AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Anonymous



Invité


Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Vide
MessageSujet: Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )   Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Icon_minitime07.09.11 0:05

Ça ne faisait que quelques semaines qu'elle était à Naniwa. Lorsqu'elle avait posé pour la première le pied dans cette ville, on lui avait dit de suivre sa propre voie. De devenir ce qu'elle voulait parce qu'elle était libre de faire ses propres choix et d'évoluer comme elle le souhaitait.
Chloé, toute psychopathe qu'elle était, n'avait pas vraiment eu d'exemple dans sa vie et elle n'avait pas l'impression d'avoir ressentit quoique ce soit. Enfin, un exemple, elle en avait eu un, fugace, qui se résumait à seulement deux mots : Tristan Levian. Son sauveur lui avait dit de devenir qui elle voulait, eh bien elle avait décidé de devenir comme lui ! Elle devait sauver des gens à son tour.
Après avoir parcouru pendant quelques jours les rues pour entendre parler des rumeurs qui traînaient en ville, elle avait pu identifier une cible potentielle. Un laboratoire paumé dans la baie faisaient parler de lui à voix basse. Des mecs bizarres avec des véhicules relativement mastoc rentraient et sortaient souvent, comme s'ils transportaient plus que des médicaments. Les gens suspectaient qu'il puisse s'agir d'un des fameux laboratoires où on trouvait des monstres.
Elle avait fait des recherches avec ses maigres moyens. Au final, elle avait découvert qu'elle serait incapable de faire quoique ce soit si elle ne se procurait pas le matériel nécessaire ainsi que l'équipe. Parce qu'elle l'avait vue, l'équipe de Tristan. Il y avait deux hommes qui l'accompagnaient.

Il n'était pas difficile de pouvoir obtenir plus d'informations si on trouvait les personnes expérimentées. Elle avait besoin de quelqu'un capable de s'introduire dans les réseaux informatiques de la ville pour tenter d'en découvrir plus à ce sujet, savoir si c'était une cible potentielle ou non. Après quelques recherches, plusieurs noms étaient ressortis. Forcément, elle n'avait pas choisit que de simples informaticiens. Elle avait choisit des types qui seraient capables d'assurer la suite des opérations. Tout ce qui concernant l'équipement. Il ne restait plus qu'à les recruter.
Et ça, c'était le plus dur. Entre ceux qui riaient et qui l'avaient regardé étrangement en lui demandant si c'était un service lolicon, elle en était presque au point d'abandonner. Pour ces hommes, se taper une gamine en tant que chef d'équipe devait être plus une tare qu'une bénédiction. Pourtant, elle avait reçu un début d'entraînement militaire. Elle savait gérer une équipe !

Il ne restait qu'une heure et demi avant qu'elle ne doive rentrer à l'orphelinat. De toute façon, il ne restait plus qu'une seule personne dans sa liste des potentiels membres d'équipes : Judas Iscariote. D'après la fiche qu'elle avait pu trouver sur l'ordinateur de la directrice de l'orphelinat, il s'agissait d'un cybernéticien. Elle se demandait à quoi pouvait ressembler ce genre d'individu et le genre d'endroit où ils habitaient.
Il était environ seize heure quand elle débarqua devant cette étrange maison. Ça se rapprochait plus du bunker que d'une maison, en faîte. Il suffisait de regarder la porte en acier... cet homme avait peut-être peur que des gens viennent le voler ?
Elle haussa finalement des épaules. Elle n'arrivait pas à comprendre le comportement humain de toute façon.
Elle fouilla dans les poches de son manteau vert avant d'en extirper un morceau de feuille plié en quatre ainsi qu'un style à bille. Elle s'approcha de l'interphone et vérifia le nom. Il vivait bien là. Ses sourcils se froncèrent tandis qu'elle se mit à réfléchir à ce qu'elle pourrait lui dire pour être convaincante. La partie la plus dure, ce serait de pouvoir rentrer chez lui... si Tristan avait été là, il aurait sûrement défoncer la porte d'un coup de pied. Ça aurait sûrement tout de suite convaincu l'homme qu'il était puissant et il aurait aussitôt fait partie de l'équipe. À coup sûr.

À défaut de ne pas avoir une force démesurée, elle savait faire une chose. Appuyer sur le bouton de l'interphone.
Tristan lui avait interdit d'utiliser ses pouvoirs car ça pourrait éveiller les soupçons. Et elle n'était même pas sûre de pouvoir ébranler une telle forteresse avec ses pouvoirs. Au final, elle ne pouvait qu'utiliser son savoir-faire dans le domaine de la parlotte pour convaincre ce type de travailler pour elle.
Elle traça déjà le nom de Judas sur son papier, rangeant ce dernier ainsi que le stylo dans sa poche. Elle lissa ses habits, un manteau, un short et un t-shirt, tous dans les tons verts et vérifia que ses couettes étaient parfaitement mises en place. Okay, elle ferait en tout cas propre sur elle !
Elle entendit l'appareil grésiller, preuve qu'il était là et qu'il s'apprêtait. Pressée comme une puce, elle balança avant même qu'il puisse ouvrir la bouche :

- Judas, tu vas être dans mon équipe !

Le ton employé semblait ne laisser aucunement le choix. En faîte, elle se rendit soudainement compte qu'elle aurait peut-être dû commencer sa phrase par « Bonjour, je m'appelle Chloé. »
Enfin, tant pis.
Revenir en haut Aller en bas


Judas Iscariote

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 47
▬ Humeur : Ivre mort
▬ Profession : Siffler des bières et bricoler des trucs

▬ Fiche : J'ai soif les mecs.
▬ Topics : Salut Fillette !
La mangouste chasse la vipère
Burn In Hell

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux :

30 deniers putain... Même pas de quoi payer une tournée !


Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Vide
MessageSujet: Re: Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )   Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Icon_minitime07.09.11 0:57

« Dieu, pourquoi me punis-tu ainsi ?! »

La situation devenait critique. Voir même intolérable. D'ailleurs la pièce ressemblait à un champs de bataille. Une rude bataille. De nombreux cadavres émaillaient le sol, laissés ça et là, parmi les débris fumants de carrelage et d'alliage divers. Au centre, un Iscariote poussé à bout, les yeux exhorbités, les mains crochetées sur les derniers restes de ce qui fut autrefois sa plus fidèle compagne. Hurlant, s'époumonant, il pleurait ainsi celle qu'il avait tant chérit, tant aimé, couvé avec tant de loyauté. Désormais plus rien ne serait pareil. La vie aurait-elle encore un sens, à présent ? Le doute s'installait, l'incertitude grandissait. Un abysse sous ses genoux écorchés vifs, dans son cœur lacéré. En contrepoint brillait la lueur fugace, fugitive, de la douille calibre réglementaire de l'armée polonaise. Celle qui avait sonné le glas, mit fin à tout ses espoirs. Le monde, désormais, n'était plus qu'un gouffre fangeux, où rodaient démons et larves putrides.

Mais il se releva, vaillant, conquérant. Serrant de ses doigts le cadavre blanc, virginal. Tout n'était pas perdu. Une idée folle croissait dans son cerveau malade, une idée tordue, infamante, morbide même : il allait le faire. Et peu importait les conséquences, à présent ! Dès demain, sans fautes, il rachèterait une cafetière !

Mais d'abord, nettoyer ce bordel.

Jeter les débris d'électro-ménager et de meubles brisés, en premier lieu. Puis passer au salon. Le canapé renversé, constellé d'impacts, pas tous récents, en avait vu d'autres. Le plus gros était sauf. Pour le reste, des détails mineurs. Un tapis à changer. Un vase aussi. Une ou deux marches de l'escalier. Ah, et les trois tueurs chypriotes. De bons comédiens, ceux-là. Le coup de la société pharmaceutique en mal d'espionnage industriel, faisait un bail qu'on ne lui avait pas fait. Et qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir en faire, de ce tas de barbaque ?

«  Icare ! »

L'holo-projecteur matérialisa l'image de l'IA à coté de lui.

« Opérationnel. »

« Recherche. Vipera Corp. Niveau légal, rumeurs, cadastre, la totale. »

L'agent disparu. Il allait gamberger quelques heures. Judas songea à le rappeler, histoire de lui demander de commander une pizza. Mais c'eut été un peu prématuré, compte tenu de l'état général de la pièce. Alors il attrapa le premier homme par les jambes et entreprit de le descendre à la cave. Il pourrait toujours le mettre au congelo, voir s'il y avait quoi que ce soit de récupérable dessus. Peut-être que la soirée n'était même pas totalement perdue. Ces types étaient câblés. Leurs organes probablement en bon état, du moins ceux qui n'avaient pas été plombés. Ça rembourserait les frais, un petit bonus en perspective, dans le meilleur des cas.

Le digicode sonna. D'un message de son neurolink, il fit passer tout les systèmes d'alerte au rouge, voir même écarlate. Pas envie de se farcir les collègues de ces trois guignols.

Mais en fait c'était une gosse.

« - Judas, tu vas être dans mon équipe ! »

Il la regarda sans comprendre.

« Petite, c'est une heure pour sonner chez les gens ? T'as pas école ? Et je ne joue pas au base-ball, toutes mes excuses. »

En tout cas, fallait pas qu'elle entre, sinon bonjour les cauchemars. Et le siens, pour expliquer ça à sa mère...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Vide
MessageSujet: Re: Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )   Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Icon_minitime07.09.11 12:11

Il venait de répondre mais elle n'avait absolument rien compris à ce qu'il avait dit. Elle pencha la tête sur le côté, réfléchissant... baseball ? Elle avait déjà entendu ou lu ce mot quelque part mais elle n'arrivait pas à se souvenir de quoi il s'agissait. Enfin, au vue du ton qu'il employait à nouveau, elle n'était pas assez convaincante. Ou alors elle devait balancer la sauce ?
Pour une fois, elle pourrait s'exprimer comme d'habitude, laissant les sourires de côté pour utiliser tout le sérieux que pouvait procurer le fait d'être une psychopathe. Aussi, ses yeux verts ne fléchirent pas et elle reprit d'une voix calme.

- Je suis venue t'engager pour une mission relativement importante. Attends deux secondes...

Elle fouilla à nouveau dans les poches de son manteau jusqu'à ce qu'elle retrouve les deux feuilles avec les informations qu'elle avait obtenu jusque là. Il n'y avait pas grand chose : une rue approximative, le nombre d'employés ainsi que les heures où étaient effectués des transports totalement louches. Ainsi que les rumeurs concernant des expériences menées sur des hybrides. Elle en avait déduit que c'était peut-être des recherches sur les facultés de guérisons naturelles de ces créatures ou un rapport avec l'immunité aux maladies.
Elle montra les deux feuilles. Les informations partaient un peu dans tous les sens mais c'était relativement bien organisé. Elle avait appris à toujours faire le tri de tout ce qu'elle savait pour ne pas posséder d'informations inutiles. Pas mal de trucs étaient barrés ou raturés.

- Voilà. Là, c'est toutes les informations que j'ai. J'en ai fait des hypothèses sur ce qu'ils font. Le laboratoire se trouve probablement dans le secteur de la baie. J'ai déjà l'esquisse d'un plan mais il faudrait que j'obtienne plus d'informations. J'ai besoin de ton aide pour les obtenir sur le net ainsi que pour la suite de l'opération qui sera plus musclée. Par contre, j'ai oublié le nom de la société... c'est proche de vipère, je crois.

