AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Passe moi la savonnette [Takeshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 117
▬ Profession : F.S.R

▬ Fiche : I don't need you

[F.S.R. • Unité Beta]


MessageSujet: Passe moi la savonnette [Takeshi]   21.07.13 14:46

Depuis qu’il était arrivé chez les Forces Spéciales de Répressions, Sahel n’avait jamais autant aimé s’entraîner. Car si la salle de sport de son ancien commissariat de police était spacieuse et bien aménagée, celle de ce bâtiment était gigantesque et à la pointe de la dernière technologie. Appareils de musculation fleurissaient ainsi de tous côtés, et il y en avait pour tous les goûts.
Comme un gosse, après la surprise et l’admiration passée, Sahel s’était d’ailleurs mis en tête de tous les tester. Et dans une limite de temps imparti. Il ne lui faudrait pas plus de trois semaines pour le faire. C’était son petit défi personnel du mois. Un challenge somme toute banal pour un nouvel agent, non ?

Le programme d’aujourd’hui était assez conséquent. Il faut dire qu’après avoir aperçu les autres agents sur le terrain, le jordanien avait un peu eu l’impression de ne pas être totalement à la hauteur. Pas qu’il ait commis des erreurs ou que la force lui ait fait défaut. Non. Juste que comparés aux autres, ils avaient l’impression de se sentir moins préparé à toutes les éventualités. Et sans doute que développer encore un peu sa masse musculaire lui ferait le plus grand bien, en plus de le rassurer un peu.

Il arriva bien évidemment en courant sur son lieu de travail, comme tous les matins. Le réveil avait sonné plus tôt cependant cette fois-ci, mais cela ne voulait pas dire que les locaux se trouvaient vide. Chez les F.S.R, le travail c’était de jour comme de nuit après tout.
Echauffé, saluant vaguement les personnes croisées au cours de ses déambulations, Sahel arriva ensuite à la luxueuse salle de sport. Et il commença ses exercices sans tarder.

Ce n’est que deux bonnes heures plus tard, alors qu’il quittait les altères, que le brun remarqua une autre personne présente dans la pièce. Reconnaissant un de ses collègues, il empoigna alors serviette et bouteille d’eau pour rejoindre ce dernier.

« Hey Takeshi ! Attention de ne pas te faire écraser par le poids que tu essayes de soulever… » l’apostropha-t-il, sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas



[F.S.R. • Unité Epsilon]


MessageSujet: Re: Passe moi la savonnette [Takeshi]   23.07.13 0:41

Ce matin-là, Takeshi s'était levé aux aurores. Il avait pris un petit déjeuné dont les calories avaient été pré-calculées pour l'exercice qu'il projetais de faire dans la journée, puis il s'était habillé d'une tenue sortant directement du pressing. Enfin, il avait attrapé son sac de sport, et avait quitté son domicile pour se rendre à la salle d'entrainement des F.S.R.
Comme absolument tous les matins.
Tous les jours de l'année.

Dire que Takeshi était réglé comme une horloge était un euphémisme. Tout depuis son enfance lui avait été pré-programmé, et il suivait méticuleusement ce chemin qu'on lui avait tracé en s'efforçant de faire le moins de faux-pas possible. En déduire qu'il ne savait pas faire face à un événement inattendu était cependant une erreur. Car suivre un chemin ne voulait pas dire avancer en fermant les yeux. Takeshi avait bel et bien les yeux grands ouverts, et il guettait le moindre signe trahissant un éventuel bouleversement de sa traversée.

Enfin. Parfois les signes étaient quand même bien cachés.


...Qui c'était, celui-là ?
Son visage appelait en lui quelques vagues souvenirs...

...Ah. N'était-ce pas la nouvelle recrue de l'unité Beta ?

A la création d'Epsilon, il y a deux ans de cela, Takeshi avait été directement transféré dans l'unité neuve, libérant du même coup une place sous le commandement du capitaine O'Fallon. On lui avait certainement présenté son "remplaçant" au détour d'un couloir, mais il n'y avait pas prêté grande attention. Il s'était dit qu'il aurait tout le temps de retenir son nom s'il accomplissait des miracles... ou qu'il resterait éternellement "son remplaçant" dans le cas contraire.

