AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



« Stargazer »


MessageSujet: Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]   21.04.13 21:49

Jusqu'à maintenant lorsqu'il avait entendu parler de "coup de foudre", la plupart du temps lors d'une mise au point paternelle sur les pratiques sociales humaines par Saitô, Laurence n'avait jamais pu produire une image mentale plus élaborée qu'un petit bonhomme-baton se faisant joyeusement arroser d'un éclair alors qu'il croisait la route d'un autre petit bonhomme-baton. Il se doutait que la réalité de la chose devait sans doute comporter quelques petites nuances, mais le concept lui avait toujours semblé excessivement abstrait...
Jusqu'à maintenant, donc.

Car cet éclair, à l'instant, il l'avait vu. Et honnêtement, il aurait plutôt appelé ça une tornade ou un tsunami, le genre qui t'attrape par un bras et qui t'emporte sans te demander ton avis. Mais il n'avait pas vraiment la tête à contester la pauvreté de l'expression humaine dans l'immédiat....

Juste là.

Sous ses yeux.

Était-ce un ange tombé du ciel ?...



........Ah non, pardon, déformation professionnelle.

Mais revenons juste quelques petites minutes en arrière pour voir comment tout cela avait pu se produire.
Il avait aperçu la charmante créature durant l'une de ses virées exploratrices de la ville. Ces dernières se faisant de plus en plus nombreuses depuis que "les récents évènements" avaient bouleversé ses convictions, le jeune ange devait parfois s'éloigner bien plus qu'à son habitude pour trouver des recoins encore inconnus.
Cette fois-ci, il était parti s'égarer dans le quartier du Tennoji, attiré par la tranquillité des rues et le parfum des cerisiers en fleur jonchants les différents parcs. Après un rapide tour de toit, il avait fini par descendre des hauteurs rassurantes pour observer de plus près ce qui semblait être une vieille librairie. Complètement absorbé dans sa contemplation de la devanture en bois, Laurence ouvrit la porte du magasin pour y entrer sans même s'apercevoir qu'il y avait un obstacle en travers de son chemin. Et le genre vivant.


♥ PLAF ♥

" Ah, excusez-m... "
LA.
Ici, c'est le moment précis où Laurence, en relevant la tête, avait mangé son éclair. Et si son cerveau d'emplumé était encore trop frais de là-haut pour l'aider à comprendre ce qui lui arrivait, le reste de sa personne ne se gênait pas pour lui balancer les indices à la figure : Respiration coupée, blue-screen mental, gorge aride, cœur caféiné, estomac qui se prend pour une usine à papillons, DÉGUSTE TON COUP DE FOUDRE D'HUMAIN. T'y croyais pas hein ? Et maintenant ça va mieux ?
" ...moi. "

Autant vous dire tout de suite que le temps que ce pauvre Laurence ne parvienne à se reconnecter au monde des vivants pour finir sa phrase, le bel inconnu avait déjà décollé -diantre, aurais-je omis de préciser jusqu'ici qu'il s'agissait d'un homme ?-. Sans doute avait-il autre chose à faire que regarder un lapin dont les neurones auraient eu une soudaine et furieuse envie de faire du saut à l'élastique sans élastique par les oreilles. Sauf que dans le cerveau maintenant désert dudit lapin, la seule pensée encore cohérente qui parvenait à se former était de l'ordre de "asdfgdejhgfrimefblihavetheweirdestbonerrightnow". A peu de choses près. Et comme on a une ambiance shôjô mais pas trop quand même fautpasdéconner, le grand ténébreux ne reviendra pas sur ses pas parce que l'un de ses livres est tombé de son sac, ou que les pitites nétoiles roses qui irradient de tes yeux l'ont touché en plein dans son kokoro. Non, il le fera pas j'ai dit. Donc mon p'tit Laurence tu te débrouilles comme les vrais gens : tu bouges tes fesses, tu le rattrapes, et tu payes ta honte.

