AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Replonger en eaux troubles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


William Lester

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



Replonger en eaux troubles Vide
MessageSujet: Replonger en eaux troubles   Replonger en eaux troubles Icon_minitime15.06.15 13:55

​Il avait fallu montrer une certaine habilité pour convaincre le jeune homme de mener l'ange dans la boutique où il avait pu se procurer ce médicament que le vendeur avait présenté comme miraculeux et dont William s'était immédiatement méfié. Il ne s'agissait pas d'une simple méfiance de personnel soignant doutant de tous les traitements miracles que l'on promettait aux malades n'attendant qu'une solution à leurs problèmes. C'était plus que cela. Le blond avait suffisamment vécu pour connaître la rouerie des hommes. Sans doute fallait-il qu'il soit un rien convaincu de la nécessité de lancer une guerre aussi meurtrière avant de craquer et de déserter l'armée divine. Oui, il savait ce dont les hommes étaient capables pour du pouvoir et de l'argent. Il savait aussi à quel point un être malade et mené jusqu'aux portes de la​​ mort était influençable. Il ne pouvait pas en vouloir à Elliot, mais il ne pouvait pas non plus lui dire pourquoi il devait se méfier. Dans l'état de l'ondin, ce dernier n'aurait pas compris. Qui savait s'il n'aurait pas pu se montrer agressif ?

Il avait donc fallu travestir sa pensée pour que le jeune homme acceptât de lui servir de guide.

A présent, ils marchaient tous deux dans les rues, William tenant le bras d'Elliot. Tout en discutant de choses et d'autres, le blond comptait les pas qu'il faisait afin d'être capable de revenir seul si le besoin s'en faisait sentir. Enfin..., avec un peu de chance, il n'aurait pas besoin de revenir. Ils passèrent la porte du magasin. Avec cette habitude qu'il avait d'analyser les lieux ou il se trouvait, William promena son regard bandé autour de lui, écoutant le moindre bruit qui pouvait le renseigner sur l'activité des lieux, humant la moindre odeur pouvant lui indiquer ce qui se trouvait autour de lui. Il avait gardé le sourire aimable qu'il arborait pratiquement en toute circonstance, mais une fois qu'ils eurent passé la porte, ce sourire disparut ou se crispa. Ces derniers jours, sa voix recélait fréquemment quelque chose d'un peu forcé. Dans cette antre du diable, l'ange blanc ne pouvait que se forcer à paraître affable. Il s'agissait de jouer serré.

William laissa faire les présentations à Elliot lorsqu'ils se furent retrouvés devant le vendeur. Face à lui, le blond arborait un visage de marbre.

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


Elliot Broekheart

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


Replonger en eaux troubles Vide
MessageSujet: Re: Replonger en eaux troubles   Replonger en eaux troubles Icon_minitime20.06.15 9:48

A force d'insister, Elliot avait finit par accepter la requête de William qui voulait l'accompagner jusqu'à la boutique de Monsieur Yu. L'ondin avait tout de même compris que son ami, d'une façon ou d'une autre, se méfiait de Monsieur Yu mais il ne comprenait pas pourquoi ! Le marchand était un homme adorable, gentil, qui s'inquiétait des autres, et qui lui vendait à prix peu élevé cette potion miraculeuse !

En réalité, si Elliot avait été moins naïf, il aurait compris que cette potion miraculeuse aggravait les choses. Si William pouvait voir, il aurait remarqué ses yeux hagards, ses pupilles dilatées par le manque. Il mangeait peu, buvait à peine, il ne pensait qu'à cette magnifique potion, drogue si puissante qu'elle le détruisait à petit feu encore mieux que sa maladie. Son corps commençait déjà à réagir extérieurement. Il devenait plus faible, ses écailles étaient donc apparus à certains endroits de son corps -ses bras, son cou, un peu sur son torse-, mais le pauvre enfant naïf avait mit cela sur le compte de sa maladie.

