AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre deux bibelots charmants. (Elliott)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Sok Han Sohka

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 22

Commerçant (un peu) particulier


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime28.09.14 14:58

Monsieur Yu tenait une petite boutique dans le vieux quartier de Naniwa, à proximité des lieux touristiques et culturels. Il y avait toujours du passage dans la rue où il avait monté son affaire, l'année précédente, de sorte que la boutique tournait plutôt bien. Monsieur Yu était un ancien homme d'affaires chinois, toujours très poli et sympathique ; si la cicatrice qui courrait sur son visage était un peu effrayante, il compensait cela par un large sourire affable. Tout le monde s'accordait à dire que c'était une personne très gentille. Il avait le sens du commerce : il savait toujours comment vous donner envie d'acheter sa marchandise, alors que vous n'en aviez pas réellement besoin : à quoi servent au juste les souvenirs ? A part si on souhaite se souvenir d'un passage à Naniwa, ce n'était pas vraiment quelque chose que l'on désirait acheter de toutes ses forces. Mais monsieur Yu trouvait toujours le moyen de vous faire acheter un petit truc, une fois que vous entriez dans la boutique. Ce bonhomme était si gentil, vous vous en seriez voulu de ne pas lui faire plaisir en achetant quelque chose. Monsieur Yu était quelqu'un de très simple, il n'avait pas l'air d'avoir beaucoup d'argent - même s'il en avait quand même, il cachait simplement son jeu. Somme toute, la boutique de monsieur Yu était un lieu tranquille et paisible, un lieu où l'on verrait mal se cacher un criminel en cavale. Pourtant, monsieur Yu n'était nul autre que Sok Han Sohka. Et inutile de préciser que Sok Han était loin d'être aussi sympathique que monsieur Yu. Il ne faisait pas cela pour l'argent, loin de là : son trafic de drogues, quoique encore restreint, lui rapportait plus, sans compter tout l'argent qu'il avait réparti sur de nombreux comptes en banque dans des paradis fiscaux, et que la police n'avait pas réussi à lui prendre quand il avait été arrêté. Il exerçait ce métier dans le seul but d'avoir une couverture solide et efficace. Qui irait en effet soupçonner un homme aussi doux et agréable que ce vendeur ? Se trouver dans le milieu de commerce, même si c'était à la tête d'une toute petite boutique, lui permettait de faire des transactions de façon plus discrète. Toutes ses activités illicites ne transitaient pas par sa boutique, mais quelques unes, si. Voilà pourquoi Sok Han était devenu un gentil commerçant bien sage.

Comme tous les jours, il avait ouvert sa boutique assez tôt, et les premiers clients s'étaient massés dans les locaux. Sok Han avait ainsi vendu deux ours en peluche, un porte-clé, un T-shirt et six carte postales. Ce n'était pas trop mal. C'était désormais la période de creux, il pouvait donc en profiter pour souffler un peu... et voir comment ses propres affaires tournaient. Il avait un autre commerce à gérer, après tout. Il s'apprêtait à appeler son second pour lui demander quelques détails quand il entendit la porte d'entrée s'ouvrir. Sok Han soupira, puis il se composa son visage affable de monsieur Yu et sortit de la réserve pour se porter à la rencontre de son client : un jeune homme à l'allure toute innocente, qui regardait ses étalages. Monsieur Yu lui sourit.
« Bonjour, monsieur. » : salua-t-il en se postant à la caisse.
Il évalua du regard le potentiel client, comme toujours quand il s'agissait d'une tête inconnue. Il n'était pas à l'abri d'un policier en civil qui chercherait à retrouver sa trace. Ou même d'une personne qui pourrait le reconnaître et le dénoncer. Mais extérieurement, il conservait toujours son visage jovial. Un visage que personne n'associait à Sohka.
« N'hésitez pas à me dire si vous avez besoin d'un renseignement. » : ajouta-t-il d'une voix chaleureuse.
Revenir en haut Aller en bas


Elliot Broekheart

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime05.10.14 15:31

L'automne était maintenant bien installé, remplaçant l'été en installant fraicheur et pluie. Les touristes avaient terminés leur périodes de vacances, et désertées les rues de Namiwa, lui rendant son calme hivernal. Pour Elliot, qui avait quitté son petit boulot, il n'y avait pas grande différence. Il ne ressentait pas spécialement les changements climatiques non plus, sa condition d'ondin lui permettant de mieux accepter le froid et l'humidité. La seule chose qui évoluait chez lui avec le temps était sa santé: chaque jour, la maladie qui le dévorait de l'intérieur gagnait du terrain, jusqu'à certains jours le rendre trop faible pour quitter sa grotte.

