AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En-Zakel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

En-Zakel

En-Zakel


▬ Nombre de messages : 435
▬ Humeur : Fluctuante
▬ Profession : Médecin légiste

▬ Fiche : Par ici, mon chou

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux :

The White Reaper
[Faucheuse]


En-Zakel Vide
MessageSujet: En-Zakel   En-Zakel Icon_minitime29.02.12 23:17



EN-ZAKEL

IDENTITÉ

▬ Nom : /

▬ Prénom : En-Zakel (prononcer "ène-zakèl")

▬ Origines : Inconnues

▬ Âge & Date de naissance : Physiquement, elle semble avoir entre vingt et vingt-cinq ans tout au plus ; son âge véritable est beaucoup, beaucoup plus élevé que vous ne l'imaginez.

▬ Sexe : Féminin

▬ Habitude(s) / Manie(s) :
Le calme lorsqu'elle le demande, et une bonne boisson fraîche, fut-ce une bière ou un jus de fruit, lui sont relativement indispensables. Assez casanière, gare à celui qui entre chez elle sans y être convié - la dame n'aime pas franchement avoir des invités. Elle apprécie beaucoup la musique de tout genre pourvue qu'elle soit bonne, et elle-même pratique le violon avec maestria. Elle aime beaucoup s'amuser, redevenant parfois une vraie petite fille espiègle.

▬ Phobie(s) / Crainte(s) :
En-Zakel n'a peur que de peu de choses. Parmi elles, la mort de sa famille, la permanence de son amnésie, et les cendres.
Sa famille ... et bien, cela semble évident qu'elle s'inquiète mortellement pour son compagnon et son fils, et elle n'a de cesse de les chercher, jour après jour, priant pour que les Anges ne les aient pas abattus.
Que ses souvenirs ne lui reviennent jamais est également une très grande crainte. Elle désire se souvenir, et par là-même retrouver sa puissance d'antan, sa gloire passée lui assurant d'être crainte des anges eux-mêmes - et elle ne demande que ça.
Quant aux cendres ... Que ressentiriez-vous en vous trouvant au milieu de cadavres, et que parmi eux vous en trouviez un qui ressemble furieusement au votre ? Lorsqu'une Faucheuse meurt, elle se transforme en statue de cendres que le vent disperse aux quatre coins du monde. La vue des cendres rappelle à En-Zakel ce qu'il lui est arrivée - ses soeurs et amies assassinées par les anges sur le champ de bataille, et surtout sa propre mort.

▬ Devise : "Quoi qu'il en soit, à la fin, tu meurs - si tu as de la chance."

▬ Groupe souhaité : Inclassables

▬ Espèce : Faucheuse

▬ Métier/Occupation : Médecin légiste

▬ Rang personnalisé : The White Reaper


LE PRINCIPAL


CARACTÈRE
Il est plutôt difficile de saisir le caractère d’En-Zakel au premier abord. Non pas qu’elle soit de nature particulièrement instable, mais il est assez ardu de connaître ses véritables intensions ou sentiments. Durant sa longue vie, elle a largement eu le temps d’apprendre à mentir et jouer la comédie. Elle sait se faire aguicheuse, joueuse, sérieuse ou moqueuse lorsque la situation le demande, même si cela va à l’encontre de son humeur du moment. Humeur qu’il ne vaut mieux pas faire tourner au noir : si elle est irritée ou malheureuse, elle sera beaucoup moins patiente et conciliante qu’en temps normal. Ne vous amusez pas à la pousser dans ses derniers retranchements. Elle a beau ne rien dire, elle n’oublie jamais rien, et lorsqu’elle daigne se mettre réellement en colère ... Eh bien, disons simplement qu’il ne fait vraiment pas bon être dans les parages.

Cependant, de manière générale, elle pose sur tout être vivant un regard relativement bienveillant et miséricordieux, plus que consciente de la fragilité de leur existence. Cela vaut pour tout être vivant – sauf les anges, qu’elle rêve de voir brûler dans les fournaises infernales. Elle les hait profondément, de tout son être et de toute son âme, et tolère à peine les anges noirs qui, pour elle, se rapprochent le plus des démons.

