AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Secret découvert... (PV Wiliam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Secret découvert... (PV Wiliam)   28.09.14 15:19

La situation d'Elliot était vraiment précaire. Même si le docteur que son nouvel ami William lui avait présenté était un homme charmant et compétent, il n'avait toujours pas trouvé de quelle maladie souffrait l'ondin, et ses traitements provisoires étaient restés inefficaces. Son argent partant plus rapidement qu'il ne le souhaitait, le petit ondin finit par quitter le studio qu'il louait, faute de pouvoir le payer. Il avait pourtant trouver du travail, mais rapidement, la douleur insupportable et la faiblesse de son corps frêle l'avaient empêché de s'y rendre et il avait dû aussi abandonner. Pour protéger les documents médicaux dont le docteur avait besoin, Elliot les lui avait confié, sans parler de ses problèmes. Il vivait maintenant dans une grotte cachée sur le littoral en périphérie de Namiwa. Ni l'humidité ni le froid ne le dérangeait de part sa nature, mais il refusait d'en parler à William, de peur de passer pour un profiteur. D'ailleurs, il l'évitait tout court...

Ce matin, Elliot avait tenté de reprendre un peu de force, en se permettant une balade sous marine. Il espérait trouver quelques richesses enfouies à revendre pour se nourrir, mais ne trouva que des coquillages, certes d'une extrême beauté, mais sans valeur... Regardant le ciel à travers le filtre de l'eau, l'ondin sentait le désespoir serré son coeur. Allait-il mourir ainsi, seul, dans une misère noir ? Les dieux n'avaient-ils donc aucune compassion pour lui réserver un sort aussi triste ? Apparemment, ils l'avaient abandonné, et le jeune homme serra les dents pour ne pas pleurer. Il était déjà bien pitoyable...

Les mains vides, il remonta à la surface, et s'installa au soleil sur un rocher pour se faire sécher. Peu de gens passaient par ici, il pouvait donc s'allonger tranquillement en attendant que sa peau sèche pour qu'il puisse reprendre forme humaine. Le soleil était encore assez vif malgré l'avancée de l'automne, et chauffait agréablement ses écailles bleutées, lui laissant comme un instant de répit.

Malheureusement, ce fut de courte durée. Il entendit du bruit près de lui, et se redressa. Il avait récupéré une paire de jambes, mais des écailles parcouraient encore son corps nu. Quelqu'un approchait...et si il lui voulait du mal ?!


- Qui va là ?!
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Secret découvert... (PV Wiliam)   02.10.14 8:15

La vie de l'ange, contrairement à celle de l'ondin, gardait sa routine bienfaisante. Il avait tenté d'apporter du secours dans la mesure du possible au jeune homme et continuait de s'enquérir des évolutions possibles, sans pour autant assurer une veille vingt-quatre heures sur vingt-quatre. D'abord, il ne tenait pas à s'imposer outre mesure dans la vie d'Elliot, et ensuite, il ne le pouvait tout simplement pas. La vie d'un infirmier était pas mal occupée. Les journées pouvaient être longues et les tours de garde se voyaient régulièrement prolongés de quelques heures. Le blond ne s'en plaignait pas. Il aimait cette vie au service des malades et des mourants. Il avait le sentiment d'être dans son rôle. Son vrai rôle d'ange. Pas celui de meurtrier comme pendant la guerre.
Pourtant, bien qu'il ne pût sans cesse être derrière l'ondin, il cherchait à rester informé. Il connaissait l'état des recherches du docteur qui discrètement remettait en cause le secret professionnel. Le jeune homme se confiait peu à ce sujet, et semblait même éviter les discussions avec William. Ce dernier crut en premier lieu à une certaine gêne ou une certaine timidité, avant de se rendre compte que l'ondin tenait visiblement à l'éviter. L'ange se demanda s'il ne se faisait pas des idées... puis eut diverses confirmations. Au ton que prenait Elliot quand il se rencontrait et les réponses évasives qu'il lui faisait quand l'ange lui posait des questions sur sa situation générale, il devenait aisé de comprendre que les choses allaient de mal en pis. Cela mit donc la puce à l'oreille de William qui discrètement choisit « d'enquêter », en quelque sorte, sur l'ondin.

Il voulut se rendre chez lui, se rappelant précisément comment aller au studio, et la chance voulut qu'il y trouva le propriétaire en train de faire visiter à d'éventuels nouveaux locataires. Par la suite, l'ange découvrit aussi qu'Elliot avait quitté son petit travail.