Ils étaient donc sorti en ce jour de beau temps, Elliot tenant le bras de William pour le guider. Malgré le soleil, l'ondin avait enfilé un sous-pull à col roulé pour cacher ses écailles et protégé sa peau desséché par le manque d'hydratation, et un jean. Sur le chemin, ils discutèrent de tout et de rien, mais l'impatience d'avoir enfin son remède se sentait dans la voix du plus jeune.

Ils entrèrent enfin dans la boutique. Elle était comme lors de sa première venue: petite, mais chaleureuse et accueillante, avec tout ses bibelots qui s'entassaient sur les étagères. Un immense sourire aux lèvres, Elliot s'avança jusqu'au comptoir pour saluer le marchand. C'était la deuxième fois qu'il revenait pour prendre sa potion.


- Bonjour Monsieur Yu ! Vous allez bien ? J'aurai besoin d'une nouvelle potion s'il vous plait !
Revenir en haut Aller en bas


Sok Han Sohka

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 22

Commerçant (un peu) particulier


Replonger en eaux troubles Vide
MessageSujet: Re: Replonger en eaux troubles   Replonger en eaux troubles Icon_minitime23.06.15 13:37

Les affaires tournaient bien pour Sok Han. Chaque mois qui passait lui rapportait encore plus que le précédent, que ce soit sur la vente de souvenirs - assez négligeable, elle commençait à devenir vraiment rentable, à sa propre surprise -, ou de drogue - qui, elle, explosait. Ceux qui doutaient que monsieur Yu fût un dealer aurait été étonné de voir à quel point il relançait ses affaires avec aisance. Il faut dire qu'il avait de l'expérience, après tout. Il était heureux, désormais. Son passage en Australie avait été une abomination, mais au final, il avait réussi à trouver un équilibre. Il ne se ferait pas prendre une seconde fois. Jamais. Il avait déjà été séparé de sa femme trop longtemps, et il ne saurait supporter une seconde séparation forcée. La prochaine fois, il se donnerait la mort plutôt que de se faire arrêter. L'Australie lui donnait encore des sueurs froides.
Il venait de finir d'installer en rayon un nouveau présentoir exposant des magnets fluorescents, capables de briller dans la nuit, qui représentaient le Japon. L'idée d'avoir la forme de l'archipel illuminer une pièce sombre était plutôt ridicule, mais Sok Han savait que les clients adoreraient sa nouveauté. Ne jamais sous-estimer la demande. Il allait ranger le carton contenant ses nouveaux produits derrière quand on poussa la porte de sa boutique. Instantanément, le criminel afficha le sourire le plus affable possible et se tourna pour saluer ses clients. Il connaissait l'un d'entre eux, le petit était devenu accro à sa drogue, comme il l'avait prévu. Les signes du manque se lisaient sur le visage du jeune homme. Il pouvait en mourir, la drogue était mortelle - sauf pour les humains. Sok Han se serait coupé en quatre rien que pour lui, c'est qu'il avait le sens des affaires. En revanche, il n'était pas seul, cette fois : un échalas blond, aux yeux bandés, se tenait à ses côtés, et en le voyant, Sok Han devina tout de suite qu'il allait poser problème. Il respirait la suspicion, et la façon dont il se tenait en retrait était bien plus due à de la méfiance qu'à une volonté de laisser son ami - ignorant le lien entre eux, Sok Han décida de le considérer ainsi -, de sorte que le Chinois se demanda s'il ne se méfiait pas de sa vente. Les hommes qui ne montrent pas leurs expressions sont les plus dangereux, il était bien placé pour le comprendre.
Toutefois, changer d'attitude à cause de cela était trop dangereux. On ne la faisait pas, à Sok Han ; quand on tenait un rôle, il fallait le jouer jusqu'au bout. Pour le moment, le commerçant n'était pas démasqué, mais s'il montrait son véritable visage, il aurait perdu. Aussi s'inclina-t-il poliment devant les deux nouveaux arrivants.
« C'est un plaisir de vous revoir, je serai ravi de vous offrir ce dont vous avez besoin. »
Et son ton respirait la sincérité - alors même qu'il mentait.
Il se tourna ensuite vers le nouveau, ne semblant pas du tout dérangé par la façon dont celui-ci se comportait.
« Nous n'avons pas encore eu l'honneur de nous rencontrer, monsieur. Je suis monsieur Yu, un humble vendeur de souvenirs, et alchimiste par moments. »
Par alchimiste, il fallait comprendre dealer. Sok Han était obligé d'assurer lui-même une partie de ses ventes auprès des particuliers, ce qui ne lui serait pas arrivé depuis un moment, bien avant l'Australie. Autrefois, il ne l'aurait pas fait car c'était un poste à risques. Celui qui se tenait en haut de la hiérarchie était moins vulnérable que celui qui se situait au bas de l'échelle. Sok Han était toujours le chef, mais son nouveau réseau était encore trop petit pour qu'il pût se permettre de prendre de la distance. Il mettait donc la main à la pâte, et il se félicitait d'avoir été lui-même un simple pion pendant sa jeunesse. Il s'était élevé dans la hiérarchie grâce à son travail acharné, et son expérience était indéniable.
« Êtes-vous, par hasard, vous aussi intéressé par mes potions ? »
Il ne savait pas s'il avait affaire à un humain ou non. A quelqu'un qui avait conscience qu'il n'était pas si gentil que cela, ou quelqu'un qui lui laissait le bénéfice du doute. Mais peu importait. Il désamorcerait la menace, et s'il le pouvait, il lui refilerait un peu de sa marchandise. Tant qu'à faire.
Revenir en haut Aller en bas