En temps normal, elle est calme et posée, répondant avec esprit et intelligence aux remarques qu’on peut lui faire, une certaine sagesse et maturité liées à son très grand âge et à sa fonction se reflétant dans ses mots comme dans les traits de son visage. Il lui arrive néanmoins de se laisser aller à quelques petites phases de « régression » - rien de bien méchant, juste certaines envies toutes enfantines qui parfois la prennent.

Elle ne se lasse jamais du spectacle de la Nature, et apprécie tout particulièrement les levers et couchers de soleil, ainsi que les panoramas assez extraordinaires. Paradoxalement, elle est très à son aise en ville, sachant parfaitement se fondre dans la foule et retrouver son chemin à travers les dédales de rues et ruelles.

En-Zakel est une « jeune » femme très attachée au passé et à la mémoire. Ayant perdu la sienne et tentant de la recouvrer par tous les moyens, elle se raccroche à tout ce qui peut lui rappeler les temps jadis. Une image, un son, un objet peuvent éveiller en elle des souvenirs enfouis au plus profond de son inconscient, la laissant généralement sonnée et hagarde pendant quelques minutes à quelques jours en fonction de la violence de ce qui lui revient.

Enfin, il est certaines choses qu’elle ne supporte pas, et ce qu’elle inflige à ceux qui les perpétuent n’est pas plus enviable que le sort qu’elle réserve aux anges.




PHYSIQUE
Disons-le tout de suite, vous ne verrez jamais En-Zakel porter autre chose que du blanc. Jamais. Toutes ses tenues, de sa grande robe de Faucheuse aux vêtements plus classiques, sont aussi immaculées que ses longs cheveux tombant raide jusqu'à ses reins, ou comme ses yeux dépourvus de pupilles et d'iris. Le blanc est bel et bien sa couleur, et ses consœurs de noir vêtues voient d'un très mauvais œil cette fantaisie constituant un véritable pied-de-nez à la traditionnelle tunique sombre des glaneuses d'âmes. Même sa Faux est blanche, du manche superbement ouvragé à la lame recourbée capable de trancher n'importe quoi.

En-Zakel n'est pas spécialement grande, mais n'est pas petite non plus. Elle est mince et possède un corps assez svelte où se dessinent quelques muscles secs. Elle possède de longues mains fines, un visage élégant empreint d'une certaine noblesse où sont visibles, à travers la peau pâle, quelques très fines veines blanches sur ses tempes et dans le creux de son cou.

Concernant ses habits, elle ne porte aucun bijou, et va généralement pieds-nus, vêtue de son ample robe à manches longues. Si elle doit se fondre dans la foule, elle se vêt d’une chemise et d’un pantalon tout ce qu’il y a de plus banal, ajoutant un long manteau de cuir et s’aidant d’un chapeau et d’une paire de lunettes de soleil pour dissimuler ses cheveux et ses yeux si particuliers. Il lui arrive aussi, dans l’intimité de son petit appartement, de revêtir une tenue « décontractée » fort attrayante, composée d’un corset et d’une jupe très courte accompagnés de cuissardes de cuir remontant presque jusqu’en haut de ses jambes. Le tout en blanc, bien entendu.

On raconte qu’au temps de sa pleine puissance, En-Zakel possédait ses propres ailes, splendides et gigantesques, comme si on avait greffé dans son dos les ailes d’un dragon aussi blanc que la Faucheuse. On chuchote également que, si l’on tendait l’oreille, on pouvait les entendre murmurer, comme si s’étaient cachées, dans les replis du cuir immaculé, toutes les âmes qu’elle avait fauchées.

Mais, bien entendu, ce ne sont que des rumeurs ... n’est-ce pas ?





HISTOIRE
Comment résumer en quelques mots plusieurs centaines de milliers d’années d’existence ? Plutôt simple, à vrai dire, si vous oubliez votre vie passée – bien malgré vous, évidemment. L’histoire d’En-Zakel, longue et riche en évènements de tous genres, fut balayée d’un revers de main le jour où elle fut mise à mort par les anges au nom d’un ordre er d’un équilibre qu’elle s’efforçait pourtant de préserver.

Mais je m’égare. Commençons par le commencement.