L'inquiétude commença réellement à ronger le blond au sujet du jeune homme. Ces changements ne présageaient rien de bon, d'autant que la maladie gagnait du terrain. Cette situation exceptionnelle poussa William à prendre les grands moyens. Parfois, il fallait savoir s'imposer et aider les gens contre leur gré. Aussi, le blond s'arrangea-t-il pour se trouver à l'hôpital lors d'une visite du garçon, sans pour autant se faire remarquer de lui. Retirant ensuite son bandeau, il le suivit à bonne distance dans les rues de Naniwa afin de découvrir son nouveau logement.
Cette expérience était désagréable de deux façons pour William. D'abord, il avait l'impression de violer l'intimité de l'ondin, mais il n'avait pourtant guère le choix. Ensuite, se servir de sa vue aussi longuement, la première fois depuis fort longtemps, le mettait mal à l'aise. Définitivement, il n'aimait plus voir ce monde. Il se sentait pour ainsi dire agressé. Enfin, cela eut malgré tout le bonheur de porter ses fruits puisque l'ange put connaître où vivait désormais Elliot.

Ce jour-là, le blond n'intervint pas. Il voulait donner une dernière chance à l'ondin de lui avouer de lui-même sa situation.

Cependant, lorsqu'ils se revirent d'une manière « officielle », Elliot continua à parler d'autres choses et à abréger rapidement la conversation. Cela décida l'ange à venir le trouver dans sa tanière le lendemain. C'est bandé qu'il arriva jusqu'à la grotte, se rappelant du chemin parcouru la dernière fois. Toutefois, une fois sur les lieux, il ne perçut aucune présence. Il choisit donc de se servir de ses yeux encore une fois pour explorer les environs, jusqu'à repérer une silhouette qui semblait familière (et peu vêtue visiblement) sur les bords de la mer. Repérant le chemin à suivre, il se banda les yeux à nouveau et avança prudemment, jusqu'à être suffisamment proche pour entendre les bruits même insensibles que faisait l'ondin. Le blond ne cherchant pas à être particulièrement discret, il se fit lui-même naturellement repérer.

« Vous êtes un imbécile, Elliot » fit William une fois qu'il fut interpellé.

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Secret découvert... (PV Wiliam)   12.10.14 9:15

Elliot écarquilla les yeux en apercevant William. Non... Comment avait-il pu le retrouver ?! L'ondin n'avait jamais parlé de sa grotte, il avait bien fait attention ! L'avait-il suivi ? Mais comment pourrait-il, il est aveugle ! Elliot paniquait, ne sachant pas comment réagir. Son ami avait l'air furieux... L'ondin se releva en vitesse, et se rendit compte de sa nudité. Rougissant, il resta cependant immobile, William était aveugle il ne pouvait voir sa nudité...

- William...Je...

Il ne savait pas comment se justifier. Il s'en rendait compte maintenant, il l'avait déçu. Déçu en cachant ses problèmes, en s'éloignant de son ami, en ne lui expliquant pas ce qui lui arrivait. Elliot se sentait mal, coupable, et il ne savait pas comment faire. Avait-il même le droit de demander pardon ?

- Je ne voulais pas que vous voyez ça... Je vis dans une grotte, comme un mendiant, et je ne peux plus travailler... Je suis pitoyable... De toute façon, je vais bientôt mourir...

A cet instant, une pensée très rapide lui vint. Si seulement il était mort, William serait débarrasser de lui... Mais il la chassa, il ne devait pas penser à ce genre de choses. Il hésita mais finit par s'approcher de son ami, agile sur les rochers. Des écailles couvraient encore son corps, il ne pouvait pas encore s'habiller, mais il se disait que William ne le voyait de toute façon pas.

- Pourrez-vous un jour pardonner ma faiblesse ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Secret découvert... (PV Wiliam)   12.10.14 13:32

William était-il particulièrement en colère ? Certes, il jugeait sévèrement l'ondin qui lui avait caché la dégradation de sa situation, mais était-ce vraiment de la colère ? Non. Toute la colère de l'ange était passée dans sa révolte contre le Père. Dès lors, il ressentait à présent un certain agacement. Les mortels se comportaient d'une manière tellement ridicule parfois.
Une fois que l'ondin commença à se relever, le blond recommença à le « suivre du regard » comme il en avait l'habitude, se fiant aux moindres sons qu'il captait et qui l'aidaient à localiser le garçon ainsi que les mouvements qu'il faisait.

