne devait pas avoir l’odorat si développé que cela, sinon il serait déjà parti, et bien loin… Arriva alors un petit daim qui vint se rafraîchir près de la source d’eau. Son enfant ? Pourquoi pas, mais les ressemblances entre les deux bêtes n’étaient pas flagrantes. Pourtant, le plus grand se comportait comme si le petit était de lui. Une adoption étrange, comme on pourrait en voir dans la nature ? Après tout, dans le passé, il y a eu beaucoup de cas d’adoptions animales hors-normes. Des singes et des chiens, des chats et des panthères, d’autres espèces. Alors après tout, une bête inconnue avec cette petite chose ne devrait pas être si étonnante… Pour mieux les voir, Ary’ se redressa un peu, prenant appui sur ses coudes. Choses qu’elle n’aurait pas dû faire, car il y avait une branche sous son bras droit, qui se brisa. Le bruit ne fut pas important, mais assez suffisant pour éveiller la vigilance des animaux présents dans la clairière.

Le grand être se redressa, aux aguets. Elle ne vit pas la suite car elle se rallongea aussitôt, ne voulant pas les faire fuir. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’elle voyait des choses comme celle-ci se produire. Alors, si elle pouvait savourer ce moment jusqu’au bout… Mais elle entendit des bruits de sabot, et d’eau. Une fuite ? Jetant un coup d’œil, elle aperçut les ondulations de la surface liquide, mais rien d’autre. Bah ils devaient tous les deux être partis. Tant pis. Se remettant donc sur le dos, elle ferma les yeux, gravant dans sa mémoire les dernières minutes pour ne pas les oublier, puis retourna à la contemplation de la cime des arbres. Quelle ne fut pas sa surprise d’entendre une personne s’adresser alors à elle. Il y avait, non loin, un jeune homme, un peu dégoulinant, dans une tenue quelque peu débraillée. À savoir chemise ouverte, sans doute enfilée à la va-vite, tout comme le pantalon qu’il portait. Il regardait dans sa direction, elle se manifesta donc en sortant un bout de tête des herbes hautes. Mais elle ne s’exprima pas. Arianna le regarda juste avec méfiance, tel une bête traquée prête à partir au moindre faux pas du nouveau venu. D’ailleurs… D’où venait-il ? Elle n’avait pas cru apercevoir un humain dans les parages, tout à l’heure. Et elle l’aurait entendu venir. Enfin, elle le croyait. Mais s’il était venu voir le spectacle auquel elle avait assisté, il avait tout aussi bien pu être silencieux.

Se mettant sur ses jambes, après un long examen de l’individu, qu’elle ne jugea pour l’instant pas hostile, elle hocha la tête. Répondant par se geste à sa question, tout en le saluant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Balade en forêt, un animal inconnu ?!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Balade en forêt, un animal inconnu ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: All around our world :: les alentours de naniwa :: la forêt-