Mais aujourd'hui, Elliot se sentait un peu mieux, il décida donc de quitter son rocher pour aller se balader en ville. Emmitouflé dans un manteau et une écharpe, le petit ondin parcourut les rues en suivant son instinct, il ne s'était pas donné de but précis. Il finit par être attiré par une boutique de souvenirs et y entra, curieux.

La boutique n'était pas très grande mais attira l'oeil du jeune homme. Tout ces bibelots entassés semblaient racontés un millier d'histoire à son regard rêveur, et il oublia un instant ses soucis pour admirer les étagères. Il ne redescendit sur terre que lorsqu'une voix grave l'interpella, le faisant sursauter. Il se tourna vers le gérant de la boutique, qu'il n'avait pas vu en arrivant. C'était un homme d'âge mûr, avec une impressionnante cicatrice sur le visage, Elliot se sentait tout petit à coté de l'aura charismatique que dégageait l'homme. Il ne savait pas trop quoi répondre à sa proposition.


- M-merci..

Regardant autour de lui, Elliot fouilla ses poches pour voir si il avait un peu d'argent. Il n'avait pas grand chose, mais il avait envie de ramener un de ces objets rigolos avec lui. Il s'approcha du comptoir et tendit les quelques yens qu'il avait.

- Que...que pouvez-vous me proposer pour ce prix ?
Revenir en haut Aller en bas


Sok Han Sohka

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 22

Commerçant (un peu) particulier


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime05.10.14 16:46

Le client de Sok Han était un jeune homme tout frêle, qui avait l'air un peu hésitant. Trop timoré pour être un policier en civil... ou alors il s'agissait d'un très bon acteur. Sok Han ne se départit pas de son sourire amical, mais intérieurement, il restait sur ses gardes. Il ne pouvait pas être sûr, après tout. Le gamin - car au fond, c'était un gamin aux yeux de Sok Han - paraissait impressionné par la prestance du criminel, chose dont bien évidemment il se réjouit. Il avait beau tenter de faire profil bas, il ne pouvait s'empêcher d'aimer voir quelqu'un qui était sensible à son charisme. Cela lui donnait presque envie de se montrer sympathique avec lui. Ce serait sans doute très amusant de le voir mal à l'aise alors que son interlocuteur se révélait être un homme tout à fait charmant. Le garçon le remercia en bafouillant un peu, avant de sortir quelques malheureuses pièces en lui demandant ce qu'il pourrait acheter avec. Sok Han faillit éclater de rire. Avec ça ? Il pouvait très certainement acheter une glace, peut-être même une deuxième pour sa copine. Mais ce n'était pas avec cela qu'il pourrait obtenir ce qui était le plus important, en ce bas monde : le pouvoir... Sok Han savait ce que c'était que d'être pauvre. Quand il était né, il avait encore moins que ce gamin. Il avait travaillé dur pour obtenir la fortune qui était la sienne désormais. Il l'avait fait pour lui-même, au départ, même si à présent, il pensait aussi à son épouse. Le gamin n'était donc pas un cas désespéré, il pourrait très certainement aller loin s'il en avait la force de caractère.
Évidemment, monsieur Yu faisait toujours attention à ses clients.
« Voyons voir... vous pourriez peut-être opter pour un porte-clé, du moins, parmi les modèles les moins coûteux. Ou alors une carte postale. Je vous garantis que mes prix ne sont pas très élevés. »
Il y adjoignit un petit clin d'œil complice, un geste qui était théoriquement destiné à créer une connivence entre le client et lui, mais que Sok Han utilisait pour déstabiliser un peu le gamin, et si possible, l'embobiner. Il avait vraiment besoin d'être sûr que ce n'était pas un policier en civil. Cette pensée l'obsédait, il ne parvenait pas à s'en défaire. Le Chinois était paranoïaque. Et il avait bien trop peur de retourner dans sa prison australienne pour prendre des risques.
« Est-ce que ma cicatrice vous fait peur ? demanda Sok Han en la désignant du doigt, un air désinvolte sur le visage. Je vous assure qu'il n'y a pas à vous inquiéter. Je vends quelques filtres magiques, comme des filtres d'amour, et c'est simplement un accident, une préparation qui m'a explosée à la figure. Je m'en suis plutôt bien sorti, mais j'avoue que cela me rend parfois un peu effrayant... »
Il rit, comme s'il trouvait cela assez risible, mais ses yeux étaient fixés sur le visage du jeune homme, prêt à déceler le moindre signe alarmant. Cette remarque était un test. Un client lambda ne s'intéresserait certainement pas à des filtres. Un policier en civil, sachant que Sok Han était un trafiquant de drogue, aurait des doutes. Sok Han n'était pas bête. Il vendait effectivement des filtres, d'innocents filtres totalement légaux et qui n'avaient en réalité aucun effet, sinon peut-être de combattre la mauvaise haleine. A côté d'autres produits un peu moins avouables...
Revenir en haut Aller en bas