Et l'ondin laissa tomber cette petite phrase. Cette grosse bombe. La mort prochaine.

Alors quoi ? Elliot était-il déjà en train d'abandonner ? Le désespoir gagnait-il à ce point du terrain ? William ne le permettrait pas. Si l'esprit commençait à abandonner la bataille, le corps ne tarderait pas à rendre ses dernières armes lui-aussi. Si le blond avait pu se laisser gagner par l'agacement, le rappel de ses devoirs par cette désespérance qui gagnait l'ondin devait immédiatement lui redonner de la force pour deux.
Pour autant, William n'allait pas abandonner une certaine fermeté dans sa manière de parler à Elliot. Pas de la colère, non, mais un ton qui ne voulait pas donner le choix. Un ton sans appel.

« Je vous interdis de parler comme cela, Elliot. Je ne vous laisserai pas tomber, alors je vous prie de bien vouloir en faire autant ! »

Mais à bien y réfléchir, n'était-ce pas parce que le jeune homme avait encore de la fierté qu'il avait tenu à cacher sa réelle situation ? Après tout, vu sous cet angle, la situation n'était pas si mal. La fierté trahissait encore un caractère toujours présent malgré les difficultés. Un caractère qui toutefois paraissait espérer un pardon sans trop y croire. En entendant l'ondin se sentir au-delà du pardon, William baissa la tête et murmura un passage de la Bible qui lui revenait, dans le livre de Michée.

« Quel Dieu est semblable à toi, qui pardonnes l’iniquité, qui oublies les péchés du reste de ton héritage ? Il ne garde pas sa colère à toujours, car Il prend plaisir à la miséricorde... »

Il n'était pas dit qu'Elliot avait pu parfaitement entendre mais de toute façon, William eut un petit geste de la main qui devait bien montrer qu'il n'y avait rien à pardonner et que tout serait oublié rapidement.

« Peut-être pourriez-vous simplement me dire comment vous en êtes arrivé là... » commença William avant de baisser son ''regard'' comme s'il commençait à fixer quelque chose en particulier dans l'anatomie dénudée de l'ondin « ...et croyez-vous que ce soit une vraie tenue pour discuter ? » conclut-il avec un sourire moqueur aux lèvres.

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Secret découvert... (PV Wiliam)   17.10.14 9:47

Elliot n'avait jamais entendu William s'énerver ainsi. Son ton était sans appel, comme un parent disputant son enfant. Et pourtant...ce sont ces mots sévères qui réveillèrent un peu son esprit. Oui, c'est vrai, pourquoi il abandonnait ? Il était certes fatigué de se battre contre quelque chose qui semble inexorable, mais il y aurait bien une solution, non ? Et William croyait en lui. Il croyait qu'il pouvait guérir. Rien que pour ne pas trahir cette confiance, Elliot retrouvait un peu de courage, assez pour survivre encore quelques temps. Mais il s'en voulait toujours énormément, d'avoir ainsi déçu son seul ami dans cette ville, dans ce monde.

Alors qu'il lui avait demandé le pardon, William murmura quelque chose. Ne connaissant rien de la Bible et des religions autre que celle qui priait les vagues et l'océan, Elliot ne comprit pas ces quelques mots. Finalement, William sembla chasser une mauvaise pensée, et retourna son attention sur l'ondin, lui demandant plus d'explication...et de s'habiller. Elliot rougit violemment, il était vraiment aveugle ou pas ?!


- O-oui...Suivez moi !

Il prit sa main et l'emmena doucement, pour qu'il ne trébuche pas, jusqu'à la grotte où il avait trouvé refuge. Là, il enroula sa couverture pour en faire un coussin et guida William pour qu'il s'y assoit.

- Je n'ai pas de thé à vous offrir...S'il vous plait patientez un instant, je vais m'habiller.

Et l'ondin d'aller se cacher derrière un rocher pour enfiler caleçon, pantalon, et pull. La grotte n'était au final pas bien habiter: une valise avec les vêtements de l'ondin, un tas de coquillage magnifiques mais sans valeur pécuniaire, un sac de couchage, quelques boites de conserves, un reste de feu de camps. C'était maigre, et encore, Elliot arrivait à la fin de ses provisions. Il revint une fois habiller et s'installa en face de son interlocuteur, commençant ses explications.

