AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   07.11.15 12:09

Tout s'était passé très vite. Si vite qu'Elliot n'avait au final pas vraiment compris. Pourtant, ça avait bien démarré: il avait emmené son ami William à la boutique du vieil homme qui lui vendait ses potions magiques. Ils avaient commencés à discuter et même s'il y avait de la tension dans l'air, l'ondin n'avait rien remarquer d'important. L'aveugle s'était soudain senti mal et avait demandé à son ami d'aller lui chercher des médicaments. Elliot avait tourné dans les rues pendant presque une heure pour finalement revenir avec un dérivé à la boutique.

Il ne pensait pas qu'il reviendrait alors que William et le marchand se battaient. Le marchand avait sortit une arme à feu, mais William s'était défendu et l'avait désarmé. Elliot était resté figé, sous le choc de cette scène improbable. Quand William fut projeté à terre en renversant dans étagères, l'ondin voulut intervenir. C'est là que William se révéla... Il devait penser qu'Elliot n'était pas juste à coté de lui, car pour mieux se défendre, il retira le bandeau de ses yeux, dévoilant.... un regard bleu ciel perçant, et surtout, en très bon état.

Cette révélation l'avait cloué sur place. William n'était pas aveugle. Cela expliquait son aisance dans ses mouvements et ses déplacements...mais l'ondin se sentait trahit. William lui avait demandé une transparence totale, aucun mensonge de sa part, mais lui avait clairement menti.

La bagarre continuant, l'ondin n'avait pas pu prendre le temps de se laisser abattre. Il avait rejoint William, s'était glissé dans le dos du marchand et l'avait assommé avec une lampe en le frappant à la nuque. Ils étaient ensuite précipitamment sortis de la boutique.

Elliot avait alors milles questions à lui poser, mais le blond le surprit à nouveau. Devant les yeux exorbités de l'ondin, William avait déployés deux grandes ailes blanches et lui avait tendu la main, expliquant qu'ils devaient faire vite avant l'arrivé de la police ou de témoins.

Mais l'ondin n'avait pas prit sa main. Il l'avait regardé, bouche bée, prenant la révélation en pleine tête. Non seulement son ami n'était pas aveugle...mais c'était un ange. Un ange, comme ceux qu'il cherchait depuis des années pour être soigné. Son miracle tant espéré, il l'avait devant les yeux. Presque effrayé par tout cela, Elliot était partit en courant.

Il avait trouvé refuge dans l'océan. Il avait caché ses vêtements dans des rochers et avait plongé. Cela faisait une semaine maintenant qu'il n'était pas ressorti. L'eau salée apaisait sa douleur physique, un petit peu et aidait surtout à sortir le poison de ce qu'il pensait être une fiole miracle à s'évacuer de son corps. Il pouvait cependant sentir que le mal était fait et que sa maladie avait gagné encore un peu de terrain.

Elliot avait envie de pleurer. Son ami, son seul ami, celui qu'il adorait tant l'avait trahit. Il lui avait caché volontairement sa vraie nature. Mais, il était maintenant plus calme et avait prit le temps d'y réfléchir. Il ne comprenait pas pourquoi son ami lui avait caché sa nature angélique. Elliot cherchait désespérément un ange, il le savait pourtant ! Peut-être avait-il une bonne raison ? Peut-être n'avait-il rien dit parce qu'il ne pouvait pas le soigner ? Voulait-il le préserver ? Il n'en savait rien....

Elliot finit par sortir de l'eau, attendant le soir pour ne pas être vu. Il sécha et enfila ses vêtements, qui ne sentaient pas très bon mais tant pis, ses autres affaires étaient toujours chez William, enfin il l'espérait. Il avait besoin d'explication, de comprendre, il fallait absolument qu'il parle à son ami.

Il fouilla la ville, passant par la librairie, l'hôpital... Il termina par son immeuble et remarqua la lumière par la fenêtre de son appartement. Il pouvait distinguer sa silhouette qui bougeait. Le coeur serré d'angoisse, il alla jusqu'à l'interphone et sonna. La voix de William lui répondit au bout de quelques secondes.


- B-bonsoir...c'est... Elliot...

Silence. Dur comme du béton. L'ondin déglutit.

- J-je sais...que vous n'avez probablement pas envie de me voir. Mais je... j'aimerais vous parler. Puis-je entrer ?

Stressé comme jamais, l'ondin attendait le verdict. William allait-il accepter sa requête ?


Dernière édition par Elliot Broekheart le 04.12.16 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   31.12.15 5:26

Tout avait dérapé mais en même temps, William l'avait senti assez rapidement. La colère montait lentement mais sûrement face à ce mortel qui empoisonnait à petit feu Elliot. Il fallait que le jeune ondin quittât les lieux le plus rapidement possible pour s'expliquer clairement, sans faux semblants et sans reculer.
Évidemment, ces deux caractères ne pouvaient qu'en venir aux mains. L'ange ne réfléchissait plus, il réagissait. L'espace de quelques instants, le blond se retrouvait plongé dans ces guerres anciennes ou il avait tant et tant tué, cette époque ou il n'était plus que condensé de violence relâchée par la volonté divine.

Le problème, c'est qu'il ne faisait pas face à une personne sans défense ou sans expérience du combat.

L'ange, dans son combat, avait fini par renoncer à son aveuglement volontaire. Il retira son bandeau avec la volonté de se servir de ses yeux pour la première fois en soixante ans. Il se rendit compte qu'Elliot avait fini par revenir plus rapidement que prévu. Le cœur de William se serra tandis qu'augmentait le sentiment d'urgence. Sans vraiment comprendre pourquoi, le blond voulait sombrer dans une violence encore plus destructrice et irrévocable. Dans ce tourbillon, les actions de l'ondin sauvèrent la vie du marchand : ce dernier ne s'en sortirait qu'avec une bonne bosse.
Le bruit devait avoir attirer du monde. Bientôt, beaucoup de gens arriveraient ici. Ce serait le risque de se rendre compte de la vraie nature de William et Elliot... Un ange et un ondin ? Peu de chances que les humains appréciassent de tels êtres...

Fuir, il fallait fuir… Vite, loin, et haut !

Hors de question de laisser Elliot seul ici. Mais sans doute la surprise de ce dernier avait été trop forte. Ou bien la confiance brisée ? En tout cas, il choisit de partir de son côté, laissant William seul. Après un moment d'hésitation, ce dernier déploya ses ailes et s'enfuit rapidement.

Les jours avaient alors passé ainsi.

Le blond avait regagné son appartement à la nuit tombée. Il s'était alors jeté sur son canapé, le regard perdu devant lui. Dans la main, il tenait son bandeau et le contemplait. Soupirant, il ferma les yeux et lia son bandeau sur ceux-ci, se retrouvant dans l'obscurité rassurante et face à lui-même, isolé.
Une autre fin avait-elle été possible ? Ce marchand ne l'aurait sûrement pas permis. Et maintenant, que faire ? Par chance ou par malchance, William ne travaillait pas le lendemain, ce qui fit qu'il passa la journée entière à ne rien faire, assis simplement sur son canapé, se prenant la tête dans les mains et méditant sur les événements. Qu'avait pu ressentir Elliot ? Où était-il passé ?

Et comprendrait-il les raisons qui avaient poussé le blond à ne pas lui dire toute la vérité ?

Le surlendemain, William eut l'occasion de se noyer dans le travail. Au moins, en s'occupant des autres, il pensait un peu moins à Elliot. Pourtant, il continuait d'espérer que l'ondin réapparaîtrait tôt ou tard. Ce ne fut qu'une bonne semaine plus tard qu'enfin il se passa quelque chose. Le blond sortait d'un quart de 16 heures à l'hôpital. Il était fatigué mais avait besoin de manger. Avec des gestes absents, il était en train de se préparer un petit dîner. Le bruit de l'huile qui crépitait légèrement, les odeurs qui montaient jusqu'à ses narines, la chaleur qu'il pouvait ressentir sur ses mains… Tout l'aidait à préparer sans voir du blanc de poulet avec une sauce au citron et quelques poivrons légèrement grillés en accompagnement.
L'ange sursauta légèrement en entendant l'interphone. Il n'attendait personne. Son cœur manqua un battement en se demandant si cela ne pouvait pas être…

Une voix familière répondit.

Sans rien répondre, William appuya sur le bouton qui ouvrait la porte, puis se rendit vers l'entrée et attendit un peu que le jeune ondin arrivât. Bien sûr, il portait de nouveau son bandeau.

Lui-même ne savait pas comment amorcer cette conversation. Son visage restait de marbre mais un froncement de sourcil devait témoigner de son inquiétude…

« Tu… es revenu. Me voilà rassuré... »

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   27.01.16 10:40

Sans une réponse, William avait déverrouiller la porte de l'entrée de l'immeuble. Elliot avait monté les escaliers jusqu'au bon étage, son cœur battant lourdement dans sa poitrine. Il arriva devant la porte de l'appartement du blond qui s'ouvrit avant qu'il n'ait besoin de frapper. William portait son habituel bandeau, rappelant à l'ondin le mensonge qui les avait lié. Le passage au tutoiement, que lui-même n'avait jamais osé, lui donna cependant l'impression de s'être rapproché de lui, un petit peu et le rassura. L'ondin n'arrivait pas à savoir si son visage de marbre était de l'inquiétude ou de l'agacement, mais il préféra l’interprété comme de l'inquiétude, ne serait-ce qu'un petit peu.