Elliot Broekheart

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime17.10.14 9:26

Au grand soulagement d'Elliot, ce vendeur était très gentil. Il ne se moqua pas de lui et de ses quelques pièces, mais au contraire, lui présenta ce qu'il pouvait acheter. Une carte postale ne l'intéressait pas, mais parmi les portes-clés il y en avait de très jolis à bas prix. Il lui fit même un clin d'oeil complice, ce qui fit sourire le petit ondin. Ca lui faisait bizarre qu'on soit aussi proche avec lui, mais il se disait que c'était pour plaire aux clients.

Elliot observa la cicatrice sur le visage de l'homme, alors que celui ci l'interpellait à ce sujet. Ainsi donc, ce serait à cause d'un mauvais filtre ? Elliot pouffa de rire.


- Je ne pense pas que vous sachiez créer des filtres...

Ca lui paraissait incensé qu'un simple humain saches faire des filtres magiques, ça devait être une blague pour attirer sa sympathie. La mère d'Elliot savait les fabriquer, elle en avait le don, alors l'ondin savait que pour un humain c'était improbable. Il se dirigea vers le comptoir de porte clé, juste à coté, et le fit tourner pour observer les différents modèles. Après une longue hésitation, il trouva un porte-clé avec un dauphin, bleu avec une fausse pierre au niveau des yeux, et hésita un instant avant de s'approcher du comptoir du vendeur.

- Je vais prendre celui-ci !

Il allait lui tendre l'argent, mais il sentit soudain une vive douleur dans son torse. Il lâcha l'argent sur le meuble et tomba à genoux, se mettant à tousser comme si il crachait ses poumons. Il eut le réflexe de mettre sa main devant sa bouche, pour éviter que du sang ne tâche le sol. Bon sang...Il avait déjà eu une crise la veille, elles se rapprochaient de plus en plus...Cette maladie ne le laisserait jamais hein ?
Revenir en haut Aller en bas


Sok Han Sohka

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 22

Commerçant (un peu) particulier


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime19.10.14 12:50

Les yeux de Sok Han ne quittaient pas le garçon. Celui-ci n'avait pas l'air de se rendre compte du regard que le Chinois portait sur lui, au contraire, il paraissait plutôt soulagé parce que monsieur Yu ne l'avait pas mis à la porte en prétextant qu'il ne vendait pas à ceux qui ne pouvaient pas payer. C'était le genre de choses que le trafiquant aurait fait sans scrupules. Même si lui aussi avait été un gamin sans le sou, il n'éprouvait pas la moindre compassion pour ce jeune homme, se contentant de feindre une gentillesse qui n'aurait jamais pu s'enraciner en lui. Il l'observa évoluer à travers ses étals, observant les porte-clés que Sok Han vendait. Des babioles qui ne lui rapportaient rien, et qu'il aurait presque pu céder gratuitement vu qu'il n'avait pas besoin de ce ridicule argent. Mais des babioles très utiles pour compléter sa couverture. Le garçon se mit à rire quand Sok Han lui parla de filtres. Ah, vraiment, il ne savait pas les fabriquer ? Sok Han sourit gentiment. Disons qu'il fabriquait des filtres qui n'étaient pas très bons pour la santé. Du genre à vous ruiner cette santé... voire à vous tuer si vous n'étiez pas humain. Sok Han n'aimait que les humains. Les autres, ils pouvaient tous crever, cela l'arrangerait pour ses affaires. Il n'aimait pas les monstres.
« Voyons, jeune homme, je sais que je n'ai pas la tête d'un vieux sorcier, mais vous ne devriez pas vous fier aux apparences. »
Son rire le dérangeait. Trop sincère. Il le pensait si impotent que cela ? Bah, au fond, cela valait mieux. Au moins, il était plus discret. Cependant, l'idée que son client se rit de lui le dérangeait. Derrière son comptoir, Sok Han ferma le poing, le serrant à s'en enfoncer les ongles dans la paume. Son sourire, heureusement, restait figé. Comme si lui aussi goûtait la blague et essayait de donner une image mystérieuse de lui-même, dans une optique commerciale. Ah, s'il savait...
Son client finit par se décider, et s'approcha du comptoir. Sok Han observa l'objet qu'il avait choisi et ne fit aucun commentaire sur son choix. Il aurait pu critiquer ce choix, car ce n'était vraiment pas quelque chose pour laquelle il prendrait la peine de dépenser ses quelques sous, s'il en avait aussi peu que le gamin, toutefois il acquiesça, attendant que son client posât l'argent sur le comptoir. Pourtant, tout ne se déroula pas comme prévu. Le jeune homme tomba à genoux, secoué par des quintes de toux. Il fallait une seconde à Sok Han pour réagir. Une seconde qui traduisait sa véritable nature, celle d'un être indifférent à la souffrance des autres. Il ne se souciait pas vraiment de l'état de santé de son client, après tout, ses actes aggravaient celle des autres. Il avait l'habitude de voir la misère sans s'en soucier. Mais bien sûr, cela n'aurait pas collé avec monsieur Yu, qui vint s'agenouiller à côté du jeune homme, l'air visiblement inquiet.
« Vous allez bien ? Vous voulez que j'appelle un médecin ? »
Il posa les mains sur le jeune homme, soit disant pour le soutenir. En réalité, discrètement, il vérifia qu'il ne portait pas d'armes. Et puis, s'il gardait un portefeuille caché sur lui, peut-être qu'il se révélerait intéressant. Sok Han n'était pas un pickpocket, il n'allait pas le lui voler. Non, il préférait vendre, c'était mieux.
« Venez vous allonger, ça ira peut-être mieux... »
Les yeux de Sok Han brillèrent. Il flairait là une bonne aubaine.
Revenir en haut Aller en bas