" Attendez !... "

Sans doute très loin d'imaginer que c'était lui qu'un lapin était en train d'interpeler en pleine rue et pas du tout à cause de possibles problèmes d'audition, l'homme poursuivit sa route sans se retourner, contraignant Laurence à lui effleurer l'épaule afin d'avoir son attention. Le geste timide suscita une réaction bien plus brusque qu'il n'aurait dû, mais à ce moment l'ange était déjà loin ... très loin... perdu au fin fond de ces yeux de perles noires piquées de nuances cendrées qui le fixaient maintenant avec cette ravissante expression de légère incompréhension...ahh...

Spoiler:
 

" Je, euh... vous... vous... "

Bloup.

On l'a reperdu.




*La direction précise qu'elle décline toute responsabilité en cas de réaction allergique à la niaiserie suite à la lecture de ce post.

_________________
Laurence inside :
 
Revenir en haut Aller en bas


Teo Vettini

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 258
▬ Humeur : Osef.
▬ Profession : Garde du corps

▬ Fiche :

▬ Topics : Mission impossible chez les Vettini ft. Theo
KABOOM (aka le rp au titre trop long) ft. Conquête
Bodyguard ft. Charlie

« - I'm dying, I can see Heaven.
- That's the lightbulb, jackass. »


MessageSujet: Re: Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]   22.07.13 22:52

Bon ba. Quand il faut y aller.

Voici, en extrêmement simplifié, la pensée que partage le personnage et sa joueuse. Pas pour les mêmes raisons certes. Mais vous n'allez pas faire les difficiles hein. Oh. Flûte à la fin.

Et en guise de transition, voici ce qui va servir de post-scriptum à ce texte, car les post-scriptum mis au début, c'est swag :



Car oui, il n'y a rien de pire que de s'attirer l'amour inconsidéré de quelqu'un sans même s'en rendre compte. Enfin. Si. Devant, il y a l'Apocalypse, la perte d'internet, et les lapins roses fluffy.

Teo lui, il se fiche à peu prêt des quatre. Les lapins roses, il n'en a jamais rencontré. Il ne va pas ou peu sur internet. L'Apocalypse, y'a de grandes chances que ce soit lui qui la déclenche le jour où Alessa lui ramènera un petit copain. Quant à l'amour, c'est pas franchement un Don Juan. En fait, ça lui passe tellement au-dessus de la tête que ça doit toucher les ovnis. Et puis. Il faut dire que son unique grande histoire d'amour était plutôt du genre polluée et empoissonnée, et qu'elle s'est terminée sur une merde tellement pas croyable qu'il nage encore dedans après toutes ces années.

Autant dire que le rital a plus ou moins banni l'amour de sa vie. Le seul amour qu'il ressent, il est pour sa gosse.

Et d'ailleurs, qu'est-ce qu'il ne ferai pas pour elle. La petite l'avait accompagné pour les courses l'autre jour, et en passant devant la vitrine de la librairie, ses yeux s’étaient mis à briller tellement forts devant un des livres dans la vitrine que son père était sur qu'un phare à pleine puissance n'aurait pas supporter la concurrence. C'est dire.
Bien évidemment, la môme n'avait rien dit. Alessa n'a jamais été du genre à réclamer. Alors ils avaient juste continué leur chemin.

Mais voila, Teo n'est pas foutu d'oublier ce regard. Et il anticipe tellement son grand sourire plein de joie en recevant le bouquin. Impossible de résister. Il a profité d'un jour de repos où Alessa était à l'école, et il avait fait son chemin jusqu'à la librairie.

Première constatation : Le livre en question était toujours là. Tout poussiéreux, au milieu des autres bouquins qui doivent avoir des dizaines d'années. Les librairies, c'est pas trop son truc à lui qui ne lit que des comics. Mais il aime la paix qui règne dans les vieilles librairies anciennes comme celle-ci. Il fini par entrer et en moins de dix minutes, c'est plié. Une vieille édition en cuir des Voyages de Gulliver. Typiquement le genre de trucs qu'à toujours aimé Alessa.

Bien. Plus qu'à rentrer lui faire la surprise.

Il salut le libraire, s’excuse vaguement d'un signe de tête à la personne qu'il bouscule en sortant, et retrouve le tumulte de la rue. Il ne pense qu'à une chose : A quel point sa fille va être contente.

