AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Anonymous



Invité


Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines... Vide
MessageSujet: Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...   Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines... Icon_minitime20.05.12 14:43

Soirée de merde... Voilà comment qualifier l'instant, il n'y a pas d'autres mots qui me viennent à l'esprit. Je quitte la ruelle où je me trouve pour me rendre je ne sais où, tout simplement là où mes jambes me guideront je n'ai pas envie de réfléchir ou chercher un endroit pour me poser. Comme d'habitude le sale boulot a été fait... Pourquoi serait-ce autrement? C'est surement une des choses que je fais le mieux. J'abandonne ici le corps froid et inerte d'un homme, qui est-il? J'en sais rien et je m'en fous. Ce qu'il a fait? Il ne vaut mieux pas le savoir, c'est un classique tout simplement. Un contrat comme un autre, on me donne une photo et un minimum d'informations puis pour le reste je me débrouille. Je n'aime pas tuer comme ça de sang-froid, mais il faut gagner sa vie et en même temps ça débarrasse ce monde d'un parasite.
Du remord? A une époque j'en avais après ce genre de chose, mais c'est comme tout avec le temps on n'y pense plus. J'ai ce mauvais goût dans la bouche comme à chaque fois... Je m'allume une cigarette et part à la recherche d'un bar. Allons noyer ce moment dans l'alcool sa aidera à ne plus y penser.

J'arrive finalement devant l'enseigne d'un bar, je ne prends pas la peine d'en regarder le nom et je pousse la porte. A mon entrée je sens de nombreux regards qui se posent sur moi, je n'y accorde pas la moindre attention et je continu ma route jusqu'au comptoir. Quelle impression désagréable, celle qui vous laisses penser que c'est marquer sur votre front que vous venez de tuer un homme... Mais bon c'est comme le reste avec l'habitude on n'y fait de moins en moins attention. Je m'installe sur un tabouret devant le bar et dépose mon chapeau sur le comptoir. Le barman s'approche de moi et me demande ce que je bois.

-Un whisky/glace.

Sans rien dire il s’exécute et me dépose mon verre sur le comptoir, sans même réfléchir je le vide d'une traite. J'en commande un second en agitant le verre de la main. L'alcool est un moyen si simple de tout oublier, on peut noyer dedans les remords comme les chagrins sans se soucier du reste. Je continus ce manège vidant à la suite quelques verres avant de calmer la cadence et dans un certain sens d'apprécier l'alcool avec une cigarette. Le liquide fait peu à peu son effet troublant ma vision et emmenant loin de moi les soucis. Une impression de liberté et de légèreté... Si savoureuse. Comment se finira la nuit? Je suis incapable de le dire, peut-être rentrerai-je simplement chez moi comme toujours ou l'alcool aura raison de moi et m'abandonnera dans un caniveau. Tout un éventail de solutions s'offrent à moi mais je n'ai pas envie d'y penser pour l'instant, non pour le moment évitons de penser c'est mieux ainsi sa évite les questions gênantes que je me pose à moi-même.
Profitons tout simplement de l'instant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines... Vide
MessageSujet: Re: Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...   Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines... Icon_minitime20.05.12 15:30

Cette nuit, pas de sommeil. La perspective d'observer un peu Naniwa sous ses aspects les moins banalement poétique inspirait d'avantage d'intérêt à Eros. Et puis en tirant sur les heures, qui sait où il lui serait donné de regarder le soleil se lever? De préférence dans un endroit qui correspondrait à ses goûts, ou peut-être depuis la baie vitrée de son nouvel appartement. Tant de possibilités qu'elle n'avait pas envie de prévoir, pour garder tout le plaisir de la spontanéité et de la surprise. Pas de chauffeur, elle préférait marcher, choisissant pour le moment le quartier considéré comme le plus divertissant.

"Divertissant... Tu parles!"