- Oui... Pardon de t'avoir inquiété...

Il entra en suivant William et retira ses chaussures pour ne pas salir l'appartement impeccable. Il remarqua que ses affaires étaient toujours là, dans un coin, bien rangée. Au moins il pourrait les récupérer.

Le silence était étouffant. Ni l'un ni l'autre ne savaient quoi se dire, comment commencé. Elliot avait tant de doute, tant de question, qu'il ne savait ce qui serait le plus judicieux. Il sentit une bonne odeur venant de la cuisine.


- Pardon... Je viens te déranger alors que tu te préparais à dîner. Tu as beaucoup travaillé j'imagine... Ne t'occupe pas de moi, va manger !

L'ondin n'avait aucune idée de l'heure qu'il était, mais il était à peu près sûr que ce n'était plus l'heure du dîner depuis longtemps. Le brun s'approcha de ses affaires, se mettant en retrait, observant le blond.

Un ange... Il avait toujours du mal à y croire. Pourtant, cette révélation expliquait bien des choses sur le comportement étrange de William.... mais pas tout. Pourquoi se cacher les yeux ? Pourquoi lui mentir ? Ils n'étaient pas certes amis depuis longtemps, mais Elliot avait confiance en lui et il pensait que c'était réciproque. A quel moment s'était-il trompé ? Il finit par prendre une inspiration et se jeter à l'eau. Les choses devaient être mise à plat.


- Je... Je ne sais pas par quoi commencer. Il y a beaucoup de choses que je ne comprend pas. Pourquoi te cacher la vue ? Pourquoi me mentir ? Je ne sais pas trop ce que tu penses de moi aussi.. Suis-je un ami ? Ou juste quelqu'un que tu voulais aider, par générosité ou intérêt ?

L'ondin se tourna vers le blond, même si celui-ci ne pouvait le voir, il le fixa en cherchant les yeux bleu azur.

- J'ai besoin de réponse...s'il te plait...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   05.02.16 13:28

​"Je n'ai pas très faim à vrai dire"

William était revenu vers le petit coin cuisine et achevait les préparatifs de ce qui devait être son repas. L'arrivée de l'ondin, même s'il ne le montrait pas par pudeur ou par peur, l'avait grandement soulagé. Elliot gardait pourtant une certaine distance. Difficile de savoir pourquoi même si William sentait bien que lui-même restait vaguement sur ses gardes. Ce n'était pas tant qu'il y eût quoi que ce fût à craindre de la part du jeune homme, mais il s'agissait surtout de se protéger émotionnellement.
Le blond se doutait bien de la manière misérable dont avait dû vivre l'ondin ces derniers temps. Comment s'était-il nourri et subvenu à ses besoins ? Était-il retourné dans la mer ? Très probablement. En même temps, William savait qu'Elliot ne devait plus avoir le moindre argent sur lui.  Depuis quand n'avait-il pas eu un bon repas ? Depuis quand n'avait-il pu profiter d'une bonne douche chaude ?

Sans rien dire, William dressa la table pour une personne, servit ce qu'il avait préparé, mais s'asseyant de l'autre côté de la table ronde.

L'ondin avait beaucoup de questions et cela arracha à l'ange un soupir à la fois amusé et déprimé. Évidemment qu'il avait beaucoup de secrets pour le mortel ! Mais avait-il eu une autre possibilité ? L'espoir d'anges capables de le secourir de sa maladie l'aidait probablement à tenir le coup. Le blond pouvait-il décemment lui détruire ce dernier espoir qu'il lui restait alors que le docteur Sumiya n'avait toujours pas trouvé de quoi souffrait précisément le jeune homme ?

"Cela fait beaucoup de questions..." remarqua William d'une voix fatiguée et résignée. Puis, après une petite pause où ses yeux bandés se posèrent sur l'assiette remplie : "Installe-toi et mange. Tu dois être mort de faim."

Le blond lâcha un soupir. Il savait bien que la conversation qu'ils étaient sur le point d'avoir était d'une grande importance.

"Que crois-tu savoir des anges ? Et que sais-tu de la grande guerre ?"

Répondre aux questions par d'autres questions... Au moins, cela permettait aussi à l'ange de rassembler ses propres pensées et de chercher à mieux comprendre la situation... ainsi que, peut-être, à mieux se comprendre lui-même.

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   16.02.16 22:18

Elliot resta dans son coin pendant que William mettait la table pour une personne. Son ventre gargouilla un peu, les bonnes odeurs de la cuisine lui donnaient tellement envie... Il aimait beaucoup la nourriture humaine, la bonne cuisine, ça changeait de ce qu'il mangeait sous l'eau, qui avait toujours le même goût de sel. Mais il se sentit gêné que son ami lui offre ce repas dont il ne voulait finalement pas. La générosité de l'infirmier n'avait pas de limite... Elliot aurait pu protester, il tenta bien un peu, mais il comprit rapidement que cela ne servirait à rien. William aussi, pouvait se montrer têtu. Alors l'ondin s'assit sagement sur la chaise et commença à manger lentement.

- Merci...merci beaucoup....

Comme il l'avait pensé, le jeune homme trouva la cuisine du blond divine. Mais il mangea lentement, surtout parce que la question de William le prit au dépourvu. Il prit le temps de la réflexion en mangeant un morceau de poulet.

- Hm... Je sais que les Anges se sont battus contre les humains, qu'il y a eu beaucoup de morts. Mais j'en sais assez peu, car nous les ondins, et à priori les autres espèces, sommes restés éloignés de ces conflits. Nous sommes en voie de disparition, alors nous essayions de nous tenir éloigner de tout danger....


Ce qu'Elliot savait de la Grande Guerre, ce sont les médecins humains quand il s'est mit à chercher un remède pour sa maladie qui le lui ont appris. Pendant toute la guerre, il était resté caché dans les profondeurs de l'Océan avec ses parents, pour survivre loin de cette folie. Etait-ce cette fameuse guerre la raison de son aveuglement ? La raison de son mensonge ? Qu'est-ce qu'un ange avait-il fait de si horrible, qu'est-ce qui a pu touché William au point de détruire ses rêves de Ciel et ses ailes ? L'ondin avait envie de savoir tout cela, et plus encore, pour peut-être pouvoir l'aider à son tour.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   27.02.16 0:27

​William laissa quelques instants à Elliot pour profiter de son repas. Cela lui faisait aussi du bien de simplement rester là, assis, à écouter les mouvements de l'Ondin, après ces jours d'angoisse qu'il avait cherché à noyer dans le travail.
Aussi bien l'ange ne pouvait pas répondre tout de suite. La guerre était un sujet très sensible pour les Humains qui étaient passés à deux doigts de l'extinction. En ce sens, Elliot, qui n'avait pas connu toutes ces atrocités dans sa famille, pouvait peut-être réagir avec plus de calme...

William soupira.

"C'était il y a 40 ans déjà... Pour ainsi dire tout le monde a vécu dans ce nouveau monde. Les gens ne se rappellent pas vraiment comment c'était avant. Avant, quand ils avaient oublié l'existence de Dieu et qu'ils vivaient dans un état de guerre ou de tension quasi-permanent."

Cette époque rationaliste et moderniste où les Humains pensaient se passer de toute pensée spirituelle et où leur matérialisme et leur cupidité menaient le monde, création divine, à sa perte. William avait connu ces évolutions et lui-même ne pouvait qu'amèrement regretter ces époques lointaines qui se comptaient en milliers d'années et où les Humains vivaient une vie bien plus simple. Les conflits avaient toujours été présents, sans doute dus à la nature même de l'Homme mais ces dernières décennies, cela avait atteint un niveau inimaginable.

"Tu sais Elliot, je suis très vieux. Je n'en ai pas l'air, évidemment, mais... je suis très, très vieux. J'arpente cette terre depuis des millénaires et je l'ai toujours aimée. Ses imperfections participaient de son charme en fait... Mais... pour toutes sortes de raisons... Dieu en a eu assez des Hommes. Sa patience, que l'on pouvait espérer infinie, était arrivée à son terme. Et alors, Il a envoyé Son armée, nous, pour... faire le ménage."

Des milliers de générations aimées et chéries... Voilà qu'il fallait désormais tuer leurs descendants. Tous, sans exception.

Encore une fois, William soupira et son regard pourtant voilé se faisait fuyant : il baissait la tête et semblait fixer un point quelconque sur la table. Ses mains, posées devant lui, parurent ensuite être le centre de son attention.

"Que penses-tu de moi, hein ?" demanda-t-il soudainement avec un ton étrange, amer, et qui ne semblait pas attendre de réponse. "Que je suis quelqu'un de gentil, n'est-ce pas ? D'adorable, même..." Son regard restait baissé sur ces mains. "Et pourtant, sais-tu combien de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants j'ai tués pendant la guerre ? Leurs cris et leurs supplications ne changeaient rien. On ne s'oppose pas aux volontés divines..."