- Alors...Je... Il y a quelques mois, alors que mon travail se passait très bien, ma maladie a soudain empiré. J'ai passé plusieurs jours au lit, sans pouvoir bouger. Mon patron n'a pas voulu me croire, alors il m'a renvoyé. Je n'avais plus d'argent pour payer le loyer, alors on m'a demandé de partir. J'ai donné mes papiers sur mes précédents examens au docteur pour qu'ils ne soient pas abimés, et j'ai chercher où vivre. J'ai dormis quelques jours dans la rue, et j'ai trouver cette grotte qui me rappelle un peu là où je vivais dans l'océan...

Il prit une pause, maintenant il devait expliquer pourquoi il ne l'avait pas prévenu quand la descente en enfer avait commencé. L'ondin resta silencieux quelques secondes avant de murmurer.

- Je ne vous ai rien dit parce que...j'ai l'impression de profiter de vous... Vous faites tant pour moi, alors que vous me connaissiez à peine au début... Vous êtes si généreux, j'ai l'impression de ne pas pouvoir vous rendre la pareil...

Cette pensée me tournait dans la tête depuis un moment. J'avais honte de ne pas pouvoir aider William autant qu'il m'aidait, et ça me tuait un peu. Si seulement je pouvais faire quelque chose pour lui, mais dans ce corps détraqué, c'est impossible ![/color]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Secret découvert... (PV Wiliam)   17.10.14 23:35

William se laissa sagement guider par l'ondin, refaisant en sens inverse le chemin qui l'avait déjà amené à la grotte. Dans un premier temps, l'ange choisit d'écouter ce que le jeune homme avait à dire et préférait dissimuler le fait qu'il savait très bien où il habitait. Le blond comptait bien révéler cette information car il ne tenait pas à garder des mensonges, même par omission, mais chaque chose en son temps !
Ils se retrouvèrent donc dans cette petite caverne et William s'assit sur ce qui lui était présenté comme une sorte de pouf. Seul pour quelques instants, le blond prit le temps d'examiner encore une fois les conditions de vie de l'ondin. Sa main se promena autour de lui, sur les rochers de la paroi, et il en nota l'extrême humidité. Une odeur de cendre manifestait bien la présence ancienne d'un feu mais certainement pas de quoi créer un petit nid douillet.

Bientôt, Elliot revint et William eut droit à ses explications.

Ainsi, la maladie ne faisait qu'empirer au point d'empêcher le jeune homme de mener correctement une vie professionnelle. Cette information était particulièrement inquiétante tout en créant un cercle vicieux : sans revenu et sans domicile fixe et digne de ce nom, la maladie ne pourrait que progresser encore plus rapidement en profitant de la fatigue physique et mentale qui s'ensuivait.
Au moins, c'était bien par fierté qu'Elliot n'avait rien avoué à son « protecteur », et aussi parce qu'il ne tenait pas à être un poids ingrat. D'autres personnes dans ce monde faisaient bien moins de cas de la bienséance. Le jeune homme témoignait d'une prudence qui faisait plaisir à voir mais qui en l'espèce se révélait dangereuse. C'est pourquoi le blond choisit-il de répondre sur ce point avant toute chose :

« Croyez-moi, je suis bien assez vieux pour savoir si oui ou non on profite de moi... Quant aux remerciements, ils viendront plus tard, quand vous vous porterez mieux. Chaque chose en son temps. Et si du reste vous tenez vraiment à exprimer une sorte de remerciements, je vous conseille de vous battre. Cela me suffira bien assez pour le moment. Ne pensez pas trop au reste. »

William bascula sa tête de gauche à droite comme s'il observait les lieux et une moue désapprobatrice se porta sur son visage. Il semblait juger l'endroit et le condamner d'emblée. De toute évidence, savoir Elliot rester ici ne lui agréait pas. Le blond baissa la tête et ses mains se posèrent sur le sol, jouant rêveusement avec quelques petits cailloux qui lui étaient passés entre les doigts. Il réfléchissait.
Finalement, il redressa la tête, parut fixer le jeune homme de son regard bandé, puis se releva :

« Bon, la première chose à faire, c'est de partir d'ici. Ce n'est pas sujet à discussion. Vous ne pouvez pas rester ici. Il vous faut un environnement stable et sain si vous voulez guérir. C'est pourquoi vous allez venir habiter chez moi le temps qu'il sera nécessaire. Ce n'est même pas la peine de chercher à discuter. Si vraiment vous tenez à me remercier ou à me payer, disons que je vous engage comme homme de ménage, voilà. »

Sans avoir la fermeté de son commentaire sur la plage, quelque chose dans l'attitude de William tenait presque d'une sorte de chef de guerre face à ses soldats, quand ce dernier lance un discours auquel on ne peut que se soumettre.