Mais alors qu'il marche d'un pas vif au milieu des badauds, il sent quelque chose sur son épaule. Et Teo est un type qui réagit très vite par le toucher, tout petit handicap auditif oblige. Il sait d'instinct que c'est le geste de quelque qui veut sciemment attirer son attention, et qu'il ne s'agit pas d'un vague hasard.
Oui oui oui. Evidemment, on est en terrain civilisé, en temps de paix, toussa toussa. Mais ça n’empêche pas le coco d'être en permanence crispé et sur ses gardes à l’extérieur. Les gestes surprises comme ça, comment dire que c'est PAS une bonne idée mec ?

... Ou Mademoiselle ?

...

Non, en fait, on allait vous faire une sublime description de la façon dont Teo s'est retourné, c'est-à-dire si brusquement qu'on croirait que la main de l'inconnu va voler de l'autre coté de la rue, mais, heu. Comment dire. La chose devant ses yeux lui semble tellement pas définissable comme ça, à première vue, qu'on a perdu nos mots.

...Bon, attends. Après zieutage insistant, on dirait bien un mec en fait. C'est qu'avec ses cheveux blonds et ses grands yeux béats, on pourrait avoir une once d'hésitation pendant une micro-seconde.
Mais y'a autre chose qui l'intrigue... Un mec oui, mais c'est plus que ça. Attends. Attennnnnnnds.

Putain je sais.

Sois un chou, chope un Tardis, remonte au début de ce post et raye la phrase « Les lapins roses, il n'en a jamais rencontré. »

Comme quoi, tout peut arriver dans une vie.

Mais bref, avec tout ça, qu'est-ce qu'il lui veut à Teo, celui-là ? Ça serait cool qu'il évite de lui claquer dans les bras, parce qu'il est tout rouge là. Genre rouge tomate. Il devrait s'inquiéter ou pas ?

_________________
Cadeaux dlamorkitu:
 


Revenir en haut Aller en bas



« Stargazer »


MessageSujet: Re: Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]   29.07.13 20:55

Non. Non. Non. C'était impossible. C'était un rêve. Et il allait se réveiller. Très vite. Il ne pouvait pas être comme ça, dans un état pareil, pour un simple humain. Un humain parmi tant d'autres. Un humain comme il y en a des milliers. Un humain... banal ? Aux cheveux noirs corbeau, et au regard perçant. Plutôt grand, robuste, au visage dur mais paisible... et... ... ...
Non. Non. Non.


Laurence fixait le beau prince avec les mêmes yeux que le lapin qui voit une voiture lui foncer dessus sur la voie rapide. Il était à peu près certain d'avoir l'air stupide, mais le simple fait de bouger était devenu laborieux. En effet son enveloppe charnelle semblait avoir comme une légère panne générale...

Si c'était bien ça "tomber amoureux", alors le vieux Saitô lui devait de très longues explications, saupoudrées de quelques excuses. Il lui avait présenté cet état comme quelque chose d'agréable, de léger, que l'on accueillait avec joie...
Mais en fait c'était l'horreur.
Son esprit faisait la toupie, et les pensées cohérentes peinaient à faire leur chemin jusqu'au cerveau. Et que dire de son corps qui se liquéfiait lamentablement... Non, vraiment. Les humains étaient fous de passer leur vie à courir après un truc pareil.

« J-je... Désolé, je... »

Presque...
La dernière fois que Laurence s'était autant battu (en vain) pour ne pas avoir l'air idiot, c'était quand Saitô avait entrepris de lui apprendre à cuisiner des madeleines pour la première fois. Et pour leur avoir fait la guerre pendant des heures, il pouvait attester que ces petites choses étaient bien plus vicieuses qu'elles n'en avaient l'air.

« ...quand nous nous sommes bousculés à l'entrée de la librairie,... je ne sais pas bien ce qui m'arrive. »

Inconsciemment, pour pallier à ses genoux qui menaçaient sérieusement de claquer d'une minute à l'autre, le jeune ange agrippa une manche du bel italien.

Erreur.

Grave erreur.