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   28.02.16 13:07

Elliot n'était peut-être pas très doué pour deviner les sentiments des gens, mais là il aurait été idiot de ne pas comprendre. Wlliam portait sur lui le poids de la Grande Guerre. Ses épaules tremblaient des milliers de vie qu'il avait prise, au nom de son Dieu. Son coeur était rongé par la déception, le sentiment d'avoir été trahi par les Hommes et par Dieu, eux qui ont décidé de la Guerre sans lui demander son avis. Même sans avoir accès à son regard, Elliot pouvait presque voir la détresse et la souffrance y briller à travers le bandeau qui cachait ses yeux. L'ondin le sentait et il avait mal pour lui. Jamais il n'aurait deviner que son ami souffrait à ce point, et surement sa douleur était-elle comparable à celle que lui procurait sa maladie.

Oui, le jeune ondin pensait que William était quelqu'un de gentil, de doux, de généreux. Et savoir qu'il avait tant de sang sur les mains ne changeait en rien son opinion. Certes, il en était un peu choqué, mais comment lui en vouloir en voyant à quel point il culpabilisait ?  Lentement, Elliot se leva, se mit à genoux près de la chaise de l'aveugle et prit ses mains dans les siennes.


- William... Ce que tu as vécu est...il n'y a pas de mots. C'est horrible, impensable. Tu as dû voir énormément de mort et de destruction, suffisamment pour plusieurs vie, même une vie de plusieurs millénaire. Toi qui a tant aimé la terre, ta déception et ta détresse doivent être encore bien forte...

Sans trop savoir pourquoi exactement, Elliot devinait aussi que si l'ange se faisait passer pour aveugle, cela avait un rapport avec cet évènement qui l'avait traumatisé. Etait-ce pour se punir ? Pour ne plus voir le monde qui l'horrifiait ? Les doigts d'Elliot commencèrent à caresser les paumes fraiches de William dans un mouvement régulier et rassurant.

- Autrefois, il y a plusieurs siècles, quand les Humains n'avaient pas encore explorés les océans... Les sirènes se font fait une grande guerre aussi. Elle était idiote, futile, et maintenant que nous allons bientôt disparaitre, nous comprenons à quel point notre erreur était grande. Jamais nos Dieux ne sont intervenus. Si nous étions assez bêtes pour nous entretuer, tant pis pour nous. Nous avons fini par faire la paix, et à ce moment là, les Dieux sont revenus vers nous pour nous récompenser de leurs dons. Je pense....qu'au lieu de détruire sa création, ton Dieu aurait dû faire la même chose. Et surtout pas envoyer des anges qui n'avaient rien demandés dans l'histoire !

Elliot était en colère contre ce Dieu cruel qui avait non seulement blessé les Humains mais aussi les Anges, qui lui avaient été si dévoué. S'il le pouvait, il lui aurait bien deux mots, Dieu ou pas ! Mais il n'était qu'un petit ondin, déjà à peine capable de rester en vie. Mais pour l'instant, sa priorité était de tenter de soulager un peu son ami de sa peine.

- Tu dois te dire que tes mains sont couvertes de sang, qu'elles ne méritent pas que l'on prennent soin d'elle...

Il leva les mains de l'ange pour les poser sur sa joue et frotter celle-ci contre sa paume, doucement.

- Moi, je les trouve douces tes mains... Elles m'apaisent, me consolent. Je les ai vu faire des miracles sur les patients de l'hôpital. Tes mains sont faites pour aider, pour soigner, pour offrir de la tendresse et du réconfort. Tu ne peux pas effacer le sang qu'elles ont fait couler, mais ce que tu fais aujourd'hui rattrape bien toute ces vies détruites.Car tu en sauve tout autant...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   09.03.16 1:43

Pris dans ses souvenirs, l'ange ne remarqua l'approche de l'ondin qu'une fois que ce dernier s'était agenouillé devant lui et avait pris ses mains dans les siennes. Son premier mouvement, pur réflexe, fut évidemment un mouvement de recul. Elliot ne semblait cependant pas être d'accord avec cette fuite.
Dans un premier temps, William restait trop obnubilé par ses souvenirs pour réellement se concentrer sur cette nouvelle situation. Il lui fallut un certain temps pour que les paroles du jeune homme se frayassent un chemin dans son esprit et qu'il comprît également parfaitement ce qui était en train de se passer.

Comment Elliot pouvait-il balayer aussi facilement ce passé ?

Sans doute ne pouvait-il pas comprendre. Qu'étaient donc quelques dizaines de vies, peut-être quelques centaines, face à l'horreur qu'il avait répandue durant la guerre ? Certes, c'était la culpabilité qui rongeait le blond, une culpabilité qu'il dissimulait généralement bien profondément. Ce monde lui faisait horreur à présent, et s'il évitait de trop penser à Dieu, c'était par peur des propres sentiments qu'il pourrait développer à l'égard du Créateur de toutes choses.
La position et les aveux de l'ondin finirent par mettre mal à l'aise William. Il ne bougeait pas et ses mains restaient sans réaction. Légèrement penché en avant, il finit par se redresser un petit peu. Il lui fallait remettre de l'ordre dans ses pensées.

« Relève-toi, Elliot… Ne sois pas ridicule… » finit-il par dire doucement et en soupirant.

Le blond était, de loin, le plus âgé. Pourquoi se laissait-il aller à un tel épanchement ?

Sans doute n'avait-il personne auprès de qui s'épancher et il retenait au plus profond de lui et depuis fort longtemps tous ces souvenirs et cette culpabilité qu'il affrontait dans le noir que constituait pour lui son quotidien d'aveugle. C'était lourd, évidemment, mais il fallait bien qu'il payât pour ce qu'il avait fait, puisque Dieu Lui-même ne payerait jamais pour Ses crimes. Encore une pensée cependant que William n'aurait jamais osé formuler aussi nettement.
Reprendre un peu pied, tâcher d'analyser la situation. Voir les choses d'une manière froide et détachée. Elliot réagissait comme cela parce qu'il n'avait pas connu la guerre et parce que William était probablement la seule personne à qui il pouvait un tant soit peu se rattacher. Dans le fond, le jeune homme n'avait pas le choix. Sans doute tout cela n'était qu'inconscient mais il se rattachait à l'ange parce que c'était la seule solution qui lui restait. Le blond devait garder cela en mémoire. À lui d'agir de manière beaucoup plus responsable, en prenant soin de l'ondin.

« Les anges ne sont pas ce que tu crois… Tu pensais qu'en trouver un te sauverait ? Ce n'est pas le cas… C'est aussi pour cela que je ne t'ai rien dit. Je t'aide autant que je le peux mais… je ne peux rien contre ta maladie… »

Changer le sujet. Ne pas revenir sur la guerre ou sur la prétendue destination des mains de William. Se concentrer sur la maladie d'Elliot.

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   17.03.16 10:07

Elliot ne pensait vraiment pas à mal. Il essayait réellement de soulager un peu William, de lui prouver son soutien sincère. Mais l'aveugle le rejeta, surprenant Elliot, lui demandant de se relever et libérant ses mains. L'ondin se savait trop émotif, mais il avait l'impression de subir une douche glacée. Il n'était pas ridicule ! Il voulait simplement l'aider ! Etait-ce si mal que ça ? Il pouvait imaginer que William ne puisse pas se confier si facilement, après tant de solitude, mais...mais n'étaient-ils pas amis ? L'ondin commençait à se demander si c'était vraiment le cas...

- ...Je suis sincère tu sais. Je ne me moque pas de toi...

Et alors qu'Elliot pensait trouver une autre façon de se rattraper, William balança l'horrible vérité. Celle que l'ondin avait espéré ne jamais entendre. Celle qui faisait s'effondrer le peu d'espoir qui lui restait. Elliot en eu le souffle coupé, et même si une part de lui-même s'y était attendu, il ne put s'empêcher de trouver cela injuste. Qu'avait-il fait pour que les dieux l'abandonnent ?! L'ondin s'obligea à prendre une grande inspiration pour se calmer, pour qu'une crise ne vienne pas le prendre à nouveau. Il le sentait, son coeur s'accélérait, et la toux était au bord de ses lèvres, mais il tint bon. Il était déjà si faible, ce n'était pas le moment de se laisser aller. L'ondin posa ses poings sur ses genoux et les serra de toute ses forces pour retenir ses sanglots mais les larmes glissèrent tout de même de ses yeux pour rouler sur ses joues.

- Ah...Je... J'aurai dû m'en douter... Je vois... Alors je vais mourir. Il n'y a donc aucune solution. Au moins, j'aurai essayé...

Le jeune homme reprit une inspiration et souffla lentement. Rester calme. Ne pas craquer. Ne pas être plus ridicule et puéril qu'il ne l'ait déjà...

- Bien... Au moins, tu n'a plus besoin de t'inquiéter de ça. Tu peux te concentrer sur des patients qui peuvent vraiment être guéris.

Elliot sourit un peu, mais son sourire tremblait autant que sa voix.

- Je dois réfléchir à ce que je peux faire en attendant la fin... Mais au moins, je suis heureux de t'avoir rencontré. De t'avoir pour ami.