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Secret découvert... (PV Wiliam)   31.10.14 9:52

Elliot s'attendait à se faire violemment remonter les bretelles pour sa bêtise, mais non. William restait fidèle à lui-même, et même si sa voix était ferme, elle restait douce et agréable. Le petit ondin ne pouvait qu'écouter, sage comme un enfant qui se fait gronder, et accepter. William n'était pas forcément en colère, il était surtout inquiet, et cela fit chaud au coeur du plus jeune. Non seulement il le rassurait d'une manière indirect, mais il le soutenait et l'encourageait à ne pas abandonner. Elliot avait presque envie de murmurer "facile à dire", mais il savait que son ami avait raison. Il ne devait pas abandonner à la première difficulté, et continuer de se battre. Il ne devait pas abandonner avant d'être mort !

- Vous avez raison...J'ai abandonné trop vite...

Cela dit, il ne s'attendait pas non plus à ce que William l'oblige à venir chez lui. Quoi ?! Non seulement il l'encourageait, mais en plus il l'invitait chez lui ! Elliot aurait aimé protester, dire que c'était trop, qu'il ne méritait pas tant d'attentions, mais le ton du blond était sans appel. L'ondin resta un instant silencieux, pris au dépourvu, avant de trouver quoi dire.

- Je....Je ne sais comment vous remercier... Un jour, quand je serais guéri, je trouverais un moyen de vous rendre la pareil. Je vous dois tant...

Il regarda autour de lui, ses affaires étaient pauvres mais éparpillés, il devait les rassembler. Tout doucement, il s'approcha de l'aveugle, et sans savoir quoi faire d'autre, déposa un baiser sur sa joue.

- Merci milles fois... Je...vais préparer mes affaires...

Il avait le coeur battant, si heureux d'avoir la certitude que jamais William ne le laisserait tomber ! L'espoir renaissait en lui, grâce à l'aveugle, et il rassembla rapidement pour être prêt à quitter sa grotte.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Secret découvert... (PV Wiliam)   11.11.14 12:29

L'ondin semblait retrouver peu à peu l'espoir... Encore que le mot ''espoir'' n'était peut-être pas tout à fait approprié. Pas encore. Mais disons au moins qu'il regagnait une certaine combativité qui faisait plaisir à voir. Non, William ne tenait pas à ce que cette âme-là rejoignît trop rapidement le Ciel. Il en avait lui-même suffisamment envoyé là-haut sans discernement pour bien avoir le droit de retenir celle-ci ici-bas un peu plus longtemps encore.
Assis dans cette grotte qui faisait un logis minable, le blond sourit doucement à la volonté qui se faisait à nouveau jour dans la voix d'Elliot. L'ange tenait parfois du mort arpentant cette terre, sans vraiment de but si ce n'était celui de fuir sa propre culpabilité ressentie pendant la guerre. Cette combativité qu'il parvenait à insuffler dans le cœur de l'ondin faisait partie de ces moyens pour se faire pardonner par la race des mortels. En voilà un pour qui il ferait tout son possible afin de le retenir le plus longtemps possible. Uniquement pour tenter de se faire pardonner. N'est-ce pas ?

L'ondin déposa un baiser sur sa joue.

Le blond n'avait jamais vraiment eu de contacts charnels avec qui que ce fût. Les anges blancs n'étaient pas connus pour être porté sur les effusions physiques. L'immortalité et la connaissance avaient plutôt tendance à vous détacher de ces choses-là. Ce n'était pas tant du mépris, –du moins pas chez William–, mais plutôt un manque total de besoin et d'intérêt.
Autant dire donc que lorsqu'il reçut ce fugace baiser, le blond fut pour le moins surpris. Il mit cela sur le compte d'un trop-plein d'émotions de la part du jeune mortel, trop-plein qui s'extériorisait de la sorte. Pour autant, ce n'était pas désagréable...

« Vous êtes un imbécile, Elliot » répéta William pour la deuxième fois de la journée. Son ton était néanmoins bien différent de la première fois.