Au temps où les premiers êtres vivants commencèrent à apparaître, il fallut créer une race qui s’assurerait de récolter les âmes lorsque disparaîtraient les vaisseaux d’os et de chair. Ainsi naquirent les Faucheuses, engendrées par la Mort elle-même, dévouées à faire passer les esprits des défunts d’un monde à l’autre. Et parmi les premières-nées se trouvait En-Zakel. Elle s’éveilla en contemplant le monde de ses yeux d’un blanc de nacre, sans iris ni pupille, aussi immaculés que les longs cheveux raides cascadant jusqu’à ses reins. Elle eu la chance de faire partie des sept Faucheuses les plus appréciées de leur maître Cavalier, et d’être ainsi investies de pouvoir bien plus élevés que la plupart de leurs consœurs. Ces avantages vinrent cependant avec leur lot de responsabilités, et En-Zakel eut très rapidement l’occasion de voir à quel point toute existence est fragile, aussi facilement destructible que du verre. Elle en conçu une étrange miséricorde vis-à-vis des âmes qu’elle fauchait, en accueillant même certaines dans les gigantesques ailes de dragon qu’elle faisait parfois surgir de ses omoplates. Parallèlement, son comportement se distingua vite de celui des autres Faucheuses. Elle ne prenait ses ordres que de Mort lui-même, le Cavalier de l’Apocalypse s’amusant de la voir effrontément tenir tête aux quelques Faucheuses plus fortes qu’elle. Elle aimait souvent se détendre et s’amuser comme une véritable enfant, au grand dam de ses sœurs, amies, et compagnons de jeux souvent bien malgré eux. Elle troqua bien vite son habit noir pour une robe blanche bien mieux assortie à son physique si particulier pour quelqu’un de son espèce.

Malgré tout cela, elle resta fort respectueuse des âmes qui lui étaient données à glaner. Elle fut témoin de nombreuses guerres et de nombreuses batailles, de drames dans l’intimité de foyers oubliés, de morts violentes et tragiques ou de simples glissades vers le sommeil éternel. Elle les guida tous, les malheureux tombés au combat comme les vieillards endormis paisiblement au fond de leurs lits. Ceux qu’elle fauchait étaient de tous les âges, tous de les genres, et de toutes les espèces – humains, anges, vampires, lycans, métamorphes ou même démons, et c’est d’ailleurs un démon qui la marqua durant le dernier millénaire de son existence.

Un jour qu’elle récoltait les âmes orphelines nées d’un carnage innommable, un homme vint la voir et se présenta à elle comme étant l’un de ces hommes vêtus de noir, tourmenteurs et tentateurs, auxquels l’on vend parfois son âme à la croisée des chemins en échange d’une quelconque faveur. Ce démon donc se présenta à En-Zakel en lui proposant un « partenariat » : elle l’aiderait à trouver les âmes perdues, les mourants désireux d’obtenir quelques années de vie supplémentaire, quitte à sacrifier ce qu’ils avaient de plus précieux ; en contrepartie, elle demanderait de lui ce qu’il lui plairait lorsqu’elle le souhaiterait. La Faucheuse blanche s’amusa fort de l’audace un peu suicidaire de cet homme et décida d’accepter son offre, par jeu et sans doute un peu par lassitude également. Les décennies passèrent, une bagatelle dans l’existence déjà fort longue de la « jeune » femme, comme dans celle du démon. Et un soir, par ennui, par amusement, par folie sans doute, elle choisi de faire passer leur petite alliance à un tout autre niveau.

Les siècles continuèrent de s’écouler, la Faucheuse jonglant avec brio entre ses obligations et la vie plus amusante en compagnie du démon. Et, les années passant, elle finit par se rendre compte avec une certaine appréhension qu’elle était doucement en train de s’attacher au démon – beaucoup, beaucoup plus qu’elle ne l’aurait dû. Suffisamment, en tout cas, pour qu’elle se lie à lui dans le plus grand secret. Suffisamment également pour qu’elle lui donne un fils, sans jamais cependant l’en informer. Elle garda son compagnon et leur enfant éloignés l’un de l’autre, limitant ainsi le risque que quiconque s’intéresse à eux d’un peu trop près. Quelques dizaines d’années s’écoulèrent encore.

Puis ce fut la guerre.