Et donc, pour en revenir au problème...n'était-il pas juste un peu familier pour de la bleusaille ? Juste un peu ?

Takeshi lui accorda tout juste un regard en coin, et finit de monter l'haltère qu'il avait au dessus de la tête sur le créneau qui lui était réservé. Il se redressa ensuite pour attraper sa gourde et avaler de longues gorgées d'eau. Avec ça, il avait fini son entraînement matinal. Pile dans les temps qu'il s'était fixé, comme à son habitude. Après s'être réhydraté, il daigna enfin gratifier le bleu de toute son attention.

« En tant que membre des forces spéciales, vous devriez savoir qu'il ne vaut mieux pas se fier aux apparences. »

Il quitta l'installation, un petit sourire suffisant accroché aux coins des lèvres, et se dirigea vers les douches. Il n'avait qu'une envie à présent : se débarrasser au plus vite de ces odeurs de cuir et de sueur, et de ces vêtements qui lui collaient à la peau. Et alors qu'il tirait sur son col d'un doigt pour séparer la texture humide de son cou, une soudaine réalisation le frappa...

Il... me suit ? Il ne va quand même pas aux douches lui aussi ?...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 117
▬ Profession : F.S.R

▬ Fiche : I don't need you

[F.S.R. • Unité Beta]


MessageSujet: Re: Passe moi la savonnette [Takeshi]   25.07.13 19:47

« En tant que membre des forces spéciales, vous devriez savoir qu'il ne vaut mieux pas se fier aux apparences. »

Woh. Et ce jeune homme donc, avait fait partie de l’unité Bêta ? La même où lui-même était affilié, là en ce moment ? Celle à la charge de "Super Captain", composée d’un beau-parleur, d’un geek et d’un gamin ? ……Mais comment diable avait-il pu supporter et composer avec les joyeux lurons de la bande en étant aussi…rigide au juste ? A moins que tous les agents actuels ne fussent pas encore intégrer dans la brigade à cette époque, mais tout de même… Quoiqu’il en soit, il n’avait pas l’air d’être de ces collègues avec qui on plaisante tous les jours, ça c’était certain.

Et pourtant Sahel sourit, en retour au petit air goguenard que lui renvoyait son vis-à-vis. Pendant une seconde, il avait hésité sur la réaction à adopter. D’ordinaire peu enclin à ce qu’on le prenne de haut, entre l’agressivité et la souplesse, le jordanien avait toutefois décidé de prendre le parti de la seconde. Qui sait ? Peut-être arriverait-il à le dérider un peu…ou au moins le ferait-il descendre de son petit piédestal.  

« Ah ? On se vouvoie ? » répondit-il, une note de fausse surprise dans la voix. Comme si parce qu’il venait d’arriver, il allait s’incliner ainsi devant un agent possédant plus d’ancienneté… « Au fait, pour rappel, moi c’est Sahel. Et je t’en prie, surprends-moi… » enchaîna-t-il, malicieux, en lui emboîtant le pas vers les vestiaires, et en envoyant valser la politesse et le fameux "vous", façon de se positionner explicitement sur un pied d’égalité par rapport à son interlocuteur, qu’il le veuille ou non.

Marchant à quelques pas en retrait du jeune coq, le nouvel agent observa ce dernier de dos alors qu’ils prenaient tous deux la direction des douches. Sans un mot, il le dépassa ensuite pour aller ouvrir le casier sur lequel il avait jeté son dévolu un peu plus tôt dans la matinée.
L’ouvrant, Sahel s’étira, faisant craquer doucement son dos et laissant entrapercevoir ses abdominaux, juste avant de finalement envoyer le t-shirt valser dans le fond du placard métallique.