Le blond qui paraissait toujours d'un naturel avenant mais impassible parut pris au dépourvu. Finalement, il choisit de regarder de droite et de gauche, comme s'il suivait les préparatifs de l'ondin, et que ce baiser était déjà oublié ou se devait de l'être. William attendit donc patiemment puis se releva au bout d'un moment quand ils semblaient prêts à partir.
Puisque l'aveu avait été fait, autant ne pas trop traîné ni garder de lourds secrets plus longtemps. Cacher sa vraie nature d'ange était déjà un manque dans leur relation, alors le blond tenait à limiter les coins sombres, surtout lorsqu'il exigeait de la part d'Elliot une transparence totale.

« Vous savez, ce n'est pas aujourd'hui que j'ai découvert votre vraie condition... Je l'avais déjà découvert auparavant mais... j'espérais que vous m'en feriez part lors d'une de nos rencontres à l'hôpital... »

William fit quelques pas jusqu'à l'entrée de la grotte et son regard bandé se fixa sur l'horizon, cet horizon formé par la ligne de l'océan, promesse de destinations lointaines, exotiques et mystérieuses pour les anciens hommes. Ceux d'aujourd'hui ne prêtaient plus attention à la poésie que des vagues recelaient.

« Bref, j'imagine que l'on peut nous considérer tous les deux comme des menteurs... »

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 103
▬ Profession : Sans emploi

▬ Fiche : L'histoire d'un enfant de la mer

"Non je ne mange pas d'algue !"
[Ondin]


MessageSujet: Re: Secret découvert... (PV Wiliam)   24.11.14 20:32

William venait de le traiter à nouveau de menteur. Mais ça fit sourire Elliot. Il avait bien vu son étonnement sur son visage, et son ton bien plus doux. L'ondin était séduit, presque fier d'avoir craquelé un peu cette apparence sérieuse et sévère. Secrètement, Elliot rêvait de l'entendre rire, peut-être qu'elle était là, sa solution pour lui rendre le bonheur qu'il lui donnait.

Une fois ses affaires mises dans son sac à dos, il s'approcha de l'aveugle et s'accrocha à son bras, persuadé qu'il serait plus facile de l'aider à se déplacer sur les rochers. En faisant le chemin vers la plage, Elliot fut assez choqué par la révélation de son nouvel ami. Mais comment avait-il fait pour trouver sa cachette sans le voir ?! Même les gens qui fréquentaient tout les jours la plage ne l'avaient pas trouvé !


- Vous...m'impressionnez dans un sens. Comment avez-vous fait pour me retrouver ?

Parfois, l'ondin se demandait si son ami aux cheveux d'or était vraiment aveugle. Sa perspicacité était effrayante... Après la plage, ils se rendirent chez l'aveugle. Elliot se sentait mal à l'aise au milieu de la foule, mais il n'allait pas cracher sur la proposition de son ami.

- En tout cas, je suis curieux de découvrir à quoi ressemble votre maison, ou votre appartement. Je suis sûr que c'est décoré avec beaucoup d'élégance, à votre image !

Le jeune homme devenait un peu bavard, mais il avait besoin d'extérioriser. Il avait passé ces dernières semaines bien trop loin de tout contact avec l'extérieur, il voulait en profiter pour rattraper le temps perdu. Ils traversèrent plusieurs quartiers, sans que l'ondin ne sache où ils allaient, mais il avait une confiance aveugle...en l'aveugle.

Finalement, ils arrivèrent à destination, et Elliot se laissa guider, admirant tout ce qui l'entourait comme un enfant.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 120
▬ Humeur : Accueillante
▬ Profession : Infirmier et vaguement libraire

▬ Fiche : William Lester
▬ Topics : 2. Quoi de neuf, docteur ? (Suite du précédent)
1. Une chose qu'il est facile d'avoir en hiver, c'est du sang-froid (Fini)
Retrouvailles (Abandonné)
On peut savoir ce que tu fais là ? (Abandonné)

| D O S S I E R |
▬ Je suis : Une espèce rare que l’on appelle un ’’homme’’.
▬ Je veux : RP... Juste RP...