Et ça, il pu s'en apercevoir dans les quelques courtes secondes qui suivirent le geste ; c'est à dire bien trop tard.
Au moment où ses doigts effleurèrent le bras de l'élégante créature, tous les efforts mentaux qu'il avait mis en œuvre pour reprendre un rythme cardiaque décent et stable volèrent en éclat. Son cœur fit trois grands bonds de joie avant de se souvenir que sans lui, Laurence allait clamser... ce qui eut un effet pour le moins intéressant sur ses jambes, qui lâchèrent simplement, proprement et sans préavis.


PING. PONG.
« Félicitation. Vous avez officiellement atteint le niveau "Jeune Pucelle". »

Ah, et inutile de chercher des réponses au fin fond des beaux yeux cendrés de cet homme, mon pauvre Laurence, il sait encore moins que toi ce que tu es en train de vivre.




Allez, une autre parce que Teo le vaut bien ♥:
 

_________________
Laurence inside :
 
Revenir en haut Aller en bas


Teo Vettini

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 258
▬ Humeur : Osef.
▬ Profession : Garde du corps

▬ Fiche :

▬ Topics : Mission impossible chez les Vettini ft. Theo
KABOOM (aka le rp au titre trop long) ft. Conquête
Bodyguard ft. Charlie

« - I'm dying, I can see Heaven.
- That's the lightbulb, jackass. »


MessageSujet: Re: Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]   04.08.13 14:09

Hm. Dude. Comment te dire ? T'as dû te tromper de personne non ?

Non parce que Teo ne te connait pas, c'est clair et net. Ok, il est loin d'avoir la meilleure mémoire du monde mais. Faut pas déconner non plus. Un p'tit minois de midinet comme le tiens, avec des cheveux si blonds qu'ils font « gira-gira » au moindre de tes mouvements, et une trombine comportant un tel catalogue de nuances de rouge, ça s'oublie quand même DIFFICILEMENT.

Le rital hausse un sourcil en attendant que le blondinet crache sa pastille. L'ex-soldat n'est pas franchement habitué à se faire alpaguer comme ça dans la rue, de façon aussi random. Et quand c'est le cas, généralement, c'est pas par un inconnu, mais par un type qui veut lui en coller une dans la face pour X ou Y raison (ouais, Teo n'a pas le genre de taff dans lequel on se fait des tonnes d'amis. C'est plutôt l'inverse en fait)

« ...quand nous nous sommes bousculés à l'entrée de la librairie,... je ne sais pas bien ce qui m'arrive. »

...Ah. Bon. Ba. ...Ok ?

J'ai bousculé quelqu'un moi ?
Ouais, t'as bousculé quelqu'un.
Ah bon. P't'être ouais.

Et donc ? Ça répond pas à ta question en fait hein. Il te veut quoi ? Un dédommagement parce qu'il a manqué de se casser la gueule à cause de toi ? Et ben il peut toujours courir. T'es pas Crésus et y'a pas mort d'homme. Teo, t'as le chic pour t'attirer les gars les plus chelous. C'est quoi ton secret ? Crache.

Wow, minute. WOW. Teo, tu me parleras de tout ça plus tard, le blondinet est en train de te la jouer façon perte de ses jambes. Nope. nopenopenope. Ça va pas l'faire s'il s'écroule là quoi. Puis de toute façon, avec sa main qui agrippe le bras de l'italien, Teo est bien obligé de le soutenir sinon il se pète la gueule avec lui. Et ça, ça le tente moyen.
Alors ouais, le brun se la fait façon chevalier blanc fort et robuste et rattrape l'autre in extremis. Ça ferait mauvais genre sinon.

Puis comme monsieur pèse quand même son petit poids, il le force à s'asseoir sur le petit rebord de la boutique. Et avec la tronche du type qui n'a rien pigé, il lui balance un regard qu'on pourrait interpréter par "ça va ?".

_________________
Cadeaux dlamorkitu:
 


Revenir en haut Aller en bas



« Stargazer »


MessageSujet: Re: Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]   14.08.13 18:22

Enfin...

Ce long et tumultueux séjour ici-bas, à supporter la compagnie des hommes, arrivait à son terme. Toutes ces longues journées passées à contempler le ciel en priant qu'il veuille encore de lui avaient porté leurs fruits. Là, à cet instant, Laurence le sentait.
Il était de retour au Paradis.