De belles enseignes, des gens qui entrent et sortent des lieux de rencontrent, certains riants, d'autres n'affichant qu'une impatience plutôt éloquente. Que des choses connues, atrocement comunes et sans valeur, même si Sonya ne se gêne pas vraiment pour détailler le gracieux popotin d'une adorable demoiselle sortant d'un restaurant chic au bras d'un type qui pourrait être son grand-père. L'amour n'a pas d'âge... La cupidité non plus, et cette dernière pensée lui arrache un sourire presque mesquin alors qu'elle reprend sa marche.

Ce soir, rien d'extravagant. A peine une petite robe noire, le classique du genre, dos nu, avec une veste de smoking pour affronter la fraîcheur de la nuit. Des talons aiguilles, une pochette en guise de sac à main, les cheveux retenus, le maquillage léger. Le genre passe-partout et élégant. Arpentant le trottoir, elle observe, enseigne après enseigne, ce qui pourrait lui offrir un minimum de divertissement. Peut-être qu'elle aurait dû appeler Cupidon, pour commenter à deux les goûts des mortels sur un humour soupoudré de cynisme tellement plaisant. Mais il est trop tard à présent. Après avoir détaillé le menu affiché à côté de l'entrée d'un restaurant, elle se détourne. Pas faim. Pas de nourriture. Plutôt de souvenir, histoire de mieux apprécier ensuite les changements, pour peu qu'il y en aient. Elle s'éclipse, dans des ruelles moins fréquentées.

Le bar n'a pas franchement bonne mine. Le nom est décoloré, au-dessus d'une porte qui a connu des jours meilleurs. Un style classe, mais dépassé. Le genre d'endroit où les nostalgiques se retrouvent, et où tous les alcools du monde sont réunis. Que demander de plus? Elle entre sans hésiter. Il y a pas mal de clients tout de même. Certains regards se posent, curieux, sur la nouvelle tête qui franchit le seuil, puis s'en détourne. Il n'y a qu'un type au comptoir, et donc pas mal de place libre par là-bas. Pile ce qu'il lui faut. Le claquement de ses chaussures ne se font pas vraiment entendre entre les discussions, les verres qui s'entrechoquent, les rires qui éclatent à intervalles régulier. Elle prend tire le tabouret juste à côté de l'inconnu pour s'y installer, sans lui jeter un regard. A dire vrai, c'est plutôt le barman qu'elle fixe, quelques secondes. Un regard qu'il lui rend, cessant toute activité pour s'occuper de la nouvelle cliente. Sonya dépose sa pochette sur le bar, puis ses avants-bras en se penchant, demandant sur un ton suave.

"Votre ouzo est au frais?"
"Heu... Non."
"Alors servez-le moi avec un glaçon je vous prie."
"Oui madame."

Elle s'en détourne. Serviable et mignon, mais insipide. Pas intéressant. Passant à autre chose, elle tourne la tête en direction de l'autre inconnu qui ne devait pas en être à son premier verre. Ses prunelles s'attardent un instant sur la cigarette. Elle n'aime pas vraiment ça, le goût est infecte, l'odeur colle à la peau, et pourtant...

"Pourriez-vous me donner une cigarette?"

Bah, c'est une manière comme une autre de s'occuper les mains.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines... Vide
MessageSujet: Re: Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...   Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines... Icon_minitime20.05.12 17:12

La porte du bar s'ouvre une nouvelle fois, je ne prends pas la peine de regarder le nouvel arrivant. Détail insignifiant qui ne m’intéresse pas. Je reste ainsi accouder au bar à regarder le whisky danser dans le verre tandis que ma cigarette se consume accrochée à mes lèvres. Je reste ainsi le regard vide perdu dans mes pensées... A quoi je pense? Bonne question, au cadavre qui dans la ruelle non loin d'ici qui ne tardera pas à être découvert par les forces de l'ordre et alors on dira "Nouveau règlement de compte" ou "Deal qui a mal tourné." ce genre de choses. Celle que l'on sert dans les journaux aux moutons qui s'empressent de les dévorer.
Soudain une voix me tire de ma réflexion, celle d'une femme qui m'interpelle. Bêtement je regarde autour de moi, l'évidence est là. Il n'y a que moi et cette femme au bar alors bien sûr il n'y a qu'à moi qu'elle peut s'adresser. Je soupire.