« Et tu viens souvent aussi tôt, afin de te développer une force de titan ? »

Posée l’air de rien, la question résonna à travers les vestiaires déserts, suivit de près par un *CLAC* sonore. Et la prothèse mécanique partit rejoindre le t-shirt – avec plus de précaution cependant. Et une fois délesté de ce poids, Sahel se saisit de sa serviette qu’il passa autour du cou, juste avant de commencer à faire tomber le pantalon par un petit déhanché tout à fait…~♥
Revenir en haut Aller en bas



[F.S.R. • Unité Epsilon]


MessageSujet: Re: Passe moi la savonnette [Takeshi]   27.07.13 23:00

Agacement. Irritation. Exaspération.

Ahhh. Que fallait-il faire pour qu'il la ferme ? Takeshi aurait été prêt à lui coudre la bouche personnellement si ça avait été possible... et surtout, acceptable.

Ce type ne manquait pas de toupet de s'adresser à son "aîné" de cette façon. Est-ce que toutes les nouvelles recrues étaient montées sur ce modèle-ci ? Oh non, faites que ce soit un exemplaire unique... "Sahel", c'était bien ça ? Il doutait toujours de l'intérêt de retenir ce nom sur le long terme, mais dans l'immédiat, un moyen d'attirer l'attention de ce grand animal bruyant n'était pas de refus.

Takeshi se dirigeait vers les vestiaires sans un mot, le visage toujours impassible. En temps normal, il aurait absolument adoré remettre ce bleu à sa place autant de fois qu'il aurait fallu jusqu'à ce qu'il comprenne. Mais là ce n'était pas le moment. Vraiment. Pas. Le moment.
Car s'il y avait bien une chose qui faisait fondre le sang-froid du jeune homme comme du beurre au soleil, c'était la saleté. Et présentement, Takeshi se sentait sale. Il sentait sa sueur serpenter le long de sa colonne vertébrale. Il sentait que les odeurs d'eau de Cologne et de déodorant avaient quitté sa peau pour laisser place à d'autres effluves bien moins agréables. S'il essayait de parler dans cet état, les chances étaient grandes pour que les mots ne sortent de sa bouche trop crûment.

Fort heureusement, en l'absence de réponse, le bleu finit par stopper de lui-même son flux de paroles. Et le jeune japonais apprécia tout particulièrement ces quelques minutes de silence, tout en sachant parfaitement que ça n'allait pas durer.

« Et tu viens souvent aussi tôt, afin de te développer une force de titan ? »

...Pffft. Qu'est-ce que c'était que cette question ? Était-ce une moquerie ? Sur sa force ? ou sur sa taille peut être ? L'une comme l'autre passait largement au dessus de la tête du jeune homme. Il suivait un régime et un entrainement très strict pour que son corps soit constamment à sa forme optimale. Quand à sa taille, étant donné ses origines, il était bien loin d'en avoir honte.

« Tous les matins, chaque jour de la semaine, tous les jours de l'année... si vous voulez vraiment savoir. »

Alors qu'il se retournait vers son interlocuteur afin d'assaisonner sa réponse d'un air mi-moqueur mi-hautain, il se trouva face au dos dévêtu de celui-ci. Ses yeux firent rapidement le tour de ses coutures, et il allait replonger la tête dans son casier quand, d'un déhanché, le bleu se débarrassa aussi de son pantalon.
Takeshi ne put s'empêcher d'hausser un sourcil.

Qu'est-ce qu'il me fait là, au juste ?

Était-il possible qu'il sache à propos de sa préférence pour les hommes ? Non, il n'avait, à sa connaissance, rien fait qui pouvait trahir une telle chose. Et les membres de son ancienne unité ne l'avaient pas découvert non-plus, jusqu'à preuve du contraire. Dans ce cas, se pouvait-il qu'il ait lui aussi cette même préférence ?...
Il finit de plier sa tenue d'entrainement, la rangea soigneusement au fond du casier, et referma le compartiment pour rejoindre l'autre homme dans les douches. Peu importait ce que ce grand dadais avait derrière la tête. Là, tout de suite, Takeshi n'avait qu'une envie, c'était rincer sa silhouette de tout ce qui la souillait.