...

...ah. Ah non.

Il était seulement dans les bras d'un prince.

..........

adbejfherfvrelhazifhorzefijz.

Anzifg ojdi jede zie, pzeofhde zk zie, ozieh ier ziejoe ekj ke on foeie zihe. Onzkdbe djd zke aihee sj ? Knedeizfuhe eoide id ejd zkezj aied oaie jdeoirfeil k"dlie lz ied ediuerbfeo. Kj ehfehd jdoe i zkd ednf oejed dh di asjgd ezapzpd hdi, deiue kzo uahz oj zu zadheo aas. Mld dueieu ije us jz ? ASABDKJ UH KDI EOPDNFUI.

AZIADUHE HD ZOIE APODEJK DJ, JHEU ZU AKJ. AHZDIU KZ DIZ EJD ZAP EIJEZOIE KZA OAZ ANKS ZUEID D JE POEJD JZEE IFU EJF EZOR. ORBHE NFUFE FU FUHE EIEOH FJE ASD XDRCTFGERCVYXDCTFUYIBHCTUFVYGBDCTFYUHZAERUB CTVYGBUHNQRFSDGTF DQTFSVGYBHUFQ DQSFRDYFTUGBHzfqdgtfugd...

_________________
Laurence inside :
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous



Invité


MessageSujet: Re: Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]   14.08.13 18:22



Votre attention s'il-vous plait.
Suite à un incident, le post est interrompu pour une durée d'environ "5" minutes.


Merci de votre compréhension.


Revenir en haut Aller en bas



« Stargazer »


MessageSujet: Re: Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]   14.08.13 18:27

On évite l'infarctus cérébral de justesse au moment où Teo dépose les restes de l'ange sur un bord de trottoir. Mais ça n'empêche pas que dans la tête dudit ange, en ce moment, c'est la quatrième guerre mondiale. Celle qui oppose ses hormones roses qui ont pris d'assaut tout le cortex droit et continuent d'avancer, et ses gènes d'ange blanc très très pur et très très digne qui font de la résistance.

Littéralement écrasé par le poids de tous ces sentiments aussi inconnus qu'encombrants, Laurence plonge la tête entre ses mains. Du bout des doigts, il se masse lentement le crâne.
Il ne savait plus vraiment où il en était. C'était comme s'il avait été longtemps spectateur d'un phénomène, sans vraiment le comprendre, et qu'un jour quelque chose lui avait fait réaliser qu'il avait été acteur depuis le début sans le savoir.

Quelque chose ou plutôt quelqu'un. Quelqu'un de totalement inattendu. Avec un visage bourru mais paisible. Des cheveux noirs épais, et de charmants yeux gris gorgés de reflets qui...

...le regardaient ?

S'apercevant qu'il avait fixé le beau brun tout ce temps à travers ses doigts, Laurence relève vivement la tête. Plus cramoisi que jamais. Et se demande vaguement quelle affreuse expression il devait avoir ?...

Il finit tout de même par répondre au regard interrogateur posé sur lui, cette fois en préparant sa phrase très à l'avance pour éviter les balbutiements intempestifs.

« ...Désolé. Ça va mieux...je pense. »

Il tente de se redresser maiiiiiiiis non. Non, en fait on va attendre encore un peu hein. Le temps que son corps régénère tout ce qui a été endommagé suite à cette rencontre. La dignité aussi ? Non ? Dommage.

Soudain, il hésite... Ce bel homme est humain n'est-ce pas ? Même dans son état, il avait réussi à sentir ça. Mais alors, peut être qu'il savait ? Non Laurence. Oui, il devait savoir ce que c'est qu'un coup de foudre. Laurence. Laurence, non. Et il devait aussi savoir quoi faire dans cette situation. Lau...

« Je... Je crois que j'ai un coup de foudre pour vous... ça va passer vous croyez ? »

Et avec tout le sérieux du monde, s'il vous plait.