MessageSujet: Re: Secret découvert... (PV Wiliam)   26.11.14 3:51

Dans la grotte désormais prête à être quittée, Elliot se montra de nouveau relativement proche en prenant le bras de William. Ce n'était évidemment pas la première fois que quelqu'un se proposait d'aider ''l'aveugle'', mais il y avait dans cette posture quelque chose de plus. Après tout, de la part de l'ondin, il ne s'agissait sans doute pas seulement de guider un infirme mais aussi de se rattacher à quelqu'un qui faisait tout pour lui redonner du courage. Le blond pouvait sentir cela et quelque part, cela le mettait très légèrement mal à l'aise, de part le manque d'habitude.
Avant la guerre, et pendant des milliers d'années même, il avait fréquenté les mortels et apprécié leur compagnie, en cachant sans cesse sa vraie nature. C'était leur conversation et leur esprit qu'il appréciait et cela n'était jamais allé plus loin. Certes, à l'hôpital, les malades aussi pouvaient parfois se montrer très reconnaissant envers William en raison de son attention pour eux, mais le contexte était différent.

William aurait voulu faire comprendre à Elliot qu'il n'avait sincèrement pas besoin de son aide pour s'y retrouver... mais il ne dit rien et le laissa faire.

L'ondin était d'ailleurs loin d'être un imbécile, malgré ce que disait l'ange. Il avait bien compris que quelque chose clochait dans la manière dont William avait pu le retrouver ainsi alors qu'il était prétendument aveugle. Le blond aurait bien pu avouer la réalité, mais cela n'aurait à coup sûr qu'attirer d'autres questions. En reconnaissant qu'il n'était pas aveugle, Elliot voudrait nécessairement savoir pourquoi son ''sauveur'' ne tenait pas à regarder le monde. Il aurait alors fallu mentir encore plus et sur le long-terme créer une ambiance délétère car la confiance aurait été trahie ; ou bien dire la vérité. Parler de la guerre. Des massacres qu'il avait commis. Et bien sûr, de sa nature d'ange blanc.
Le moment n'était pas encore venu. Le jeune homme avait encore trop de confiance dans les anges et William ne voulait pas lui donner cette fausse joie, ce faux espoir qui consisterait à croire que ses problèmes de santé seraient résolus uniquement parce qu'il venait enfin de trouver un ange. Sans compter que le blond ne devait rien cacher et devrait avouer aussi son rôle dans la guerre. Depuis des dizaines d'années, William arpentait ce monde en quête de rédemption mais ne restait-il pas un vulgaire assassin ? Certes, un assassin missionné par le divin, mais cela restait un assassin. Comment Elliot réagirait-il s'il comprenait que ces mains qui tentaient de l'aider étaient recouvertes du sang de milliers d'innocents ?

« Je suis une personne pleine de ressources..., répondit finalement l'ange d'un ton détaché. Et... si vous me faites vraiment confiance, je vous demanderai de ne pas trop me faire de questions sur ce point pour le moment. »

William accompagnait sa demande d'un sourire enjoué, présentant cela comme une sorte de jeu. La vérité, c'était qu'un peu de compréhension de la part de l'ondin lui éviterait de mentir.

« Viendra un moment où je vous dirai tout, soyez-en certain ! » ajouta-t-il néanmoins comme pour faire passer la pilule.

Et comme pour essayer de passer à autre, William se mit en route, regagnant la ville. Il demanda à l'ondin de le guider jusqu'à la station de métro, après quoi, l'ange marchait d'un tel pas assuré que l'on se demandait si ce n'était pas lui qui guidait le jeune homme. De fait, dans les couloirs souterrains, dans les correspondances infernales, il ne laissait pas le temps à son mortel ami de lire les panneaux et de s'y retrouver. L'infirmier se retrouvait en terrain connu et mémorisé et cela lui suffisait.
Bientôt, ils se retrouvèrent dans Minami-Naniwa. Une fois sortis de la station, William reprit son pas énergique dans les rues. Il expliqua qu'il habitait un peu loin de la station, à environ une dizaine de minutes. Pendant cinq minutes, ils longèrent la grande artère bruyante de voitures et de commerces, puis obliquèrent sur la droite dans des rues bien plus étroites et résidentielles. On passait une école, des enfants en uniforme qui ne devaient pas avoir huit ans et qui rentraient seuls chez eux, un petit parc agrémenté de jeux et de plates-bandes probablement colorées en été mais désormais bien morne... Et finalement, après un dernier détour, William désigna un immeuble de six étages, probablement déjà vieux d'une trentaine d'années.

(Suite ICI)

_________________
A Divinis
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Secret découvert... (PV Wiliam)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Secret découvert... (PV Wiliam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: All around our world :: les alentours de naniwa :: le littoral-