William Lester

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



Replonger en eaux troubles Vide
MessageSujet: Re: Replonger en eaux troubles   Replonger en eaux troubles Icon_minitime18.07.15 11:54

William s'était demandé s'il aurait la capacité de rester calme dans une telle situation et il devait reconnaître qu'il se surprenait lui-même. À l'instant même, on ne pouvait pas parler de sang-froid, mais d'une pleine conscience de chaque instant, de chaque détail, de chaque fragment de réalité. Ce sentiment ne lui était pas inconnu mais il ne parvenait pas à se rappeler à quoi il correspondait ni quand il l'avait senti pour la dernière fois.
Le marchand se présenta. Se doutait-il de quelque chose ? Possible. Le blond ne comptait pas le sous-estimer et le prendre pour un imbécile. Il était prêt à reconnaître une grande intelligence à ceux qui faisaient profession de berner les gens. Une intelligence tournée vers le Mal mais une intelligence quand même. Elliot, de par son état et sans doute son caractère emprunt de naïveté pouvait facilement être trompé, et nulle doute que le marchand avait rapidement senti ces choses-là. Nulle doute aussi qu'il devait bien se rendre compte que l'ange était d'une autre trempe. Cela ne l'empêcha pas de se montrer poli et William conserva également ces apparences.

« C'est bien ce que j'avais cru comprendre... » répondit-il à la première apostrophe. Son ton restait neutre, et il était bien possible de mettre dans ce ton-là ce que l'on voulait entendre : hostilité à peine visible ou intérêt vaguement curieux.

D'emblée, le Chinois évoqua ses potions, et ce fut à ce moment-là que William fut frappé une nouvelle fois par ce sentiment à la fois familier mais si lointain. Cette fois-ci pourtant, se fut bien plus fort, si fort que le voile qui paraissait couvrir sa mémoire se déchira et dévoila brutalement l'origine de ce « déjà-ressenti ».
Ce qu'il ressentait, c'était ce mélange d'excitation, d'angoisse, d'impatience…, cet ensemble mêlant violence couvée et rage incontrôlable…, une obéissance aveugle et une furie berserk… Ce qu'il ressentait, c'était ce qu'il avait toujours ressenti pendant la Guerre, quand il jouait encore aux bons petits soldats de Dieu.