_________________
Laurence inside :
 
Revenir en haut Aller en bas


Teo Vettini

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 258
▬ Humeur : Osef.
▬ Profession : Garde du corps

▬ Fiche :

▬ Topics : Mission impossible chez les Vettini ft. Theo
KABOOM (aka le rp au titre trop long) ft. Conquête
Bodyguard ft. Charlie

« - I'm dying, I can see Heaven.
- That's the lightbulb, jackass. »


MessageSujet: Re: Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]   30.07.14 23:24

Heu. Est-ce le cul d'mes oies ? Il vient de dire quoi le blondinet ?
Nan. Naaaaan. Teo, t'as juste du mal comprendre. Gira-boy ne fait que balbutier depuis tout à l'heure, alors réussir à lire sur ses lèvres, c'est du challenge.

Ça doit être ça.

Pas vrai ?

...Ah non merde.

Ça te tenterais pas de te tromper des fois ? Hein ? Tss.

En plus c'est qu'il a l'air sérieux ce con. De mémoire, j'ai jamais vu une confession amoureuse avoir autant l'air d'un entretien d'embauche. Ou d'un discours d'une séance au Sénat.
Puis bon, non, Teo, t'es pas un as des relations amoureuses (ouais ouais, Captain Obvious, je sais) mais dans ta tête tu te doutes bien que ce genre de moment, c'est censé être tout lovey-dovey, avec un fond rose, des fleurs des prés dans le background et... Et... Ok, OK, faudrait arrêter de lire les shojos mangas d'Alessa, noté, noté, bon bref la suite, herm.

Mai enfin, là, on dirait un documentaire de France 2 quoi, dis comme ça.  Non ?
...Ok, c'est bon, j'arrête, j'arrête, m'engueulez pas.

Et donc. La déclaration. Déclaration si soudaine et romantique et touchante et... Enfin, cette déclaration quoi. Le blondinet à l'air d'attendre un truc. Allez le rital, fais un truc ! Si tu sais pas quoi, écoute mes conseils, prend ce marqueur rouge et

Spoiler:
 
Si si fais-moi confiance, c'est comme ça que ça marche chez les gens normaux, vas-yARGSGFDGHGVDXGRESFWSDHDHGXBXDVFVXF-----------


---non mais serieux C'ETAIT PAS LA PEINE DE ME FRAPPER QUOI J'VAIS LA FAIRE VOTRE NARRATION. Fallait pas me choisir si vous vouliez un narrateur avec un balais dans le-... Oui oui, ok, c'est bon, j'y retourne.

Tsk.

Bon.

Alors heu. Ouais ben écoute, embrasse-le, déclare-lui ta flamme aussi et partez ensemble vers le soleil couchant à dos de cheval, qu'est-ce que tu veux que je te dise.

Ou non. Vas-y oui, t'as raison, contente-toi de soulever un sourcil interrogateur t'as raison, ça te ressemble bien, c'est trèèèès original ça, bravo. Et maintenant, qu'est-ce que tu vas répondre gros malin ?

Sérieux, les ritals comme ce type-là, y'en a pas cinquante, et c'est pas plus mal. Il m'écoute même plus maintenant. Malin ça. Il a pas beaucoup de réaction n'empêche. A sa place, les gens normaux aurait au moins eu un gros point d'interrogation sur la tête non ? Ou se serait marré ? Enfin, ils auraient fait un truc quoi, je sais pas. Et... Hu. Qu'est-ce que... ? Qu'est-ce qu'il fout ? Le v'la qui s'accroupit devant Princesse Pivoine en se grattant la nuque, levant le nez vers lui pour lui parler et tout. La totale quoi. Me dite pas qu'il va vraiment.... ?

「désolé. Je suis pas vraiment un expert non plus.」

...Ah ouais non fallait pas trop en demander.
Mais hé, il doit quand même être un peu perturbé, le Teo ! Enfin, perturbé autant qu'un type tel que lui puisse l'être. Disons qu'il a l'air d'avoir baissé sa garde plutôt. Ouais, c'est plus juste.

「ça va aller ?」

Bon, mec, je te la fais parce que je suis gentil : C'est bien mignon d'être un peu moins bourrin que d'habitude mais qu'est-ce qui t'as dit qu'il allait comprendre tes signes de mains ?!

Boulet va.