Elle se mit à réfléchir, penchant à nouveau la tête sur le côté. Elle n'arrivait pas à remettre le nom en place. Finalement, elle se dit qu'elle aurait tout le temps de chercher une fois qu'elle aurait pu convaincre le cybernéticien de travailler pour elle.

- Je te payerai, bien sûr. Une avance sur le salaire. Il est prévu aussi de pilier les comptes en rapport avec les expérimentations. Tu pourras prendre ce que tu veux.

Avait-elle été suffisamment convaincante ? Non, peut-être pas. Après tout, elle restait une gamine aux yeux de tous ces adultes. Un poids à se trimballer dans ce genre de bataille, généralement. Surtout que selon son plan, le mieux serait d'agir en toute discrétion au début pour éviter des problèmes de taille dès le début.
Peut-être devait-elle encore prouver qu'elle ne serait pas une gêne ? Quoique, Tristan lui avait dit ne pas parler de ses capacités et ce, à qui que ce soit. Pourtant, dans son esprit malade, quelque chose lui disait que si elle ne montrait pas ses capacités ainsi que sa confiance à ce type, il risquait de ne pas être intéressé. De toute façon, jusqu'à présent, elle n'avait même laissé à Judas l'occasion d'en placer une.

Elle décida de se taire, histoire de voir ce qu'il avait à répondre, préparant déjà une argumentation supplémentaire. Et de taille.
Revenir en haut Aller en bas


Judas Iscariote

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 47
▬ Humeur : Ivre mort
▬ Profession : Siffler des bières et bricoler des trucs

▬ Fiche : J'ai soif les mecs.
▬ Topics : Salut Fillette !
La mangouste chasse la vipère
Burn In Hell

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux :

30 deniers putain... Même pas de quoi payer une tournée !


Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Vide
MessageSujet: Re: Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )   Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Icon_minitime07.09.11 14:14

Ya plein de cons qui disent que les coïncidences n'existent pas. Alors ils sortent des fredaines, des conneries sur le destin, des implications cosmiques. La vérité, c'est qu'on est tous poussière dans l'univers, que personne n'en a rien à branler de nous. Dieu est un gosse qui joue à cramer une fourmilière à l'essence. Et la chance est une garce qui le regarde faire en se marrant. Mais bon, des fois, elle est cool. C'est rare et ça arrive.

Les mots résonnaient dans la tête de Judas, sous le masque complexe des neurotransmetteurs de synthèse. Mission, ça rimait avec pognon, avec danger, avec journée bien remplie en somme. Laboratoire secret, on en venait à technologie émergente, grosse galette, belles perspectives. Et Vipère... La cerise sur le gâteau. Rien que pour ça il y serait allé. Un coup par vengeance, un par curiosité. On ne débarquait pas chez lui pour lui trouer la peau sans conséquences. On ne tentait pas d'en faire une descente de lit sans qu'il cherche à comprendre pourquoi. À la réflexion, cette gamine tombait à pic. Il s'attendait à se fader les recherches lui même, elle lui mâchait le travail.

« Rentre. Fais pas gaffe au bordel. T'inquiète, ils sont refroidis. Vipère tu dis ? Fais voir ça. »

Il lui prit la feuille, rapidement, et la présenta à l'œil glacé d'un scanner optique installée dans le mur. Icare avala tout en un éclair, emporté par la tempête de sa compulsion effrénée. Puis il la rendit à la gamine. Et l'observa un instant. Il n'avait rien contre les gosses, fondamentalement. Premièrement parce qu'à son âge, n'importe quel humain, et la plupart des anges, étaient des gamins à ses yeux. Et en second, parce que la technologie actuelle permettait à n'importe qui d'avoir n'importe quel corps. Il était bien placé pour le savoir. C'était son job. Il avait d'ailleurs bossé pour des trucs bien plus bizarres, de vraies boites de conserve, des type sortis des pires cauchemars de Lovecraft. Sans parler des anges et du Père lui-même. Une môme de 11 ans, c'était pas la routine, mais presque.

Celle-là pourtant, il y avait quelque chose de pas normal. Physiquement, ça collait. Une vraie petite écolière. Typique. Cliché. En fait, trop parfaite. On sentait que quelqu'un, ou quelque chose, s'était donné beaucoup trop de mal pour avoir l'apparence la plus ordinaire possible. Cette fille, elle venait pas de la rue, plutôt d'un plateau télé de dramas à deux yens que les japs produisaient en quantité industrielle. C'était un faux, un faux magnifique, une identité plaquée sur autre chose de bien plus sombre, plus... ésotérique, dans un sens. Il étudia sa démarche. Des pas de gymnaste, pas un geste de trop, l'économie de mouvement qui trahissait une formation, un entraînement. Puis ses yeux. Pas un cillement devant les trois cadavres. Ni même un tremblement de lèvres. À peine un regard étonné. Une étude clinique. Il avait l'impression de contempler une IA qui se serait intégré dans un corps de chair et de sang.

« Bien... Fillette, tu arrives au poil. Il se trouve que les deux bonshommes qui s'écoulent sur mon tapis, ce qui me contrarie fortement, viennent tout droit de l'endroit dont tu me parles. Des indélicats, vois-tu. Entrer chez les gens et vouloir en faire des passoires, c'est pas correct, selon moi. »

Il planta son regard dans le siens.

« Un peu trop facile, non ? »

Vif comme l'éclair, son holster magnétique cracha son automatique, qu'il pointa sur la tête de la fille.