Car pour Elliot, William était vraiment un ami. Pas juste quelqu'un qui l'aidait, un véritable ami, auquel il tenait. Il avait sincèrement peur que l'ange pense qu'il n'était qu'un profiteur, mais ce n'était pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   18.03.16 7:34

Cela n'avait été que sous-jacent, enfoui en lui, mais soudain l'ange comprit quel était le sentiment qui l'oppressait depuis plusieurs minutes. C'était la colère. Une colère qui n'était pas dirigée contre l'ondin mais contre lui-même. Évoquer la guerre et les souvenirs qui y étaient liés ne pouvait ramener William qu'à l'image qu'il avait de lui et de Dieu. Le blond cherchait à se couper du monde physique et à se noyer dans le travail pour les autres afin d'oublier cette colère, cette rage, cette haine de lui-même.
À présent que ces émotions violentes refaisaient surface, Elliot était là et il en subissait le contrecoup. Pourquoi le blond lui avait-il parlé si brusquement ? Pourquoi avait-il dit avec tant de brusquerie au jeune homme que ce dernier était condamné ? Il fallut l'air abattu et sur le point de craquer de l'ondin pour que William comprît pourquoi.
La vérité, c'était qu'il avait lâché cette nouvelle de condamnation avec brusquerie parce qu'il se moquait complètement du jeune homme, voire même qu'il cherchait à le faire souffrir comme s'il s'en servait d'exutoire.

Et quand cette pensée le frappa, l'ange se sentit de nouveau minable.

La mort n'effrayait pas William, ou du moins pas celle des autres. Étant lui-même un être immortel et existant depuis la création du monde, la mort restait une notion abstraite pour lui. Pour les mortels, étant par sa nature dans les secrets divins, il ne s'inquiétait pas non plus de la mort, plutôt vu comme un passage. Mais pour Elliot, il n'était pourtant pas compliqué de comprendre que cela pouvait représenter quelque chose de terrifiant.
L'ange soupira et baissa la tête. Il voulait s'excuser mais ne parvenait pas à formuler ces excuses qui ne sortaient pas. Les larmes, la voix cassée et la détresse du jeune homme le touchèrent pourtant fortement. Il aurait bien voulu le rassurer sur sa mort prochaine mais il avait suffisamment d'expérience avec les mortels pour comprendre que des paroles réconfortantes pouvaient parfois être totalement vides de sens pour eux, et que loin de les calmer, cela pouvait au contraire les mettre dans une situation encore plus inconfortable.

William se leva et se mit face à l'ondin.

« Ferme les yeux... Ferme les yeux et cache-toi-les… »

William attendit un peu mais comprit qu'Elliot ne verrait sûrement pas où l'ange voulait en venir.

« Ne t'inquiète pas… Fais-moi confiance encore un peu s'il te plaît. »

Doucement, tout en paraissant fixer Elliot à travers son bandeau comme il en avait l'habitude, il saisit les poignets du jeune homme et remonta doucement ses mains jusqu'à ce qu'il les posât sur ses yeux.

« Ne regarde pas, s'il te plaît… »

À présent, Elliot put entendre un vague bruit de tissu, d'un vêtement que l'on laissait tomber à terre. L'ange venant de se mettre torse nu devant l'ondin et se rapprocha de lui. Doucement, William s'approcha du jeune homme et posa une main derrière sa tête, l'autre dans le bas de son dos, et l'attira contre lui.

« Ne regarde pas » répéta-t-il tout en forçant légèrement l'ondin à enfouir son visage dans le cou du blond.

Quelques instants, le silence semblait être tombé dans la pièce mais doucement, le jeune homme put entendre comme un vague bruit de frou-frou. Et cela finit par arriver, progressivement, pas à pas. Le calme, la paix intérieure...

Le soulagement.

William avait précautionneusement déployé ses ailes avant de les refermer autour d'Elliot qui avait disparu des regards, protégé dans ce cocon d'un blanc immaculé qui s'était refermé sur lui. L'effet s'en fit sentir au fur et à mesure que le blond refermait ses ailes et ne cessa d'augmenter par la suite. Ce n'était pas que l'ondin oubliait quoi que ce fût, ce n'était pas comme si cela lui permettait d'ignorer totalement sa maladie qui le rongeait de l'intérieur. Il gardait pleinement conscience de tous ses problèmes mais avait en même temps le sentiment de s'en détacher, de libérer son cœur de ce poids terrible et de voir que sa situation n'avait dans le fond, rien de bien terrible... Arrivait ce qui devait arriver...

Cela ne devait pas empêcher de retrouver une âme sereine et tranquille.

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   20.03.16 10:41

Elliot gardait les yeux baissés, cherchant à se contrôler. Et maintenant ? Que faire ? Il pouvait aller voir ses parents, essayer de profiter de leur présence avant la fin. Mais ça ne ferait que les rendre encore plus triste, renforcer leur chagrin au moment où il partirait...  Il voulait aussi aller remercier le docteur pour tout ce qu'il a fait pour essayer de trouver un remède, lui dire qu'il ne servait à rien de continuer. Et après ? De toute façon, combien de temps lui restait-il ? Quelques jours, quelques mois, un an ? Quelques heures... ? Il n'en savait rien. Peut-être devrait-il simplement aller s'enfuir dans l'océan et mourir au milieu des être marins, caché de tous. Et William ? Il devait lui dire adieu et cesser de l'importuner. C'était son seul ami ici, mais il ne voulait pas lui imposer ses derniers instants. Il avait l'habitude de la solitude de toute façon.

L'ondin était ainsi plongé dans ses pensées et faillit ne pas entendre la demande de William. Mais elle était tellement incongru qu'il releva la tête en haussant un sourcil, comme si l'ange pouvait voir son expression interrogative.


- Hein...? Pourquoi...?
- Ne t'inquiète pas... Fais-moi confiance encore un peu s'il te plaît.

Le jeune homme se mordit la lèvre. Il voulait lui faire confiance, vraiment...mais après la dureté de ses mots, il ne comprenait vraiment pas où l'aveugle voulait en venir. Il voulut protester, mais il croisa alors le "regard" de l'ange à travers son bandeau et se figea. Il ne pouvait pas les voir mais il sentait l'intensité des yeux bleu de son ami et cela fut suffisant pour faire taire ses protestations. L'ondin laissa les mains du blond attraper ses poignets et les guider vers ses yeux. Elliot se retrouva dans le noir et obéit, se demandant cependant à quoi il devait s'attendre.

L'ondin entendit un bruit de tissu tombé à terre et rougit légèrement. Il se déshabillait ?! Mais que voulait-il ?! Il se figea à nouveau en sentant les bras de William se refermer autour de lui et l'attirer contre lui. Elliot sentait qu'il était contre le torse dénudé de son ainé, et glissa naturellement son visage contre son cou. Il ne s'était pas attendu à une telle étreinte, mais ça lui fit du bien. Il espérait simplement que William ne se forçait pas, qu'il le faisait pour le consoler vraiment. Ses angoisses revenaient de plus belle... Et pourquoi s'était-il déshabillé ? Bien sûr, c'était plutôt agréable de sentir sa peau contre lui, mais...

Elliot comprit en entendant un bruit léger et en sentant une caresse sur ses bras et dans son dos. C'était fin, doux, comme...comme des plumes. L'ondin comprit alors: William ne voulait qu'il le voit, mais avait déployé ses ailes pour le protéger, le rassurer, l'entourer. Le jeune homme se sentit soudain détendu, comme si on lui chantait une berceuse, comme si l'ange déployait en lui une sorte de magie qui chassait ses angoisses et ses doutes. Il n'oubliait pas la maladie, il n'oubliait pas sa mort imminente, mais ne ressentait plus de peur. Il avait l'impression que, tant qu'il n'était pas seul, tout irait bien. Il se sentait apaisé, détendu. Obéissant toujours, Elliot garda les yeux bien fermés, respectant la pudeur de son ami, mais libéra ses mains pour lentement entourer le cou de William et lui rendre son étreinte. Il avait envie que ce moment dure toute la vie tant il se sentait bien. Jamais il n'avait connu une telle plénitude, jamais il ne s'était autant senti en sécurité.


- Merci William... Merci pour tout...

Il murmurait, ne voulant pas troubler cet instant rare par sa voix, mais il était sincère. S'il était toujours vivant, malgré l'inévitable, c'était grâce à lui, à cet ange qui supportait tant de peine. Pour cela, il lui serait éternellement reconnaissant. Maintenant que ses angoisses étaient parties, il pouvait se concentrer sur ce qui lui restait: savoir quoi faire jusqu'à son dernier souffle.

- Je veux...t'aider. Je ne veux pas que ma vie soit vaine. William.... je voudrais aider les autres, comme toi.