Il baissa la tête et lâcha un gémissement. Il se reprit quasi-aussitôt et tourna la tête vers l'ondin, en lui lançant un sourire poli.

« Elliot, je crois savoir que nous sommes passés devant un FamilyShop, il y a environ 200 mètres. Vous pourriez y retourner et aller me chercher un tube d'aspirine, je vous prie ? »

William ne mentait pas. Dans la rue, ils étaient passés devant ce petit magasin généraliste dont la chaîne couvrait tout le pays. Les portes automatiques s'étaient ouvertes à leur passage et l'ange avait reconnu la musique d'ambiance qui passait en boucle dans ces magasins.

« Ah, essayez de me trouver ceux de la marque Vayer, je vous prie… Je ne supporte pas très bien les autres marques... »

En tant qu'infirmier, le blond savait que cette entreprise pharmaceutique n'écoulait leurs médicaments qu'auprès des hôpitaux et des magasins spécialisés. Il était donc impossible qu'Elliot trouvât ledit aspirine dans un Familyshop.
Ces mots lâchés, il redressa la tête et replongea une nouvelle fois son « regard » dans celui du Chinois…

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


Elliot Broekheart

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


Replonger en eaux troubles Vide
MessageSujet: Re: Replonger en eaux troubles   Replonger en eaux troubles Icon_minitime26.07.15 8:44

Elliot était si impatient d'avoir son remède miracle, qu'il ne fit pas attention au conflit menaçant entre les deux autres hommes. Une fois son médicament prit, il serait toujours tant de calmer l'atmosphère, et de partir pour éviter l'impact. Les deux hommes s'échangèrent des salutations polies, ce qui convint parfaitement au jeune ondin, qui n'en demandait guère plus.

Il allait pour recevoir sa dose de potion miracle, quand il sentit et aperçut William qui flanchait l'espace d'un instant. Sa personnalité n'étant pas encore tout à fait détruite, l'ondin se retourna pour s'approcher rapidement de son ami, inquiet.


- William ? Vous vous sentez mal ?

Ignorant royalement le marchand, Elliot tentait de déterminer s'il devait faire assoir son ami ou pas. Mais le blond le rassura d'un sourire, lui demandant s'il pouvait aller lui chercher de l'aspirine d'une marque bien précise. Encore une fois, la perspicacité de William quand à sa capacité à avoir repéré le FamilyShop sur le chemin impressionnait l'ondin, mais comme il l'avait promis, il ne posa aucune question. William lui avait fait la promesse de se dévoiler, un jour, et l'ondin avait choisit de se montrer patient.

Une petite partie de lui, cependant, se démenait pour qu'il refuse ce service, implorant le manque causé par la potion. Mais Elliot restait avant tout lui-même, et ses sentiments d'affection et de reconnaissance envers William étaient plus fort, encore, que la maladie ou la folie.


- J'y vais de ce pas ! Monsieur Yu, s'il vous plait, pouvez-vous donner un peu d'eau à mon ami ? Je reviens rapidement !

Le jeune homme prit l'argent que lui donnait William, et après avoir vérifié qu'il tenait debout sans trop de soucis, il partit en courant, persuadé d'une urgence. Mais son corps faible se rappela rapidement à lui, et c'est essoufflé qu'il arriva devant le dit magasin. Il prit le temps de reprendre son souffle, grommelant contre le soleil ardent, et son corps si faible. Il entra ensuite dans la boutique, et parcourut l'intégralité des rayons. Mais pas d'aspirine Vayer... Il demanda à une employée, qui lui confirma qu'elle n'en vendait pas. Jamais Elliot n'aurait suspecté William de l'avoir volontairement éloigné, il partit donc faire tout les magasins de la rue commerçante pour trouver ce dit aspirine.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






Replonger en eaux troubles Vide
MessageSujet: Re: Replonger en eaux troubles   Replonger en eaux troubles Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Replonger en eaux troubles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Naniwa - Tennoji :: old naniwa-