« T'es venue pour le deuxième service ? Yakuza ? Flic ? Née en cuve ? T'es qui, t'es quoi, qu'est-ce que tu veux ? »


Dernière édition par Judas Iscariote le 07.09.11 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Vide
MessageSujet: Re: Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )   Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Icon_minitime07.09.11 15:31

À sa grande surprise, il lui avait dit de rentrer. Incroyable ! Il allait donc réfléchir à sa proposition. C'était parfait. Peut-être allait-elle réussir à monter son équipe et obtenir les informations nécessaires à une contre-attaque.
Aussitôt rentrée, elle découvrit deux hommes allongés sur le sol. Elle haussa simplement un sourcil avant de tendre les papiers à Judas. Tandis qu'il prit les feuilles, elle examinait les lieux... en faîte, les cadavres ne la dérangeaient pas, comme s'il était naturel que deux types morts traînent sur le tapis.En faîte, elle voulait surtout savoir à quoi ressemblait l'endroit où il vivait. Son entraînement de base la poussait toujours à faire une reconnaissance des lieux pour être sûre de ne pas se retrouver dans une situation délicate. Les couvertures, les sorties de secours... en bref, elle cherchait chaque détail qui pourrait l'aider en cas de problème.
Cependant, elle se sentait détailler comme si elle était une poupée de collection. Mais pas d'un œil avertit. Plutôt celui d'un type qui s'attendait à une offensive claire et nette d'un ennemi. À priori, il semblait en avoir pas mal parce qu'il était sur la défensive.

Elle rangea les feuilles dans la poche intérieure de son manteau et fixa à son tour Judas. Elle tenta quelques secondes de masquer sa psychopathie en faisant un sourire en coin tandis qu'il expliquait la présence des deux types qui bouffaient définitivement le sol.
Une drôle de coïncidence avait fait que, malheureusement pour elle, ces deux types venaient de là où elle, elle voulait aller. Aux premiers abords, sa maigre expérience des situations réelles vint à lui dire que c'était une bonne nouvelle. Il avait, ainsi, une bonne raison de vouloir aller avec elle.
Alors qu'elle s'apprêtait à parler pour remettre une couche sur le fait de rejoindre son équipe et de sauver les gens potentiellement emprisonnés dans ce laboratoire, il dégaina son flingue et le pointa en direction de sa tête.

Toute trace de sympathie s'effaça aussitôt de son visage. La situation devenait tout de même délicate et son esprit, aussi jeune soit-il, se rendit compte que la coïncidence était en effet beaucoup trop belle.
Doigt sur la détente, le doigt était prêt à cracher sa balle meurtrière d'une seconde à l'autre. Il semblait attendre des réponses.

- Je suis personne. Et comme je te l'ai dit, je veux juste sauver des gens.

La réponse était brève et manquait de détermination ainsi que de sincérité. De toute façon, elle n'aurait pas su correctement exprimer ces deux sentiments. Trouver une parade pour qu'il lui fasse confiance.
Peut-être devait-elle monter ce dont elle était réellement capable ? Ou en dire plus sur son histoire pour paraître convaincante ? Après tout, elle avait été longtemps médiatisée. Le truc, c'est que personne ne savait où elle se trouvait à l'heure actuelle et elle aurait aimé ne pas se faire retrouver. Enfin, ce n'était pas son désir mais celui de son sauveur.
Ou alors...

- Tu vas utiliser une balle pour rien et nous faire perdre du temps. La balle sera rejetée par mon corps mort puis je reviendrais à la vie. T'inquiètes pas, je ne suis pas rancunière, je ne te ferais pas de mal. Par contre, j'en connais un qui risquerait de venir ici avec pas mal d'explosifs...

Non, le coup de la menace n'était pas quelque chose qui pourrait établir une confiance entre eux.

- Désolée, ce n'est pas ce que je voulais dire. Je ne sais pas établir de relation de confiance entre mes interlocuteurs et moi-même. Je n'ai jamais eu à le faire. Enfin, nous devrions faire équipe. Tu pourras te venger, récupérer de l'argent et peut-être deux-trois trucs technologiques, t'as l'air d'être fan. Et moi, je pourrais sauver quelques personnes. On sera satisfait les deux, qu'est-ce que tu en dis ?

Toute psychopathe qu'elle était, elle offrit un grand sourire amical à Judas pour lui prouver qu'elle était de bonne foi.

- Ah, et c'est vrai, je m'appelle Chloé. Tu me fais confiance, maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas


Judas Iscariote

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 47
▬ Humeur : Ivre mort
▬ Profession : Siffler des bières et bricoler des trucs

▬ Fiche : J'ai soif les mecs.
▬ Topics : Salut Fillette !
La mangouste chasse la vipère
Burn In Hell

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux :

30 deniers putain... Même pas de quoi payer une tournée !


Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Vide
MessageSujet: Re: Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )   Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Icon_minitime08.09.11 0:12

Lentement, il abaissa son arme. Elle paraissait sincère. Le deal paraissait bon. D'un coup de pied, il dégagea le cadavre encore sur le canapé. Puis, dans la cuisine, ouvrit le frigo, et revint avec deux cocas bien frais. Les posa sur la table. Une cartouche avait emporté la moitié d'un pied, esquilles de bois et d'os tout autour, comme une constellation organique. À peine branlante. Ferait l'affaire. Puis il s'installa, posa le flingue sur sa jambe. Pas directement pointé sur elle. Comme un simple avertissement.

« Sympa comme concept, alors tu te régénères ? Bah... On a vu plus tordu, dans cette ville de dingue. »

Lui-même pour commencer, mais s'il n'y avait que ça... Entre les illusionnistes, les change-formes, les noctambules, les piafs de tout bord et les câblés, on frôlait la cour des miracles dans le secteur. Ceci dit, la résurrection sur commande, c'était pas banal. Et franchement, il séchait. Sans comprendre comment cela pouvait être possible. Judas se targuait de pouvoir expliquer pas mal de choses, depuis le temps. L'inconnu le perturbait. Cet édifice en était la preuve : tout y était contrôlé, quantifié, enregistré, jusqu'à la qualité de l'air et l'état des fondations. Mais bon, parfois, il fallait bien faire avec ce qu'on avait.