_________________
Cadeaux dlamorkitu:
 


Revenir en haut Aller en bas



« Stargazer »


MessageSujet: Re: Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]   14.02.15 22:55

Il y a de cela environ 3 milliards d'années, bien avant l'ère Protérozoïque et la Grande Oxygénation, la vie sur Terre se résumait à une majorité de bactéries et de créatures monocellulaires; et pour que vous preniez bien conscience de ce que cela représente, je vous propose d'examiner Laurence sur son trottoir.

Assis en équilibre sur le rebord d'une vieille librairie, l'ange soldat Laurence, véritable machine de guerre divine conçue par le Créateur lui-même avec les moyens nécessaires et dans le seul but de faire sonner le glas de la justice sur l'espèce humaine toute entière, était occupé à estimer les chances de survie d'une guimauve au fond d'un café. Car par un rapide procédé mathématique que nous vous épargnerons, il était arrivé à la conclusion -pas si insensée- que sa situation actuelle était très similaire. A celle de la guimauve oui.

Des milliards d'années d'évolution, j'insiste.

Alors que la réponse à sa question se faisait attendre, Laurence se persuada de ne pas tenter de relever son délicat fessier, aussi endolori soit-il par sa position précaire. Ses organes internes ainsi que sa dignité ne survivraient certainement pas à un second "accident" dans un si bref délais.
Et juste au moment où cette pensée lui traverse l'esprit, le charmant inconnu s'abaisse à son niveau.

Et le regarde.


Droit dans les yeux.

De ses yeux gris perçants, plantés de part et d'autre d'un nez abrupt et épais, surplombant lui-même des lèvres qui semblaient faire constamment la moue, tant et si bien que l'envie prenait d'essayer d'appuyer dessus pour les faire ciller...

Euh...

, euh, je veux dire...


asdfghjkmefjpezhvbofbvzLJFEMFIRPIHGLHGLDGMSFHDLSDMLG%OG



Pour les personnes qui passèrent devant la librairie à ce moment-là, Laurence aura sûrement eut l'air d'un poster de manga shôjo/shônen ai particulièrement réaliste, tant il était écarlate et aplati contre la vitrine. Mais Dieu Merci il n'avait pas bougé.

Cependant ce n'était pas pour autant qu'il était sorti d'affaire. Et comme pour le lui prouver, ses pupilles -seule partie de son corps stupide qui ne refusait pas encore de fonctionner- se dilatèrent en réponse à du mouvement du côté du bel humain. Ce dernier avait entamé une série de gestes de mains harmonieux, mais surtout énigmatiques. Il l'observa tout de même s'exécuter, avec une fascination de l'ordre de celle qu'on accorde aux magiciens, jusqu'à ce que le rythme de ses doigts ne fane doucement avant de s'arrêter complètement.
Et Laurence fit ce que son instinct lui hurlait.

...Vous avez déjà agité vos dix doigts devant un chaton pour voir ?...

Les mains de Laurence se refermèrent galamment mais fermement sur celles du pauvre inconnu qui ne l'avait probablement pas vu venir, et il le fixa d'un regard rempli d'une détermination toute nouvelle. Détermination qui n'évoqua en réponse que de la... confusion ?... Une pointe de doute naquit dans l'esprit de l'ange, qui relâcha graduellement son étreinte...

C'est à cet instant que son cerveau esquinté lui souffla une idée.

« ...Ah. Euh, je... V-vous parliez...? avec vos...? ....J- Je ...Pardon !... »

Une corde... Un bûcher... Une guillotine..., non attends j'ai trouvé :
Une euthanasie fraîche pour le jeune homme s'il vous plait !

Retirant ses mains comme s'il s'était brûlé, Laurence enterra son visage dans ses paumes alors qu'un tissu de je suis désolés étouffés continuait de s'échapper de sa bouche. Mais quel débile. Plus jamais l'instinct, plus jamais.

Soudain, l'anxiété le pris. Il écarta son annulaire et son majeur pour jeter un coup d’œil à l'état de son prince charmant; pourvu qu'il ne l'ait pas offensé...
Visiblement perplexe, l'homme aux yeux gris ne semblait pourtant pas irrité, ou du moins pas assez pour l'abandonner seul sur son trottoir. Passablement rassuré, Laurence laissa échapper un soupire. Il fit timidement tomber le reste de son rideau de doigts, alors qu'un sourire embarrassé se dessinait sur son visage rosé.