Elliot Broekheart

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime31.10.14 10:28

La toux, comme toujours, était assez puissante pour l'empêcher de bouger ou de parler. Il se laissa donc complètement faire quand le marchand vint s'occuper de lui, remarquant à peine qu'il le touchait, pantin sans forces qu'il était. Il toussa un bon moment, jusqu'à étouffer, et finalement après avoir craché un peu de sang, la crise se calma et il put respirer à nouveau.

Lentement, il se laissa guider jusqu'à l'endroit où le marchand lui demanda de s'allonger, et s'executa. Il n'avait pas vraiment peur de se faire voler, ce genre de choses n'existait pas dans son monde. De toute façon, il n'avait rien de valeur, son porte-monnaie ne contenait qu'une photo de sa famille sous forme ondine, et les quelques pièces qu'il allait donner. Ce n'était qu'un petit porte-monnaie vendu pour rien dans un magasin de jouet. Ses vêtements ne valaient pas plus, et il ne portait aucun bijoux. Bref, rien à voler en somme.

Quand la voix lui revint, l'ondin se redressa légèrement, toujours mal en point.


- M-merci... N'appelez pas de médecins, ça ira... Je peux vous demander un verre d'eau s'il vous plait ?

Elliot avait horriblement soif. Il se sentait déshydraté, mais il avait l'habitude, c'était toujours pareil. D'habitude, quand une crise venait alors qu'il était dans sa grotte, il se laissait tomber à l'eau et se reposait sur le sable au fond de la mer, mais là, il n'allait quand même pas emprunter la baignoire du marchand...

- Merci beaucoup de votre aide. Vous êtes très gentil.

Le pire c'est qu'il était sincère. Elliot avait du mal à comprendre les sous-entendu et les nuances des comportements humains, il ne croyait que ce qu'il voyait. Jamais il ne se douterait que ce gentil marchand pourrait bien aggraver son cas...
Revenir en haut Aller en bas


Sok Han Sohka

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 22

Commerçant (un peu) particulier


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime01.11.14 10:56

Sok Han veillait à garder un visage de circonstance, mais dans le fond, il était plutôt ravi. Il ne savait pas encore s'il allait pouvoir conclure une affaire, mais il avait face à lui un jeune homme en position de faiblesse. Il n'y avait rien de mieux quand on essayait de manipuler quelqu'un. Son client serait très certainement plus réceptif à ses tentatives. Sans doute était-ce pour cela que, après avoir vérifié qu'il ne portait d'armes - Sok Han en portait une lui-même, mais rien qu'un petit couteau, il n'allait pas se balader avec un attirail digne du trafiquant de drogues qu'il était ; et puis, même avec une minuscule lame, il était plutôt redoutable -, il le soutint pendant toute la durée de sa crise, avec une tendresse presque paternelle, mais une lueur mauvaise dans le regard. Il le guida à l'arrière, où il le fit s'allonger sur un divan qu'il conservait là pour ses pauses ; il n'y dormait jamais, parce qu'il n'aimait guère dormir dans un lieu aussi peu sécurisé que sa boutique, mais il lui arrivait de s'y allonger, rêveur, et de penser à sa femme.