Les démons fuirent se réfugier en Enfer pour éviter de se faire massacrer par les anges. En-Zakel fut envoyée au front avec bon nombre de ses consœurs et emmena son fils avec elle, craignant trop pour sa vie pour le laisser loin d’elle. Mal lui en pris : les anges repérèrent bien vite cet hybride contre nature, cet être dont l’existence même relevait du miracle. La Faucheuse blanche eut tout juste le temps de l’envoyer loin d’eux avant qu’une embuscade ne la surprenne, elle et le petit contingent qui l’accompagnait.

Ce fut un massacre. En-Zakel assista, impuissante, au trépas de ses sœurs et amies. Puis vint son tour. Au nom de la paix, au nom de la pureté, au nom de l’Equilibre, les anges la mirent à mort. Comme toutes les Faucheuses lorsque vient leur tour de partir, elle se transforma en une statue de cendres qui fut éparpillée par le premier souffle de vent venu. Et nul n’entendit plus parler d’elle.

Eté 2246. L’aube se lève sur un décor ravagé. Une bataille terrible fut tenue toute la nuit. Une fois encore, anges et humains se livrèrent une guerre sans merci, et ce furent les créatures célestes qui la remportèrent, brûlant tout sur leur passage. C’est un champ de cendres qu’ils laissèrent derrière eux, et ce sont ces mêmes cendres qui commencèrent à s’agiter drôlement là où elles furent frappées par les premiers rayons du soleil. Une masse sembla bouger sous l’épaisse poussière grise. Brusquement, comme un noyé refaisant surface, une jeune femme se redressa en prenant une inspiration douloureuse. Grise de la tête au pied, haletante, elle regarda tout autour d’elle, totalement perdue, ne sachant même plus qui elle était, ne se souvenant pas même de son nom. Elle ne put que s’enfuir, guidée par son instinct comme l’aurait fait un animal blessé. Elle trouva refuge dans une petite église abandonnée au cœur des montages, et s’y terra jusqu’à ce qu’elle récupère un semblant de raison et de calme. Lentement, très lentement, les premiers souvenirs lui revinrent. Elle se remémora les guerres, les plaies, les morts. Elle se remémora sa fonction, son rôle. Elle se souvint de son nom. Elle se souvint de son fils. Et elle se souvint des anges. Une colère sans nom grandit en son sein tandis qu’elle envisagea le pire scénario pour son enfant, et le sort que lui auraient réservé les soldats de Dieu si par malheur ils avaient réussi à le retrouver. Elle se souvint de ses sœurs tombant en poussière à ses pieds, massacrées les unes après les autres. Deux ans après être revenue à la vie sans connaître la raison ni l’auteur d’un tel miracle, En-Zakel renaquit de ses cendres – littéralement. Elle se mit en route et voyagea longtemps à travers le monde dévasté de ce XXIIIème siècle, engrangeant le plus d’informations possible quant aux nouvelles règles en vigueur. Son périple finit par la mener à Naniwa, au-dessus de laquelle vivent les anges. Elle eut à se fondre dans la masse, se faisant passer pour une simple humaine aux goûts quelque peu excentriques. Cela la diverti assez pour l’empêcher de se laisser aller à la colère et son désir de vengeance. Elle était encore bien trop faible, tant au niveau de ses forces qu’à celui de sa mémoire, pour tenter quoi que ce soit qui ne la fasse pas à nouveau passer de l’autre côté du voile.

Alors, elle attend.

Elle attend que ses souvenirs lui reviennent. Elle attend que sa puissance croisse jusqu’à lui permettre de pouvoir à nouveau tenir tête aux anges. Elle attend que l’occasion se présente pour leur faire payer son meurtre et celui de ses sœurs. Et, surtout, elle attend le moment où elle retrouvera enfin son fils. Car depuis qu’elle s’est souvenue de lui, elle n’a de cesse de le chercher. Et gare à celui qui se mettra en travers de sa route, car vous seriez surpris de voir à quel point il est désormais facile de lui faire perdre patience ...