Quitte à mourir, autant que ce soit après avoir aider le plus possible les autres ! Et pour cela, quoi de mieux que d'imiter son ami infirmier ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   20.03.16 23:48

William ne répondit rien aux paroles de l'ondin. Tout au plus hocha-t-il très vaguement la tête pour montrer qu'il avait entendu. Il préférait rester murer dans un silence apaisant, laissant l'effet de sa propre nature se communiquer au garçon malade. Elliot n'était pas le seul à profiter de cet instant. N'était-il pas dans la nature des anges de s'abandonner au bien ? Le blond tirait bien une sorte de plaisir à agir ainsi, à se conformer à l'idée qu'il se faisait de sa nature et de sa mission.
Plusieurs minutes passèrent, mais le temps lui-même semblait être devenu relatif. Dans cette position, avec cette paix intérieure qui se répandait, dix minutes pouvaient sembler aussi rapides que quelques secondes. Lentement, et parce qu'il fallait bien y mettre une fin, William commença à retirer ses ailes doucement.

Cela se ressentait, on retombait dans une réalité sombre, mais l’apaisement restait toujours, diffus…

L'ange soupira doucement et rompit l'étreinte. Après avoir lâché complètement Elliot, il se baissa et reprit son vêtement afin de l'enfiler rapidement. Il n'avait pas grand-chose à dire pour le moment, souhaitant lui-même profiter encore un peu de ce sentiment de paix qu'il recevait également en le donnant à d'autres. Pourquoi Dieu semblait-il avoir oublié cela ?
Voilà qu'il repensait à Dieu ! Ce n'était pourtant pas le but de la manœuvre. Le blond posa une main sur la chaise et invita d'un geste l'ondin à s'asseoir.

« Tu devrais terminer de manger maintenant… Tu en as besoin. »

Il pouvait paraître froid mais un fin sourire restait posé sur ses lèvres. Pourquoi parler quand un tel sentiment de plénitude continuait de gentiment vous envahir ? Le blond laissa Elliot et se remit avec des gestes lents et mesurés à des tâches plus ingrates comme commencer à faire la vaisselle. Cela lui permettait en même temps de réfléchir sur la suite des événements.
Elliot était condamné visiblement, à moins d'un miracle, ce en quoi William avait naturellement appris à ne plus trop se fier. Le docteur Sumiya pourrait bien continuer ses recherches en espérant découvrir quelque chose qui permettrait d'améliorer l'état du garçon mais le blond savait que si ce dernier identifiait de mieux en mieux les mécanismes à l'œuvre dans le corps du garçon, il ne voyait toujours pas comment les arrêter.

Alors, si la mort semblait inévitable, que fallait-il faire ?

William s'essuya les mains sur un torchon et partit dans la salle de bain, toujours muet mais gardant ce vague sourire alors qu'il lançait un « regard » à l'ondin en passant près de lui. Une fois dans la salle de bain, il s'assit sur le rebord de la petite baignoire et commença à faire couler un bain. En se focalisant sur le bruit de l'eau qui coulait, il repartit dans ses pensées.
Combien de fois avait-il accompagné de mortels jusque dans leurs derniers moments ? Il avait vu toutes les réactions possibles : ceux qui d'emblée se sentaient en paix avec eux-même et attendaient sereinement, ceux qui refusaient de quitter cette terre et s'accrochaient comme un chien refusait de lâcher son bâton, ceux qui restaient effrayer de ce qu'ils devraient affronter après. Tous, William les avait calmés et avait facilité leur passage. Elliot ne serait pas différent des autres. Il suffisait de l'accompagner et de lui parler jusqu'à la fin. Toute peur disparaîtrait.

Oui, il suffisait de faire comme ça.

Après avoir ajouté un peu de sels de bain, le blond revint dans le salon et s'assit à côté d'Elliot.

« Je t'ai préparé un bain… Ça te fera du bien aussi… Et bien sûr, tu peux rester ici comme avant si tu le désires. L'appartement est suffisamment grand pour deux. »

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   24.03.16 14:03

L'étreinte lui parut durer une délicieuse éternité. Au chaud, blottit dans les bras de l'ange, entouré de ses ailes protectrice, Elliot était apaisé, il aurait pu se mettre à somnoler s'il se laissait aller. Mais il fallut bien mettre fin à cet instant hors du temps, et lentement, ils s'éloignèrent l'un de l'autre. L'ondin attendit sagement d'entendre le bruit de vêtement qui lui indiquait que William se rhabillait pour ouvrir les yeux. Le sentiment d'apaisement restait présent dans son corps et il n'avait plus envie de pleurer ou de tousser. Pour l'instant...

L'ange proposa à son invité de venir terminé son repas et Elliot acquiesça.

- Merci.

L'ondin se releva et alla gentiment s'asseoir. Il se rendit compte qu'il avait retrouvé un peu d'appétit maintenant qu'il était calmé. Le poulet et les poivrons étaient délicieux, comme s'y attendait le garçon, habitué aux talents culinaires du blond. Il l'entendit faire la vaisselle puis aller dans la salle de bain et un bruit d'eau qui coule. Prenait-il une douche ? Il en avait sûrement besoin.

Il ne s'attendait pas à ce que son hôte revienne et lui propose de prendre un bain... et surtout de rester comme avant ! Elliot sourit, soulagé de savoir qu'il pourrait à nouveau vivre ici !

- Vraiment ? Ça ne te dérange pas ? Je...je vais trouver un travail, pour t'aider avec le loyer ou les courses !

Ce n'est pas parce qu'il était mourant qu'il devait se faire loger à l’œil non plus !

- Merci pour le bain. Je vais me laver, je reviens...

Il lui rendit son doux sourire, même s'il ne pouvait pas le voir, il pouvait certainement le sentir dans sa voix. La salle de bain était de bonne taille, assez pour que la baignoire soit suffisante pour Elliot. Enfin, il dépasserait certainement, mais tant pis... Il se déshabilla et jeta ses vêtements directement à la poubelle. Ils puaient la marée et les algues, ils étaient irrécupérables.  Il lui restait une veste, deux jean, trois t-shirt et quelques sous-vêtements. En les lavant au fur et à mesure, ça devrait être suffisant.

Elliot se glissa dans l'eau délicieusement chaude et soupira longuement d'aise. Avec le contact de l'eau, son corps se transforma : les écailles poussèrent sur sa peau, ses branchies se développèrent, ses jambes devinrent queue de poisson, ses nageoires poussèrent sur ses bras. Évidemment, sa queue était trop grande pour la baignoire alors sa nageoire caudale dépassait du bord et pendait. Il se sentait tout de même à l'aise et ferma les yeux, ses cheveux flottant à la surface de l'eau.

Bon... Il fallait qu'il trouve un emploi. Peut-être le vieil homme à la librairie acceptera t'il de le reprendre ? Sinon il pourrait toujours faire livreur de journaux, ou peut-être travailler dans un fast-food. Mais le rythme risquerait d'être un peu violent pour lui... L'ondin prit un peu d'eau entre ses mains palmées et se mouilla le visage. Il aimerait aussi avoir de l'argent pour faire un cadeau à William, avant de partir. L'ange l'oublierait certainement dès qu'il sera de l'autre coté : qu'est-ce qu'une vie quand on compte la sienne en millénaires ? Mais peut-être accepterait-il un présent lui rappelant de temps en temps ce petit ondin, condamné mais ami.

Elliot resta un long moment dans le bain, en profitant un maximum, puis fit couler l'eau et se sécha comme il put avec le sèche-cheveux. Une fois qu'il reprit forme humaine, il emprunta un peignoir à William et retourna dans le salon se prendre des vêtements pour la nuit.

- William, j'ai fini. J'ai jeté mes vêtements, ils étaient trop imprégnés par l'eau de mer, je n'aurai rien pu en faire. Je t'ai emprunté un peignoir du coup... Je m'habille rapidement et la salle de bain sera libre. As-tu besoin d'aide pour quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   05.04.16 13:07

​L'ange laissa Elliot se délasser dans le bain qu'il avait préparé et en profita pour remettre de l'ordre dans le salon. Il se rendit ensuite dans sa chambre et changea les draps, préparant le lit pour son invité qui était désormais de retour.
Avec les horaires compliqués et interminables de William à l'hôpital, il s'avérait que les deux hommes n'avaient jamais réellement passé de soirées ensemble. À chaque fois, William travaillait de nuit et dormait de jour, ou ne restait que quelques heures avant de repartir.

Bêtement, William fixa ses pensées sur la préparation du lit : changer une house de couette pouvait être une forme de méditation.

Le canapé serait largement suffisant pour lui-même. De toute manière, il devait partir de bonne heure demain, commençant son quart à six heures. En restant dans le salon, il ne ferait aucun bruit en se levant et se préparant, laissant tout loisir au garçon de dormir tout son saoûl. Il devait en avoir besoin.
Elliot sortit de la salle de bain alors que le blond gavait sa machine à laver des draps qu'il venait de retirer. Il sourit gentiment au garçon et déclina l'offre d'aide.

« Ça ira, merci. Tu dois avoir besoin de repos. J'ai préparé le lit. Tu y seras bien, je pense. Demain, je serai sûrement déjà parti quand tu te réveilleras mais tu connais la maison...  »

Prenant un petit bloc-note et un crayon dans un tiroir, il commença à faire une liste. Sa main gauche encerclait le bloc-note tandis qu'il écrivait de la main droite, cette posture lui suffisant pour écrire correctement en ligne droite.