Le client finit par se calmer, et réussit à bafouiller quelques mots. Sok Han acquiesça doucement. Ne pas appeler un médecin était quelque chose qui lui convenait parfaitement, parce que cela lui laissait le champ libre pour faire ce qu'il veut. Rien à voir avec le fait de respecter les volontés du jeune homme.
« Attendez donc, je vais vous en chercher un. »
Sok Han lui tourna le dos pour aller lui chercher à boire. L'idée lui vint de glisser quelque chose dans le verre. Quelque chose qui le rendrait plus malade, qui l'empêcherait de quitter sa boutique une fois que ça irait mieux. Ou à l'inverse, quelque chose qui lui ferait un bien fou - le type de bien que peut procurer une drogue avant que les effets négatifs ne se fassent ressentir. Il était de dos, le gamin allongé, et il avait qui plus est déjà fait cela ; cela ne serait pas très difficile pour lui. D'un autre côté, il n'avait pas beaucoup de marchandises dans sa boutique, juste quelques échantillons bien camouflés. Il serait peut-être contre-productif, toutefois, de lui délivrer un de ces précieux échantillons alors que le jeune homme n'en aurait même pas conscience. Sok Han jugea donc plus prudent de ne rien ajouter à l'eau. Et ce fut à cet instant précis que son client le qualifia d'homme « gentil ». Un rictus déforma le visage de Sok Han, que l'autre ne pouvait voir. Gentil. Il était plutôt très commerçant, il agissait selon les circonstances. Sok Han avait peut-être un mauvais fond, mais il était assez intelligent pour le cacher. Après tout, si vous voulez acheter quelque chose à quelqu'un, vous n'avez pas envie de sentir tout le mépris que vous lui inspirez. Vous n'avez pas envie non plus de savoir ce qu'il fait quand il a du temps libre. Vous voulez juste qu'il vous vende sa marchandise, et si possible, en faisant preuve d'un peu de courtoisie à votre égard - sinon, vous allez voir ailleurs. Sok Han était peut-être à la tête de son réseau, mais il ne fallait pas oublier où il avait commencé. Tout en bas. Et comme on le dit si bien, on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Sok Han était bien d'accord. Ce n'était pas qu'il aimait procéder à la vente lui-même, c'était toujours risqué, le vendeur étant plus exposé que ceux qui se tenaient au dessus de lui ; mais il n'aimait pas trop déléguer. Et son réseau était encore fragile, rien à voir avec l'empire sur lequel il régnait avant son arrestation. Faire les choses lui-même ne le dérangeait donc pas.
Il se retourna, ayant retrouvé son visage affable, et tendit le verre d'eau à son client, un faux sourire accroché aux lèvres.
« Vous êtes sûr que je ne dois pas appeler de médecin ? Votre état a l'air assez sérieux... Est-ce que vous souffrez d'une maladie, par hasard ? »
Les malades, Sok Han les aimait bien. Ils rapportaient toujours de l'argent.
Revenir en haut Aller en bas


Elliot Broekheart

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime09.11.14 12:49

Elliot avait confiance en ce gentil marchand, qui l'aidait généreusement. Combien l'aurait juste laisser crever, ou mit dans un coin en attendant une ambulance malgré sa demande ? Non, le marchand avait accepté de ne pas appeler de médecin, et l'avait même allongé sur une banquette. Elliot la trouva bien moelleuse, surtout en comparaison avec la roche de sa grotte... Il se redressa en position assise quand le marchand revint avec un verre d'eau. Assoiffé, l'ondin le but d'une traite, comme si il n'avait pas bu depuis des lustres. Il se sentit un peu mieux, sa gorge le brûlait moins, mais il avait peur que ses écailles ne se voient maintenant qu'il était affaibli. Il essaya de se rassurer en se disant que même si elles étaient apparues, ce ne serait qu'une ou deux, cachées par ci par là sous ses vêtements. Il pourrait toujours prétendre à un tatouage ou un déguisement...

Le marchand lui demanda si il était malade, et même si l'ondin hésita à lui en parler, il savait que ce serait idiot de nier une telle évidence.