Sans broncher, il transmis un autre ordre neural à son IA, lui demandant de fouiller quelques bases de données bien planquées. Histoire d'en apprendre un peu plus sur cette gamine. Tout le monde laissait des traces, mêmes les êtres de cuve nés en laboratoire. Il suffisait de savoir où chercher.

« Laisse moi deviner : tu nous fait le bon vieux syndrome du super-héros toi. Tu sors des emmerdes, et t'as envie d'aller chercher des collègues dans le même cas. Ouais, ça je peux le comprendre. M'étonne pas. »

Pas la première fois que ça lui tombait dessus par ailleurs. Ce genre de client avait tendance à être versatile, emporté, voir franchement incontrôlable. Et sans un rond, qui plus est. Mais de ce coté là, tout semblait clean, la gamine avait manifestement la capacité émotionnelle d'un moellons. Non, en fait, c'était plutôt de la curiosité. Ou de l'ennui. Faire quelque chose de sa vie. Le classique.

Un diagramme 3D du laboratoire apparu sur la table. Icare en avait terminé. Dans le cerveau de l'Iscariote afflua quantité de données, de perspectives. Et un nom qui revenait. Projet Phoenix. Le seul qui convenait au critères de recherche. Il se leva et s'approcha, tel un général à l'approche de la bataille, l'arme en main, négligemment tenue le long de sa jambe.

« On va rentrer par l'Est, à 3h30 dans la nuit, la relève des gardes. Leur système informatique fonctionne en circuit fermé, ce qui signifie que nous ne pourrons pas le pirater avant d'être entré, ce qui peut poser problème. Mais notre avantage, c'est qu'un échange de protocoles de maintenance se fait avec le serveur mère, basé à 'Frisco, tout les soirs à une heure du matin. Je m'introduirais dans le flux cette nuit. Une minute après l'heure de la relève, leur système va tomber en rade et bosser pour nous. On entre, on zigouille, on se remplit les poches, on libère tes potes et on se tire. Il faut qu'on trouve un moyen de transport avant toutes choses, quelque chose de spacieux. Et quelques gros bras en plus, pour plus de flexibilité. Mais avant toutes choses... »

D'un geste foudroyant, il leva son arme, et tira. La fille décolla de son siège en arrière, la moitié du crâne emporté par la cartouche de plomb de son arme.

« Quitte ou double, jeune fille. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Vide
MessageSujet: Re: Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )   Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Icon_minitime08.09.11 1:08

Chloé avait vu l'arme se baisser. Pendant quelques minutes, elle avait bien cru qu'il était partant pour cette histoire. Enfin, le compromis semblait lui plaire.
Au final, il fit tout le boulot. Quelque part, un léger sentiment de déception aurait pu s'entrevoir dans les yeux de l'enfant. Probablement parce que son idée initiale était de concevoir le plan du début à la fin et donner toutes les instructions, comme il le faisait.
En même temps, elle débarquait ici avec des cacahuètes tandis que lui possédait un matériel puissant. Elle avait même pu voir l'hologramme s'afficher, montrant les plans du laboratoire dans une visualisation trois dimensionnelle à en couper le souffle aux yeux de certains gamins. Elle, elle détaillait juste le complexe d'un œil connaisseur pour connaître tous les coins et recoins, préparant déjà toutes ses cibles potentielles, ses couvertures ainsi que les points de fuite.

Le plan semblait bon malgré les quelques détails à régler. Le truc, c'est qu'ils attaqueraient de nuit et l'orphelinat allait sûrement lui passer un savon d'avoir été absente. En faîte, non, elle devrait se justifier auprès de Tristan si elle ne donnait pas de nouvelles. Mais si elle en donnait, elle savait ce qui se passerait. Il accourait pour l'empêcher de mener cette action. Du moins, c'était la chose la plus logique.
Ainsi, son esprit valdingua dans toutes les directions pour trouver un plan secondaire quand à son absence. Elle n'eut pas vraiment le temps d'y réfléchir clairement...

Une détonation, un éclair et tout devint noir.

Son corps était étendu à même le sol. La balle d'un trop calibre pour une trop petite tête avait fait des dommages qui, dans certaines situations, étaient irréversibles.
Les organes vitaux s'étaient complètement arrêtés. Le coeur ne battait plus. Les poumons n'acceptaient plus l'air. En sommes, cliniquement, elle était morte.
Mais pas les cellules de son cerveau qui était encore intact. Ceux-ci travaillaient déjà. Il ne fallut qu'une dizaine de minutes pour qu'ils fassent ressortir la balle ainsi que tous les débris éventuels. Aussitôt, le corps s'activa pour régénérer toutes les cellules.
Dans ce laps de temps, son corps était passé de trente-six à soixante degrés. Un processus étrange pour un cadavre mais nécessaire à la régénération.
Au bout d'une demi-heure, toutes les cellules osseuses furent reconstruites. Le cerveau n'était pas encore intact. La peau réapparaissait petit à petit, comme si on étendait lentement une pâte à gâteau sur une surface blanche.
Au bout de quarante minutes, le cerveau et la peau avait été parfaitement reconstitués. Cependant, le corps capricieux refusait encore de s'éveiller tant qu'elle ne serait pas retournée à l'état qu'elle avait au moment de sa mort.
Ainsi, les cheveux commencèrent à repousser petit à petit leur tour. Il fallut une quinze de minutes supplémentaires avant que ses cheveux n'atteignent la bonne longueur et donc finir le processus final de la reconstruction de la partie endommagée de son corps.
Pendant ce laps de temps, son corps était passé de soixante à cent-vingt degré. Le sang avait complètement sèche et s'était adhéré au plancher. Ce dernier avait même noirci sous la chaleur gagnante.