« C'est une petite liste de course. Je te laisserai de l'argent... Tu pourras t'en occuper demain ?  »

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   10.04.16 10:22

Elliot se sentait un peu fatigué, c'est vrai. Il avait éviter de peu une crise un peu plus tôt et ça avait bouffer toute son énergie. Il n'était cependant pas d'accord avec la proposition de son hôte. Il lui proposait son lit ! C'était insensé ! Elliot culpabilisait déjà énormément de squatter outrageusement l'appartement de William mais en plus ce dernier lui offrait son lit. Et où allait-il dormir lui ? Dans le canapé ? C'était hors de question !

- Merci beaucoup William...Mais tu as plus besoin de ce lit que moi. Comme tu l'as dis, tu dois te lever tôt, et tu as besoin du meilleur sommeil possible ! Le canapé m'ira très bien et je suis sûr que tu ne me réveillera pas demain même si tu te mettais à faire des claquettes.

Son argumentaire ne sembla pas convaincre si facilement l'ange et Elliot essaya de réfléchir à un compromis. Il finit par se frotter la nuque et par proposer une idée qu'il avait en tête, même s'il ne savait pas si l'aveugle accepterait. Après tout, il l'avait enlacé, et ça avait été merveilleux, mais l'ondin ne savait pas si l'ange accepterait qu'il s'installe autant dans son intimité.

- Si...tu veux vraiment que je dorme dans ce lit, je...je ne le ferais que si tu dors avec moi.

Voilà, c'était dit. William allait sûrement refusé, mais il aurait au moins tenté sa chance. Le brun prit la liste de course que lui tendait le blond et retrouva le sourire. Il allait pouvoir se rendre utile ! Il ferait aussi un peu de ménage. L'appartement était impeccable, mais peut-être qu'un peu de poussière avait échappé à l'ange, et puis il y aurait le linge à étendre.

- Pas de soucis, tu peux compter sur moi. Je vais me changer.

L'ondin quitta la chambre pour aller poser la liste bien en vue sur la table, pour ne pas la perdre, puis enfila un t-shirt et un jogging, ce qui lui servait de pyjama. Il retourna ensuite dans la chambre, espérant que William accepterait le compromis qu'il avait proposer.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   19.04.16 14:16

William resta quelques instants interloqué face à la proposition de l'ondin. Il avait évidemment envie de refuser mais comprit également qu'il ne pourrait jamais convaincre le jeune homme. Et puis, quelque chose dans le ton de la voix d'Elliot indiquait au blond qu'il y avait plus que de la simple politesse ou l'envie de ne pas exagérer son occupation.
Et si l'ondin proposait cette solution car il lui était psychologiquement impossible de dormir seul ce soir ? Après tout, avec ce qui s'était passé ces derniers jours et avec la nouvelle de sa mort prochaine et toujours aussi inéluctable, le jeune homme avait sans doute besoin d'une présence auprès de lui, de se sentir accompagné, d'être épaulé.

Avec sa brutalité de tout à l'heure, William pouvait bien faire un effort.

Accompagner les autres, rester près d'eux pour leur apporter du réconfort, ce n'était même pas un devoir ou une obligation pour l'ange, c'était pour cela qu'il avait été créé, il avait lui-même le besoin de se donner ainsi aux autres pour se sentir exister et aussi sans doute pour rester en paix avec lui-même après les événements de la guerre.
En quoi l'ondin était-il différent ? Il ne demandait pas grand-chose finalement. Et si William était parfaitement honnête avec lui-même, il reconnaîtrait qu'il éprouvait envers le jeune homme ce besoin de protection qui lui venait de sa nature.
Toutes ses réflexions s'étaient faites pendant qu'il remettait avec des gestes absents un livre qui traînait sur son bureau dans sa bibliothèque ou qu'il faisait un brin de toilettes à son tour dans la salle de bain. Quand il revint dans la chambre pour trouver le garçon assis sur le lit, il le "regarda" sans rien dire pendant quelques secondes encore et parut se décider enfin.

« Tu ne peux pas dormir seul, c'est ça ? » Il continuait de le fixer avec son air habituel. « Ça ne me gêne pas, je comprends. Alors mets-toi au lit. »

William attendit un peu, la main sur l'interrupteur de la chambre, et finit par éteindre la lumière une fois que le jeune homme fut allongé. Il marcha ensuite jusqu'à son lit et s'assit sur le bord. Portant ses mains derrière la tête, il défit le bandeau qu'il laissa sur sa table de nuit puis resta assis ainsi, sans rien dire. Sa silhouette pouvait se distinguer dans la pénombre, il gardait la tête baissée et semblait réfléchir. L'atmosphère tournait au malaise.
Il avait mis un pyjama mais finit par retirer le haut, toujours aussi silencieux. Après tout, au point où ils en étaient et après tout ce qui s'était passé déjà ce soir, autant ne plus se retenir et donner au garçon l'opportunité de passer ce qui serait sans doute sa meilleure nuit depuis longtemps.

Dans la pénombre, quelque chose semblait se dégager du dos de l'ange, il paraissait presque en devenir plus grand.

Il finit par écarter complètement la couette et s'allongea sur le ventre. Placé ainsi, il avait Elliot sur son flanc droit et il le couvrit justement de son aile droite avant de refermer la couette sur eux. À nouveau, l'ondin put sentir ce sentiment de bien-être l'envahir.

William soupira pourtant.

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   28.04.16 7:22

Elliot avait patiemment attendu le retour de William, assit sagement sur le lit. William revint et sembla l'observer à travers son bandeau. L'ondin se tendit un peu, allait-il accepter qu'il reste ? Il se trouvait si égoïste d'avoir fait une proposition pareille, mais il était hors de question que le blond dorme sur le canapé. Et puis... il avait envie de voir s'il pouvait se rapprocher encore un tout petit peu de lui. Qui était le William derrière les barrières que l'ange avait érigé pour se protéger ? Elliot était curieux, très curieux, comme toute les sirènes, et il avait très envie de le découvrir. Il ne voulait cependant pas savoir si ce n'était que de la curiosité... ou autre chose.

Finalement, William accepta, interprétant la demande de l'ondin d'une façon que lui-même n'aurait pas pensé. Etait-cela ? Avait-il peur de dormir seul ? Pourtant, il avait le sentiment qu'il n'aurait pas pu dormir avec n'importe qui. Plutôt que de trop réfléchir, l'ondin choisit de mettre ces réflexions dans un coin de sa tête et se glissa sous les draps pour s'allonger comme le blond le lui avait demandé.

- Merci William...

L'ange éteignit la lumière et s'assit au bord du lit, mais au lieu de s'allonger, il resta là sans bouger comme plongé dans ses pensées. Inquiet, Elliot se redressa.

- William ? Ca ne va pas ?

Il allait tendre une main vers lui mais l'ange retira son bandeau et le haut de son pyjama. Comme un peu plus tôt, l'ondin sentit ses joues se colorer de rouge et bruler. Allait-il déployer ses ailes ? Pourquoi ? Peut-être était-il juste plus à l'aise torse nu ? Elliot se rallongea en même temps que William et se retrouva blottit contre lui. Il sentait la douceur des plumes sur sa peau et se détendit presqu'aussitôt. Les pouvoirs des anges étaient vraiment fantastique. Elliot allait s'endormir...mais le soupir de William le réveilla. Pourquoi soupirait-il ? Etait-ce par sa faute ? L'ondin se mordilla la lèvre et observa comme il put dans le noir le visage du blond. Il semblait... neutre. Comme toujours. Mais il pouvait voir ses yeux, malgré ses paupières closes et ça le rassurait dans un sens. Il aurait cependant aimer revoir ses prunelles bleues, si belles, comme des pierres précieuses.

- Pourquoi soupires-tu ? murmura doucement l'ondin en effleurant le bras de l'ange du bout des doigts, Tu n'es pas obligé de sortir tes ailes pour m'apaiser, surtout que tu n'aimes pas ça. Ta présence me suffit amplement tu sais...

L'ondin caressait doucement le bras de William, essayant de l'apaiser aussi à sa manière. Il aurait bien chanter une berceuse, mais cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas utilisé ses propres pouvoirs, qu'il  n'était pas sûr d'y arriver.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   04.05.16 14:44

Avait-il vraiment envie de se trouver là, en ce moment même, à partager son lit avec quelqu’un d’autre ?

« Ne fais pas cela, s’il te plaît… » dit-il d’une voix douce, sans colère.

Par « cela », il évoquait le geste qu’était précisément en train de faire l’ondin, en le touchant légèrement du bout des doigts. Certes, c’était apaisant mais William tenait à garder ses distances. Il avait pour ainsi dire l’éternité derrière lui, et une double éternité encore devant lui. Il se devait de se montrer plus responsable que le jeune homme. Il connaissait parfaitement ce à quoi pouvait mener deux solitudes qui se rencontraient.
Autrefois, le blond n’était jamais seul. Il fréquentait les humains mais sa vie restait auprès des autres de sa race, perdus qu’ils étaient dans l’adoration de Dieu. Cependant, depuis la fin de la guerre, les choses avaient bien changé et William n’avait plus guère l’occasion de discuter avec des gens qui auraient pu le comprendre. Sans cesse fuir les autres anges, éviter autant que possible les rencontres un peu trop extraordinaires, ne pas s’impliquer auprès des autres races qui avaient envahi la Terre après la guerre…

Bref, William se sentait seul. Et il craignait un peu trop ce qui pouvait se passer ainsi.