- Oui, j'ai une maladie assez grave...Mais je me fais soigner, alors pas besoin que j'aille encore voir un médecin.

C'était vague, presque suspect, mais Elliot n'avait confiance qu'au docteur que William lui avait présenté. Les autres le traiteraient de monstre et le feraient enfermé... Une fois capable de se mettre debout, l'ondin se releva, bien qu'un peu chancelant.

- Merci beaucoup... Vous êtes très généreux...

Elliot sourit à nouveau, il devait payer le marchand pour son porte-clé.
Revenir en haut Aller en bas


Sok Han Sohka

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 22

Commerçant (un peu) particulier


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime24.11.14 17:52

Pour l'instant, tout se déroulait pour le mieux. Sok Han savait qu'il mettait son client en confiance. Il avait réussi à faire oublier ses traits durs et sa grosse cicatrice qui lui traversait la joue, de façon à dévoiler ce qui se cachait à l'intérieur de son « cœur ». Il était presque fier de lui. Presque, car après tout, pour quelqu'un de son envergure, c'était évidemment d'une facilité déconcertante. Pourtant, il ne pouvait pas prétendre qu'il trouvait aisée la tâche de paraître gentille. Il était trop pourri pour avoir conservé une once de gentillesse. Sans doute, plus jeune, c'était un brave gamin, qui avait décidé de quitter son foyer afin de ne pas être un charge pour sa famille. C'était un acte généreux. Toutefois, le milieu dans lequel il avait évolué avait vite fait de détruire toute compassion en lui. Quand on est au plus bas de la hiérarchie, on apprend très vite à mettre de côté ses sentiments. On ne va pas s'émouvoir sur le sort d'un autre alors que le sien n'est même pas assuré. Sok Han est encore capable d'amour. Pour sa femme. Mais c'est bien plus l'exception qui confirme la règle.
« Une maladie grave ? : répète le faux marchand, un air catastrophé sur le visage. Vous devez être un jeune homme très courageux, dans ce cas, pour réussir à supporter tout cela. »
Tout, dans le ton du Chinois, indiquait la compassion, alors qu'à vrai dire, il s'en fichait. Une maladie grave rend le patient encore plus facile à manipuler, sa détresse est plus grande. Quand rien ne marche, on se tourne alors vers l'improbable, l'incroyable. Et Sok Han avait une telle solution à proposer au gamin. Il s'absente donc un instant pour revenir avec une petite boîte en main. Une jolie boîte ornementée, sur laquelle a été collée une étiquette présentant son contenu comme étant un médicament magique. Ce n'est nul autre que la drogue de Sok Han, drogue particulièrement forte et qui se révèle mortelle sur le long terme. Si c'est un humain, il ne restera rien d'autre qu'une vilaine addiction qui arrangera les affaires. S'il ne l'est pas... Alors le monde ne s'en portera que mieux. Sok Han ne porte pas les autres races dans son cœur.
« Vous me faîtes si mal au cœur, tenez, c'est pour vous. Et je vous offre le porte-clé, vous n'avez pas besoin de le payer, cela me fait plaisir. »
Uniquement une tactique marchande. De toute façon, le porte-clé ne lui rapporte quasiment rien, du moment qu'il vend sa drogue, le reste de ses ventes lui importe très peu.
Revenir en haut Aller en bas


Elliot Broekheart

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime21.12.14 20:37

Elliot haussa les épaules quand le vendeur lui assura qu'il était un jeune homme courageux. Il n'était pas sûr d'être un être si courageux, il survivait parce que tout le monde voulait vivre, c'était comme un réflexe. Et puis, malgré tout ses efforts, il n'avait toujours aucune solution, alors le courage, il n'en avait plus tellement... Enfin, ce n'était qu'une remarque comme ça.

Tandis que l'ondin se relevait, le vendeur partit dans l'arrière boutique. Curieux, le jeune homme essaya de voir ce qu'il faisait, mais aussitôt l'homme plus âgé revint avec un coffret. "Remède magique". Ah oui, les fameuses potions. Elliot était toujours sceptique, mais après tout, le vendeur lui offrait le coffret et le porte-clé. L'ondin hésita un instant... Et si c'était un piège ? Si ce "remède" était un poison ? Elliot regarda l'homme...et prit la boite. Un homme aussi gentil, aussi compréhensif, ne pouvait pas lui vouloir du mal !


- Merci beaucoup !!

Toujours aussi curieux, Elliot ouvrit le coffret et en sortit un petit flacon, et l'observa avec attention, ne sachant pas trop quoi en faire.