Et d'un coup, la chaleur disparut comme si elle n'avait jamais existé. Le corps était repassé à une température normale pour un corps humain. Le cœur battit et le sang partit dans chacune des parties de son corps. Sa poitrine se leva pour inspirer une grande bouffée d'air et lorsqu'elle expira, ses yeux s'ouvrirent tout d'un coup, comme si elle avait été surprise.
Éblouit par la lumière environnante, elle passa une main devant ses yeux pour réduire l'agression de celle-ci.
Elle s'assit. Une désagréable sensation la tirailla au niveau des cheveux : ceux-ci avaient eu de la peine à se décoller du sang dans lequel ils s'étaient retrouvés pris.
Pour quelqu'un qui venait de revenir à la vie, elle ne semblait pas contrariée. En faîte, elle s'en fichait complètement. De toute façon, ils avaient tous essayé des dizaines de fois de la truicider de manière différente pour comprendre. Personne n'avait encore réussit et elle aurait été incapable d'exprimer la raison d'un tel miracle. En faîte, pour elle, c'était une capacité comme une autre. Aussi commune que sa maîtrise du feu.

Chloé détestait quand même cette désagréable sensation. Mourir et revenir à la vie, c'était vraiment désagréable. Et elle n'était pas sûre d'avoir ce pouvoir de façon illimité. Peut-être qu'un jour, elle finirait réellement par crever.
Elle mit ses pensées de côté. La régénération utilisait toute l'énergie qui résidait dans son corps au moment de la mort, puisant dans des ressources parfois inconnues. De ce fait, elle avait une faim relativement abusive et n'avait qu'un seul désir : se sustenter plus qu'à la normale. Son premier regard se tourna vers la canette qui résidait encore sur la table.
Elle l'attrapa et la vida d'une seule traite, semblant assoiffée. C'était juste pour la teneur en sucre de cette boisson et satisfaire sa faim. Encore pâle, il lui faudrait encore quelques minutes avant d'être complètement remise de sa situation.
Le siège sur lequel elle était assise plutôt était encore sur le sol. Elle l'attrapa pour le remettre droit et s'assit dessus.

Elle devait encore vérifier un dernier truc. Jusque là, elle n'avait pas vérifié si Judas se trouvait dans les environs. Mais non, il semblait ne pas avoir attendu son réveil. Il reviendrait sûrement... peut-être voulait-il juste tester sa capacité régénératrice ? Il aurait pu en parler avant, histoire qu'elle lui explique comment ça fonctionne.
Elle leva une main à la hauteur de ses yeux et tandis la paume vers le ciel. Une seconde de concentration suffit à produire une flamme parfaite. Le feu dans sa main rugissait violemment, semblant exprimer le désir de tout détruire. Peut-être exprimait-il les sentiments que sa maîtresse aurait dû exprimer ?
Elle faisait danser la flamme dans sa main, lui faisant prendre des formes diverses et variées. Des ronds, des carrés et quelques esquisses de visages, le tout en utilisant l'intensité du feu pour faire varier les tons de couleur. Utiliser ce pouvoir l'affaiblissait aussi mais elle était obligée d'être sûre d'avoir un contrôle total. Si elle ne l'avait pas, elle ne serait pas fiable.

Un bruit de pas dans son dos. Sa main se referma rapidement et la flamme mourut en un instant, comme elle était apparue.
Elle jeta un regard vers son nouvel équipier. Comme elle l'avait dit, il n'y avait ni rancœur ni haine. Aucune expression ne s'était développée dans ses yeux verts à la vue de l'homme qui venait de lui coller une balle dans la tête.

- Vous avez trouvé ce dont on a besoin pour l'opération ?

Peut-être aurait-elle dû poser une autre question. Ou lui faire savoir que c'était désagréable et qu'il serait prié de ne jamais recommencer ? En faîte, elle s'en fichait. À cet instant, seule la mission comptait ainsi que...

- J'ai faim. Mes pouvoirs consomment énormément d'énergie. Si je veux pouvoir être en pleine forme pour la mission, j'vais devoir manger plus que d'habitude. Probablement le double de ce que mange une personne de votre consistance.

Elle n'avait rien d'autre à dire, de toute façon. Tout était prêt. Il ne restait plus qu'une seule chose à faire, fignoler le plan pour être sûr qu'il n'y aurait absolument aucun problème.
Revenir en haut Aller en bas


Judas Iscariote

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 47
▬ Humeur : Ivre mort
▬ Profession : Siffler des bières et bricoler des trucs

▬ Fiche : J'ai soif les mecs.
▬ Topics : Salut Fillette !
La mangouste chasse la vipère
Burn In Hell

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux :

30 deniers putain... Même pas de quoi payer une tournée !


Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Vide
MessageSujet: Re: Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )   Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Icon_minitime08.09.11 13:18

« Augmentation locale de la température. »

Icare avait l'air inquiet. Enfin, ce qui s'en approchait, pour un être tel que lui.

« - Est-ce que l'intégrité structurelle du bâtiment est en danger ?
- Seulement à long terme. Émissions à 120°c.
- Bien. Si le problème persiste, fout lui une giclée de mousse. Je vais aller faire à manger, elle va avoir faim je pense. »

Pure déduction, on ne crame pas littéralement sur place sans dépenser un minimum d'énergie. Il disparu dans la cuisine, gardant un œil sur la fille qui se reconstruisait toute seule. Une caméra enregistrait le tout. Sans doute aurait-il pu trouver la même chose sur un serveur crypté, quelque part dans le réseau, mais il tenait à faire sa propre expérience. Si, effectivement, elle revenait d'entre les morts, ça voudrait dire qu'il pouvait lui faire confiance. Tout se tenait. Un sujet d'expérience qui devenait l'apôtre des exploités. Peut-être assistait-il à la naissance d'une légende. C'était pas la première fois, loin de là. Mais ça valait le coup tout de même. Et puis cette fois ci, il n'avait pas toute la hiérarchie angélique au cul pour lui dire quoi faire.