« Excusez-moi, hm... est-ce que vous pourriez...répéter ? »



Bonus du 14 février sisi:
 

_________________
Laurence inside :
 
Revenir en haut Aller en bas


Teo Vettini

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 258
▬ Humeur : Osef.
▬ Profession : Garde du corps

▬ Fiche :

▬ Topics : Mission impossible chez les Vettini ft. Theo
KABOOM (aka le rp au titre trop long) ft. Conquête
Bodyguard ft. Charlie

« - I'm dying, I can see Heaven.
- That's the lightbulb, jackass. »


MessageSujet: Re: Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]   10.03.16 0:32

Hm.

Ok.

Why not.

Non mais non. Ok ok ok. My bad, on reprend. Il fallait s'y attendre aussi pas vrai. On peut pas trop s’attendre à ce que tout le monde comprenne la langue des signes hein. Jusque là, à la limite, c'est un peu triste, mais c'est compréhensible.
Enfin, après, y'a ne pas comprendre la langue des signes, et ne même pas piger qu'on te parle en langue des signes. Non parce que je sais pas vous, mais perso, si je vois un type faire une série de signes avec les mains en me regardant fixement, je me doute qu'il n'est pas juste en train de s’entraîner à reproduire les techniques de jutsu de Naruto.

Et même si c'était le cas, est-ce que je m'amuserais vraiment à lui attraper les doigts pour l'arrêter ?

Non, pas vrai. On s'attend pas vraiment à ça en général.

Le Teo ne s'y attendait même tellement pas qu'il en a laisser tomber le sac avec le bouquin pour sa môme. Sur le coup, c'est plus fort que lui, il laisse échapper un "tsk" de derrière les fagots, le tout en lançant un regard noir à la flaque d'eau sale qui se trouvait là.

Et la princesse en face qui a l'air de complètement vouloir faire un avec le mur.

Il lui parle mais l'italien s'en fiche un peu dans l'immédiat. Pour l'instant, l'important, c'est le bouquin. Coup de bol, le sac en plastique a eu l'air de limiter les dégâts. La couverture s'est quand même mangé un sale coup de flotte. Rah. C'est bien pour ça que papounet ne pige absolument pas quel charme peut trouver sa gamine à ces livres en papier. Lui au moins, il lisait ses comics sur tablette holo, et c'était de suite beaucoup moins la galère.

Avec la tronche la plus blasée de l'univers (au moins), il soulève de deux doigts la pauvre copie maltraitée des Voyages de Gulliver et laisse l'eau s'égoutter un peu. Et comme ce n'est pas l'image la plus passionnante du monde à observer, il se redresse un peu et se retourne vers l'autre gars.

Ah oui.
C'est vrai.
Répondre.

Bon, du coup, Teo a un peu perdu le fil de la conversation (enfin, si on peu appeler ça une conversation, n'est-ce pas) mais il a l'habitude de donner l'impression de débarquer.

Par reflexe, il va pour signer, encore un fois, puis son cerveau se remet en marche. Non dude, signer avec une seule main c'est beaucoup moins pratique d'un coup. Et n'oublie pas que ce mec n'y comprendra surement toujours rien.

- j'ai signé par habitude. pardon pour ça.

Quelques secondes de silence à fixer l'inconnu, un regard de coté qui donne l'air de dire "j'ai aucune idée de quoi ajouter d'autre" et le militos se redresse complètement, son air d'ennui habituel de retour sur sa trombine. Il check encore un coup le livre, essai d'éponger l'humidité avec son teeshirt avant de le remettre dans son sac, et se passe une main dans le cou.

- bon, ça a l'air d'aller mieux que tout à l'heure. je dois trouver une solution, pour... ça. il désigne le sac d'un signe de tête. alors...

Alors le voila qui s'attend à ce que le blondinet prenne congé.

_________________
Cadeaux dlamorkitu:
 


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Auriez-vous une carte car je me suis perdu dans vos yeux [pv mr. prince]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Naniwa - Tennoji :: old naniwa-