- Je dois le boire ?

Il avait envie de le tester maintenant, de savoir ce que ça allait lui faire. Il avait tout testé, tout essayé, alors un essai de plus ou de moins ne lui ferait certainement pas de mal. Pas plus que ce qu'il subissait déjà en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas


Sok Han Sohka

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 22

Commerçant (un peu) particulier


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime22.12.14 14:08

Une lueur de doute brilla dans les yeux du jeune homme quand Sok Han lui apporta son coffret magique. Il n'était peut-être pas si crédule que cela, au final. L'espace d'un instant, le criminel crut que les choses allaient se compliquer pour lui. Heureusement, son client finit par se dire que non, décidément, il ne pouvait pas lui vouloir de mal - il avait réussi. Le Chinois n'en concevait pas forcément beaucoup de fierté, d'ailleurs, il était trop prudent pour s'en réjouir aussi vite. Il restait encore du boulot : il le voyait bien, il n'avait pas encore gagné sa confiance. Le garçon lui demanda s'il devait le boire, en montant un petit flocon. Sok Han acquiesça.
« C'est bien le but d'une potion, n'est-ce-pas ? » : répondit-il, un petit rire dans la voix.
Il n'avait pas peur de le voir boire sous ses yeux. C'était une drogue, concoctée par ses soins en plus. Il en connaissait les effets, même s'il ne les avait pas expérimentés personnellement - ce n'était pas le rôle du chef, après tout. Il y avait d'abord de l'euphorie, un sentiment de libération terrible ; les douleurs s'adoucissaient, le corps devenait plus léger, bref, on se sentait mieux. Ce n'était que beaucoup plus tard que l'on en ressentait les contrecoups. Le pauvre jeune homme se sentirait d'autant plus mal quand les effets auraient cessé, il aurait l'impression que sa souffrance était encore plus grande après avoir arrêté, et il n'aurait pas tort. Surtout s'il n'était pas humain, cela aurait des effets dévastateurs sur son corps. S'il continuait d'en prendre, il finirait par en mourir. Le temps qu'il se rendît compte qu'il était drogué, ce serait sans doute trop tard. Et il ne pourrait plus dénoncer Sok Han, pas alors qu'il aurait autant besoin de lui. Voilà quel était le scénario envisagé par Sok Han, et il lui plaisait beaucoup.
« Si vous avez envie d'essayer, n'hésitez pas. » : ajouta-t-il d'une voix enjôleuse.[/b][/b]
Revenir en haut Aller en bas


Elliot Broekheart

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime15.01.15 7:57

Elliot avait l’impression que le vendeur voulait vraiment qu’il boive cette potion. L’ondin hésitait encore un peu, son corps était fragile, si la potion était néfaste il le sentirait tout de suite… D’un autre coté, pourquoi ce charmant monsieur voudrait lui faire du mal ? Il n’y avait aucune raison valable !
En haussant les épaules, le jeune homme retira le bouchon de la fiole et en but le contenu. Ca avait un drôle de goût, un peu sucré et amer à la fois… Elliot essayait de deviner les saveurs qu’il ressentait, mais il n’était pas forcément doué pour ça.


- Ca a un drôle de goût…

Les premiers effets commencèrent très vite à se faire ressentir. Une chaleur bienveillante naquit dans son ventre, et se répandit petit à petit dans tout son corps. C’était…un miracle. Il n’avait plus mal. Plus envie de vomir, ses poumons ne brûlaient plus, sa gorge n’était plus sèche, sa peau ne lui donnait plus l’impression d’être constamment desséchée. C’était un vrai miracle. Pour la première fois depuis des années il se sentait guéri. Fou de joie, Elliot sautilla sur place, et un immense sourire illumina son visage de porcelaine.

- C-ca marche ! Que les dieux soient bénis, ça marche ! Je me sens…bien ! Je n’ai plus mal ! Oh merci, merci infiniment !