Dans sa poche, une fiole, remplie de sang. Celui de la gamine. Il le ferait analyser, par un de ces potes, chimiste dans une clinique au noir, qui réparait des tueurs cybernétisés et des combattants clonés. Sans doute pourrait-il lui en dire plus.

Une heure plus tard, la fille se releva, l'air paumé. C'était un minimum. Elle s'assit, avala une lampée, commença à jouer avec une petite flamme grondante. S'imaginant sans doute qu'il ne l'avait pas vu, elle devrait apprendre la prudence. Lui aussi, d'ailleurs. Elle avait un protecteur. Ce qu'elle disait, du moins.

- J'ai faim. Mes pouvoirs consomment énormément d'énergie. Si je veux pouvoir être en pleine forme pour la mission, j'vais devoir manger plus que d'habitude. Probablement le double de ce que mange une personne de votre consistance.

« Je me disais bien que tu aurais envie de tailler le bout de gras. Tiens, goûte moi ça. Lasagnes maison. Profites-en, c'est de la vrai viande, comme au siècle dernier. Pas cette saloperie greffée sur collagène que tout le monde bouffe ici. »

Il posa l'assiette et les couverts devant elle, avec un grand sourire. Un peu pour se faire pardonner de l'avoir abattu aussi froidement. Il n'avait pas agit par gaieté de cœur, plutôt par une impérieuse nécessité. Mais ça, il ne lui dirait pas. Ça devait couler de source. Comme une évidence. Puis il se posa en face d'elle, en tailleurs, sur le sol.

« J'ai étudié la question depuis tout à l'heure. On ne pourra pas agir cette nuit. Il va me falloir quelques jours, le temps de mettre en place toute l'opération.

Pour commencer, leur serveur est sacrément mieux protégé que ce à quoi je m'attendais. Entre les défenses passives grosses comme des murs de béton, les labyrinthes complètement tordus, et les répliques actives vicelardes comme c'est pas permis, ce sera pas du gâteau. Mais j'ai connu pire. Faut juste pas se presser.

Mais ya quelques trucs qu'on apprend pas sur le net. Il va me falloir corrompre une partie du personnel. J'ai déjà de quoi faire. En espérant que ça ne nous coûte pas plus cher que ce qu'on va ramasser.

Et pour finir, il y a l'équipe. Je connais des gars, il faut arriver à les joindre. Mais toi ? Tu as besoin d'une tenue plus adéquate, d'une arme, si tu sais t'en servir... Oui. Tu dois sans doute savoir. J'ai lu quelques rapports. Ils t'ont formé à ça, non ? T'es une petite célébrité, dans ton genre. Je ne te propose pas des implants, je ne sais pas comment ils réagiraient avec ta... spécificité. Mais j'aurais quelques petites choses marrantes, tout de même. Ça va rouler.

On est jeudi. L'un dans l'autre, le temps de se préparer, ça nous fait une intervention dans la nuit du samedi au dimanche. Yaura du monde plein les rues, ce sera plus discret. D'ici là, entraîne toi à faire le mur. Si t'es pas capable de te barrer d'un orphelinat, même pas la peine que tu tentes d'entrer dans pareil bunker. »

Il sentait qu'elle désapprouvait. Fallait inverser la vapeur direct, éviter la mésentente.

« Je sais que tu aurais voulu qu'on y aille tout de suite. Mais tes infos sont assez maigres, et je ne fais pas de miracle. En tant normal je ne me jetterais même pas aussi vite sur un coup comme ça, mais t'as l'air d'y tenir. Alors il va falloir être patiente. Tu verras, c'est comme à Noël, c'est encore meilleur quand on attend. Des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Vide
MessageSujet: Re: Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )   Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Icon_minitime08.09.11 18:21

Ses yeux sautèrent du sourire à l'assiette. Pendant quelques secondes, elle cherchait comprendre la raison d'un tel élan de sympathie. Elle ne comprenait pas les sentiments alors dès qu'elle pensait en voir un d'inconnu, elle tentait de le comprendre par ses propres. Impossible, elle n'arrivait pas à savoir ce qu'il avait voulu exprimer. Tant pis.
Elle attrapa les couverts et découpa dans les lasagnes. Malgré qu'elle soit prise d'une faim sans nom, elle continuait d'agir proprement. Elle n'était jamais pressée.
Elle avala une première bouchée. Une désagréable sensation prit sa bouche : trop chaud. Elle tira une légère moue avant d'avaler et attaqua la deuxième en soufflant dessus pour la refroidir. Ses papis endoloris par la première fourchetée réussirent tout de même à différencier le goût d'une barquette de lasagne surgelée à ce qu'elle avait dans l'assiette. C'était vraiment bon.
Il prit la parole et ses yeux se posèrent sur lui. L'annonce ne lui fit que légèrement sourciller. Pas ce soir... elle écouta attentivement l'explication qu'il avait à fournir tout en continuant de manger.

Effectivement, une attaque immédiate était probablement une mauvaise solution. Surtout s'il était mis en déroute. Elle était obligée de patienter. De toute façon, elle ne connaissait pas l'impatience et préférait agir de manière logique. Bien que parfois, ses sentiments étaient mal exprimés.

L'orphelinat poserait un problème. Surtout si elle ne pouvait s'enfuir sans provoquer un brouhaha. D'ailleurs, si elle ne rentrait pas ce soir-là, Judas risquait fortement de s'attirer les foudres de son protecteur. Il valait mieux éviter une situation de ce style surtout que ça l'empêcherait de mener à bien l'opération.
En sommes, elle devait réussir à s'enfuir. La nuit du samedi au dimanche... c'était ce surveillant. Ce type n'arrivait jamais à refuser un cadeau d'un enfant. La directrice avait des calmants à prendre et d'après l'étiquette, ils étaient puissants. En broyer un ou deux dans le thé préféré du pion et elle pourrait sortir par la porte d'entrée. L'opération ne prendrait pas toute la nuit et elle serait probablement rentrée avant que les éducateurs viennent prendre leur tour qui s'effectuaient à huit heure du matin.
C'était comme s'échapper d'une prison mais en plus facile.