"Pourriez-vous me donner une cigarette?"

Voilà une situation dans mon éventail je n'avais pas envisagé, une rencontre. Pourquoi pas, cela m'éviterai de finir ma soirée complètement imbibé d'alcool... Je lui souris, réaction inhabituelle de ma part mais bon tout le monde le sait quelques verres aident souvent à défaire les caractères insociables pour les rendre plus sociable. Accompagnant le sourire j'ouvre mon paquet de cigarette en lui tendant une accompagnant d'une autre main mon zippo.
Mon regard se pose rapidement sur la jeune femme se trouvant à mes côtés. Charmante c'est le premier mot qui me vient à l'esprit pour la découvrir, des cheveux mi-longs couleur nuit, un visage aux traits finement dessinés accompagné par une légère pointe de maquillage. Au moins cela change des pots de peintures et poupées que l'on croise à tous les coins de rues de la ville. Un corps svelte et élancé aux formes séduisante... C'est ce que je retiens après une rapidement observation. Réflexion finale? Une charmante compagnie. Mon sourire s'élargit encore un peu.

-Vous ne devez pas être une véritable fumeuse, ni cigarette ni briquet.

Observation logique, réflexe naturel. C'est le genre de petit détail qu'on remarque plus que d'autres personnes lorsqu'on exerce mon métier, pour les gens comme moi tout à son importance. La moindre manie, la façon de parler, de se tenir, ...etc. Tout est information pour moi.

-Pardonnez-moi pour cette remarque désobligeante, je m'appels Katsuo. Et vous êtes?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines... Vide
MessageSujet: Re: Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...   Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines... Icon_minitime20.05.12 18:51

Quel homme serviable! L'alcool n'a pas l'air de le rendre bourru, comme pas mal de type. Les cigarettes sont présentées, et il pense même à offrir du feu, délicate attention. Elle vient naturellement en saisir une par le filtre pour la glisser entre ses lèvres, se penchant pour allumer l'extrémité du petit concentré de nicotine. Un nuage de fumée plus tard, et tendis qu'elle relève la main pour écarter du petit doigt une mèche noire de son visage, elle hausse sensiblement un sourcil. Observateur malgré le whisky? Voilà qui était plutôt rare. D'ordinaire, les gens ne s'attardent pas sur des détails, ils préfèrent se concentrer sur ce que pourrait leur apporter de la compagnie, et tenter d'en tirer parti en ne s'égarant pas.

Sonya prend la peine de l'observer plus en détail. Pas vraiment le corps, pour elle, c'est secondaire, juste une enveloppe. Elle le fixe, droit dans les yeux, alors qu'il renchérit sur le ton de la politesse. C'est charmant, et un peu paradoxal avec l'environnement. Il a un regard un peu désabusé, de ceux qui ont finit par voir le monde tel qu'il est. C'est dommage, il est plutôt beau gosse. Le bruit du verre qui se pose devant elle l'oblige à détourner les yeux. Le serveur a pris son temps pour lui servir son ouzo. Elle porte son attention sur le liquide qui pâlit progressivement et vient l'entourer de sa main libre, ne lançant qu'un léger "merci" à l'intention du barman. Elle en revient à l'inconnu qui s'était présenté. Elle aussi est polie après tout.

"Sonya. Et effectivement je ne suis qu'une fumeuse très occasionnelle. Ce qui ne vous rend pas désobligeant pour autant."

Elle incline un instant la tête glissant son bras le long du bar jusqu'au cendrier qu'elle rapproche, pour y faire tomber les quelques cendres de la cigarette.

"Vous êtes plutôt observateur... C'est dans votre nature ou une simple déformation professionnelle?"

Peu de gens se permettaient ce genre de remarque. Les attentifs nés ne courraient pas les rues. Du moins bien moins que les journalistes, flics, hors-la-loi et autres brillants curieux dont ce talent servait de gagne-pain ou d'outil de survie.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines... Vide
MessageSujet: Re: Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...   Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs Abandonnés-