« Tu devrais simplement dormir… Depuis combien de temps n’as-tu pas eu une bonne nuit de sommeil ? »


Restant dans la même position, il releva cependant la tête et la tourna, de sorte qu’ainsi, leurs « regards » ne pouvaient plus se croiser. Il pouvait encore sentir la curiosité d’Elliot. Il se mordit les lèvres. Il sentait la chaleur du corps du garçon sous son aile et même le lit se réchauffait plus que d’habitude. Une chaleur qui était douce.
C’était cela. Il dormirait lui aussi. Il s’endormirait en se concentrant sur cette chaleur qu’il percevait et seulement sur cette chaleur. Cela lui suffirait parfaitement. Il replia son bras et le posa sur son oreiller. Dormir. Il fallait dormir.
Sous son aile, il sentit une nouvelle fois le corps d’Elliot remuer légèrement. Chaque respiration du garçon avait quelque chose d’apaisant pour lui-même. Dormir, il fallait dormir. Pourtant, sans s’en rendre compte, le blond venait d’adopter vaguement le comportement qu’il avait demandé d’arrêter à l’ondin. Une aile repliée contre lui, l’autre aile bougeait légèrement et nerveusement dans des mouvements qui semblaient être de vagues caresses. Pourtant, William, le visage toujours tourné de l’autre côté, paraissait calme et complètement inconscient de ce qu’il était en train de faire.

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   23.05.16 8:13

Elliot se figea dès que l'ange lui demanda d'arrêter de caresser son bras. Bon sang, c'en était... frustrant. Elliot ne comprenait vraiment pas comment William fonctionnait. D'un coté il l'enlaçait et l'apaisait avec ses ailes, de l'autre il refusait le moindre contact. Chaque fois qu'il faisait un pas vers lui, l'ange reculait de deux. Il se protégeait avec des barrières incassables, et si l'ondin arrivait à en briser une de temps en temps, de nouvelles se plaçaient devant lui. William était inaccessible. Pour se protéger ? Oui certainement. S'attacher à des êtres mortels n'était peut-être pas une bonne idée quand on était immortel, c'était le meilleur moyen de souffrir.

Mais un être aussi gentil et généreux que William méritait-il une telle solitude ? Bien sûr que non. Si seulement Elliot n'était pas malade, il vivrait longtemps, bien plus longtemps que les humains, il pourrait lui tenir compagnie... L'ondin prit une profonde respiration. Il était perdu. Il ne comprenait pas comment l'ange le voyait. Comme un fardeau ? Un ami ? Une âme parmi les autres ? L'ondin se sentait un peu égoïste mais il avait envie d'être plus. Quelqu'un de spécial, pas juste une ombre parmi les autres. Mais comment atteindre un ange quand on est un poisson ?

Il ferma finalement les yeux et, bravant l'interdit, reprit ses caresses légères sur le bras de William, imitant les plumes qui chatouillaient son corps délicieusement, répandant leur essence dans son corps, chassant la douleur et amenant la paix. Un cocon de douceur pour se sentir en sécurité. Il devait dormir, son corps le lui réclamait, mais il n'abandonnerait pas. De toute façon, pour le peu qu'il lui restait à vivre...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   27.05.16 5:06

La tête toujours tourné de l'autre côté, William cherchait également à dormir. Cette idée ne le quittait pas, elle l'obsédait même à tel point qu'il ne se rendit même pas compte que l'ondin avait repris ce geste qu'il lui avait auparavant demandé d'arrêter. Durant cinq minutes peut-être, l'ange ne réagit aucunement, si ce n'était cette respiration calme qu'il avait retrouvée.
Et après, une fois qu'il se rendit compte que ce calme lui venait justement de ces caresses qu'il recevait inconsciemment, il sentit que la nervosité le reprenait. Il marmonna quelque chose d'incompréhensible. Il avait voulu prononcer le nom du jeune homme mais aucun son n'avait réussi à passer à travers sa gorge.

Il le laissa faire.

Il se passa encore quelques minutes avant que le blond ne tournât la tête vers Eliott. Évidemment, ses paupières restaient closes mais cette position avait paraissait au moins légèrement moins distante.
William cherchait à oublier cette nervosité. Après tout, n'avait-il pas "subi" ces caresses pendant de longues minutes avant de s'en rendre compte ? Et auparavant, ne l'avaient-elles pas calmé ? Doucement, l'aile de l'ange se redressa un instant avant de se reposer encore une fois, ce qui était encore une forme de caresse. Il ne disait plus rien et laissait le garçon faire.

Cela signifiait-il qu'il l'acceptait ?

Intérieurement, la tempête dans l'esprit de William reprit de plus belle. C'était la première fois qu'il se retrouvait dans une telle situation. Bien sûr, se servir de ses ailes pour calmer les angoisses et les peurs des uns et des autres, c'était quelque chose qu'il avait fait de temps à autre, mais jamais depuis la guerre et encore moins ainsi, dans cette position. La nuit. Dans un lit. Dans son lit. Malgré des milliers d'années de vie, le blond se retrouvait à affronter une nouvelle expérience.
Oui, c'était agréable mais William ne parvenait pas à se défaire d'un profond sentiment d'interdit. N'était-il pas en train d'abuser de la faiblesse du garçon pour lui même combler un manque dans sa vie ? Que valait-il ainsi à recevoir une affection qu'il ne méritait pas. N'était-ce pas une insulte à la mémoire des milliers qu'il avait tués ?

Un cri, des dizaines, des centaines, des milliers résonnèrent dans sa tête. Le cri des humains voyant tomber sur eux la mort blanche.

Il prit une profonde respiration. Il avait besoin que ces cris cessent.

Il se mit sur le côté, posa un instant sa main sur le bras de l'ondin, semblant vouloir l'arrêter. Sa main se referma et il écarta le bras du garçon, ou du moins c'est ce qu'il paraissait faire l'espace d'un instant.
Finalement, il s'avéra que William était en train de forcer Eliott à changer de position, l'obligeant à se tourner, à s'allonger sur son autre côté. Quand ce fut fait, le blond se rapprocha et colla son corps contre le dos du jeune homme. Il n'avait toujours pas relâché sa poigne, ramenant le bras d'Elliot contre son torse. William le collait et le serrait contre lui, avant que son aile vienne compléter cette cellule dans laquelle le blond voulait enfermer le garçon.

La respiration de l'ange restait rapide. Les cris continuaient dans sa tête mais ce corps qu'il sentait contre lui l'apaisait, lentement, sûrement, jusqu'à ce qu'enfin une certaine sérénité lui revint. Il restait toutefois peu sûr de ses actes.

« Excuse-moi… » finit-il par dire dans le cou de l'ondin... « Je te relâche si tu veux… »

Tout en disant cela, sa poigne sur le bras du garçon commença enfin à se desserrer.

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   13.06.16 8:15

Elliot sentait qu'il commençait à somnoler. William ne l'avait pas repoussé une seconde fois, il s'était au contraire tourné vers lui. L'ondin avait garder les yeux clos, pour respecter le besoin de l'ange de ne pas montrer ses yeux. Même s'il trouvait ça dommage, il respectait le besoin que l'ange avait de se protéger du monde avec sa cécité.

Cependant, William agrippa son bras à un moment. Elliot rouvrit alors les yeux, surpris, que voulait-il ? Il allait le lui demander mais il le fit changer de position. Il se retrouva dos au blond, collé contre son torse et entouré par son bras. A nouveau, il rougit de cette proximité toujours plus présente, mais si agréable. L'aile blanche les recouvrit alors, fermant le cocon les protégeant tout les deux du monde et des autres, de ce monde qui les rejetaient.

Elliot remarqua enfin la respiration rapide de William car elle chatouillait sa nuque. Avait-il...peur ? De quelque chose ? De quoi ? De cette proximité soudaine, de leurs corps se touchant ? Peut-être qu'il était tiraillé entre le désir d'être ainsi enlacés ensemble, et la peur de ce qu'il avait toujours éviter: une intimité avec un autre. Elliot sourit alors, regardant devant lui, et reprit ses caresses.


-  Non... Non reste. Je...Je me sens bien comme ça...

C'était une intimité toute nouvelle pour l'ondin, mais son espèce était avide de contacts charnels, il n'était donc pas tellement gêné, surtout ravi. Plaisir égoïste mais puissant que celui d'être ainsi dans les bras du blond, peau contre peau, son souffle chatouillant délicieusement sa nuque à lui en donner des frissons. Il soupira doucement d'aise et ferma à nouveau les yeux.