Il ouvrit le robinet, et un jet d'eau pas tout à fait tiède se précipita sur lui. Malgré le choc de température, le jeune homme accueilli le liquide avec bonheur. Il ferma les yeux, et se concentra sur les sensations de sa peau qui respirait à nouveau après le passage de l'eau pure. Après quelques instants la tête immergée sous le courant, il daigna revenir dans le monde réel pour attraper la bouteille de savon. Un bruit résonna dans la salle, et il se souvint alors qu'il n'était pas seul...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 117
▬ Profession : F.S.R

▬ Fiche : I don't need you

[F.S.R. • Unité Beta]


MessageSujet: Re: Passe moi la savonnette [Takeshi]   23.07.14 22:47

C’est malheureux à dire mais…j’ai eu beau réfléchir, chercher dans le fond de ma petite cervelle une idée nouvelle, je n’ai trouvé d’autre moyen pour commencer ce post que d’énoncer pour la énième fois à quel point Takeshi n’était pas – mais alors pas du.tout – drôle. Car c’est vrai, quoi ?! Sahel avait beau tenté ça et là des petites piques - des conneries digne d’un gamin - pour tenter de dérider un peu son confrère, cela semblait complètement peine perdue.
A croire que chaque unité F.S.R, en plus d’avoir une spécificité bien particulière concernant ses membres et le travail qu’elle effectuait, avait aussi d’importants critères de sélection par rapport au caractère de ses recrues. Je pense qu’il n’y a pas besoin de vous dire quel était le trait retenu chez les Epsilon ? Si ? Chiants. Chiants, ennuyeux et rabat-joie. Ooouh, oui, je sais : ce n’est pas bien de médire ainsi sur ses collègues de travail !! Mais eh ! Soyons honnêtes deux minutes ; des alpha jusqu’aux omega, chacun des groupes devait y aller de ses propres petites piques et préjugés sur les autres – ceux concernant les Bêtas étant bien évidement tous complètement faux et infondés, contrairement au reste.

Roulant discrètement des yeux à la fois d’exaspération et de résignation dans le dos du japonais, le métisse termina de se déshabiller et de ranger ses affaires sans hâte avant de rejoindre à son tour les douches.
Désormais muet lui aussi – vu que son vis-à-vis ne mettait pas vraiment du sien côté communication -, il ouvrit le robinet d’eau de sa main unique. Où que l’on soit dans le monde et peu importe l’époque, il semble avéré que ce n’est jamais de l’eau bien chaude qui parcourt la tuyauterie des douches communes ; le jordanien ne fut donc pas surpris par la température relativement basse des gouttes qui commencèrent à lui ruisseler dessus.

En revanche, semblant plus pressé qu’autre chose, il ne prit pas le temps de soupirer d’aise quelques secondes sous le jet d’eau avant de s’emparer du bloc de savon. Une friction sur chaque bras, chaque épaule, puis dans le creux du dos,… Il ne restait plus à Sahel qu’à répandre un peu du produit sur son ventre et ses jambes quand le drame se produisit…
Avec une lenteur non exagérée, la jeune recrue vit très nettement le pavé mousseux s’échapper d’entre ses doigts, puis ricocher sur le sol avant de provoquer et de se dresser fièrement contre le démon Takeshi, en terminant sa course contre son pied.

Quand il releva les yeux vers son collègue, on pouvait presque lire « God, why are you doing this to me ? » sur le visage du brun. Il y eut un petit blanc pendant lequel Sahel resta encore un peu interdit. Et puis il se dit qu’au point où ils en étaient, ouvrir la bouche ne pouvait de toute façon pas rendre la situation plus dérangeante qu’elle ne l’était déjà :

« Voyons Takeshi, ne me regarde pas comme ça ; crois bien que si j’avais voulu que tu te penches~, j’aurais utilisé une toute autre astuce, bien moins clichée que celle de la savonnette… ! »

Haha, Sahel, tu es hilarant. Maintenant, vas-y, affiche un air faussement sérieux et outré, et gratifie-le d’un petit clin d’œil ? Voilà, impec’ ! Il est vrai que désormais, la situation a l’air beaucoup plus reluisante et agréable…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Passe moi la savonnette [Takeshi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Passe moi la savonnette [Takeshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Naniwa - Kita :: QG des F.S.R.-