Elle finit son assiette et croisa les couverts. Elle avait encore faim mais il y avait encore le repas du soir... soir ? Elle regarda sa monte. Le couvre-feu était déjà dépassé. Cependant, elle avait effectivement des questions ainsi que des choses à élucider. À priori, il lui avait fait confiance. Elle pouvait faire la même chose, dans ce cas-là.

- Vous avez fait des recherches sur moi à priori. Même si les médias ne le savaient pas à l'époque, je maîtrise le feu à un certain degré. Le laboratoire ne semble pas ignifugé ce qui me désavantage en début d'opération. Il ne faudra pas compter sur mes pouvoirs.

Elle avait lâché cette phrase sans le moindre quiproquo. On but principal était de sauvé des vies. Si elle commençait à jouer des flammes sans faire attention, elle n'était pas sûre de pouvoir stopper l'incendie.
Elle montra sa main pour qu'il puisse voir les cicatrices qu'elle s'était faites

- Mon pouvoir de régénération ne fonctionne que si je suis morte. Les autres blessures guérissent normalement.

En gros, c'était une façon de lui dire de la laisser crever dans le cas providentiel où elle se ferait grièvement toucher. Mais ça serait à éviter au maximum. Elle reposa sa main sur la table.
Puis, une dernière question typiquement enfantine lui vint à l'esprit. Elle, qui avait toujours vécu dans des laboratoires, n'avait jamais réellement vécu des événements festifs et ne savait pas à quoi ressemblait le plaisir de ces moments-là. Elle ne connaissait, à vrai dire, que peu de plaisir.

- Au fait, ça ressemble à quoi, Noël ?

La question était mal posée. Elle le savait mais ce qu'elle ne savait pas, c'était les sentiments ressentis.
Revenir en haut Aller en bas


Judas Iscariote

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 47
▬ Humeur : Ivre mort
▬ Profession : Siffler des bières et bricoler des trucs

▬ Fiche : J'ai soif les mecs.
▬ Topics : Salut Fillette !
La mangouste chasse la vipère
Burn In Hell

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux :

30 deniers putain... Même pas de quoi payer une tournée !


Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Vide
MessageSujet: Re: Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )   Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Icon_minitime08.09.11 21:23

« Je pariais sur ton lance-flammes en fait. Il y a des détecteurs d'incendie dans le bâtiments. Un peu de feu, beaucoup de fumée, ça va vite devenir un bordel monstre là-dedans. Comme si on enfumait un terrier pour faire sortir les lapins, et ensuite c'est du tir sur cibles mobiles. Enfin, ça reste en dernier recours...

Mais c'est hors de question de te laisser là-bas. D'une part, je n'abandonne jamais un soldat sur le champs de bataille. Question de principe, mort, vivant, à moitié déchiqueté, je ramène tout le monde. D'autant que si tu claques là-bas et qu'ils t'attrapent, ton mystérieux protecteur t'auras sortit de ta cage pour rien. Ce qui serait tout à fait stupide, non ? »

Il avala une bouffée, puis une autre, doucement, sans se presser. Cette viande lui avait coûté cher, peut-être plus cher que ce qu'allait lui rapporter cette histoire. Une véritable fortune. Il gardait ça pour une grande occasion. Et à la réflexion, c'en était peut-être une. Quand on est un ange de deux millénaires poursuivis par la moitié de la planète sur la foi d'un vieux bouquin, difficile de trouver plus bizarre que soit. Réjouissant même, dans un sens.

« Noël ? Bah... Comment dire ? C'est compliqué. C'est un truc d'humains, tu vois. Ils se retrouvent ensembles, s'efforcent d'oublier leur quotidien et de passer du bon temps avec leur famille. En théorie... Mais les enfants adorent ça. La coutume c'est de s'offrir des cadeaux. Et un gosse qui joue, il est heureux, ça lui suffit. »

Il la regarda dans les yeux. Zéro réaction.

« Ouais, ça t'évoque que dalle... Jvais te dire, moi non plus.

J'ai pas été tout à fait franc avec toi. Je ne suis pas humain, comme tu l'as sans doute deviné. Je suis un ange. Un ancien ange, pour être précis. J'ai abandonné les armées du paradis pour faire cavalier seul. Ce qui explique cette forteresse, certains n'ont pas appréciés. En fait, je dois avoir deux-cent fois ton âge, à peu près.

Du coup, bosser avec une gamine comme toi, c'est pas si problématique. Et tu m'as l'air d'en vouloir. Si jamais ça marche, je pourrais t'apprendre quelques petits trucs. »

Et il lui décocha un sourire. Après tout, ce qu'elle voulait la petite, c'était être libre, comme lui. Quelque chose comme ça. Il n'avait rien à perdre.

« Mais il se fait tard ! Viens, je te raccompagne. »

En chemin, il lui donna un téléphone portable, un modèle solide, fiable et affreusement moche, il savait qu'elle s'en foutait. Communication cryptées, avec son numéro en mémoire. Puis il la laissa non loin de son orphelinat, dans l'ombre d'une rue. Le premier paré appelait l'autre, c'est ce qui était convenu.

Ils se quittèrent dans ce genre de nuit qui sert de voile à toutes les conspirations.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Vide
MessageSujet: Re: Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )   Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote ) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Judas, tu vas être dans mon équipe ! ( PV Judas Iscariote )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs Terminés-