Peut-être...qu'il pourrait aussi l'apaiser ? Timidement, l'ondin commença à murmurer une berceuse, juste assez fort pour que l'ange l'entende, mais restant avec un volume de voix très bas. La langue qu'il chantait n'était pas connue des humains, ne ressemblait à aucune autre. Il avait eu peur que sa voix ne soit trop abimée par la maladie, mais heureusement non, elle avait garder sa clarté, sa douceur, tout ses pouvoirs étaient encore présents. Certainement plus pour longtemps, mais il devait en profiter ! Surtout si cela pouvait aider son ami à chasser ses démons intérieurs... Si l'ange n'avait pas une barrière naturelle contre ce genre de magie, il devrait ressentir des effets similaires à ceux que ses ailes procuraient à l'ondin: une sensation de paix et de bien-être et l'irrépressible envie de dormir pour enfin se reposer.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   14.06.16 6:54

Ainsi, l'ondin ne le repoussait pas. Sans aller jusqu'à resserrer de nouveau le bras du garçon comme il venait de le faire, William maintint une position ferme, comme si Elliot finissait réellement par représenter une bouée. Les cris dans sa tête continuèrent d'aller en s'atténuant mais le blond restait passablement tendu.
Enfin, la berceuse de l'ondin se fit entendre. Ce fut comme les caresses d'Elliot : d'abord, le blond ne la perçut pas consciemment, bien qu'elle commençât à faire son effet. Et lorsqu'enfin les paroles inconnues se frayèrent un chemin jusqu'à la conscience de l'ange, la volonté de ce dernier était trop faible pour qu'il pût éventuellement lutter contre cet acte de tendresse.

Sa respiration se calma progressivement.

Clairement, William ne devait pas être insensible à ce chant. Voilà au moins un point sur lequel les anges n'étaient pas différents des humains. Cela allait même plus loin qu'une respiration apaisée. Sombrant peu à peu dans le sommeil, c'est tout le corps du blond qui se détendit, relâchant vaguement l'ondin par moment, ou plutôt, ne le retenant contre lui que par un bras sans force.
Oui, il allait pouvoir dormir. Son sommeil le prenait doucement, bien qu'il y eût parfois quelques petits réveils, quelques petits moments où la conscience semblait lutter. Alors, justement, l'ange resserrait plus fort Elliot contre lui. Il bougea légèrement, se mettant presque en position foetale et forçant donc le garçon à prendre cette position aussi. Puis à nouveau il se relâchait pendant quelques minutes... pour se tendre à nouveau.

C'est à ce moment qu'il posa ses lèvres dans la nuque du garçon et y déposa un baiser.

Était-ce fait consciemment ? Sans doute pas. William se trouvait dans cet état intermédiaire entre le sommeil profond et l'état éveillé. Du reste, sous l'effet conjugué de la présence de l'ondin et de sa berceuse, le corps de l'ange était sur le point de définitivement tomber dans le sommeil. Cela devait arriver. William ne bougeait plus. Son bras mort continuait d'enserrer contre lui Elliot mais le retenait sans force. Sa respiration avait pris la régularité d'un métronome. Il dormait.

Et visiblement, il dormait d'un sommeil qui n'était pas agité...

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   03.07.16 10:45

Elliot sentit son ami se détendre lentement mais sûrement. Sa berceuse fonctionnait ! Savoir que ses pouvoirs étaient toujours présents et fonctionnels rassuraient énormément l'ondin. Sa maladie ne lui avait pas encore tout prit, il se sentait encore lui-même. Mais le jour où il ne pourra plus chanter... même les ailes apaisantes de l'ange ne suffiront pas à l'apaiser, car il aura perdu l'essence même de ce qui faisait qu'il était un ondin.

Mais pour l'instant, tout se passait à merveille. Comme William semblait s'assoupir, Elliot baissa encore le son de sa voix mais resta éveillé. Il voulait être sûr que son ami dorme d'un sommeil paisible et pour cela, il devait continuer de chanter. Il sentait l'ange bouger dans son dos, le repliant, et l'ondin se laissait faire, bougeant comme une poupée. Il ne s'attendait cependant pas à sentir ses lèvres dans sa nuque, interrompant son chant tant il était surpris. Ce petit baiser avait fait frémir son corps entier et il se surprit à en vouloir d'autre... L'ondin tourna un peu la tête, essayant de jauger si William était réveillé ou non, mais il semblait endormi. Il ne s'était probablement pas rendu compte de ce qu'il faisait... Dommage. C'était pourtant très agréable.

L'ondin se remit en place et repprit son chant. Au bout d'un moment, son ami ne bougea plus du tout et respirait normalement, il était donc parfaitement endormi. Elliot ferma les yeux à son tour, essayant de ne pas trop penser à la douce et chaude sensation des lèvres angélique sur sa peau. Mais il y pensait encore et encore, et c'est en rêvant d'autres baisers qu'il s'endormit à son tour.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   04.07.16 15:11

Pendant deux ou trois heures, l'ange dormit à poings fermés. Toujours sous l'effet de la berceuse de l'ondin, ou bien continuant d'être apaisé par sa simple présence, le blond gardait une respiration régulière, ne bougeant plus du tout, et ne lâchant pas pour autant le jeune homme.
Alors que son premier cycle de sommeil touchait à sa fin, il se réveilla presque en sursaut. Son esprit avait émergé suffisamment au point de se rendre compte qu'il ne dormait pas seul. Cette réalité le frappait à nouveau et c'est ce qui le tira de son sommeil. Pourtant, la surprise passée, William ne put s'empêcher de resserrer plus fortement son étreinte sur Eliott, comme il le faisait avant de s'endormir.

Les cris dans sa tête avaient complètement disparu. Il savait que pour les empêcher de revenir, il se devait de s'accrocher au jeune homme.

La chaleur de ce corps qu'il sentait contre lui, cela restait magique. À présent qu'il venait de se réveiller, William se retrouvait dans cet état intermédiaire où la conscience et le sommeil se mêlaient. Ces moments où vous pouviez avec de la volonté replonger tout de suite dans un profond sommeil et poursuivre votre rêve, ou au contraire vous réveiller.
Eliott contre lui, qu'est-ce que c'était ? La réalité ou un rêve ? Le blond ne voulait plus y songer. Peu importait dans le fond. Ce qui comptait, c'était qu'il se sentait profondément bien en maintenant et resserrant encore son étreinte, à la fois de son bras et de son aile qui continuait d'entourer Eliott.

C'était comme une drogue, même si William ne connaissait pas réellement les effets de la drogue.

Plus il maintenait l'ondin contre lui, et plus il voulait le maintenir avec plus de force. C'était comme s'ils n'étaient jamais suffisamment près, qu'il fallait toujours se mêler un peu plus à lui. Alors William croisa ses jambes avec celle du garçon. S'il avait déjà retiré son haut tout à l'heure pour laisser place à ses ailes, il ne put s'empêcher de glisser une main sous le vêtement d'Eliott pour le sentir encore un peu plus.
Il gardait les yeux fermés. Il se contentait d'agir, guidé par les sens, sans vraiment savoir ce qu'il faisait, en se disait qu'effectivement, tout cela ne pouvait très bien qu'être un rêve. Un rêve agréable. Un rêve qui lui faisait du bien.

Il déposa un nouveau baiser dans la nuque d'Eliott...

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   05.07.16 4:36

Elliot avait fini par s'endormir à son tour en sentant que son ami s'était enfoncé dans les bras de Morphée. Il profitait enfin d'un moment de repos, sans stress, sans penser à sa survie ou à la maladie. Il n'existait plus que la présence chaude et rassurante de William contre son dos, ses bras forts autour de son corps, son aile replié comme un cocon de douceur.

Il dormait si bien qu'il ne sentit pas tout de suite que l'ange s'était à demi-réveillé. Il ne le sentit qu'au moment où les jambes de l'ange se mélangèrent aux siennes, son étreinte se faisant plus forte et pressante encore. L'ondin se réveilla un peu, encore dans les vappes du sommeil, et se demanda ce qui provoquait ces gestes chez son ami. Etait-il prit d'un nouveau cauchemar ? Avait-il juste envie de le sentir dans ses bras ?

Un nouveau baiser dans sa nuque le fit frémir de toute part et le réveilla un peu plus. Comme ces lèvres étaient douces et chaudes sur sa peau fraiche... L'ondin laissa échapper un léger soupir de bien-être et se cambra pour mieux se coller à l'ange. Son comportement était singulier, William n'aimait pourtant pas les contacts charnels, mais Elliot n'allait certainement pas s'en plaindre ! Il aimait ça, et autant ses baisers que ses mains qui se glissaient sur son torse étaient un soulagement et un bonheur pour lui.

Le jeune aquatique allait se retourner pour enlacer directement l'ange, mais se retint. S'il le faisait, il risquait de croiser son regard de glace, et ça, William ne l'apprécierait vraiment pas. D'un autre cote, il voulait aussi sentir sa peau contre la sienne... Après une longue réflexion, il décida de garder cette position, mais ne resta pas pour autant immobile.

Une de ses mains suivit celle de l'ange sous son t-shirt et l'attrapa avec délicatesse. Il la fit ensuite lentement sortir pour l'apporter à ses lèvres et déposer un baiser sur ses doigts, puis dans le creux de son poignet. Il se faisait doux, rassurant, pour ne pas le choquer ou risquer de rompre cette ambiance étrange mais délicieuse qui s'installait entre eux.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tomber les masques (PV William) (Warning -18 ! )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Naniwa - Minami :: zone habitable-