Trop envouté par cette absence de douleur, l’ondin prit les mains du marchand et les secoua vivement.
Revenir en haut Aller en bas


Sok Han Sohka

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 22

Commerçant (un peu) particulier


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime23.01.15 20:37

Sok Han attendit, lentement, patiemment, sans pour autant réussir à cacher totalement son envie de le voir goûter à son poison. Cela aurait très bien pu se retourner contre lui, si le garçon se doutait de quelque chose. Heureusement pour le dealer, il était naïf. Il n'avait pas du tout remarqué l'éclat intéressé de ses yeux, ne voyant en lui qu'un agréable commerçant qui n'avait pas d'autre désir que de lui plaire. Un altruiste, en quelque sorte. Quelqu'un qui ne faisait absolument pas cela pour l'argent - et c'était vrai, d'une certaine manière, ce n'était pas l'argent qui motivait le Chinois à tenir ce genre de petit commerce. S'imaginer selon ce que devait voir le jeune homme le faisait intérieurement rire. Une chose était sûre : la prison ne l'avait guère privé de ses capacités. Où qu'il aille, Sok Han sera toujours une nuisance pour son entourage, parce qu'il excelle dans cette activité si ignoble qui consiste à faire le mal autour de lui.
Le garçon but le poison et, très vite, les effets positifs se firent ressentir. Sok Han le vit plus détendu, moins souffrant. Pas loin de l'euphorie, même... Ce devait être la première fois qu'il devait se sentir aussi bien. Sok Han se demande quel genre de maladie il avait. Non qu'il eût véritablement envie de compatir. La douleur des autres l'intéressait si peu. Mais bon, ce genre d'informations serait utile. Il pourrait aider Sok Han à élargir un peu son champ d'action, à se trouver de nouveaux clients qui seraient intéressés... Bien sûr, il lui faudrait être prudent, afin que la police ne pût remonter jusqu'à lui. De la prudence, c'était nécessaire pour un paranoïaque comme lui.

Le garçon lui secoua vivement les mains, et le faux vendeur lui offrit en retour le plus hypocrite de tous ses sourires.
« Si tout va bien pour vous, tant mieux. Je vous l'avais dit, que c'était efficace, n'est-ce-pas ? »
La suite dépendrait de la nature du jeune homme. Dans tous les cas, elle était addictive, particulièrement dangereuse du coup : on y devenait beaucoup plus vite accro. En même temps, pour un malade, le bonheur ressenti à ce moment-là était suffisant pour donner envie de retenter l'expérience. S'il était humain, il deviendrait alors une source d'argent pour Sok Han - qui ne comptait pas la lui donner gratuitement, évidemment, s'il le faisait à ce moment-là c'était pour mieux ferrer le poisson, le mettre en confiance ; il n'aurait jamais testé la drogue si Sok Han ne la lui avait pas proposé sans contrepartie. Bref, il y gagnait. En revanche, s'il n'était pas humain... il perdrait de l'argent sur le long terme vu qu'un jour, il ne pourrait plus rien lui acheter, mais le monde serait dépassé d'une de ces créatures infâmes. Ce n'était pas plus mal.
« Je suis content d'avoir pu vous aider. N'hésitez pas à revenir si vous en ressentez le besoin ! »
Et Sok Han de sourire intérieurement. Mission accomplie.
Revenir en haut Aller en bas


Elliot Broekheart

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime05.02.15 9:12

S’il n’avait pas été en public, nul doute qu’Elliot aurait commencé à danser de joie. Il allait mieux ! Il respirait sans que ses poumons ne le compriment, son cœur battait normalement, il ne se sentait plus fatigué ! Un vrai miracle ! Euphorique, milles pensées se bousculaient dans sa tête, milles idées, milles envies. Ses pensées se tournèrent en première vers William. Il avait envie de lui montrer son bien-être, tiens, il allait lui préparer un véritable festin ! Ils avaient fait des courses la veille, l’ondin était persuadé que cette attention ferait plaisir à l’aveugle.

Perdu dans son enthousiasme, il faillit ne pas entendre le marchand lui proposer de revenir le voir en cas de besoin. Elliot se doutait que la potion n’était pas gratuite la deuxième fois, mais il hocha vivement la tête.


- Merci ! Dès que j’aurai un peu d’argent, je reviendrais vous voir ! Merci encore !

Ne cessant de répéter ses remerciements, Elliot ramassa son sac, ses affaires, et partit le cœur léger et salua le marchand une dernière fois. En sortant de la boutique, il prit le temps de vérifier où était exactement la boutique, pour être sûr de la retrouver la prochaine fois. Bien sûr qu’il allait revenir. Il avait cherché un moyen de se soigner depuis si longtemps que maintenant, n’importe quel petit soulagement lui faisait du bien et il s’y accrochait comme une huître à son rocher. Il ne sentait malheureusement pas le poison s’infiltrer au fond de lui…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Vide
MessageSujet: Re: Entre deux bibelots charmants. (Elliott)   Entre deux bibelots charmants. (Elliott) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre deux bibelots charmants. (Elliott)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Naniwa - Tennoji :: old naniwa-