ET TOI ?
Pseudo : Charon, Charonspass, Zyaniid - et le premier qui m'appelle Zakounette, je me fais un pagne avec sa peau ! èvé
Avatar : Shirogane de Monochrome Factor
Comment avez vous connu le forum ? On m'a coincée contre un TARDIS et on m'a fait signer en me mettant un Colt sur la tempe.
Suggestions / Remarques ? Nope, all is fine ^^
Autres ? *chaton approves*



Dernière édition par En-Zakel le 06.07.12 0:32, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas

Kohane Natsuki

Kohane Natsuki


▬ Nombre de messages : 2647
▬ Humeur : A faire des cookies.
▬ Fiche : Bleh
▬ Topics : Par ici

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Un cerveau.

|Fondatrice|
A des pitits papillons dedans sa tête


En-Zakel Vide
MessageSujet: Re: En-Zakel   En-Zakel Icon_minitime29.02.12 23:49

En-Zakel 120301125459132471

YOU.
Je sens le popage de bonne fiche là. J'ai hâte de voir le résulat. Et je sais que tu as beaucoup de boulot irl donc te stresse pas pour la fiche. =)
Par contre, je crois que j'aime déjà En', je vais te stalkeeeer. 8D

Contente de te voir ici en tout cas. ♥
Revenir en haut Aller en bas

En-Zakel

En-Zakel


▬ Nombre de messages : 435
▬ Humeur : Fluctuante
▬ Profession : Médecin légiste

▬ Fiche : Par ici, mon chou

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux :

The White Reaper
[Faucheuse]


En-Zakel Vide
MessageSujet: Re: En-Zakel   En-Zakel Icon_minitime01.03.12 17:52

Oh mon Dieu, cette image de bienvenue est juste parfaite ! O.O
Haha, j'espère être à la hauteur de tes attentes, m'dame ! Et j'ai hâte qu'on se croise aussi. J'veux me faire stalkeeeeeeeeeeeer >w<

_________________
En-Zakel 138559EnZakel
Revenir en haut Aller en bas

Kohane Natsuki

Kohane Natsuki


▬ Nombre de messages : 2647
▬ Humeur : A faire des cookies.
▬ Fiche : Bleh
▬ Topics : Par ici

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une patate qui parle.
▬ Je veux : Un cerveau.

|Fondatrice|
A des pitits papillons dedans sa tête


En-Zakel Vide
MessageSujet: Re: En-Zakel   En-Zakel Icon_minitime05.03.12 0:02

"Je seeeens une fiche terminée par ici":
 
Donc, ça me semble parfait toussa. =) Tu as corrigé les deux-trois détails dont on a parlé alors cey nickel. Tu es validée et donc libre d'aller batifoler sur le forum à ta guise. ♥
Revenir en haut Aller en bas

En-Zakel

En-Zakel


▬ Nombre de messages : 435
▬ Humeur : Fluctuante
▬ Profession : Médecin légiste

▬ Fiche : Par ici, mon chou

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux :

The White Reaper
[Faucheuse]


En-Zakel Vide
MessageSujet: Re: En-Zakel   En-Zakel Icon_minitime05.03.12 0:38

Yaaaaaaaaaaaaaaay ! En-Zakel 277296
Merci m'dame ! Je m'en vais donc batifoler joyeusement !
Oh, by the way ... Mon dieu, ce gif XD

_________________
En-Zakel 138559EnZakel
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


En-Zakel Vide
MessageSujet: Re: En-Zakel   En-Zakel Icon_minitime05.03.12 12:31

Moi, j'ai quand même envie de faire chier mon monde et de te dire que ton avatar n'est pas à la bonne taille. 8D
Mais bienvenue sinon !
Revenir en haut Aller en bas

En-Zakel

En-Zakel


▬ Nombre de messages : 435
▬ Humeur : Fluctuante
▬ Profession : Médecin légiste

▬ Fiche : Par ici, mon chou

| D O S S I E R |
▬ Je suis :
▬ Je veux :

The White Reaper
[Faucheuse]


En-Zakel Vide
MessageSujet: Re: En-Zakel   En-Zakel Icon_minitime05.03.12 16:22

Arg, damnation, il me manque 16 pixels ><" J'arrange ça dès que possible.
Et merci, sinon X)

_________________
En-Zakel 138559EnZakel
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






En-Zakel Vide
MessageSujet: Re: En-Zakel   En-Zakel Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

En-Zakel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-RPG :: registre :: C.V acceptés-